« C'est votre destinée que vous tenez en main. Prenez soin de bien choisir votre chemin »
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  Journal  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 O my cod, des fioles. [Pv : Alyeka C: ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité
MessageSujet: O my cod, des fioles. [Pv : Alyeka C: ]   Jeu 8 Aoû - 12:43




On ne peut pas dire que les jours s’assemblent et se ressemblent à la Dispatch. –Si ma phrase a un sens.- Et ce n’est certainement pas le superviseur qui ira me contredire. Lui qui rêve de pouvoir avoir la paix et de travailler consciencieusement a bien du mal ses derniers temps. Pour la simple et unique raison que tout le monde semble s’être lié contre lui afin de venir l’enquiquiner aux pires moments. Non pas qu’il se prend pour une victime –quoique.- mais simplement qu’il aimerait bien qu’on le laisse ne serait-ce qu’un jour tranquille dans son bureau, sans lui annoncer une quelconque idiotie généralement provoqué par une personne de son équipe. Genre « Mr Spears, il semblerait qu’il y ait un de vos subordonnés dans les toilettes des filles qui détruit la moitié du matériel présent. Vous voulez bien arrangez-ça ? »

Enfin. Heureusement pour lui, dans un sens, cette fois-ci il s’agissait de totalement autre chose. Il semblerait que les bouffons sous ses ordres avaient réussis à se tenir tranquille pour le moment. Il vaut mieux ne pas être trop optimiste. Quoiqu’il en soit, le superviseur pensa un instant qu’on allait l’envoyer sur le terrain, ce qu’il ne devrait normalement pas faire vu son poste mais bon vu le manque de personnel ses temps-ci, il n’était pas rare qu’il doive quand même s’y rendre, mais ce n’était visiblement pas ça. En fait, il n’arrivait pas vraiment à savoir ce qu’il devait faire, le Shinigami qui était censé lui faire passer le message avait comme qui dirait un certain défaut de prononciation, et bégayait. Ne voulant pas trop perdre son temps, William avait essayé de finir sa phrase à sa place, mais ce ne fut pas concluant. Il décida donc de perdre son temps, de toute façon il n’avait pas le choix, et attendit qu’il finisse. Encore heureux qu’il soit réputé pour son sang-froid, sinon il lui aurait arraché le papier que son interlocuteur avait entre les mains, pour pouvoir le lire.

Quand il eut enfin finit de parler, William se retint in extremis de faire « Pardon ? ». Très mauvaise idée de perdre encore dix minutes. Il se contenta donc d’un levé de sourcil et de toiser le Faucheur en face de lui comme s’il se fichait de lui et allait lui annoncer que c’était une blague. On lui demandait d’aller chercher il ne savait quelle fiole à l’accueil pour l’amener à l’infirmerie ? Non mais il est pas écrit « conchita » sur son front hein. C’était quoi cet ordre plus que débile ? Pourquoi on n’envoyait pas le type qui lui faisait face ? Il n’avait pas l’air d’être très occupé, lui. Ou alors ce type en question s’était trompé de personne. On n’allait quand même pas demander à un superviseur de faire une « course » que même un apprenti pourrait faire ? Visiblement si. William hésita un instant à se frapper la tête contre le bureau où à aller se plaindre à la direction. Il prit la troisième option qui consistait à faire ce qu’on lui demandait. En râlant bien évidement, sinon ça n’aurait rien de  drôle. Bah ce n’était pas comme si les autres occupants de la Dispatch avait l’habitude de le voir gambader gaiement une fleur à la main et son pigeon voletant à ses côtés hein. Si un jour c’est le cas, j’ai bien que l’apocalypse ne soit proche mes amis.

Il autorisa donc le bègue à vaquer à ses occupations alors qu’il allait à l’accueil où on lui annonça en plus un taux de mort croissant. Ahahah. Manquait plus que ça, mais ce n’était pas nouveau non plus. Il allait certainement falloir se retrousser les manches et les heures supplémentaires allaient pleuvoir. La conversation finie, il prit donc les supeeerbes fioles qu’apparemment lui seul pouvait porter vu qu’on avait envoyé personne d’autre, et se dirigea vers l’infirmerie, lieu où il se rendait rarement. A vrai dire, il voyait plus l’infirmière qu’il n’allait la voir. La plupart du temps c’était elle qui venait le trouver dans son bureau, ou autre part afin de lui rendre ses rapports. Dieu merci, enfin quelqu’un qui était plus ou moins consciencieux et qui les rendait à temps. Au moins, il n’allait pas devoir parler avec quelqu’un qu’il détestait, c’était déjà une bonne chose. En soi, même si ce que je vais dire peut paraître absurde et ridicule, il est assez facile de se faire bien voir par le supérieur. Quand on est un Shinigami uniquement. Il suffit de faire son travail correctement et à temps, et puis c’est dans la poche. Normalement.

Arrivé devant le bureau de l’infirmière, il toqua à sa porte, et entra après avoir entendu une réponse positive. Elle était là, miraacle ! Il n’aurait pas à trimballer ça partout et à la chercher dans les endroits les plus inattendus, parce que c’est bien connu, quand on cherche quelqu’un, il est toujours dans un endroit plus que bizarre, où on aurait jamais pensé à le chercher. Bref. Fermant la porte derrière lui, il se tourna ensuite vers l’occupante des lieux, posant les fioles sur le bureau, pas trop près du bord afin de leur éviter de tomber et…et de les trier par couleur. Cherchez pas, c’est Spears. Et oui je vais me servir de cette phrase comme «  Ta gueule c’est magique. ». Ca explique tout quoi. Soit, alors qu’il était occupé à les trier, il prit quand même la parole

« -Bonjour. J’espère que vous aurez l’obligeance de bien vouloir me pardonner de vous avoir dérangée, mais il se trouve que l’on m’a gentiment demandé de venir vous apporter vos nouvelles fioles. Franchement.»

Et une fois qu’il eut finit, il releva enfin la tête vers sa nouvelle interlocutrice. C’était quand même nettement plus poli que de regarder le mur où la fenêtre avec un air de «  Je me fais chier ici, j’ai autre chose à faire, alors répondez moi juste bonjour puis dites-moi de partir, ça m’arrangerait très fortement » hein. Même si il n’avait certainement pas un diplôme de contact humain, il savait un minimum se tenir. Dans un certain sens. Parce que quelqu’un qui semble toujours tirer la tête c’est pas ce qu’il y a de plus poli en fait.







Revenir en haut Aller en bas
avatar
Civil
Messages : 59
Date d'inscription : 18/06/2013
Age : 23
Localisation : À l'infirmerie, dans son bureau

Feuille de personnage
Race/Statut: Shinigami/Civil
Âge: C'est pas trés galant de le demander
Relations:
MessageSujet: Re: O my cod, des fioles. [Pv : Alyeka C: ]   Jeu 8 Aoû - 21:14

19h30 à l’infirmerie : L’infirmière en Chef, Mlle Alyeka Pendragon, était le nez dans ses dossiers médicaux et ses rapports. Déjà plusieurs Shinigamis était venue la voir pour des brûlures, des coups multiples, des coupures plus ou moins grave et comme Elle devait le noter dans le dossier médical de chaque Shinigami, Elle en avait encore pour une bonne demi-heure avant de pouvoir ENFIN rentrer chez elle, dans son duplex tous en haut de l’immeuble des Shinigamis, et se reposer avant la journée du lendemain. Elle venait de finir son rapport de la journée, il ne lui manquait que quelques fioles pour le cas "Humphries" et ses fioles étaient très importantes. C’est pour cela qu’elle avait osé demander que Le superviseur vienne les lui donner en personne car il était le shinigami le plus compétent et calme de toute la Dispatch. Pourquoi ne pas demander en Ronald Knox ? il serait en retard à cause de séduction intempestive des Secrétaires et elle ne voulait pas le voir car elle en était aussi la victime de ses tentatives… Grell Sutcliff ? Vaut mieux pas car il ou enfin « elle » était trop bourrin et trop pressé. Eric Slingby ? Oui il est le meilleur ami d’Alan Humphries mais il ne voudrait pas d’une tache aussi ingrate…

« -Entrer ! » Cria la jeune femme au son d'un toc-toc sur sa porte de bureau.

Le superviseur, Mr William T. Spears venait de rentrer avec les fioles ranger par couleur et posé sur le bureau.


« -Bonjour. J’espère que vous aurez l’obligeance de bien vouloir me pardonner de vous avoir dérangée, mais il se trouve que l’on m’a gentiment demandé de venir vous apporter vos nouvelles fioles. Franchement.
-Merci Beaucoup Mr Spears de m’avoir amené ces fioles très importante. Elles sont pour le dossier "Humphries" et il n’y avait que vous pour les amener à bon port. Vous vous demandez surement pourquoi ? Vous êtes le seul à ne pas être en retard comme Knox, bourrin comme Sutcliff ou feignant comme Slingby pour me les amener. Vous savez garder votre calme, allez vite et me les ramener sans une casse ou un gros soupire ou bâillement. »

Elle sortie une pochette et y mit son rapport en plusieurs pages agrafé et bien écrit à la main dans la pochette pour le lui tendre ensuite.

« -Voici mon rapport avec 30 minutes d’avance sur l’horaire prévus. Tous y est, même le nom des Shinigami qui font semblant de se blesser pour avoir des jours d’arrêt maladie. Il faudra sévir car cela se répète depuis un mois ! »

Elle attendit sa réponse avec impatience… Elle ressemble de plus en plus à son superviseur non ?

_________________

Shinigami Haken Kyoukai Desu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/AlyekaCosplay
Invité
Invité
MessageSujet: Re: O my cod, des fioles. [Pv : Alyeka C: ]   Jeu 8 Aoû - 22:43




William lança un regard circulaire à la salle, sans pour autant faire de commentaires. Oralement j’entends. De toute façon cela aurait paru certainement bizarre et puis déplacé aussi. Il se contenta de se les faire intérieurement. Même si en soit, ce n’était pas spécialement des commentaires. Simplement qu’il se disait qu’il n’aimait pas spécialement l’odeur des médicaments qui y régnait. Autant ne pas y faire attention, de toute manière, il n’aimait tout simplement pas se retrouver entre quatre murs. Une des raisons pour laquelle il préférait se plonger dans les rapports à vrai dire. De la sorte, il ne les voyait plus, et n’avait plus ce sentiment d’oppression qui le suivait depuis…Il ne saurait dire. Il l’avait toujours eu de ce qu’il s’en souvient. Cela ne l’étonnait pas tellement en un sens. Après tout, des maigres souvenirs qu’il avait encore de son passé, la totalité d’entre eux comprenait des murs. …D’accord dit comme ça c’est ridicule mais je me comprends. Des murs froids, imposants qui…okay je m’enfonce. Si vous voulez en savoir plus, vous aurez qu’à demander au concerné lui-même hein. Mais je suis pas sûr qu’il vous réponde gentiment.

Soit, il remonta ses lunettes et reporta son attention sur l’infirmière qui reprenait la parole. Ainsi c’était elle qui l’avait demandé ? Etrange. Du moins de son point de vue. Puis elle s’expliqua et tout sembla s’éclaircir. Bah oui vu comme ça. Imaginons un instant que ce soit Sutcliff qui ait du apporter les fioles ça…Le Faucheur aurait soit tout pété râlant de devoir faire quelque chose dans le genre, ou aurait peut-être même bu le contenu. …Non réellement il ne valait mieux pas s’imaginer ce que cela aurait pu donner. Quant aux autres, il n’allait rien redire, elle avait parfaitement ciblé le cas. Mieux réfléchi, il était le seul et l’unique à pouvoir remplir cette mission hautement importante et difficile. …On va dire ça comme ça, histoire que son ego puisse encore grossir, même si il n’en  a absolument pas besoin.

« Je ne peux que vous comprendre. Certaines personnes n’ont pas l’air de saisir l’importance des choses. Bien que je n’aurais pas qualifié Sutcliff de « bourrin », il n’aurait pas été étonnant qu’il se soit démarqué d’une quelconque manière avec ses fioles. Quant au dossier Humphries, vous avez du nouveau ? Médicalement j’entends. »

Elle lui tendit ensuite une pochette, contenant des feuilles qui devaient certainement être des rapports. Même s’il était tard, ils étaient en avance comme elle l’avait précisé. Au moins avec elle, il n’y avait pas de perte de temps et elle travaillait comme il le fallait. Ceci dit, en entendant la fin de sa phrase, il remonta ses lunettes en lâchant un soupir.

« -Je vois…Nous n’avons déjà pas assez de personnel, et en plus il faut qu’il y en ait qui se fasse porter pâle. Franchement… J’essayerai d’y remédier, ce n’est pas comme si on pouvait se permettre d’avoir des tire-au-flanc. »

Enfin, il avait beau dire ça, il y en aurait quand même toujours certainement. Ce n’est pas comme si un beau jour, tout simplement parce que Spears est arrivé bien gentiment en faisant «  Je ne veux plus de feignasses o/ » que plus personne va le faire hein. Mais cela ne coutait rien d’essayer, peut-être que certains abandonnerait.

Enfin. Mis à part ça, il se rendait compte qu’il  parlait rarement avec l’infirmière. Après tout, vu sa fierté nettement trop imposante, il ne daignait pas aller à l’infirmerie. Ou plutôt il l’évitait le plus souvent quand il était blessé. Ou malade. Après tout, s’il était un Shinigami, il pouvait vite se rétablir. Alors inutile de glander pendant une journée à se reposer chez soi, autant remplir des dossiers, de toute façon il se retrouve à l’intérieur, assis. Ca ne change strictement rien et c’est plus efficace pour le travail.







Revenir en haut Aller en bas
avatar
Civil
Messages : 59
Date d'inscription : 18/06/2013
Age : 23
Localisation : À l'infirmerie, dans son bureau

Feuille de personnage
Race/Statut: Shinigami/Civil
Âge: C'est pas trés galant de le demander
Relations:
MessageSujet: Re: O my cod, des fioles. [Pv : Alyeka C: ]   Dim 11 Aoû - 21:54

« Je ne peux que vous comprendre. Certaines personnes n’ont pas l’air de saisir l’importance des choses. Bien que je n’aurais pas qualifié Sutcliff de « bourrin », il n’aurait pas été étonnant qu’il se soit démarqué d’une quelconque manière avec ses fioles. Quant au dossier Humphries, vous avez du nouveau ? Médicalement j’entends. »

L’infirmière se mit à chercher un dossier et en sortie un très gros avec l’inscription "Humphries" sur le dessus. Elle l’ouvrit son cadenas avec une clef pendue à une chaîne autour de son cou, glissé dans sa chemise car où… Étant le cas le plus important de Mlle Pendragon, elle protégeait les résultats de ses recherches et ses observations sous cadenas. Elle alla aux dernières pages puis sortie une feuille.

« -Il est en phase de réémission  et la progression des « épines » s’est ralentie mais il faut rester vigilant… Je n’avais jamais vus un cas comme celui-ci dans toute ma carrière dans la branche londonienne mais aussi dans le monde entier. Et c’est bien accroché à lui en tous cas ! »

Elle rangea sa fiche dans le volumineux dossier puis le referma à clef pour enfin le ranger sur le coin de son bureau avec d’autre dossier. Seul une tasse avec du Chocolat Chaud Venant expressément de Suisse trônait sur son bureau sinon tous le reste était parfaitement ranger pour une fonctionnalité au maximum.

« -Je vois…Nous n’avons déjà pas assez de personnel, et en plus il faut qu’il y en ait qui se fasse porter pâle. Franchement… J’essayerai d’y remédier, ce n’est pas comme si on pouvait se permettre d’avoir des tire-au-flanc. »
-Il y en a qui ne sont pas digne de porter le nom de Shinigami…
“Shinigami haken kyoukai Desu
Kisoku wo junshu!
MUST desu!
Mohanteki na shinigami desu
Jikan wo genshu!”

Peu de Shinigami respecte encore, un temps soit peu, leurs travails et leurs aînées… sans oublier leurs supérieurs et les règles imposés. »


Elle avait entendu cette tirade lors d’une visite pour de l'aide à la branche Japonaise. Cela lui avait tellement plût qu’elle avait ramené cette petite chanson avec elle et l’avait envoyé par lettre à son superviseur seulement mais Grell Sutcliff l’avait trouvé et reprit en y changeant quelques petite chose pour qu’elle aille à notre branche. Elle la fredonnait pour se donner du courage en cas de journées ou de nuits longues et ennuyeuses. De plus, cette chanson reflétait bien ce que devait être un Shinigami, ses droits, ses devoirs et les règles qui étaient imposés. En plus, elle était facile à retenir comme cela !
N’est ce pas une bonne idée William T.Spears ?

_________________

Shinigami Haken Kyoukai Desu


Dernière édition par Alyeka Pendragon le Ven 25 Oct - 21:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/AlyekaCosplay
Invité
Invité
MessageSujet: Re: O my cod, des fioles. [Pv : Alyeka C: ]   Lun 12 Aoû - 16:11




Lorsqu’elle sorti le dossier d’un des plus jeunes de son équipe, William y lança un coup d’œil, les sourcils toujours son froncés. Après tout, lire n’était pas une raison pour prendre un air sympathique. Ainsi la progression des Epines s’était ralentie ? Mouais. Ce n’était pas pour ça qu’il allait l’autoriser à aller faucher des âmes seul. Le superviseur le lui avait toujours interdit, le mettant constamment en binôme, bien que cela ne plaise pas tellement au brun. Déjà qu’ils n’avaient pas beaucoup d’effectifs, si en plus ils perdaient un membre de la Dispatch par sa faute…

« Hm…Il suffirait de relâcher notre vigilance pour qu’elles reviennent en force sans doute. Franchement…C’est assez étonnant qu’il n’y ait pas d’autres cas comme lui. Mais bon, on ne va pas s’en plaindre, cela démontre quand même que les Faucheurs sont capables de se défendre un minimum correctement. »

Ah ben oui, il pouvait parler tiens. Après tout, bien qu’il aimerait plus effacer cet épisode de sa vie en tant qu’apprenti qu’autre chose, si Sutcliff n’avait pas été là, il serait dans le même état qu’Humphries ou presque. Ayant perdu ses lunettes à cause d’un souvenir au cours de l’examen final, il avait complètement perdu le contrôle de l’affaire, et heureusement pour lui, Sutcliff qui n’était peut-être pas encore aussi excentrique que maintenant était arrivé. Aucun des deux Faucheurs n’avait pris la peine de relever cet « incident » par la suite aux supérieurs. Incident qui aurait certainement compromis le passage du superviseur d’apprenti à Shinigami confirmé.

Quoiqu’il en soit, il la regarda ranger le dossier, qu’elle mit avec d’autres, et il regarda ces derniers quelques instants, se demandant si le sien pourrait s’y trouver. Chose assez peu probable étant donné qu’il n’avait pas eu affaire à elle depuis bien longtemps. A vrai dire, il se demandait même s’il avait déjà mis un pied dans l’infirmerie depuis que son interlocutrice s’en occupait. Mais il s’en fichait pas mal, penser à son dossier était plus intéressant. Il n’avait jamais demandé à le voir, bien que cela lui trottait de temps à autres dans la tête. Et même, il n’était pas certain qu’il puisse le voir. De toute façon, ce qui l’intéressait le plus, c’était de savoir ce qu’ils avaient marqué lors de son arrivée, s’il y avait quoique ce soit sur son passé, où s’ils s’étaient contenté de marquer la seule chose dont il se souvenait, son suicide en l’occurrence.

Durant quelques années, celles suivant son admission à la Dispatch, il avait espéré pouvoir devenir assez rapidement un Faucheur, pour pouvoir prendre l’âme d’un de ses proches. Non pas pour se venger de ce qu’il avait pu subir, de toute manière il ne savait plus qui en était à l’origine, mais pour pouvoir regarder leur lanterne. …Après dix ans sur le terrain à peu près, il avait laissé tomber. Et c’était dit qu’il ferait bien d’en faire de même avec son idée d’un jour retrouver complètement ce qui s’était passé, mais il n’y arrivait pas, d’une manière ou d’une autre, la question lui revenait. Enfin, il finit par détacher son regard des dossiers, se rendant compte que l’infirmière lui parlait. Et chanta aussi. Chanson qu'il n'appréciait pas particulièrement, simplement parce que le matin, ça leur prenait au moins cinq bonne minutes, durant lesquelles ils pourraient plutôt se mettre au travail. Mais bon c'était censé être un moyen mnémotechnique des règles. Soi-disant. Parce que sur les 24894 que la Dispatch comportait, il y en avait 6 de représentée. Dont certaines on s'en serait bien passées.

« -Franchement…Je ne vous le fait pas dire. Ils se relâchent de plus en plus et voient de moins en moins l’utilité de remplir tout ce qui est administratif. Heureusement que ce n’est pas le cas de tout le monde. Pas encore du moins. A propos, il y a une réunion jeudi prochain sur les heures et les salaires du personnel, je me chargerai de vous faire parvenir au plus vite les résultats. Aussi, la prochaine fois que vous voyez un de ces Shinigamis soi-disant blessé, dans votre infirmerie, n’hésitez pas à appeler un supérieur, si jamais quelqu’un est libre pour pouvoir…S’occuper de son cas au plus vite. »

Non parce que ces derniers-temps, il n’était pas rare que la Direction elle-même soit débordée. Entre les rapports en retard, ceux qui étaient remplis n’importe comment, les apprentis qui devaient passer leurs examens, arranger les cours pour lesdits apprentis et les réunions qui ne cessaient, on ne pouvait pas dire que le temps libre faisait partie de leur vocabulaire. Bah. Au pire si c’était lui que l’on prévenait, il se ramènerait au plus vite à l’infirmerie et s’occuperait en deux minutes de retirer l’envie audit Faucheur soi-disant malade de réitérer l’expérience, à coup de pied s’il le fallait.









Revenir en haut Aller en bas
avatar
Civil
Messages : 59
Date d'inscription : 18/06/2013
Age : 23
Localisation : À l'infirmerie, dans son bureau

Feuille de personnage
Race/Statut: Shinigami/Civil
Âge: C'est pas trés galant de le demander
Relations:
MessageSujet: Re: O my cod, des fioles. [Pv : Alyeka C: ]   Dim 27 Juil - 18:27

« -Franchement…Je ne vous le fait pas dire. Ils se relâchent de plus en plus et voient de moins en moins l’utilité de remplir tout ce qui est administratif. Heureusement que ce n’est pas le cas de tout le monde. Pas encore du moins. A propos, il y a une réunion jeudi prochain sur les heures et les salaires du personnel, je me chargerai de vous faire parvenir au plus vite les résultats. Aussi, la prochaine fois que vous voyez un de ces Shinigamis soi-disant blessé, dans votre infirmerie, n’hésitez pas à appeler un supérieur, si jamais quelqu’un est libre pour pouvoir…S’occuper de son cas au plus vite.
-Vous avez mon entière collaboration comme toujours et mon aide pour débusquer les feignants qui ne veulent pas travailler. »

Alyeka détestait plus que tous les feignants. C’est même pour cela qu’elle ne voulait pas être comme ses secrétaires qui restaient assisse toutes la journée et qui se racontaient des ragots. L’infirmière en chef voulait bouger ! On lui avait donné une nouvelle chance lorsqu’elle est devenue Shinigami alors elle ne voulait pas la gâcher pour un rien. En voyant tous ses feignasses, elle avait envie de leur botter les fesses et de leur montrer de quel bois elle se chauffait.

« -Si on nous a donné une seconde chance avec cette vie de shinigami, c’est pour ne pas la gâcher comme ils le font. On m’a donné une nouvelle chance de vivre et je veux la vivre à pleine dent et ne pas rester assise à raconter des ragots ou autres âneries… »

Elle s’affaissa dans son siège, buvant son chocolat chaud. Elle était épuisé par le travail qu’il y avait eu toute la journée…

_________________

Shinigami Haken Kyoukai Desu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/AlyekaCosplay
Invité
Invité
MessageSujet: Re: O my cod, des fioles. [Pv : Alyeka C: ]   Ven 1 Aoû - 19:17





«Le travail c’est la santé, on pourrait en faire toute la journée. » dixit moi-même qui n’ai rien d’autre à faire que d’inventer des slogans qui ont déjà été sans aucun doute inventé par d’autres personnes, bien avant, et un bon nombre de fois. Le genre de slogan qui serait génial si tout le monde à la Dispatch pouvait le suivre à la lettre. Mais bon, étant donné qu’un Shinigami, c’est censé être immortel, à part le cas dont William parlait juste avant avec l’infirmière, ils se fichent pas mal de leur santé, et par conséquent du travail. Quelle tragédie. Heureusement, face à sa longue, et presque perdue d’avance, bataille contre la fainéantise à la Dispatch, William venait de se trouver une alliée. Et pas des moindres, entendons par-là qu’une infirmière a des moyens de pressions nettement plus important qu’un apprenti. Si elle se mettait à refuser de soigner tous les feignants, ça a beau être quasi immortel, ça aime pas spécialement avoir mal un Shinigami. Bon, ce n’était pas non plus une très grande aide, au vu du nombre important de personnes occupant la Dispatch, mais c’était toujours ça de gagné, il n’allait certainement pas cracher dessus.


« -Je vous en remercie. »


En même temps, il n’allait pas non plus l’envoyer balader. De un ce serait malvenu et de deux vu le nombre incalculable de feignants qu’il pouvait y avoir, cela permettrait peut-être d’arranger la situation. Ou alors de les envoyer passer leur journée autre part que dans leur bureau et l’infirmerie, ça reste à voir. Il faudrait alors trouver un autre moyen pour leur redonner le goût du travail, ou tout simplement les forcer à remplir leurs dossiers, au choix. Quoiqu’il en soit, après avoir remonté pour la énième fois ses lunettes, William releva légèrement la tête vers son interlocutrice lorsque celle-ci reprit la parole. Une nouvelle chance de vivre, hm ? Bien que de son point de vue, et des quelques rares souvenirs qu’il avait, il appellerait ça plutôt une chance de vivre, tout court. Était-ce d’ailleurs à cause de sa vie passée qu’on l’avait choisi pour devenir un Shinigami ?

Parce que depuis le temps, il avait pu y réfléchir. Bien qu’il ne semblait pas être le seul à ne se souvenir de rien, les autres ne réagissaient pas comme lui. Les autres, eux étaient différents lorsqu’ils arrivaient à la Dispatch, généralement, ils posaient des questions, étaient curieux. Lui avait tout laissé passer. Il avait tout accepté dès la première écoute. Et bien qu’il ne s’en était pas rendu compte tout de suite, avec quelques années et un peu de recul en plus, il avait bien fallut qu’il admette quelque chose. Il l’avait renié bien sûr, avec sa mauvaise foi nationale, mais il avait fini par l’admettre, intérieurement. Extérieurement, tous les autres avaient tort, il avait raison. Mais au final, lui seul était une erreur. Une erreur de fabrication en quelque sorte. Qu’on aurait oublié de faire passer par la case « personnalité » et « vie privée ».

On pourrait même crier au lavage de cerveau vu son cas. Bien que ce soit parfaitement son choix d’avoir avalé la moindre des phrases du Règlement et de les appliquer. C’était bien la seule chose qu’il avait réellement décidé, c’était de se mettre entièrement au service de la Dispatch. Quoiqu’il arrive. Enfin. Ce n’était pas spécialement la question du moment. Au départ, il était en train de réflectionner –néologisme.- sur sa vie antérieure. Ou pseudo-vie. Tout ça pour pouvoir essayer de répondre à l’infirmière. Il croisa lentement les bras, regardant vaguement une nouvelle fois les dossiers de l’infirmière, sans pour autant chercher à lire les noms inscrits dessus. Cela ne l’avancera pas à grand-chose à vrai dire. Lâchant un infime soupir, il se tût encore quelques instants avant d’enfin lui répondre.


« -Chacun a ses raisons, différentes, d’être ici, et en effet il serait plus que premièrement dommage et deuxièmement inutile de gâcher cette… «chance». Cependant je ne suis pas certain qu’il soit très facile de leur aire entendre raison en quelques jours, voire même quelques années. »


Ce qui n’était pas grand-chose dans une vie de Shinigami, quelques années. Il fallait même peut-être quelques siècles, voir même…Jamais. Mais il ne vaut mieux pas abandonner tout espoir avant même d’avoir essayé, n’est-ce pas ? Quoiqu’il en soit, William, toujours les bras croisés, reporta son attention sur les dossier, penchant légèrement, à peine, la tête, tout en les observant.


« -Vous avez les dossiers de tous les Shinigamis, sans exception ? »


Il leva légèrement un sourcil, continuant de les regarder quelques secondes, avant de reporter son regard sur l’infirmière, plus par politesse qu’autre chose. Bien qu’il n’était pas plus partisan que ça du tact, la politesse, ça l’était déjà plus. Quand ça l’arrangeait bien sûr.








Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: O my cod, des fioles. [Pv : Alyeka C: ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

O my cod, des fioles. [Pv : Alyeka C: ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Probème de fioles
» Alyeka Pendragon : L'infirmiére Shinigami la plus timide de la Dispatch [finish]
» Fioles et autres ustentiles...
» Skins d'interfaces du blob parleur
» L'antre du chaman gobelin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kuroshitsuji Dynasty RPG :: Archives :: Rp abandonnés.-