« C'est votre destinée que vous tenez en main. Prenez soin de bien choisir votre chemin »
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quand Umineko s'en mêle : cat box n°1 : Hoshi no naku koro ni ! Star Wars remodelé !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité
MessageSujet: Quand Umineko s'en mêle : cat box n°1 : Hoshi no naku koro ni ! Star Wars remodelé !    Lun 8 Juil - 19:28



Rappel des principaux crossovers (+ ou – modifiés dans le récit):

- Star Wars III (personnages du passé : Obi-Wan, Padmé) / Star Wars VI

- Ôban Star-Racers : univers retranscrit sans les personnages (course Racers, l’Avatar)

- Code Lyoko : présence des Lyoko-guerriers, de Lyoko, variante de Franz Hopper en Franz Hoppen pour le créateur de Lyoko (nom véritable du créateur utilisé à d’autres frais) reprise du concept de Xana

- Card Captor Salura : présence des ClowCard, Clow Read

- Lord of the Ring : présence de Frodon Sacquet et de Sam Gamegie

- Umineko no naku koro ni : univers/principes


Combien de fois vais-je réécrire ce texte ?  Mon ambition de base me paraissait bénigne : il suffisait de narrer, le plus précisément et justement possible, les péripéties légèrement modifiés de Luke Skywalker. Seulement, je me suis fait avoir dans le piège de la narration linéaire : si je partais sur de la troisième personne sans oser détailler entièrement les pensées des personnages, ce serait donner une illusion de la vérité, terne, sans consistance. J’étais partie sur cette base, certaine d’être sur la bonne voie, mais rapidement, la dure réalité m’a rattrapé. Il m’a suffit de deux relectures pour comprendre que l’essence n’y était pas.

Alors, sans me décourager, j’entrepris l’étape difficile de la première personne. Et dès lors, j’entrepris un long voyage mental, des éléments me paraissant bizarres par ci par là, des manques d’éléments, des indices parsemés, des liens à faire…mais il manquait toujours quelque chose. Le « je » de Luke avait cette partie de vérité, mais c’était incomplet.

Considérant la réflexion comme nécessaire avant l’écriture, j’arrêtais mon ambition de simple écriture d’une histoire. Ce texte insignifiant avait une valeur beaucoup plus grande, si nous le prenions comme étant le point de départ de la suite des évènements. En l’écrivant, je me sens contrainte de vous donner l’aspect le plus véridique de cette histoire, pas vous donner ce que j’aimerais y trouver. J’ignore exactement le temps qui me sera nécessaire pour vous fournir le texte complet, mais cela arrivera, soyez en sûr.

Cette mini-introduction m’était nécessaire avant de commencer réellement de vous présenter les choses. Nous allons davantage parler d’Umineko que de Star Wars. Sachez aussi que le contenu de ce texte a été façonné AVANT ma connaissance de l’univers d’Umineko no naku koro ni. Néanmoins, cette découverte d’univers m’a permit de répondre à de nombreuses interrogations et est devenue ma piste essentiellement fiable pour vous permettre de la narrer.

J’ai à vous prévenir que les When They Cry n’ont plus de secret pour moi, ayant eut le développement des VN qui ont été lus, ayant vu aussi les séries animés les traitant. Animés où pour celui d’Umineko, des concepts ont été peu développés ou entièrement oubliés de la trame. Rassurez-vous, ce sera compréhensible même pour les non-initiés.

D’abord, je tiens à mettre un point d’honneur au contexte général entourant cette histoire : ce n’est point comme chez vous, malgré les apparences humains et les comportements plus ou moins humains. Toutes les personnes sont soit des démons, soit des anges, soit un peu des deux, c'est-à-dire des non-humains, immortels par défauts, avec des normes plus ou moins différentes. L’univers de Star Wars s’inscrit déjà dans ce contexte, celui d’Umineko ajoute une couche supplémentaire.

En effet, ce dernier apporte un élément crucial pour « ce » Luke : le Purgatoire, le Méta-monde, les Fragments…tout ce qui se passe de Star Wars IV à VI se déroule ici dans un monde alternatif, appelé ici « Fragment ». C’est une sorte de conte, où des gouverneurs en haut luttent pour apporter un « happy end » ou un « bad end », étant des Sorcières de domaines différents. Le Purgatoire est donc à la fois le lieu de ce combat et le nom global du monde originaire de « ce » Luke. Le Méta-monde, grosso modo, c’est la partie invisible des évènements, qui se passe généralement en amont.

Rentrons un peu plus dans les détails. Je vous préviens d’avance, Luke, celui du film est beaucoup plus simple à comprendre que celui-ci que vous allez découvrir.

Deux sortes de magie seront traités : celle d’Umineko (celle où nous pouvons croire ou ne pas croire, c’est au choix) et celle basique (c'est-à-dire de la vraie magie où il est inutile de l’expliquer par des moyens humains). Luke jouit des deux, et prends un malin plaisir à les malaxer. C'est-à-dire, en raison de cette spécificité de son monde originaire, certaines choses que vous lirez peuvent être fausses, une illusion projetée aux autres ; mais d’autres seront indéniables. Néanmoins, cela est réalisé de telle sorte que c’est comme jouer à papier-ciseaux : il faut réfléchir pour savoir quand c’est de la duperie et quand c’est la vérité.

Suite à cela, un terme aura une orthographe différence : ‘ sorcier ‘ et ‘ Sorcier ‘.
- ‘ sorcier ‘ fait référence à la magie basique, aux pouvoirs digne d’un magicien, c’est de la magie véridique, il n’y aura aucun tour derrière.
- ‘ Sorcier ‘ fait référence à la magie dite du Purgatoire, c'est-à-dire qu’elle a deux faces : soit nous l’acceptions telle quelle soit nous recherchons des moyens humains. Les conséquences provoquées par cette magie peuvent aussi être des illusions ou des tours à trouver.

Un autre aspect sera présent, beaucoup moins visible mais clairement le point le plus important : les chambres closes, pour être un peu plus anglophone, les closed room.

Ce récit contient deux sortes bien distinctes, une étant légèrement une évolution de l’autre à une échelle beaucoup plus grande :

- ‘ closed room in ‘ : comprendre par là le scellement de la porte et des fenêtres ou d’une quelconque pièce rendant la sortie impossible. Luke se retrouve généralement dans cette situation, l’utilise aussi à ses frais.

- ‘ closed room exit ‘ : beaucoup plus subtil, cela désigne l’aspect prison d’une réalité en train d’être vécue et subie. Il faut réussir à s’enfuir du monde lui-même. Cet aspect sera lourdement traité avec Frodon


N’étant pas un spoiler, je vais me permettre de faire un petit topo sur Luke et Frodon justement, pour vous faciliter dans la compréhension générale.

Luke est le Pilier de la Paix associé à l’élément eau. Son élément est à prendre dans tous les sens du terme, c'est-à-dire ses attribues de vie/mort/purification/destruction. A ce stade de l’histoire, il est déjà informé de son rôle, et c’est assez naturel qu’il soit conforté à son inverse, c'est-à-dire la guerre. Cela peut-même aller plus loin, et s’appliquer à son essence même : sa présence provoque de la paix, directement ou indirectement, si vous cherchez du côté de ses relations. A ne pas s’y méprendre, Luke est incroyablement blasé par l’existence, et consciencieux des principes de son monde, il est au courant des mécanismes. Il a aussi vu « l’exit », et a été entraîné dans d’autres « in box » (le chat est-il vivant ou mort ? pour le savoir il faut ouvrir la boîte pour simplifier le concept), et cela sera traité obligatoirement dans le récit. En effet, « ce » Luke n’avait aucune chance d’exister, représentatif du 1 miraculeux. Informé assez mystérieusement, il a transcendé sa condition de simple pièce d’échiquier et désire s’élever, sachant que dans son monde, Anakin n’existe pas. Autant vous dire que c’est la personne qui vous aidera à faire le maximum de liens. Il est sensible à deux ‘personnalités ‘ : Luke Skywalker, la pièce dans le jeu des Sorcières réalisant son rôle dans la pièce de théâtre entièrement objectif ; Luke Read, le Sorcier voulant dépasser sa fonction première et beaucoup plus subjectif.

Frodon, quant à lui, est le Pilier de La Liberté, pouvant apporter cette dernière tout comme la restreindre voir la supprimer aux autres. Dans ce contexte, il n’a pas encore « retrouvé » l’Anneau Unique, ne changeant pas grand-chose à sa personnalité. Il est lié à l’air. Sa position dépend de son égoïsme ou de ses agissements envers les autres. Il est le point de vue le plus fiable tout en gardant secret ‘ ce que Luke sait ‘. Il est à l’origine de la répétition de cette histoire narrée dans les autres « in box ».

Anakin (fils de Clow Read,! ) ici  a une certaine importance dans le rôle dans lequel il est attribué, mais nous en reviendrons dessus très bientôt pour traiter plus en détails le ‘ comment nous en sommes arrivés là ‘. Je tiens à préciser une dernière chose par rapport à Padmé et à Obi-Wan : ce ne sont pas les mêmes entre le monde alternatif et l’époque d’Anakin.

Dans ce contexte, tout a été modifié dans la racine même (ce qui explique tout ces cross-over). Dark Sidious est en réalité un supercalculateur- démon artificiel façonné par Franz Hoppen & Clow Read ayant plusieurs noms en fonction des occasions : Xana, son vrai nom ; Sauron pour Frodon etc. Néanmoins, pour compliquer les choses, il en existe deux :

- le premier de son autre vrai nom Naato est à l’origine d’un puissant « dead end » dans une ère précédente, ayant laissé Frodon seul survivant après une mort assez imprévu de Luke.

- le second Xana est l’objet du premier, et répète un peu par obligation, les ordres. Son point de vue est donc contradictoire.

Le second Xana a eut des vues utilitaires envers Anakin, qui, malheureusement, suite à un tragique imprévu se retrouve avec deux âmes (celle de l’ère précédente nommée l’Ancien, la nouvelle âme qui refait l’histoire). Il comprend plus ou moins vite le lien Palpatine=Sidious=Xana qui lui provoquera une double possession menant à une transformation en Vador suite à une ClowCard.

Ici, Yoda et Mace sont dans la confidence d’une organisation protective de la paix devant lutter justement contre Xana. C’est donc les membres de l’époque, apprenant la nouvelle sur Anakin, décide de réguler le problème. Problème, changer le présent est impossible ; retourner dans le passé est trop risqué. Le temps impartit, c’est Padmé, mourant lentement de chagrin. L’organisation décide alors, par manque de temps, de trouver « la solution » dans le futur, qui nous amène…à Luke. Surprise cependant, le petit-fils de Clow Read est déjà au courant d’une part de pourquoi ceux du passé viennent, comment, et leur but, ainsi des raisons du trépas de son paternel. Ironiquement, il devient leur guide, tout en s’occupant de son rôle premier d’aller faire revenir Anakin dans son état normal. Padmé, enceinte des jumeaux avant le voyage, ne l’est plus une fois dans le Fragment. C'est-à-dire que Luke et Leia du monde alternatif sont ses véritables enfants ; s’ils meurent, ils sont irrécupérables que cela soit futur ou retour dans le présent.

Voici grosso modo l’intrigue que vous retrouverez dans quelques passages. On reprend les mêmes, et on ajoute quelques dimensions en plus. Je vais m’arrêter sur un dernier point : Boréale. Pour vous dire la vérité, j’ai un sentiment que c’est le meilleur « troll » fourni par Luke, car oui, la demoiselle mystérieuse qui vous ouvrira les seuls moments Méta, est lié au descendant de Clow. Mais c’est aussi un mystère en elle-même, qui, curieusement, à quelques ressemblances frappantes avec Padmé, Leia et la grand-mère de Luke.

Vous avez dû aisément le comprendre, ce texte ne sera point de la lecture linéaire où il ne faut pas réfléchir, concentré sur l’opposition Jedi VS Sith et encore moins du contrôle de la Force.
Pour ceux ayant connaissance de l’univers en arrière-plan bien traité sous ses différents aspects, il n’y aura aucun combat entre Red Truth (vérité des Sorcières qui ne peut être contredit)/Blue Truth (vérité du côté humain pour expliquer les évènements par des tours).

Mais faites attention aux paroles de Luke, il se peut que certaines de ses phrases, tout finement, cache de la Red Truth en puissance. Je tâcherais de rendre cette première personne la plus impeccable possible, ainsi, vous pourriez vous faire facilement votre propre avis. Sinon, cela ne serait pas une boîte de Schrödinger, n’est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
 

Quand Umineko s'en mêle : cat box n°1 : Hoshi no naku koro ni ! Star Wars remodelé !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Fics crossover remake sur Kuroshitsuji : quand les Enfers et le Purgatoire s'en mêlent
» "L'avènement du Cartel des Hutts" Première extension numérique Sortie printemps 2013
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?
» Quand la vie va tout va!!! [PV: toute la clic^^]
» Quand l’État est en faillite, la Nation est en péril

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kuroshitsuji Dynasty RPG :: ¤HRPG¤ :: Graphisme-