« C'est votre destinée que vous tenez en main. Prenez soin de bien choisir votre chemin »
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  Journal  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Manoir Von Elrich] Les premiers pas vers une nouvelle vie. [PV: Alyss Jackson & Williamn Everblooms]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité
MessageSujet: [Manoir Von Elrich] Les premiers pas vers une nouvelle vie. [PV: Alyss Jackson & Williamn Everblooms]   Dim 30 Juin - 16:25

William parcourait le chemin de terre bordé d'arbres. C'était une journée ensoleillée, l'air était doux et quelques rayons de soleil filtraient à travers les feuilles des arbres pour se dessiner sur la chevelure argentée et la chemise blanche du jeune homme. Il était agréable de marcher ainsi à la fraîcheur de l'ombre. William respirait l'air parfumé des embruns du printemps. C'était une belle saison pour un jardinier tel que lui. La saison du renouveau, celle où les fleurs après un long sommeil se réveillent pour nous faire redécouvrir leurs plus belles couleurs et embaument l'air de leur délicat parfum. Mais William ne marchait pas ainsi dans le but de faire une petite balade pour admirer le paysage. Non. Il tenait dans sa main une enveloppe blanche dont le cachet à moitié coupé attestait qu'elle avait bien été lue.  Cette lettre, il l'avait reçue en retour à une autre qu'il avait lui-même envoyée. En réalité il n'en avait pas envoyé qu'une seule. William avait beau être un jardinier, ces derniers temps il n'avait pas d'emploi fixe. Il donnait des coups de main par-ci par-là, faisait des petits travaux pour des particuliers ou encore pour aider à la floraison d'une ville, mais cela ne durait tout au plus qu'une semaine ou deux. Rien qui ne lui permettait d'accomplir pleinement sa passion. Oui, car jardinier avait beau être son métier, William était avant tout un passionné et il n'avait qu'un rêve : s'occuper d'un grand domaine. Rien qu'à imaginer les étendues de verdures où il pourrait à son bon souhait aménager à sa guise, à s'occuper des arbres, les tailler, former les haies, planter d'immenses tapis de fleurs, faire un magnifique potager ou même s'occuper d'une serre, William sentait son cœur s'emballer et se remplir d'ambitions. Il lui semblait alors que tout lui serai possible, et qu'il serai enfin heureux, à s'occuper d'un endroit que l'on aurait confié à ses bons soins, en tout état de confiance. Il ressentait le besoin d'être utile, qu'on lui fasse confiance pour quelque chose, en somme qu'on ait besoin de lui. Et il savait qu'il ne pourrait être pleinement satisfait que s'il travaillait dans un domaine....comme avant. Il avait alors envoyé plusieurs lettres à plusieurs familles réputées pour avoir de grands jardins, leur proposant ses services. Il espérait que la saison du printemps arrivant, les riches familles auraient besoin de plus de bras pour leur jardin. Malheureusement il ne reçut que des réponses négatives. Alors qu'il commençait à perdre espoir et se demandait s'il ne devait pas accepter le poste que lui avait gentiment proposé une commerçante de la ville en tant que vendeur dans un magasin spécialisé dans les plantes, il reçut cette lettre, dans laquelle il était écrit que ses services pouvaient peut-être intéressant et qu'il devait se présenter tel jour, pour voir s'il serait habilité à être accepter au poste de jardinier. C'est ainsi qu'il marchait aujourd'hui, lettre à la main, en direction du lieu de rendez-vous. Il s'arrêta un instant, prenant l'enveloppe et en sorti la lettre. Il jeta un coup d’œil rapide au bas de la lettre où était indiquée l'adresse. « Manoir Von Elrich » murmura-t-il. Il n'avait pas beaucoup entendu parler de cette demeure et c'était un homme qui semblait bien connaître la maîtresse des lieux qui lui en avait parlé. Apparemment c'était une femme d'un assez grand caractère, qui semblait être connue pour ses fréquentations régulières au cabaret et à l'opéra. De nombreuses rumeurs couraient sur elle mais William n'en avait entendu aucune. De toute façon elles ne semblaient pas toujours très flatteuses. William commençait à se demander où il allait bien pouvoir tomber. Il continua d'avancer tranquillement sur le chemin, un souffle de vent balayant parfois quelques-unes de ses mèches de cheveux. Le vert éblouissant des nouvelles feuilles et de l'herbe fraîche apaisait un peu le stress de William qui sentait son pouls s'accélérer au fur et à mesure qu'il se rapprochait de son lieu de rendez-vous. Ce poste représentait pour lui sa dernière chance de se faire accepter dans les lieux de ses rêves, et il n'avait pas l'intention de la laisser passer. Il fallait absolument qu'il réussisse ! Il fallait qu'il fasse sentir à son futur interlocuteur le fait qu'il était indispensable au bon fonctionnement du lieu. Mais comment plaire à quelqu'un que l'on n'a encore jamais vu ? D'ailleurs qui était-il ? Qui était cette fameuse personne qui lui avait envoyé cette lettre ? William regarda de nouveau la lettre, examinant plus attentivement l'écriture. C'était joliment écrit, les lettres étaient soignées et le ton de la lettre était plutôt doux, c'était exprimé d'une manière très polie. Ce devait certainement être une femme pensa William en voyant tant de délicatesse. Il garda les yeux rivés sur l'encre noire, imaginant une jolie main tenir une plume et écrire chacune de ces lettres, doucement, avec la plus grande précision. Puis il imagina une deuxième main, tout aussi jolie, venir plier délicatement la lettre et la glisser avec précaution dans l'enveloppe, apposant le cachet de la maison puis écrire son nom à lui avec cette belle écriture. Il se surprit soudain à rougir et secoua vivement sa tête pour en faire partir les images reprenant un peu ses esprits. Non, il devait se tromper. Quelqu'un qui écrit avec autant de précision doit certainement beaucoup tenir à son travail et veut le remplir à la perfection. Une autre image vint alors à son esprit. L'image d'un homme assez grand, au regard noir et froid. Quelqu'un de droit, de déterminer, parlant d'une voix sèche, donnant des ordres tous semblant aussi irréalisables les uns que les autres et semblant sur le point de vous tuer si vous ne lui obéissez pas, criant « Votre vie ne vaut rien comparé aux devoirs que vous devez à notre maison ! ». Cette fois-ci ce fut une gouttelette de sueur qui obligea William à ressortir de ses pensées. Il essuya son front et respira profondément. Décidément son stress lui donnait une imagination débordante ! Il fallait absolument qu'il se calme !Il essayait d'évacuer ses idées étranges lorsqu'il aperçut au loin quelque chose qui se différenciait des arbres. Il s’approcha et se retrouva rapidement devant un grand portail en fer sculpté. Il regarda à travers les grilles et vit un immense manoir. Ce devait être là, la maison des Von Elrich...Il regarda aux alentours et ne vit personne. Par ce beau temps il aurait pourtant été normal de voir nombre de gens s'affaisser aux travaux extérieurs. Il resta ainsi un moment en silence se demandant comment manifester sa présence dans un lieu aussi vaste. S'il y avait des domestiques ils devaient certainement être assez loin, et il ne serait peut-être pas très poli de crier. Alors qu'il désespérait à apercevoir quelqu'un, il sentit soudain quelque chose tomber sur son épaule ; Il tourna la tête et vit que ce n'était rien d'autre qu'une petite feuille qui venait de tomber d'un arbre. Il leva la tête et aperçu alors quelque chose qu'il n'aurait osé espérer : une petite cloche en métal, joliment sculpté elle aussi dont une petite corde virevoltait dans l'air près du portail. Était-ce là le moyens de prévenir de notre présence ? William avait des doutes mais il n'avait pas trop le choix. Il ne pouvait rester ainsi pendant des heures à attendre désespérément que quelqu'un vienne gentiment lui ouvrir. Il saisit donc la corde et fit sonner la cloche dont le bruit métallique retentit assez loin pour qu'une personne située non loin de là puisse l'entendre. William resta donc là, priant pour que quelqu'un ai entendu et espérant également que ce ne serait pas un majordome tortionnaire qui viendrait lui ouvrir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Manoir Von Elrich] Les premiers pas vers une nouvelle vie. [PV: Alyss Jackson & Williamn Everblooms]   Lun 1 Juil - 10:56

Plusieurs étagères, plusieurs livres, des livres oubliés, trop fragiles pour être lu, trop vieux, racontant des histoires et des légendes de temps oubliés et reculés. Personne n'aimait ces livres, personne ne les lisaient d'ailleurs. Une fine couche grise couvrait ces vieux livres, fine et granuleuse elle s'étendait sur les tranches et sur le dessus des livres jusqu'à se glisser dans les minuscules fentes entre les livres. Toute une bibliothèque laisser a l'abandon, poussiéreuse, sale, toujours dans le noir. Alyss se tenait sur le pas de la porte d'entrée de cette bibliothèque et contemplait son travail a faire. Elle avait un plumeau dans une main et un chiffon dans l'autre, décidément fallait qu'elle s'y mette, elle avait du boulot. Alyss fit quelques pas dans la pièce obscur, elle alla de suite près des fenêtres et ouvrit dans un grand geste les rideaux un par un, cet acte engendra un grand nuage de poussière encore en plus dans toute la pièce. Tout a coup la pièce semblait beaucoup plus gaie, et beaucoup plus accueillante. Alyss sourit, au moins ça s'était fait. Elle s'avança dans la pièce, éclairée par les rayons du soleil qui lui chauffait agréablement la peau. Elle dépoussiéra les étagères une première fois, une a une, puis elle ouvrit les fenêtres et laissa la pièce s'aérer un peu. Elle passa ensuite son chiffon sur les tranches et le dessus des livres. Ensuite elle recommença et dépoussiéra les étagères une deuxième fois. Elle laissa encore la pièce s'aérer pour évacuer la poussière, durant ce temps elle se hissa assise sur le rebord de la fenêtre et profita du soleil et de la belle vue du jardin. Enfin ce jardin aurait tout de même besoin d'un peu d'entretient... Et c'est pourquoi Aaron lui avait dit qu'un jardinier devait passer au manoir pour savoir si il convenait bien au poste. Alyss resta un instant là assise a prendre le soleil puis elle termina le ménage de la bibliothèque. Elle passa un troisième coup de plumeau puis elle s'occupa de laver le sol, et alors la pièce eut tout de suite une autre tête. Enfin pour terminer tout le ménage elle entreprit de prendre chaque livre un a un et de passer un coup de chiffon dessus. Elle en profita pour dépoussiérer aussi les étagères. Ainsi la pièce était devenue agréable a regarder et elle dégageait une odeur et une ambiance propice a la lecture et a la détente.

Fière d'elle Alyss sortit de la pièce et marcha d'un pas léger jusqu'à un placard ou elle rangea son plumeau et son chiffon, puis elle sortit sur le chemin qu'emprunter les invités pour arriver devant les grandes portes en bois de l'entrée, elle avait un balai en main et elle était chargé de faire un tas avec les feuilles qui était tomber sur le chemin réserver aux arrivée des calèches. Plusieurs invités s'étaient plains que les feuilles collaient aux roues et qu'ils avancés moins vite... Foutaises aux yeux d'Alyss. Néanmoins elle se devait d'exécuter les ordres et Aaron avait exigé que ce soit fait, alors ce serait fait. Elle avait commencer son travail lorsqu'un tintement se fit entendre non loin de là, elle releva la tête intriguée. Le tintement était clair et doux, elle ne savait pas trop d'où cela provenait, puis elle se rappela soudain... Il y avait une vieille cloche a l'entrée, près de la grille. Ce devait être le futur jardinier qui venait se présenter pour le poste! Alyss ne se souvenait plus quand elle avait entendu cette cloche, elle pensait que c'était même la première fois.


Néanmoins elle se précipita a la grille, son balai encore en main, pour aller ouvrir. Elle arriva devant celle-ci, ses cheveux blonds comme les blés flottant derrière elle au rythme de ses petites foulées. Elle arborait une robe de bonne noire et blanche, tout ce qu'il y avait de plus classique et des chaussures noires a petits talons. Elle fit un grand sourire à l'homme qui se tenait derrière la grille et sortit un vieux trousseau de clé, elle trifouilla dans la serrure de la grille et tira dessus, celle-ci s'ouvrit en grand avec un grincement sonore et Alyss s'écria:

-Bienvenue au Manoir Von Elrich!

Puis sans attendre elle enchaîna:

-Je me présente, je suis Alyss Jackson, domestique au service de Mme Eleonore et de son majordome Aaron.

Elle s'inclina respectueusement devant l'homme puis en se relevant elle demanda:

-Que puis-je faire pour vous?

Même si elle connaissait la réponse, le protocole voulait qu'elle pose la question pour s'assurer de l’identité et surtout de l'intention de l'invité qui se présentait à elle. D'ailleurs cet invité ne pouvait être personne d'autre que le jardinier, Alyss prit un moment pour le détailler discrètement, il avait de beaux et longs cheveux blancs-argentés attaché à l'aide d'un ruban, un habit de jardinier, et des bottes bleues en accord avec son ruban. Un homme soignée, propre sur lui, et plutôt mignon. Alyss sourit doucement, elle le voulait bien comme collègue!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Manoir Von Elrich] Les premiers pas vers une nouvelle vie. [PV: Alyss Jackson & Williamn Everblooms]   Lun 1 Juil - 13:44

William attendait patiemment. Plus le temps passait et plus l'image du majordome antipathique prenait de la place dans son esprit. Il le voyait clairement arriver avec une petite marche saccadée, le dos droit, sa tenue impeccable, et son regard froid le foudroyer.  Alors qu'une nouvelle goutte de sueur perlait sur son front, il vit une petite silhouette arriver vers lui d'un petit pas léger. William ne distinguait pas très bien de loin mais ce qui était sûr c'est que ce n'était pas un homme. William se senti un peu soulagé et il respirait plus facilement. « Au moins j'ai moins de chances que ce soit quelqu'un de peu plaisant » pensa-t-il. La silhouette se rapprochait et William distinguait maintenant une jeune femme, habillé d'une robe noire et blanche, simple mais élégante, typique d'un vêtement de domestique. Ce devait être une bonne ou une servante. Ses longs cheveux blonds virevoltant dans les airs. A cette vision, le cœur de William se figea. Ce n'était plus la même femme qu'il voyait s'avancer vers lui, mais une fille d'un peu plus jeune âge, la même chevelure couleur des blés, qui courait vers lui en criant son nom. Sourire aux lèvres elle tenait dans sa main une rose aux teintes pastel. Il pouvait entendre son rire résonner dans ses oreilles. Elle allait venir lui ouvrir le grille tout en lançant un joyeux « Comment vas-tu ? Tu en as mis du temps ! Je finissais par m’impatienter ! » William le savait, car ce n'était autre que l'un de ses souvenirs qui refaisait surface. Ce visage si doux, depuis quand ne l'avait-il pas vu ? Son cœur se serra et William senti tout son être s'emplir d'un sentiment de nostalgie mêlé d'une certaine tristesse. « Rose... » murmura-t-il. Il entendit le cliquetis des clefs dans la serrure et le grincement des grilles lorsqu'on les ouvres, mais soudain ce ne fut pas la voix de Rose qui lui répondit. Non. C'était une jolie voix également, douce et joyeuse.

-Bienvenue au Manoir Von Elrich!


William reprenait lentement ses esprits, l'image de Rose disparaissant peu à peu, retournant au plus profond de sa mémoire avec tous les autres souvenirs douloureux qu'il préférait garder secret. Il regarda son interlocutrice. Maintenant il voyait clairement son visage, un visage plutôt charmant d'ailleurs, avec de douces lignes, une peau claire et sans défaut, de grands yeux violets et des joues légèrement rosées. William restait ainsi aspiré par ce nouveau visage qui se présentait devant lui. Ce n'était certes pas celui de Rose, mais il sentait quelque chose de commun entre les deux, quelque chose qui en émanait, comme la douceur rayonnante d'un matin ensoleillé.  William n’eut le temps de continuer à rêvasser que la jeune femme reprit la parole :

-Je me présente, je suis Alyss Jackson, domestique au service de Mme Eleonore et de son majordome Aaron.

Elle était donc bien domestique, au service d'une certaine Éléonore, ce devait être la maîtresse des lieux dont lui avait parlé la personne qui lui avait donné l'adresse. Et son majordome ? Il n'y avait que deux domestiques alors ? Ou les autres étaient-ils si peu important qu'on ne prenait même pas la peine de les citer ? William ne savait pas et quelle que soit la réponse ce n'était pas forcément une bonne . S'il y avait beaucoup de domestiques mais qu'on ne les citait pas, cela voulait dire qu'il fallait se faire une place importante et que donc sa vie dans ce manoir serait rythmée par l'idée de surpasser les autres pour un peu de reconnaissance, et il fallait compter aussi sur le fait qu'il ne serait pas seul à occuper du jardin et devrait peut-être subir les humeurs et les choix de ses collègues en matière de jardinage. Si en revanche ils n'étaient que deux domestiques cela revenait à dire qu'il serait peut-être seul pour s'occuper du jardin et donc qu'il pourrait travailler tranquillement mais également qu'il aurait énormément de travail car les lieux semblaient tout de même assez grands. Enfin dans son for intérieur William espérait tout de même que ce serait la deuxième solution. Il avait plutôt l'habitude de jardiner seul.
Soudain la jeune femme s'inclina devant lui, ce qui le gêna un peu. Il n'avait pas l'habitude qu'on  le traite comme un supérieur ou même quelqu'un qui mériterait tant de politesse !

-Que puis-je faire pour vous?

William hésita un moment car il était encore un peu gêné de tant de bienséance. Il regarda la jeune femme et répondit d'une voix pas très sûre.

- Heu..hum.. Bonjour ! Je..On m'a demandé de.. de venir me présenter au domaine des Von Elrich..pour..heu...pour le poste de jardinier !


Décidément ce n'était pas comme ça qu'il allait faire grande impression ! William se sentait de plus en plus découragé. Il venait à peine de prononcer quelques mots et il donnait déjà une mauvaise image de lui. Sa faiblesse, il n'en pouvait plus, et on ne lui ferait pas de cadeau, à vrai dire on ne lui avait jamais fait de cadeaux à ce niveau-là, et c'était certainement pour ça qu'il se retrouvait maintenant en ce lieu à la recherche d'un emploi fixe. Ce poste il le voulait absolument ! Il fallait qu'il se ressaisisse. Il espérait que la jeune femme ne le prendrait pas comme un point négatif...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Manoir Von Elrich] Les premiers pas vers une nouvelle vie. [PV: Alyss Jackson & Williamn Everblooms]   Mar 2 Juil - 9:04

Alyss attendait que l'homme réponde. Durant ce petit laps de temps elle observa l'allée en dehors du domaine, elle se dit qu'il fallait aussi passer un coup de balai par là, les feuilles tombaient et elles ne tarderaient pas a recouvrir tout le chemin, ce qui donnerait lieu a de nouvelles plaintes de la part de leurs invités.  Il mit un peu de temps avant d'ouvrir la bouche pour parler, Alyss se dit qu'il était un peu stresser, où alors qu'il était peut-être mal à l'aise, où tout simplement qu'il ne savait pas y faire, c'était peut-être la première fois qu'il avait un entretient dans une maison noble:

- Heu..hum.. Bonjour ! Je..On m'a demandé de.. de venir me présenter au domaine des Von Elrich..pour..heu...pour le poste de jardinier !

Alyss eut un doux sourire en coin. L'homme semblait complètement perdu et surtout beaucoup plus que stresser, cependant il devrait vite éviter de se mettre dans cet état à chaque changement, cela risquerait d'énerver Aaron, et ça ne ferait pas bien ni convenable devant les invités si le jardinier était dans un état pareil. Et puis cela n'allait pas plaire a Aaron, pas du tout! Il aura tôt fait de le briser en milles morceaux avec quelques paroles bien placés. Alyss garda ça pour elle, elle lui donnerait quelques conseils avant de le laisser aux prises avec Aaron. Mais avant ça il fallait qu'elle voit elle-même si cet homme en valait la peine. Si il savait bien jardiner et si il en était passionné. En plus de ça peut-être qu'Aaron apprécierait qu'Alyss ait fait une sorte de pré-sélection pour s'assurer du bon vouloir du nouveau domestique. Ça pourrait lui faire gagner des points, et elle pourrait remonter dans l'estime d'Aaron. Après cette petite réflexion Alyss eut un sourire discret, elle invita l'homme à la suivre:

-Comment vous appelez vous?

Alyss avait parler avec une belle et douce voix, elle avait le regard doux et des gestes gracieux et élégants. Tout dans son comportement trahissait qu'elle était une domestique néanmoins une domestique bien éduquée, polie et avec de bonnes manières. Ils remontèrent le chemin menant au manoir, il était parsemé de cailloux jaunes dont aucun ne dépassait du chemin qui avait été tracé. Sur les côtés se dressait des arbres espacé à chaque fois de la même longueur, ces arbres pointait haut vers le ciel et Aaron avait pris soin de les tailler pour qu'aucune feuille ne déséquilibre le tout. Ici la nature était domptée, elle était presque géométrique, elle n'avait aucune liberté, et Alyss n'aimait pas ça. Elle préférait un jardin légèrement tailler mais où la nature était relativement libre, celle-ci sait mieux faire que nous pour harmoniser le tout. Elle conduisit l'homme jusqu'à l'arrière du manoir dans le vrai jardin. Ils débouchèrent sur un grand domaine, couvert d'herbes, les arbres et les arbustes poussaient çà et là, sans logique, à leur guise. La nature était totalement libre ici, buissons, fleurs, fougères, tous poussaient comme ça leur plaisait. Et cela donnait un certain charme au jardin. Un jardin libre, on pourrait dire à l'anglaise, les espèces présente dans ce jardin était rares, enfin pour la plupart. Eleonore aimait à avoir ce que les autres n'avaient pas, que ce soit en terme de mobilier ou encore en terme d'espèces de plantes, ou de service a thé. Toujours les plus rares, les plus belle pièces pour elle. Alyss emmena l'homme aux cheveux blancs dans une sorte de petite clairière, un rond de gazon où les arbres, les buissons, et les fleurs n'avaient pas poussés. Comme si ils avaient décider de laisser un espace propice aux discussions et au repos pour les hommes de ce domaine. Ici Aaron avait décider d'installer un petit salon de jardin. Une table avec des chaises toutes blanches. Alyss proposa une chaise a l'homme en lui souriant et elle s'assit sur la chaise en face de lui, elle était tout à fait calme, et sure d'elle, malgré qu'intérieurement elle se demandait si elle ne faisait pas une bêtise en prenant ainsi l'homme pour un entretient alors que ce n'était pas son travail..

-Je dois vous emmener voir mon patron, le majordome. C'est lui qui s’occupe des embauches. Néanmoins je voulais m’entretenir avec vous pour être sur de vos motivations et votre passion pour votre métier. Alors dites m'en plus. Comment trouvez-vous le jardin? Comment avez-vous découvert la jardinerie? Dites moi pourquoi vous voulez venir travailler ici, je vous écoute.

Alyss croisa les jambes sous la table en affichant un air doux et rassurant. Elle examinait l'homme en face d'elle peut-être qu'il pourrait être d'un bon soutien pour elle... Un soutient morale, pour les temps plus dur à venir. Les missions qu'allait lui confier Aaron, celle où elle devrait surement mettre fin aux jours d'un homme ou d'une femme qu'elle ne connaissait pas et qui ne lui avait jamais rien fait. Oui peut-être que cet homme pourrait la soutenir, l'aider, et peut-être même participer aux missions avec elle! Il avait l'air des plus gentils, et des plus aimables.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Manoir Von Elrich] Les premiers pas vers une nouvelle vie. [PV: Alyss Jackson & Williamn Everblooms]   Mar 2 Juil - 16:35

William aperçu un petit sourire se former sur le coin des lèvres de la jeune femme. Ça ne l'étonnait pas vraiment. Il était ridicule. Encore quelqu'un qui se moquait de lui. Décidément ça n'allait vraiment pas être facile pour lui d'avoir ce poste...De plus il dut admettre que cela lui faisait un peu mal qu'une personne aussi gracieuse et douce puisse ainsi rire de son problème de locution. Elle semblait pourtant être quelqu'un de gentil et de compréhensif. Mais il ne fallait pas qu'il s'arrête sur un si petit détail. Il fallait qu'il se ressaisisse !

-Comment vous appelez vous?

William fut un peu surpris de la question. Mais le regard de la jeune femme s'était adouci, et cela le rassura un peu. Il ne savait pas pourquoi mais il se sentait un peu plus à l'aise que l'instant précédent. Était-ce à cause du doux sourire qui se dessinait maintenant sur ses lèvres, était-ce son regard ou bien alors sa ressemblance avec Rose ? Ou était-ce tout cela à la fois ? Désormais il n'avait plus l'impression qu'elle se moquait de lui, mais qu'elle l'invitait simplement à se présenter comme toute personne qui devait franchir ces grilles de fer. Pour elle il devait certainement être un inconnu parmi tant d'autres, qui viennent se présenter à longueur de journée aux portes de cette demeure, bien que le lieu ne semblait pas très fréquenté, il ne devait pas être le premier à leur rendre visite. C'était son travail. Son lot quotidien qu'elle devait remplir. Une tâche parmi les nombreuses autres dont elle devait s'occuper. Mais pour lui elle lui inspirait quelque chose de spécial. Comme un doux parfum oublié qui refait surface. Une douce fraîcheur. Un rayon de soleil. Un sourire. William se sentait plongé dans un univers familier. Un univers qu'il n'avait pas côtoyé depuis longtemps. Mais qui lui faisait énormément de bien. Il sentait une douce chaleur envelopper son cœur. Celle-ci lui procura un peu de courage. Allez ! Il fallait qu'il montre sa valeur ! Il fallait qu'il sorte de ce lot où tout est familier, où tout se ressemble et qu'il se démarque ! Il inclina légèrement la tête dans une petite révérence, le dos droit, l'air humble, et prononça son nom, d'une voix qu'il espérait plus sûre.

-Everblooms...William Everblooms ! Enchanté...Mlle Jackson !


William ne savait pas s'il avait le droit de l'appeler par son prénom. Certainement pas, ce devait être déplacé. Dans ce cas il préférait l'appeler par son nom de famille. De toute façon il ne serait peut-être pas capable de nommer aussi familièrement quelqu'un qu'il venait à peine de rencontrer. Il avait beau venir de lieux où l'on s'appelle pour la plupart du temps par de petits surnoms, se fichant bien de savoir l'identité de chacun, sa timidité faisait qu'il avait l'habitude de rester très poli avec toutes les personnes qu'il rencontrait. Il avait d'ailleurs toujours un peu de mal à abandonner le vouvoiement même lorsqu'il avait  une grande affinité avec la personne. Enfin, peut-être n'aurait-il pas l'occasion de toute manière d'en connaître au sujet de la jolie demoiselle du nom d' Alyss Jackson.  S'il n'était pas accepté ici, il ne serait qu'une simple feuille qui se serait arrêtée ici, emportée par le vent et qui serai repartie quelques instant après emportée par une autre bourrasque.  Personne n'aurait remarqué son court passage et tous auraient oublié son existence, aussi rapidement que sa courte pause dans cette course l'emportant vers d'autres horizons. Mais William n'en pouvait plus de voler ainsi partout sans savoir où tout cela allait le mener. Il voulait finir cette course effrénée à la destinée indéterminée. Il voulait bien prendre racine quelque part. Et peut-être que la maison des Vo Elrich ferait un bon endroit. La terre y semblait riche et florissante. Oui, peut-être que son futur était là, sous ses yeux. William fut sorti de ses rêveries par la jeune femme qui le guidait maintenant à travers la propriété. Sa démarche était assez lente, suffisamment pour lui laisser le temps d'admirer les lieux. William remarqua que les arbres étaient très bien entretenus. Ils étaient d'ailleurs taillés d'une manière très géométrique. Le travail était remarquable. William se demandait qui pouvait bien être la personne qui s'en était occupé. Se devait être quelqu'un de très droit...peut-être son fameux majordome tortionnaire...William ravala sa salive. Il fallait qu'il arrête de se rajouter du stress pour rien ! Alyss le guidait maintenant derrière le manoir où s'étendait une vaste étendue de verdure. Mais ce jardin était différent de ce qu'il avait pu voir jusqu'à présent. Une sorte de liberté y régnait. C'était un jardin qui respectait les règles d'un jardin à l'anglaise. Tout semblait pousser librement, respectant les lois de la Nature. Mais ce qui attira particulièrement son regard ce fut les espèces rares de fleurs et de plante qu'il n'avait vues pour la plupart qu'en dessin dans des livres. Il ne put se résigner à en détourner ses yeux jusqu'à ce qu' Alyss lui proposa de s’asseoir à une table, lui présentant une chaise. Elle prit place en face de lui. Elle s'adressa à lui d'une voix sûre et calme.

-Je dois vous emmener voir mon patron, le majordome. C'est lui qui s’occupe des embauches. Néanmoins je voulais m’entretenir avec vous pour être sur de vos motivations et votre passion pour votre métier. Alors dites m'en plus. Comment trouvez-vous le jardin? Comment avez-vous découvert la jardinerie? Dites moi pourquoi vous voulez venir travailler ici, je vous écoute.


Ça y est. C'était le moment pour lui de prouver sa valeur. William prit bien le temps de réfléchir à ses paroles. Devait-il l’impressionner au point d'en rajouter ? William avait beau vouloir travailler ici, ce n'était pas dans son habitude de se vanter. Non. Il allait dire la vérité tout simplement.

-Et bien, avant tout j'aimerais dire que je trouve ces lieux magnifiques. Particulièrement cette partie du jardin. Elle est vraiment unique. Je pense qu'il y a beaucoup de choses très intéressantes à faire ici. Et je dois avouer que ça me ferait très plaisir de m'occuper d'un tel endroit. Ma motivation c'est avant tout le jardin en lui-même. Et pour ce qui est de comment j'ai découvert la jardinerie, à vrai dire.. c'est une longue histoire.

Sa voix qui avait été sûre jusque-là flancha un peu à ces derniers mots. Il avait pourtant bien mesuré ses paroles, tout en disant la stricte vérité...mais comme d'habitude son passé le rattrapait, tel un cheval au galop, ramenant vers lui tous ces sentiments qu'il tentait avec peine de refouler. Il ne voulait pas oublier, mais il ne voulait pas non plus que ça l'empêche d'avancer. Ce n'est pas ce qu'aurait souhaité Rose...
Non, il ne fallait pas y penser maintenant. L'heure était venue d'avancer. Il fit un petit sourire à son inspectrice espérant montrer un air plus convainquant que ses dires.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Manoir Von Elrich] Les premiers pas vers une nouvelle vie. [PV: Alyss Jackson & Williamn Everblooms]   Sam 6 Juil - 9:58

-Everblooms...William Everblooms ! Enchanté...Mlle Jackson !

Alyss avait sourit après ça. Il avait un beau nom, un nom qui lui allait bien, un nom qui inspirait confiance. Dans ces paroles on pouvait sentir une certaine légéreté, un doux parfum, une agréable sensation de chaleur comme quand les rayons d'un soleil brûlant d'été vous caresse la peau alors que vous êtes allonger dans l'herbe entre différentes fleurs parfumant votre air, une vision paradisiaque, des sensations unique, un moment magique. Bref, ce nom correspondait bien à celui d'un jardinier, cela ferait bonne figure devant les invités. Alyss ne s'étonna donc pas du tout de ce qui lui appris le jeune homme, c'était donc lui le postulant au poste, c'était lui qui, si il était pris, devrait s'occuper de tous les jardins, ceux de devant et ceux de derrière. Alyss ne lui dirait rien de tout ça a moins qu'il le demande, elle ne voulait pas l'effrayer! Elle se retourna en faisant virvolter ses cheveux et le bas de sa robe pour le conduire au jardin un petit sourire rieur aux lèvres, en pensant à tous les jardins qu'il y avait sur ce domaine.

Une fois ses questions posées, elle avait sourit, sourit pour le rassurer et l'encourager a parler. Mais a vrai dire Alyss ne savait pas trop à quoi elle devait s'attendre après avoir posé ces différentes questions au jeune William. Elle voulait juste en savoir plus sur lui, comprendre ses motivations, comprendre sa passion. Elle voulait qu'il l'impressionne, qu'il lui apprenne des choses, qu'il remarque la beauté du jardin, ainsi que les nombreuses espèces de plantes rares qui y résidait. En bref qu'il parle, et qu'il argumente, ainsi elle verrait tout de suite si il est motivé ou pas. Mais la réponse de William ne fut pas vraiment a la hauteur des espérances d'Alyss:

-Et bien, avant tout j'aimerais dire que je trouve ces lieux magnifiques. Particulièrement cette partie du jardin. Elle est vraiment unique. Je pense qu'il y a beaucoup de choses très intéressantes à faire ici. Et je dois avouer que ça me ferait très plaisir de m'occuper d'un tel endroit. Ma motivation c'est avant tout le jardin en lui-même. Et pour ce qui est de comment j'ai découvert la jardinerie, à vrai dire.. c'est une longue histoire.

Alyss fit la moue, elle n'amait pas ça du tout. Il ne répondait pas a toutes les questions qu'elle lui avait posé. Et le plus important était bien sur ses motivations et le pourquoi du comment d'avoir choisi le jardinage! C'était des questions qu'Aaron allait lui poser, c'était presque sur... Et si il était aussi vague que ça, il allait se faire sermoner ou alors pire il ne serait pas pris, où pire Aaron s'acharnerait sur lui et William ne semblait pas vraiment prêt a s'en prendre plein la tête sans pouvoir bronché. Il semblait même être quelqu'un d'assez émotif, et qui perdait vite ses moyens.

Alyss regarda la table, se remémorant son propre entreitent. Elle avait passé un test ce jour là, elle avait cuisiné des scones et avait préparé du thé. Mais alors William devait aussi passer un test! Ce serait magnifiquement idéale comme entretient! Une petite précision sur le passé et les motivations de William et puis un petit test pour voir ses capacités! Deux, trois conseilles et puis c'est bon elle pourrait l'envoyer chez Aaron. Alyss releva les yeux vers William et sourit brusquement, tout son visage s'éclaira et elle parut tout à coup beaucoup plus joyeuse:

- Bien Monsieur Everblooms, néamoins je me dois de vous demander quelques précisions sur votre découverte du jardinage. Vous avez été.. Très vague, vraiment très vague, donc j'aurai aimé que vous précisiez votre propos.

Alyss eut un sourire encourageant. Elle voulait qu'il réussisse, elle l'encourageait et elle lui tendait la perche pour qu'il se rattrappe. Et surtout elle se sentait proche de lui, elle aussi était assez émorive et étant donné ce qu'elle devrait bientôt supporter avec les missions d'Aaron, elle serait heureuse d'avoir un allié, quelqu'un qui la comprendrait! Et plus que tout, quelqu'un qui pourrait la rassurer et lui donner confiance en elle.

- Ensuite nous procéderons à un petit "test" pour que je puisse juger de vos capacités, sans vouloir vous vexer bien sur! Ce n'est que pour m'assurer que vous maîtriser bien toutes les ficelles de votre métier, afin que mon patron soit pleinement satisfait lorsque vous le rencontrerez.

Alyss remua un peu sur sa chaise, replaçant ses jambes avec élégance. Elle regarda William et lui sourit tendrement pour l'encouragear à y aller, à tout lui raconter sans lui déballer toute sa vie bien sur, mais a lui parler de sa découverte du jardinage, en effet autreque pour l'entretient, Alyss était curieuse de savoir comment se fondait une telle passion. Alyss tapotait avec ses doigts sur sa cuisse en attendant la réponse de ce cher William Everblooms.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Manoir Von Elrich] Les premiers pas vers une nouvelle vie. [PV: Alyss Jackson & Williamn Everblooms]   Mar 9 Juil - 12:53

Maintenant qu'il avait répondu à sa question, William attendait la réaction d'Alyss. Le sourire qu'il affichait s'effaça peu à peu lorsqu'il la vit faire la moue. Elle avait dû entendre sa voix flancher. Elle avait compris qu'il n'était pas à l'aise. Ça ne pouvait qu'être ça ! Qu'allait-il faire ? Son discours n'avait pas été assez convaincant. William se sentit pâlir, son enthousiasme pour obtenir son poste s'envolant avec la petite bourrasque de vent qui vint secouer quelques-unes de ses mèches de cheveux. Son courage l'abandonnait et peu à peu il laissait place à un autre sentiment, la peur. Il était effrayé à l'idée de se faire renvoyer aussi tôt, à peine l'entretien débuté, pour une simple phrase mal prononcée. Non ! Il lui fallait une autre chance, une autre question ! Il priait dans son for intérieur pour qu'Alyss continue la conversation. Peu importe ce qu'elle dirait, il fallait qu'il réponde du mieux qu'il pouvait. Alors qu'Alyss était perdue dans ses pensées, elle releva soudain la tête, regardant William dans les yeux, son visage semblant maintenant rayonner. Une telle expression de joie sur le visage d'Alyss eut le don de déstabiliser un peu William . Il ne comprenait pas pourquoi elle semblait si heureuse tout d'un coup ? Pourtant son discours lui avait déplu, il l'avait bien vu, alors pourquoi maintenant lui souriait-elle avec autant d'enthousiasme ? La voix qui s'éleva fut elle aussi très douce, bien que les propos eux n'étaient pas tous positifs.

- Bien Monsieur Everblooms, néamoins je me dois de vous demander quelques précisions sur votre découverte du jardinage. Vous avez été.. Très vague, vraiment très vague, donc j'aurai aimé que vous précisiez votre propos.

Vague. Le mot retentit dans l'esprit de William. Il avait été trop vague. Bien sûr qu'il l'avait été ! Il ne voulait pas rentrer dans ce sujet. Mais maintenant elle lui demandait d'approfondir, de lui expliquer en détail. Il avait dit qu'il serait prêt à répondre à n'importe quelle question mais celle-ci était vraiment compliquée. Pouvait-il vraiment tout lui révéler ? Cela relevait tout de même de sa vie privée, même très privée. Que fallait-il faire. Maintenant William était vraiment perdu. Il prit un petit temps à réfléchir. Il voulait ce poste. Il le lui fallait. Il le voulait pour lui, pour le jardin...et peut-être même pour Rose aussi. Oui, il contempla les lieux et se senti envelopper d'un doux sentiment de nostalgie. Ce jardin lui rappelait celui de son enfance. Il se sentait bien ici. Chaque parcelle semblait lui remémorer un souvenir familier. Ses yeux qui examinaient chacune des plantes virent se déposer sur une longue chevelure blonde. Même Alyss ressemblait étrangement à Rose. Physiquement il y avait certes quelques différences mais il y avait également autre chose. La manière dont elle se comportait et l'impression qu'elle dégageait. William était sûr que s'il avait l'occasion de côtoyer Alyss plus longtemps, il découvrirait d'autres similitudes. Tout ici faisait que William se sentait à sa place dans ce manoir. Maintenant, il commençait à se rendre compte qu'il ne pouvait pas rêver de meilleure place qu'ici. Alors peu importe s'il fallait qu'il dévoile son passé, il devait le faire, il devait parler. De toute façon il n'était pas obligé de rentrer dans les détails à propos de sa relation avec Rose. Il n'avait qu'à juste l'évoquer rapidement si cela était nécessaire. Avant qu'il ne puisse répondre à la question Alyss reprit la parole :

- Ensuite nous procéderons à un petit "test" pour que je puisse juger de vos capacités, sans vouloir vous vexer bien sur! Ce n'est que pour m'assurer que vous maîtriser bien toutes les ficelles de votre métier, afin que mon patron soit pleinement satisfait lorsque vous le rencontrerez.

Un test. Sur le coup William eut un peu peur mais après réflexion, c'était peut-être une chance pour lui. Il n'était pas très doué pour s'exprimer à l'oral surtout les premières fois mais le jardinage c'était différent. Le jardin était son domaine, là, seul, il s'y sentait à l'aise. Il serait peut-être plus convaincant en montrant de quoi il était capable réellement. William sentait le courage revenir en lui. Il reprit la parole, essayant de répondre du mieux qu'il put, espérant que ce ne serait pas top vague pour son interlocutrice. Il était encouragé à l'idée qu'il ne serait pas jugé uniquement sur ses mots mais il essaya tout de même de soigner ses paroles, du moins au moins au ton de sa voix. Il ne voulait pas qu'elle flanche à nouveau.

- Veuillez m'excuser...je vais essayer d'être plus clair. Et bien à vrai dire je jardine depuis mon enfance. Ma mère était servante dans un manoir et celui-ci possédait un grand espace pour les jardins. En réalité c'est grâce à une amie d'enfance que j'ai commencé à faire mes premiers pas dans le domaine du jardinage. J'ai commencé par planter des rosiers et j'en ai pris grand soin. Lorsque je me suis rendu compte que cela faisait très plaisir aux personnes qui résidaient dans le manoir de voir les jardins qui jusqu'alors étaient laissés à l'abandon, un peu plus fleuris, je me suis mis à vouloir les rendre encore plus beaux. Cette activité qui avait été jusque-là un simple passe-temps est devenu une véritable passion. J'ai découvert un véritable univers dans les jardins. C'est vraiment un autre monde que seule une personne qui y reste assez longtemps peut voir. J'ai vraiment été...fasciné devant la beauté de cet univers. La Nature est vraiment merveilleuse vous savez ? Et lorsque je voyais les visages rayonnant des autres lorsqu'ils venaient se promener dehors, ma joie fut encore plus grande. Rendre cet espace agréable et le faire profiter aux autres...c'est ça ma véritable motivation. Je ne pense pas faire autre chose de ma vie...à vrai dire jardiner est ma seule raison de vivre...

Oui. Maintenant qu'il avait perdu Rose, il ne lui restait plus que cette passion. Il continuerait toute sa vie à jardiner, pour elle. Chaque fois que son travail est achevé et que le jardin resplendit de beauté, il a l'impression de voir le sourire de Rose à travers un rayon de soleil qui illumine son travail, comme si elle le remerciait de toujours continuer à s'occuper cette Nature à la fois fragile et belle. Ce jardin il le faisait pour elle et il le fera toujours pour elle. Il veux la faire vivre à travers chaque fleur qu'il plantera  et peut-être qu'un jour, il verra un sourire semblable à celui de Rose s'illuminer. Son cœur se serra. Il n'avait pas dit grand chose, mais pour lui c'était beaucoup. La simple évocation de Rose lui faisait mal et dévoiler sa vision de la Nature le faisait rougir. Il espérait qu'Alyss ne le trouverait pas trop naïf. Le jardin c'était son monde et il ne le voyait pas autrement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Manoir Von Elrich] Les premiers pas vers une nouvelle vie. [PV: Alyss Jackson & Williamn Everblooms]   Mar 9 Juil - 14:49

- Veuillez m'excuser...je vais essayer d'être plus clair. Et bien à vrai dire je jardine depuis mon enfance. Ma mère était servante dans un manoir et celui-ci possédait un grand espace pour les jardins. En réalité c'est grâce à une amie d'enfance que j'ai commencé à faire mes premiers pas dans le domaine du jardinage. J'ai commencé par planter des rosiers et j'en ai pris grand soin. Lorsque je me suis rendu compte que cela faisait très plaisir aux personnes qui résidaient dans le manoir de voir les jardins qui jusqu'alors étaient laissés à l'abandon, un peu plus fleuris, je me suis mis à vouloir les rendre encore plus beaux. Cette activité qui avait été jusque-là un simple passe-temps est devenu une véritable passion. J'ai découvert un véritable univers dans les jardins. C'est vraiment un autre monde que seule une personne qui y reste assez longtemps peut voir. J'ai vraiment été...fasciné devant la beauté de cet univers. La Nature est vraiment merveilleuse vous savez ? Et lorsque je voyais les visages rayonnant des autres lorsqu'ils venaient se promener dehors, ma joie fut encore plus grande. Rendre cet espace agréable et le faire profiter aux autres...c'est ça ma véritable motivation. Je ne pense pas faire autre chose de ma vie...à vrai dire jardiner est ma seule raison de vivre...

Alyss en resta bouché bée. Le vent commençait à souffler faisant voleter ses beaux cheveux blonds devant son visage. Elle ne prit même pas la peine de les enlever, désirant juste se repasser une seconde fois dans sa tête ce que William venait de lui dire. C'était.. Émouvant, pleins d'émotion, le moment pendant lequel il avait parler ainsi que les minutes qui suivirent avaient l'air d'être suspendues dans le temps, là si près pourtant inaccessible. Alyss avait été saisie par l'éloquence et la façon dont il avait de faire entrer tant de sentiments dans ses phrases. Elle avait eu l'impression de vivre les moments avec lui et elle s'imaginait très bien quelle avait pu être sa vie et comment il avait pu découvrir cette passion du jardinage grâce a une amie. Elle trouvait cela sublime et enivrant. Elle se força a sortir de ses pensées et a regarder William. Alyss avait la bouche légèrement entrouverte et ses cheveux ne cessait de venir au devant de son beau visage. Elle reprit péniblement ses esprits et chassa d'un revers de main les cheveux perturbateurs avant de laisser ses lèvres s'étiraient dans un tendre sourire qui venait du plus profond d'elle-même. Elle décroisa lentement ses jambes et se releva gracieusement. Elle repoussa sa chaise contre la table et regarde William:

- Veuillez m'excuser un instant, je reviens, dit elle en s'inclinant.

Alyss partit a pas léger vers le manoir et la petite porte faite de bois sombre. En effet ils se trouvaient tous les deux à l'arrière du manoir et cette porte était celle des serviteurs et domestiques. Alyss entra et prit soin de refermer derrière elle. Elle souffla et inspira plusieurs fois puis elle se livra à une course effréné dans le manoir. Elle voulait rejoindre la salle ou était entreposés les fournitures de bureau, elle laissa ses jambes agirent et ne se rendit même pas compte de la vitesse à laquelle elle courait, elle arriva bien assez vite devant la pièce rechercher et elle y entra sans faire de bruit, elle ne devrait pas être là... Elle attrapa de quoi écrire et ressorti prestement en fermant tout doucement la porte. Elle reprit sa course fulgurante à travers les couloirs, escaliers, et pièces du manoir. Elle atteint enfin ce qu'elle cherchait, la bibliothèque! Celle qu'elle venait de nettoyer ce matin même! Elle y entra et se saisi d'un livre sur une étagère sans la moindre hésitation puis elle reprit sa course pour revenir a son point de départ. Elle parvint devant la porte qui menait dehors exactement 12 minutes après y avoir entamé sa course, elle était fière d'elle et c'est un peu essoufflée mais avec le sourire qu'elle sorti dehors rejoindre William. Elle tira de nouveau sa chaise et s'assit, elle posa le livre et son nécessaire d'écriture sur la table et se mit à écrire d'une belle écriture sur le parchemin. Elle y écrivit un résumer de ce que William lui avait dit sur sa passion et tout ça. Après ça elle reposa la plume dans l'encrier et regarda William:

- Bien, passons au test! Ce sera très simple, j'ai avec moi un livre où sont annoter les plantes présentent ici, je vais vous en désigner quelques une dans le jardin et à vous de me dire laquelle est-ce. Ensuite je vous donnerai le nom de plante et vous me direz quand fleurissent-elles, ou quand poussent-elles et quels précautions faut-il prendre pour qu'elles restent en bonne santé. Vous êtes prêt?

Elle sourit et se leva une seconde fois, elle repoussa la chaise contre la petite table blanche et s'avança près de l'entrée du jardin la plus proche du manoir, elle s'arrêta devant un parterre de fleur qui était parsemé de buissons et d’arbustes qui avaient purement et simplement cesser de pousser depuis un bon moment. Elle regarda les fleurs et mit un moment à en choisir une, elle pointa une fleur assez haute, et de couleur mauve.

- Pouvez-vous me donner le nom de cette fleur Mr Everblooms?

Alyss ouvrit avec précaution son livre et feuilleta les pages jusqu'a trouver le chapitre sur les fleurs et trouver celle qu'elle venait de montrer, elle examina bien le dessin présent pour être sur qu'il s'agissait bien de la même fleur et une fois sure d'elle elle posa un doux regard sur William, l'encourageant. Alyss souhaitait de tout son coeur que William trouve sans encombre, elle l'appréciait, elle ne savait trop pourquoi mais il dégageait quelque chose qui lui plaisait beaucoup, ce pourrait être un bon ami et un bon allié!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Manoir Von Elrich] Les premiers pas vers une nouvelle vie. [PV: Alyss Jackson & Williamn Everblooms]   Mar 9 Juil - 21:04

Lorsque William finit son discours il remarqua le visage étonné d'Alyss. Celle-ci avait la bouche légèrement entrouverte et ses cheveux emportés par le vent glissaient sur son visage. Elle semblait perdue dans ses pensées fixant William de ses grands yeux violets. Pendant un instant ce fut comme si le temps s'était arrêté. Elle l'observait ainsi, l'air intéressé. Elle semblait même un peu émue. Était-ce possible ? William sentit ses joues rosirent. Il venait de dévoiler beaucoup de sentiments personnels et il se sentait maintenant un peu à nu sous les yeux inspecteurs d'Alyss. Il ne voulait vraiment pas qu'elle se moque de lui. Ce qu'il avait dit était tout ce qu'il y avait de plus vrai. C'était vraiment ce qu'il ressentait au fond de son cœur. Rien n'était plus merveilleux pour lui que la Nature de cette planète florissante qu'est la Terre. Mais elle ne semblait pas se moquer. Non. Elle avait avalé chacun de ses mots. William ne pouvait s'empêcher d'admirer ce magnifique visage qui le regardait. Alyss entreprit de remettre les quelques mèches de ses cheveux blonds qui gênait son visage derrière ses épaules puis lui fit un sourire, extrêmement doux, extrêmement...sincère. Elle décroisa ses jambes et se leva de sa chaise avec toujours autant de grâce, et s'adressa d'une voix très humble à William.

- Veuillez m'excuser un instant, je reviens, dit elle en s'inclinant.

Puis elle partit en direction du manoir, tel un oiseau prenant doucement son envol, sa robe de servante et ses jupons virevoltant derrière elle, les cheveux dans le vent. Sa disparition laissa William dans ses pensées. Pourquoi partait elle maintenant ? C'était étrange. Il se demandait vraiment ce qu'elle pouvait faire et les premiers temps de son absence lui parut être une éternité. Son stress reprenait le dessus et il décida donc d'admirer le jardin une nouvelle fois. Il y avait tant de plantes extraordinaires ici ! Il voyait nombre d'espèces très rares, qui avait dû être importé jusqu'en Angleterre. Pour certaines c'était même la première fois qu'il les voyait en vrai. Il brûlait d'envie de se lever pour aller les admirer mais il ne voulait pas bouger de sa chaise de peur que cela soit malpoli. Se lever sans y être invité, ce n'était peut-être pas de bonnes manières. Lorsqu'Alyss revint elle tenait dans ses mains un livre et un nécessaire pour écrire.C'était donc cela qu'elle était partie chercher. William se sentait maintenant un peu stupide. Il regarda Alyss former de belles lettres sur le parchemin. Était-ce elle qui avait également écrit la lettre qu'il avait maintenant dans sa poche ? Il se le demandait tout comme il se demandait ce qu'elle pouvait bien écrire maintenant.Lorsqu'elle reposa sa plume dans l'encrier, elle releva les yeux vers William et dit d'une intelligible voix :

- Bien, passons au test! Ce sera très simple, j'ai avec moi un livre où sont annoter les plantes présentent ici, je vais vous en désigner quelques une dans le jardin et à vous de me dire laquelle est-ce. Ensuite je vous donnerai le nom de plante et vous me direz quand fleurissent-elles, ou quand poussent-elles et quels précautions faut-il prendre pour qu'elles restent en bonne santé. Vous êtes prêt?

D'après ce qu'elle venait de dire, cela semblait assez simple. William pouvait s'en sortir. Il avait observé assez longtemps le jardin et il connaissait la plupart des plantes présentes ici, si ce n'était toutes. Oui, il pouvait le faire. C'était son domaine, il l'avait dit, il ne devait pas se tromper, il ne pouvait pas se tromper. Il se leva en même temps qu'Alyss, prêt à subir son deuxième questionnaire, plus ciblé cette fois-ci. Il la suivit alors qu'elle se dirigeait vers l'entrée du jardin près du manoir, s'arrêtant devant un parterre de fleurs. Elle sembla hésiter un moment puis pointa une fleur aux pétales mauves et à la pousse plutôt haute.

- Pouvez-vous me donner le nom de cette fleur Mr Everblooms?

William fut soulagé. Bien sûr il connaissait très bien cette fleur. Elle était d'ailleurs très appréciée en Angleterre, venant des colonies Asiatiques. Il attendit qu'Alyss qui tournait fébrilement les pages de son livre à la recherche de la fleur qu'elle venait de désigner trouve ce qu'elle cherchait pour prendre la parole. Lorsqu'elle fit la comparaison avec l'image qu'elle devait avoir sous les yeux et que cela semblait lui convenir, elle releva les yeux vers lui, l'encourageant d'un doux regard. William se baissa un peu pour être à la hauteur de la plante et regarda un instant ses grands pétales avant de dire d'une voix qu'il voulait sûre :

-Bien sûr. Cette fleur se nomme Platycodon. Mais ici en Angleterre nous l'appelons plus couramment « balloon flower » à cause de leurs formes lorsqu'elles sont en boutons.

Il ne savait pas trop s'il devait s'arrêter là ou ajouter plus de précisions. Après tout elle ne lui avait demandé que le nom de la fleur et il restait encore assez d'espèces dans ce jardin pour l’interroger pendant des heures. Celle-ci était simple, mais les autres le serait-elles également ? Il y en avait certaines ici dont il ne s'était jamais occupé. Il n'avait lu que brièvement dans les livres quelques informations dessus mais ce qu'il connaissait le mieux c'était ce don il avait fait l'expérience en jardinant. Les livres coûtaient cher et depuis qu'il ne résidait plus dans le manoir de Rose il n'avait pas pu s'en acheter énormément. Il espérait que son savoir serait suffisant. D'ailleurs elle n'était pas obligée de l'interroger sur les fleurs qui étaient ici. Elle pouvais également prendre en compte beaucoup d'autres fleurs contenues dans son livre. Ce n'était pas le moment de défaillir. Son entretient touchait à son but. C'était maintenant qu'il était véritablement jugé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Manoir Von Elrich] Les premiers pas vers une nouvelle vie. [PV: Alyss Jackson & Williamn Everblooms]   Sam 13 Juil - 14:23

Alyss regardait William et affichait un sourire tendre, ainsi qu'un regard doux. Elle attendait sagement la réponse de William, espérant qu'il tomberait juste. Elle aimait beaucoup William il était gentil et tout émotif, elle adorait ça, surtout chez un homme, c'était si rare qu'ils soient si émotifs et si démonstratifs. Alyss ne le quittait pas des yeux elle attendait simplement, essayant de ne pas montrer de signes d'impatience pour ne pas stresser ni énerver William.

-Bien sûr. Cette fleur se nomme Platycodon. Mais ici en Angleterre nous l'appelons plus couramment « balloon flower » à cause de leurs formes lorsqu'elles sont en boutons.

Alyss ouvrit de grands yeux et sourit, il avait la bonne réponse et en plus de ça, il avait fourni des explications et des commentaires qu'elle n'avait pas forcément demander mais qui était bel et bien correct. Ainsi il devait avoir un large champ de connaissance, un énorme même, et cela attirait Alyss, elle voulait le tester. Elle voulait le pousser au bout de ses limites, voir jusqu'où allait ses connaissances. Elle se demandait ou il avait acquis toutes ces connaissances et depuis quand il savait tous ça. Avait-il eu un professeur? Avait-il étudier seul ou alors était-ce un membre de sa famille qui avait participer à l'élaboration de ces nombreuses connaissances? Alyss se déplaça doucement, elle revint aux alentours de la petite table avec les chaises où ils avaient discuter. Elle avança encore et se retrouva devant un parterre de fleurs de toutes les couleurs et de feuillages avec des buissons. Elle sourit et avança entre les fleurs sur la pointe des pieds pour ne pas les écraser, elle ne voulait pas détruire le beau jardin d'Aaron. Elle alla presque au bout et cueilli une des fleurs du fond du parterre et revint en faisant tout aussi attention, elle se planta devant William et lui tendit la fleur.

-Bien sur ce n'est pas une preuve de romantisme, dit elle en rigolant, je vous écoute, pouvez-vous me donner son nom et ses caractéristiques, soit quand peut-on la planter, fleuris t-elle vite? Ets-elle sensible à des choses particulière? Je veux tout savoir sur cette fleur!

Alyss refit un beau sourire à William, la fleur qu'elle lui avait passé était d'un orange éclatant! Elle avait si pétales disposés en quinconce et Alyss la trouvait sublime. Elle feuilleta dans son livre qu'elle tenait toujours en main et parvint à la bonne page, elle n'avait pas besoin de vérifier, elle connaissait cette fleur par coeur, ce lis orange lui évoquait tant de souvenir, elle devint nostalgique. Chez sa tante ces fleurs était partout dans le jardin et elle donnait un tel éclat à tout le domaine! Alyss se revoyait en ouvrant les volets de ses fenêtres, en tirant les rideaux, elle se revoyait rester là, regardant le jardin, ébahie. Le soleil levant et les fleurs orange formant un ensemble si harmonieux et si uniforme qu'Alyss ne pouvait que rester là et contempler le paysage sans pouvoir l'immortaliser tel qu'il était car les peintures et les photos ne peuvent jamais vraiment reconstituer la beauté du moment, il manquait toujours la petite touche de vérité, la petite touche de vrai. Pendant qu'Alyss se remémorait ses beaux moments elle affichait un tout petit sourire en regardant dans le vide, laissant tout son temps à William pour réfléchir et lui donner sa réponse. Le vent faisait danser leurs cheveux, en relevant la tête Alyss tomba sur cette vision de William, avec les cheveux un peu virevoltant au rythme du vent, elle se rappelait alors de sa tante et elle lorsqu'elle passaient leurs journée dehors, sa tante ayant des cheveux blonds clairs, ils ressemblaient étrangement à ceux de William et cette vision la replongea dans sa nostalgie et elle se surprit de nouveau à regarder dans le vide et à se mettre à penser à tout ses moments passer en sa compagnie...


HRPG: EDIT: Je suis désolé c'est tout petit.. :$
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Manoir Von Elrich] Les premiers pas vers une nouvelle vie. [PV: Alyss Jackson & Williamn Everblooms]   Dim 14 Juil - 11:15

Lorsque William releva les yeux pour observer la réaction d'Alyss, il aperçut ses yeux grands ouverts et un sourire se dessiner sur ses lèvres. Cela voulait-il dire qu'il avait juste ? Enfin de toute manière ça ne pouvait pas être mauvais, et puis il était sûr de sa réponse. Il ne pouvait pas se tromper. Alyss ne fit aucun signe d'approbation et ne dit un mot. Elle revint lentement à l'endroit où ils s'étaient assis quelques minutes auparavant, contourna une chaise et se dirigeant vers un autre parterre de fleurs un peu plus loin. Celui-ci était particulièrement coloré, les fleurs plantées intelligemment entre des buissons dont le feuillage vert foncé mettait en valeur les teintes vives de leurs pétales. William vit Alyss soulever légèrement sa robe, et avancer d'un petit pas léger, posant ses pieds précautionneusement entre les plantes, évitant du mieux qu'elle pouvait de les écraser. Son ascension fut lente mais précise et ainsi elle épargna toutes les fleurs. Elle était presque arrivée au bout du parterre lorsqu'elle sembla avoir trouvé ce qu'elle cherchait. Elle cueillit une fleur que William ne réussit pas à distinguer de loin et revint sur ses pas pour finalement venir se planter devant Wiliam, lui tendant la fleur en question et prononça ses premiers mots depuis plusieurs minutes :
-Bien sur ce n'est pas une preuve de romantisme, dit elle en rigolant, je vous écoute, pouvez-vous me donner son nom et ses caractéristiques, soit quand peut-on la planter, fleuris t-elle vite? Est-elle sensible à des choses particulière? Je veux tout savoir sur cette fleur!

Une preuve de romantisme ? C'est vrai que d'un point de vue extérieur c'était bien la première fois qu'une femme tendait ainsi une fleur à William, en mettant de côté Rose bien sûr. William rougit un peu à cette idée. Elle insérait un peu d'humour dans un moment si sérieux. Rien de mieux pour détendre l'atmosphère que le son du doux rire d'Alyss. William sentait son stress diminuer un peu tandis que celle-ci lui énonçait sa seconde question. La fleur qu'Alyss lui tendait, William l'avait reconnue tout de suite. C'était un magnifique Lys Orangé, dont les pétales retombaient magnifiquement bien dans cette douce couleur d'un soleil couchant, tel l'aurore d'une journée d'été. William ne savait pas pourquoi Alyss avait choisi cette fleur. Si elle voulait tester ses capacités en le mettant un peu dans l’embarras devant une plante assez complexe qui demandait des soins très particuliers, il n'en manquait pas dans ce jardin. Mais là, la fleur qu'elle lui présentait se cultivait avec une facilité déconcertante. Elle ne craignait pas particulièrement le soleil, ne demandait pas qu'on la nourrisse avec des engrais spéciaux, ou même qu'on la repique chaque année. Elle ne demandait que l'attention minimum que chaque plante a le droit de recevoir, sans plus. Peut-être l'avait elle attiré par sa beauté. Il est vrai que ce n'est pas forcément les fleurs les plus belles qui sont les plus difficiles à faire pousser. Peut-être avait elle crut que pour une fleur aussi délicate, elle avait besoin de beaucoup de petites attentions. William ne connaissait pas encore très bien Alyss mais il pouvait voir quelles étaient les fleurs qui l'attiraient. Et même en la connaissant peu, cela ne l'étonnait pas, car il avait l'impression de la reconnaître un peu dans ces fleurs. De l'élégance et de la délicatesse. C'était là où se dirigeaient les choix d'Alyss. Et cela la représentait en quelque sorte. William avait rarement eu l'occasion de rencontrer quelqu'un avec autant de prestance qu'Alyss. C'est vrai qu'il n'avait pas non plus côtoyé de lieux très  distingués depuis son départ du manoir. Mais Alyss dégageait une aura de grandeur, sublimant encore plus son physique délicat. Elle n'était peut-être que domestique, mais on sentait en elle quelque chose, une grande force, allié à une certaine douceur....tout comme Rose. William secoua ses propres pensées. Pourquoi fallait-il qu'elle lui rappelle autant Rose ? William observa sa longue chevelure couleur des blés puis dirigea son regard vers le Lys qu'elle tenait entre ses doigts fins. Il se demandait vers quelle fleur lui se dirigerait tout comme Alyss se dirigeait vers les plus élégantes. Mais en réalité il connaissait déjà la réponse. Il prit la fleur dans sa main tout en répondant à Alyss.

- Cette fleur est un Lys Orangé.C'est une plante vivace,  elle n'a donc pas besoin d'être replantée chaque année. Elle fleurit au début de l'été aux environs des mois de Juin et Juillet pour nous faire découvrir ses magnifiques couleurs. Cette fleur est très facile à faire pousser. Bien qu'elle ait besoin de soleil comme la plupart des fleurs, elle ne le craint pas particulièrement. Elle fleurit souvent dans les lieux tels que les prairies, les bois ou les broussailles. D'ailleurs on peut voir que ses lieux de floraison ont été respecté par la personne qui s'est occupé de ce jardin et qui a planté à leurs côtés des buissons. Si je devais ajouter quelque chose, je dirai que cette fleur dégage un très beau parfum, doux et enivrant.

William respira quelques secondes la fleur et la tendit à son tour à Alyss dans l'espoir qu'elle respire elle aussi la douce fragrance qui s'en dégageait. William savait qu'il n'était pas là pour ça, mais il mourrait d'envie de  faire partager sa passion avec Alyss, pour lui faire découvrir ce monde merveilleux qu'il avait pu lui-même découvrir durant ses longues journées passées dehors. Elle avait semblé être émue durant son discours où il avait développé sa vision du jardin. Il espérait vraiment qu'elle serait ouverte à découvrir la beauté cachée cette nature environnante. Et peut-être pourrait-il de nouveau faire un jardin pour le bonheur de quelqu'un, qui s'intéresserait tout comme lui à cet univers incroyable.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Manoir Von Elrich] Les premiers pas vers une nouvelle vie. [PV: Alyss Jackson & Williamn Everblooms]   Dim 14 Juil - 15:19

- Cette fleur est un Lys Orangé.C'est une plante vivace,  elle n'a donc pas besoin d'être replantée chaque année. Elle fleurit au début de l'été aux environs des mois de Juin et Juillet pour nous faire découvrir ses magnifiques couleurs. Cette fleur est très facile à faire pousser. Bien qu'elle ait besoin de soleil comme la plupart des fleurs, elle ne le craint pas particulièrement. Elle fleurit souvent dans les lieux tels que les prairies, les bois ou les broussailles. D'ailleurs on peut voir que ses lieux de floraison ont été respecté par la personne qui s'est occupé de ce jardin et qui a planté à leurs côtés des buissons. Si je devais ajouter quelque chose, je dirai que cette fleur dégage un très beau parfum, doux et enivrant.

Décidément ce William ne pouvait pas rester sur les détails demander, il aimait à tout dire! Heureusement que dans ce métier et surtout dans cette entretient c'était tout à fait nécessaire et tout à fait plaisant pour la personne d'en face. Enfin bien évidemment il fallait que la personne en face soit assez ouverte d'esprit ou assez passionné pour pouvoir être intéresser par tout ces détails sur les plantes et leur mode de plantation ou de fleuraison. Mais tout cela ne dérangeait pas Alyss, elle aimait bien découvrir des choses et apprendre, elle était donc heureuse de parler ainsi avec William même si pour lui ce devait être beaucoup moins sympathique, il passait un entretient tout de même! Mais Alyss espérait vraiment qu'elle le rendait agréable, elle avait projeter de le questionner sur une variété d'arbre pour finir. Ainsi elle aurait globalement tester ses compétences. Il faut dire qu'il est difficile de demander ses preuves à un jardinier, lui demander de planter une certaines variété de plante serait plus approprié mais il faudrait le temps de la floraison, or un examen ne dure pas le temps d'une floraison! Et puis que faire du jardinier entre temps? Non vraiment évaluer les capacités d'un tel homme était assez difficile. Mais après tout c'était la seule solution de s'y prendre ainsi, alors Alyss était sure de bien faire! Elle sourit à William. Vraiment elle savait que cette fleur était bien facile, son nom et ses propriétés étaient assez connues et elle n'étaient vraiment pas difficile à deviner, elle n'avait besoin de rien. Alyss le savait bien, elle la connaissait bien cette fleur, elle s'amusait à s'en occuper lorsqu'elle était jeune, elle courrait dans le jardin de sa tante où elles étaient présentes par dizaines. Alyss aimait beaucoup cette fleur et c'est pour cette raison qu'elle lui avait demander des précision sur cette fleur là et pas sur une autre. Alyss releva la tête et vit que William reniflait la fleur, et il lui tendit le lys orangé. Alyss comprit tout de suite l'intention de William, elle reprit la fleur et sentit son parfum, elle ferma les yeux et sourit, ce parfum... Si familier, si lointain, si doux, si.. Ancien. Alyss laissa un ricanement franchir ses lèvres et s'approcha de William, elle mit la fleur dans une poche de la chemise blanche de William.

- Bonne réponse, pour tous. C'est parfait, tout est parfait. Gardez la, c'est une belle fleur, d'une très jolie couleur, avec un doux parfum, et elle est résistante, très résistante, comme vous me l'avez si bien expliquer. J'aime beaucoup cette fleur, je la connais bien, elle me suit depuis toujours, et je.. Je n'ai qu'une envie, lui ressembler..

Alyss avait parlé le regard dans le vide et sa voix avait quelque peu trembler sur la fin, elle se ressaisit vivement une fois sa phrase terminé, il fallait qu'elle reste digne et surtout professionnelle jusqu'à la fin de cet entretient. Elle se secoua la tête un instant et regarda William, elle trouvait un certain réconfort et un certain sentiment de sécurité lorsqu'elle le regardait.. Elle ne savait pas vraiment pourquoi mais elle se sentait sure d'elle en sa présence, décidément William avait tout pour lui plaire! Elle sourit à cette pensée en reprenant le chemin de l'entrée du manoir. Dans l'allée il y avait de nombreux arbres qui entourait l'avenue ou passait les voitures (au sens ancien bien sur! ^^) des invités. Alyss s'arrêta devant l'un deux, et se tournant vers William elle sourit et demanda:

- Voici la dernière chose que je vous demanderai pour cet entretient, pouvez-vous me dire quel est cet arbre, et quels sont les précautions à prendre pour le planter.

Alyss sourit et regarda William, cette dernière question et après elle le laisserai à Aaron, et là ce serait tout autrement, Aaron n'était pas si chaleureux ni si gentil qu'elle et alors elle avait peur que William ne faiblisse devant lui, c'était d'ailleurs pour ça qu'elle avait fait cet entretient, elle voulait rapporter de bonnes informations à Aaron, ainsi celui-ci serait plus disposer a engager William et Alyss n'avait qu'une envie c'était qu'il le fasse!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Manoir Von Elrich] Les premiers pas vers une nouvelle vie. [PV: Alyss Jackson & Williamn Everblooms]   Lun 15 Juil - 11:41

Alyss l'avait écouté avec attention. Maintenant que William lui tendait le Lys elle le regarda et le prit délicatement entre ses doigts, respirant doucement son parfum. Elle avait fermé les yeux et un sourire se dessinait sur ses lèvres. Mais ce sourire était différent de tous ceux que William avait vus jusqu'à présent. Celui-ci avait un soupçon de nostalgie. Un petit rire s'échappa de ses lèvres. Cette petite mélodie étonna William. Il ne comprenait pas vraiment le sens de ces réactions, mais il sentait qu'il y avait quelque chose de fort là-dessous. Le parfum en lui-même ne pouvait pas amuser Alyss . Cela devait représenter quelque chose pour elle, quelque chose que William ne pouvait comprendre. Soudain elle s'approcha doucement de lui et glissa la fleur dans la poche de sa chemise, la laissant dépasser de quelques centimètres. William observa son geste, un peu gêné et ému à la fois, il ne put empêcher ses joues de prendre une teinte légèrement rosée. Elle lui remettait cette fleur qui était maintenant le symbole de leur entretien. Il la garderait ainsi jusqu'au soir, lorsqu'il rentrera chez lui et que la fleur aura commencé à faner et qu'elle aura perdu une partie de sa beauté, il la regarderait et se souviendra de ce moment. Alors s'il avait échoué, elle représenterait pour lui un échec et il n'aurait plus qu'à la jeter en espérant oublier sa venue au manoir des Von Elrich et il tentera de continuer d'avancer, inexorablement, même si son futur serait désormais mois prometteur. Mais s'il réussissait cet entretien, elle représenterait alors sa réussite et le fait qu'il serait désormais au service de cette famille. Il se promit que dans ce cas, il la glisserait dans l’enveloppe avec la lettre qu'il avait reçue et la laisserait sécher, pour la garder éternellement.
Alors qu'elle mettait la fleur dans sa poche, Alyss approuva les dires de William :

- Bonne réponse, pour tous. C'est parfait, tout est parfait. Gardez la, c'est une belle fleur, d'une très jolie couleur, avec un doux parfum, et elle est résistante, très résistante, comme vous me l'avez si bien expliquer. J'aime beaucoup cette fleur, je la connais bien, elle me suit depuis toujours, et je.. Je n'ai qu'une envie, lui ressembler..

A cet instant, pour la première fois, la voix d'Alyss trembla légèrement. Son regard était perdu dans le vide. A cette vision, William se sentit très mal. Il n'aimait pas voir tant de tristesse sur le visage d'Alyss. Maintenant William savait pourquoi elle avait choisi cette fleur. Elle représentait quelque chose pour elle. Elle ne l'avait donc pas choisi en fonction de ses particularités mais bien parce   qu'elle l'attirait pour une certaine raison. Parce qu'elle la suivait depuis toujours...William savait ce que cela faisait, qu'une chose vous rappelle des souvenirs, et particulièrement les fleurs. Après tout lui aussi gardait précieusement une fleur, qui l'attendait chez lui, posée dans un vase sur sa table de nuit. Et chaque matin en se levant il la voyait et repensait à tant de choses, aussi belles que douloureuses. S'il s'infligeait cela c'était pour ne pas oublier et pour la garder avec elle, pour toujours, dans son cœur. Elle disait qu'elle voulait ressembler à cette fleur ? A ce magnifique Lys ? Mais pour William Alyss lui ressemblait déjà ! Elle était belle douce et délicate, rayonnante et élégante, et elle venait maintenant de montrer sa fragilité. William aurait voulu le lui dire. Oui, il aurait voulu le lui dire à cet instant, pour faire partir cet air si triste et la rassurer, la réconforter. Mais il n'en eut pas le temps. Alyss secoua la tête comme si elle voulait chasser de mauvaises pensées, puis elle leva les yeux et regarda William. Elle semblait l'observer et William ne sut quoi faire pour la réconforter. Son propre regard était plein d'inquiétude, ce qui n'était pas quelque chose de très rassurant. Il essaya de changer, pour prendre un air gentil qui ressemblait plus à de la compassion et fit un léger sourire. Le sourire était la médecine contre tous les maux. Il espérait que cela fonctionnerait un peu pour apaiser le mal d' Alyss. Il aperçut alors un mince sourire se former sur ses lèvres. Est-ce que cela avait-il marché ? Peu importait, maintenant Alyss semblait plus joyeuse et c'est tout ce qui comptait pour William. Elle repartit en direction du manoir et reprit le chemin qu'ils avaient fait pour venir jusqu'à ce jardin depuis la grande grille d'entrée. Elle s'arrêta devant une grande allée que devait certainement servir pour faire circuler les calèches dans le domaine. Elle était entourée de nombreux arbres, qui s'élançaient jusqu'au ciel. Alyss s'arrêta devant l'un d'eux et le désigna à William, tout sourire.

- Voici la dernière chose que je vous demanderai pour cet entretient, pouvez-vous me dire quel est cet arbre, et quels sont les précautions à prendre pour le planter.


Alors ce serait la dernière question. S'il réussissait, William aurait une chance d'être accepté. Il ne fallait surtout pas qu'il se trompe au dernier moment. Mais la chance semblait lui sourire. L'arbre qu'elle désignait était lui aussi assez courant. William rassembla toutes ses connaissances pour ce dernier effort. Il fallait qu'il fasse bien, une réponse précise et simple.

-Cet arbre est un peuplier. Il aime particulièrement les terres humides. Il lui faut un sol plutôt aéré et assez riche. Pour la plantation, il faut mieux creuser profond car cet arbre a de très grandes racines. Il pousse rapidement ce qui est très intéressant si on veut un ombrage assez tôt. Il faut également prévoir lors de sa plantation , comme tout autres arbres, un espace suffisant avec le prochain plant car les racines prennent de la place en profondeur mais également en largeur.

William se rapprocha et caressa doucement l'écorce de l'arbre. Il se sentait bien ici entouré de tous ces arbres. C'était un lieu paisible. William voulait vraiment pouvoir travailler ici. Maintenant toutes les cartes avaient été posées. Il ne manquait plus qu'à en attendre l'issue. Était-elles suffisamment bonnes ? Assez fortes pour battre celles d'autres concurrents potentiels pour ce poste ? William l'espérait au plus profond de lui-même. Il savait que sa place était ici et nulle part ailleurs, car ce manoir était tel que celui de son enfance. Il représentait ainsi son passé, mais également son avenir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Manoir Von Elrich] Les premiers pas vers une nouvelle vie. [PV: Alyss Jackson & Williamn Everblooms]   Lun 19 Aoû - 13:42

Alyss contemplait le visage de William, ses joues avaient pris une jolie petite teinte rosé et il semblait remplie d'émotions. Alyss ne comprenait pas trop pourquoi on voyait tant d'émotions, c'était juste une petite fleur, un tout petit cadeau. Mais Alyss n'en tient pas rigueur, peut-être une fleur en cadeau pour un jardinier c'était comme une robe neuve pour une domestique.. Un cadeau inestimable. Ou bien considérait-il cela comme une preuve de son affection? Peut-être, cela était égale pour Alyss. Tant que ce petit geste lui faisait autant plaisir Alyss était contente. Elle souriait doucement en regardant tour à tour la tête de William et la fleur dans la petite poche de sa chemise. C'était très joli sur sa chemise, et cela allait parfaitement avec son teint, Alyss était contente. Elle s'était rappeler des souvenirs lointain mais le sourire compatissant de William lui redonna un peu d'aplomb. Cet homme était vraiment formidable, il parlait avec passion, il était plus que généreux, il ne la connaissait pas mais il avait voulu l'aider à se sentir mieux, enfin c'est ce qu'Alyss avait ressenti dans son sourire. Elle espérait qu'elle ne s'était pas trompée, mais quelque chose au fond d'elle confirmait ce qu'elle penser, elle sentait au plus profond de ses tripes que ce qu'elle pensait était tout à fait juste. Alyss était de nature un peu naïve, elle ne faisait pas deux fois les mêmes erreurs mais elle ne pouvait s'empêcher d'être toujours un peu naïve et cet homme lui inspirait confiance, alors dans sa naïveté Alyss lui accorderait la sienne sans broncher si jamais elle n'avait pas, en ce moment, prit le rôle de devoir évaluer ses compétences. En effet, le domaine du travail était le seul où Alyss ne rigolait pas, elle était sérieuse et savait ce qu'elle devait faire, d'ailleurs c'était son instinct qui lui avait recommander de faire ce petit entretient et elle faisait amplement confiance à son instinct. Alyss venait de poser la dernière question, et elle regardait William.

- Cet arbre est un peuplier. Il aime particulièrement les terres humides. Il lui faut un sol plutôt aéré et assez riche. Pour la plantation, il faut mieux creuser profond car cet arbre a de très grandes racines. Il pousse rapidement ce qui est très intéressant si on veut un ombrage assez tôt. Il faut également prévoir lors de sa plantation , comme tout autres arbres, un espace suffisant avec le prochain plant car les racines prennent de la place en profondeur mais également en largeur.

Alyss sourit et le regarda, il avança et caressa l'écorce de l'arbre. Il était vraiment très proche de la nature... Alyss baissa un peu la tête et se dandina sur chaque pied, elle releva après la tête et elle plongea son regard dans celui de William. Elle aimait bien ses yeux, elle aimait bien sa personnalité, elle adorerait qu'il soit admis ici. Néanmoins la décision finale ne lui appartenait pas, elle se sentit soudain bien insignifiante face à cet homme. C'est vrai qu'Aaron était son patron, l'autorité suprême pour elle. Et elle n'était seulement qu'une domestique à ses ordres. Le monde sembla s'assombrir à cet instant précis. Elle se rendait compte qu'elle n'était rien en fin de compte et que là elle avait jouer aux chefs. Du coup elle se sentait tomber de haut et cela se voyait au plus profond de ses yeux bleus-violacé. Néanmoins elle ne laissa pas ce sentiment au fond de ses yeux bien longtemps et elle le remplaça par une once d'admiration entouré de gentillesse. Cela faisait plus professionnelle.

- Bien Mr Everblooms, vous avez tout juste, vous êtes vraiment très proche de la nature, cela se voit. Je vais appuyer votre candidature auprès de mon patron, je trouve que vous le méritez amplement! Peut-être voudriez vous séjournez dans le manoir? Je ne sais pas si vous habitez loin d'ici, en tous cas sachez que nos portes vous sont ouvertes jusqu'à ce que la décision soit prise.

Alyss afficha un doux sourire à William, c'est vrai elle allait fortement appuyer cette candidature auprès d'Aaron, elle trouvait William vraiment parfait pour ce job, elle voulait vraiment qu'il l'ai. Une petite brise fit voleter ses cheveux blonds alors qu'elle se retourna pour rentrer dans le manoir. Une foule de pensée traversaient son esprit à ce moment, et elle ne savait plus trop quoi penser de son audace, mais elle tenait beaucoup à tous ce qu'elle faisait. C'était vraiment audacieux de sa part, cet entretient et cette proposition de rester dormir. Mais c'était trop tard pour changer d'avis, Alyss grimpa les escaliers et ouvrit les grandes portes, le manoir étincelait tellement il était propre, elle se retourna pour jeter un dernier regard dehors. La brise fit voleter une dernière fois ses cheveux avant qu'elle n'entre vraiment dans le manoir sombre, les portes se refermèrent derrière elle en claquant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Manoir Von Elrich] Les premiers pas vers une nouvelle vie. [PV: Alyss Jackson & Williamn Everblooms]   Dim 1 Sep - 9:13

Alors que William caressait doucement l'écorce de l'arbre et qu'un doux sentiment s'emparait de lui, ce sentiment que l'on ressent lorsque l'on se sent totalement chez soi, comme si quelque chose le rattachait à ces terres avant même qu'il y ait posé les pieds, il remarqua qu'Alyss avait baissé la tête et s'appuyait tour à tour sur le bout de son pied gauche puis de son pied droit. William l'observa cherchant à savoir pourquoi elle faisait soudainement cela mais Alyss releva bientôt la tête et plongea son regard dans le sien. Ses yeux étaient beaux, d'une couleur si particulière. William en avait rarement vu de semblables, pour ne pas dire jamais. Cette couleur lui rappelait tellement celles des iris violets, des crocus ou bien encore des lilas. Des fleurs tout aussi splendides les unes que les autres. Oui, son regard était beau. Mais dans ce magnifique regard, pendant un instant, un très court instant, William aperçut un nuage sombre y passer. Si sombre. Un vent incertain l'avait amené, cachant la moindre petite lueur de joie, le moindre soleil dans ces grands yeux violets. William voyait une grande tristesse, un abandon, un sentiment lourd qui la trahi un instant et vint se loger dans ses pupilles aux couleurs fantastiques. Mais quelques instants après le même vent qui avait amené ce nuage l’emmena à nouveau au loin et laissa place à un sentiment plus doux, gentil, admiratif. Cependant William n'oublia pas le désespoir qu'il venait de lire dans ses yeux. Il ne connaissait pas Alyss depuis très longtemps mais il sentait que c'était quelqu'un de bien et d'une certaine manière il se sentait proche d'elle. Et William ne supportait pas que ses proches souffrent. Elle avait déjà montré sa faiblesse lorsqu'elle avait parlé du Lys Orangé avec une voix si mélancolique et il avait tenté de la rassurer. Il ne savait pas s'il avait arrangé quoi que ce soit, mais peu importe. William était prêt à lui remonter le moral autant de fois qu'il le faudrait pour que cette tristesse si soudaine qu'il venait d'apercevoir, disparaisse à jamais. Il sentait que cette once qu'il venait de voir, cachait en réalité un plus grand désespoir. William savait ce que c'était que de cacher un sentiment douloureux, auquel on a honte, mais que l'on ne veut surtout pas partager ou faire connaître à ceux que l'on aime. Alyss cachait quelque chose, William en était certain. Et cette chose lui faisait du mal. Qu'est-ce que c'était ? William n'en savait rien , mais ce qu'il savait peut-être, c'était comment l'en guérir. Non , William ne connaissait pas Alyss depuis très longtemps mais il ne voulait pas que quelqu'un revive le même calvaire, la même souffrance qu'il avait dû endurer, et les mêmes conséquences tragiques qu'il n'avait su empêcher. William se promit, il se promit de faire quelque chose pour elle. Et le seul moyen qu'il voyait c'était de se rapprocher d'avantage pour que peut-être un jour elle se livre à lui et qu'il puisse chercher une solution à son problème. Le seul moyen, c'était qu'il rentre au service de la Maison Von Elrich.

- Bien Mr Everblooms, vous avez tout juste, vous êtes vraiment très proche de la nature, cela se voit. Je vais appuyer votre candidature auprès de mon patron, je trouve que vous le méritez amplement! Peut-être voudriez vous séjournez dans le manoir? Je ne sais pas si vous habitez loin d'ici, en tous cas sachez que nos portes vous sont ouvertes jusqu'à ce que la décision soit prise.

William avait eu juste. Il avait réussi. Il venait de faire un pas de plus vers ce poste qu'il convoitait tant. Au début il n'avait pas été si sûr. Il ne savait pas s'il en avait vraiment envie. Il venait principalement pour se trouver un travail plus stable qui lui permettrait d'approfondir sa passion. Mais maintenant il en était certain il le voulait et il ferait tout pour l'avoir. Alyss allait appuyer sa candidature auprès de son patron, ce qui voulait dire que le prochain à qui il devait plaire, c'était lui. William n'était pas sûr que ce serait aussi simple cette fois. A vrai dire il était même certain que ce serait beaucoup plus difficile. Mais maintenant il était prêt à relever le défi, et même s'il tombait il se relèverait pour y arriver, pour accéder à cette place.
Mais dans toutes ces réflexions, quelque chose laissa William hésitant. Alyss venait de lui proposer de rester ici au manoir le temps de savoir si oui ou non il était accepté ici. Mais devant cette proposition, William resta sans voix. Il ne savait que répondre. Pouvait-il vraiment rester dans cette demeure ? Il trouvait cela étrange, s'installer sans être sûr de pouvoir rester. Pourtant il mourrait d'envie de mieux connaître les lieux. Mais sa conscience lui dit de refuser. Le droit à une chambre ici ne lui sera accordé que lorsqu'il aura passé toutes les épreuves et gravi tous les échelons pour pouvoir être sûr de rester à jamais. Alyss se retourna et se dirigea vers l'entrée du jardin. Ses cheveux blonds volaient dans le vent. Une certaine aura se dégageait d'elle, à la fois douce, et droite. Elle monta les marches d'un petit pas et arrivant devant les portes du manoir elle les ouvrit et jeta un dernier regard derrière elle. Son regard violet, son sourire aux lèvres et ses mèches de cheveux dansant dans les airs, William garda cette image d'Alyss gravé dans sa mémoire avant qu'elle ne disparaisse refermant les portes derrière elle. Il resta un moment les yeux rivés sur l'endroit où Alyss l'avait quitté puis baissa ses yeux vers la fleur de Lys qu'il avait toujours dans la poche de sa chemise. Il eut un petit sourire et releva la tête laissant ses propres cheveux voler au gré du vent. Oui c'était décidé. Il ne poserait ses valises que lorsqu'il tiendra en main son contrat prouvant qu'il était désormais, jardinier de la maison Von Elrich.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Manoir Von Elrich] Les premiers pas vers une nouvelle vie. [PV: Alyss Jackson & Williamn Everblooms]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Manoir Von Elrich] Les premiers pas vers une nouvelle vie. [PV: Alyss Jackson & Williamn Everblooms]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Premiers pas vers l'Est - Cheyenne / Ashley
» [RP] Vers une nouvelle vie
» Le voyage vers une nouvelle vie.
» Vers une nouvelle vie ?
» Les 100 premiers jours du gouvernement vus par...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kuroshitsuji Dynasty RPG :: Archives :: Rp terminés.-