« C'est votre destinée que vous tenez en main. Prenez soin de bien choisir votre chemin »
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Naoh Ark's Circus] Un tour mortel [PV: Abygail Hope & Terry Freaks]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité
MessageSujet: [Naoh Ark's Circus] Un tour mortel [PV: Abygail Hope & Terry Freaks]   Dim 4 Aoû - 23:13



Un tour mortel





L

es gens étaient bien assis dans leurs sièges allant du velours (pour les fesses les plus riches) à la planche de bois (pas besoin de faire un dessin sur les détenteurs des fessiers se posant sur lesdites planches je pense).  Bref, chacun avait payé son billet, et attendait impatiemment le début de la représentation. Et ainsi, les yeux furent abreuvés d’images plus étranges les unes que les autres. Enfin bref, le lot de tout spectateur qui se respecte s’il a en face de lui un artiste qui se respecte (ou du moins à peu près). Le tour des serpents, toujours aussi angoissant, fit office d’un apéritif corsé au banquet des frayeurs puisque plusieurs serpents (dont des très, très TRES gros) se baladèrent un certain temps sur des volontaires désignés par le hasard le plus partial qu’on puisse concevoir. Ensuite, les spectateurs purent  se sentir un peu plus à l’aise puisqu’il vire deux estropiés virevolter tant et si bien que la logique de la loi de la gravité aurait dû les aplatir sur le sable de la piste une bonne vingtaine de fois, mais cette dernière dû prendre son mal en patience puisque les acrobates trouvaient toujours un moyen de lui échapper au dernier moment et de préférence de la manière la plus improbable qui soit.
Vint ensuite l’homme fort qui fit pâlir les mâles dans leur virilité puisqu’eux même ne pouvaient que rêver de la moitié des muscles du bonhomme qui broyait bien volontiers une noix de coco (un peu d’exotisme que diable !) avec une unique main.
Vint ensuite un numéro un peu plus souple que d’habitude pour moi. Première représentation, pas de terreur à apporter. Pas trop en tous cas. Mais c’était une occasion pour moi de tester quelques petits tours d’un genre nouveaux à tester. Et il s’agissait de tester un peu de mentalisme. Mes débuts. Enfin, ça pouvait être amusant. J’entrais sur scène. Une de mes entrées favorites. Une grande explosion de corbeaux en plein milieux de la scène. Histoire de capter l’attention en somme. Et apparaître dans le public en sifflant un son sur aigüe pour que le corbeau le plus docile et meneur de l’envol se pose sur votre bras. Boiter jusqu’à la piste en posant une main sur une épaule par ci par là et arriver en un saut.
« Messieurs dames, bonsoir, pour ce qui va suivre, j’aurais besoin de volontaires. Ne vous en faites pas, ce soir vous n’avez rien à craindre de moi ce soir. Allé, un premier, qui est courageux ce soir ? Vous monsieur ? Madame ? Ah ? Enfin nous avons un courageux ! Venez Monsieur !  »
Je lui prenais l’épaule et la nuque avec la voix de lait. Cette voix bien particulière dont le but n’était que de conditionner le pauvre bougre. Je lui parlais à l’oreille
«Quand je prononcerais les mots n’est-il pas vous ne pourrez mentir d’accord cher monsieur ? »
Et à haute voix
«Très cher monsieur, comment vous nommez vous ? « Hank Zleim »
Le candidat parfait. Les quelques données que j’avais pu voir de premier abord me promettait un égo dantesque. Parfait pour mon premier essai.

«Très bien Hank, très bien. Etes-vous marié ?
-Oui Monsieur.
-Vous aimez beaucoup votre femme n’est-il pas ?  »
L’homme eu des sueurs froides.   Un quingénaire aux airs de séducteur cela laisse à prévoir un comportement pour le moins coureur. La moustache bien mise, les chaussures cirées, un peu trop de blanc pour un vrai Sir anglais marié qui se respecte. Les beaux merles, ça se mouche avec plaisir.
Il articula péniblement :
« Bien entendu  »
J’ajoutais donc à ma voix des gestes d’une rythmique bien précise. Tant et si bien, au fil des « n’est il pas », j’arrivais à l’empêcher de mentir.

« Et maintenant, dites-moi cher monsieur,  que seriez vous prêt à faire pour que je ne prononce pas mes trois mots à la fin de la phrase  Avez-vous trompé votre femme » lui susurrais je à l’oreille. « Beaucoup d’argent Monsieur, pitié !»
Minable. Je lui touchais la nuque.
« Vous me devrez tout ce que vous avez sur vous et rentrerez nu chez vous ce soir. C’est ma condition.»
Il ne put refuser.
« Très bien et maintenant je vais compter jusqu’à trois. Au troisième chiffre, je claquerai des doigts, et vous danserez une gigue jusqu’à votre place. UN ! –je le regardais dans le fond des yeux-DEUX ! –Il paniquait du ridicule à venir- TROIS ! » Un claquement de doigts retentit. Une danse se fit. Je souris.



Dernière édition par Terry Freak le Lun 19 Aoû - 20:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Naoh Ark's Circus] Un tour mortel [PV: Abygail Hope & Terry Freaks]   Mar 13 Aoû - 15:06

La Shinigami était confortablement assise sur un siège de suède aux côtés d’un homme et de sa femme tandis qu’à sa gauche se tenait une jeune fille d’environ 12 ans accompagnée de son père. Le spectacle allait bientôt commencé et des artistes de cirque déambulaient dans les rangées pour y vendre des friandises. La belle n’avait pas faim et se contenta donc du goûter qu’elle avait eu à peine une heure plutôt. C’était la dernière représentation de l’après-midi et la dernière de la journée spécialement ce jour-ci. Qui savait, peut-être que le présentateur du cirque avait invité une jolie demoiselle à dîner…

Le spectacle débuta par le fameux numéro de serpents. La jeune femme avait un sourire affiché sur son visage qui ne fut pas une seconde influencé par les reptiles qui se promenaient dans la salle. L’un des plus gros vint près d’elle et la noble l’accueillit avec son bras tandis que la jeune fille à ses côtés se cramponnait à son père. Celui-ci derrière son air dur d’homme d’affaire frisait la peur extrême qui pouvait être vu par plusieurs signaux que lançait son visage. La belle vit le serpent se déposer sur ses épaules et se mettre à l’entourer. Abygail conservait toujours son sourire en câlinant le serpent, mais celui-ci lui faussa compagnie lorsque son maître en avant de la scène le rappela. La jeune femme était un peu déçue, mais tout de même joyeuse du moment qu’elle avait pu passer en compagnie de l’animal.

Puis vint les acrobates déviant la gravité presqu’aussi bien que la jeune femme le faisait. Pendant leur numéro, elle pensait à autre chose, se disant bien qu’elle mangerait une bonne pomme. Ce n’était pas parce que les artistes étaient mauvais, les simples mortels arrivaient souvent à l’impressionner, mais très peu longtemps puisqu’elle était capable de faire plus que ça.

L’homme fort entra sur scène à leur suite. Un jour, la belle se disait qu’elle aussi monterait sur scène en étant déguisée, mais toujours en ayant l’apparence d’une femme et qu’elle compétitionnerait contre l’homme fort du cirque, juste pour voir la réaction des gens… et surtout la sienne.

Tandis que la noble attendait le prochain numéro, un éclat de corbeau eu lieu sur scène, tout le monde regarda celle-ci sauf elle qui désigna à sa voisine le clown qui se trouvait plus vers le fond. Il appela un corbeau et s’avança.

« Messieurs dames, bonsoir, pour ce qui va suivre, j’aurais besoin de volontaires. Ne vous en faites pas, ce soir vous n’avez rien à craindre de moi ce soir. Allé, un premier, qui est courageux ce soir ? Vous monsieur ? Madame ? Ah ? Enfin nous avons un courageux ! Venez Monsieur !  »

Il désigna l’homme sur le bout de sa rangée, celui étant accompagné de sa femme. La Shinigami tendit l’oreille et utilisa un peu de son ouï accrue pour comprendre ce que l’artiste de cirque disait dans l’oreille du mari.

«Quand je prononcerais les mots n’est-il pas vous ne pourrez mentir d’accord cher monsieur ? »

Le clown continua jusqu’à voler l’homme pour ne pas lui demander s’il avait déjà trompé sa femme. Cet artiste était quelque peu plus fourbe que les précédents… peut-être aurait-il apprécié une visite.

Le pauvre  - ou pas si pauvre - reprit sa place en dansant la gigue.

À la fin du spectacle, Abygail sortit du côté des caravanes des artistes et réussit à se glisser silencieusement dans celle du clown sans se faire remarquer. Elle s’adressa à lui d’une voix douce :

-Je me demande… peut-être allez-vous réussir à éclairer ma pensée très cher, qu’est-ce qui est pire? L’infidélité ou le vol?

Celle-ci se déplaça vers le clown.

-Désolée, je ne me suis pas présentée, Abygail Hope, mais vous pouvez m’appeler Abygail Sieur Freak, dit-elle en remerciant intérieurement les annonces qui étaient distribuées en affichant le nom des artistes.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Naoh Ark's Circus] Un tour mortel [PV: Abygail Hope & Terry Freaks]   Dim 15 Sep - 2:53






T

erry pensait pouvoir ranger ses affaires pénard et aller pioncer un coup. Et voilà qu’une jeune naubliarde venait le déranger lors de sa pause. Boarf. Il composerait avec.

« Je préfère voler un prince idiot qu’un petit noble intelligent. Celui-ci n’était ni prince ni intelligent mais il était riche. Et j’aurais pu lui en demander bien plus, j’ai été plutôt clément je trouve. »

Lâcha t’il en continuant de ranger son matériel. Il n’avait pas envie d’entrer dans un grand débat de philosophie criminelle. La seule raison qui l’avait poussé à choisir ce noble là était toute simple, la pilule passait mieux quand la personne était persuadée que se faire détrousser était préférable à une autre alternative.
Un coup aussi ancien que le plus vieux métier du monde, peut-être plus ancien encore, depuis que les humains avaient eu la bonne idée de créer la jalousie. Et c’était tellement pratique.

Il tournait le dos à la demoiselle à laquelle il avait simplement jeté un œil.

« Vous ne devriez pas rester ici, ça peut être dangereux vous savez ? »

Il était fatigué. Envie de pioncer. Il nota dans son calepin mental d’aller enguirlander un bon coup le gardien de la soirée. Enfin bon.
« Je peux vous aider pour quelque chose ? »


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Naoh Ark's Circus] Un tour mortel [PV: Abygail Hope & Terry Freaks]   Dim 15 Sep - 21:16

La jeune femme s’avança vers l’homme qui ne lui portrait clairement pas beaucoup d’attention. Elle était habituée, il n’y avait que dans la noblesse où l’on devait faire autant de fioritures, cependant, un simple «bonjour» aurait été apprécié. Bon, il fallait peut-être prendre en compte le fait qu’elle soit entrée dans sa caravane sans son autorisation. Enfin, selon-elle, il aurait pu être plus courtois.

« Je préfère voler un prince idiot qu’un petit noble intelligent. Celui-ci n’était ni prince ni intelligent mais il était riche. Et j’aurais pu lui en demander bien plus, j’ai été plutôt clément je trouve. »

Le regard de la noble se fit plus dur. Il n’avait donc même pas un peu honte? À quoi donc allait servir cet argent au juste? Son expression redevint plus douce. Comme toujours, il ne fallait pas sauter aux conclusions trop vite sans aucune raison.

Tandis que l’homme rangeait son matériel, la belle se décida à le questionner une autre fois :

-À quoi cet argent va-t-il servir Sieur Freak? J’espère qu’elle vous sera plus utile qu’à lui… enfin, vu comment il était, il doit en avoir moins besoin, commenta-t-elle. Oh… je ne voulais pas vous vexer, enfin, vous comprenez ce que je veux dire… du moins, j’espère, compléta-t-elle un peu mal.

La noble se décida à se rapprocher jusqu’à être à une trentaine de centimètres de lui à sa diagonale. Elle n’avait pas du tout peur et avait vu bien pire.

« Vous ne devriez pas rester ici, ça peut être dangereux vous savez ? »

La belle rit doucement et sourit. Comme si cela pouvait la déranger. La soirée de son attaque, elle se trouvait dans l’un des quartiers les plus sécuritaires et pourtant, des jours sordides s’en étaient suivis. Un léger frisson la parcourut et elle chassa cette mince pensée de son esprit. Abygail conservait pratiquement toujours le sourire qui était logé sur son visage, après tout, cela faisait des muscles et ça ne coûtait rien.

« Je peux vous aider pour quelque chose ? »

Celle-ci s’avança à ses côtés sans vraiment se gêner, elle n’avait jamais aimé ce sens si réservé de ses pairs, alors quand elle le pouvait elle oubliait ses bonnes et «polies» habitudes du genre.

-Eh bien, je me demandais juste ce qu’un artiste de cirque pouvait réellement gagner à voler un noble qui trompe sa femme!, s'exclama-t-elle attentive à ce qui se trouvait devant elle.

Une tonne de matériel. La belle fit un pas de plus et accrocha une patte de la table ce qui fit tomber plusieurs sacs lourds à leurs pieds et qui secoua toute la roulotte. Abygail se déplaça à la vitesse de l’éclair pour empêcher que l’homme voie ses pieds écrasés. Résultat, un tissu de sa robe était maintenant coincé sous une mallette.

-J’ai tendance à être trop curieuse, veuillez m’excuser, dit-elle en riant.

La jeune femme s’apprêtait à soulever la valise comme si de rien n’était, mais elle arrêta son geste quelques instants : une jeune noble d’environ 20 ans ne pouvait pas soulever une valise aussi lourde sans forcer un peu. La belle prit donc ses deux mains pour tenter d’enlever l’objet… mais en vain.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Naoh Ark's Circus] Un tour mortel [PV: Abygail Hope & Terry Freaks]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Naoh Ark's Circus] Un tour mortel [PV: Abygail Hope & Terry Freaks]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Naoh Ark's Circus] Un tour mortel [PV: Abygail Hope & Terry Freaks]
» Détour Mortel
» LE CIRCUS MAXIMUS DE ROME
» Election - Grande Saline: Second tour necessaire!
» Tour de Farce

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kuroshitsuji Dynasty RPG :: Archives :: Rp abandonnés.-