« C'est votre destinée que vous tenez en main. Prenez soin de bien choisir votre chemin »
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  Journal  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un clown bien sombre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité
MessageSujet: Un clown bien sombre.   Jeu 30 Mai - 21:40

NOM ET PRENOM
"Voila qui je suis dans ce nouveau monde"
Nom : Freak
Prenom : Terry
Surnom : Croquemitaine
Date de naissance : 05 mai
Lieu de Naissance : Quelque part dans les highlands
Age : 38 ans
Metier : Artiste illusionniste et parfois voleur
Groupe : Noah’s ark circus
Poste Vacant : Non


Feat. Nom prénom de la personnalité
(C) Copyright

Les apparences sont trompeuses
"Ce a quoi je ressemble vraiment..."

Terry n’est pas excessivement grand du haut de son mètre 65. Plutôt fin il n’est pas cependant mince, juste dans la moyenne comme on dit. Il a les cheveux bruns avec quelques mèches blanches ou rouges qu’il regarde avec amusement. Son visage est en ovale, ses yeux verts mais son nez manque à l’appel, il l’a remplacé par un nez de clown. Sa bouche est figée dans une moue triste et son regard est neutre, ce qui donne souvent l’impression qu’il respire un désespoir depuis longtemps résigné. Ce n’est pas vraiment le cas mais nous y reviendront plus tard. Sa jambe gauche est en grande partie paralysée, mais en aucun cas douloureuse, juste une branche raide, rien de bien méchant en somme, comme il aime à le dire. Sur son apparence physique, à part préciser une pâleur due à la grande quantité de maquillage qu’il porte chaque jour , pour cacher… euh … et bien nos services n’ont pas réussi à le déterminer nous en sommes navrés.
Quand il est au cirque il porte un grand pantalon bouffant violet blanc et noir, des chaussures noires pointues d’un noire profond et surmontée d’un étrange grelot (au tintement un brin inquiétant). Sur son chapeau à pointe d’un sombre tissu aux noirceurs de nuit, un même grelot, plus gros, fait office de pompon. Il porte une chemise banche à jaquette bariolée de noir et de violet. Un manteau long aux atours de cape recouvre ses bras au bout desquels trônent des gants noirs recouvrant ses mains. Pour compenser son infirmité, il se sert d’une cane pour s’appuyer… officiellement. S’il arbore cartes, rubans et autres mises en bouche comme une branche noueuse lui servant de baguette officielle, sa cane est le véritable moteur de son spectacle des horreurs, contenant une pléthore de compartiments en mécanismes. Cependant son manteau n’est pas en reste, mais nous ne voudrions pas briser le secret de cet illusionniste plus que nous ne l’avons fait déjà, la magie doit demeurer. Une autre information qui a été portée à notre service est qu’il se sert de cannes différentes en diverses phases de son spectacle, la première étant toujours la même, un canne étant en fait une flûte traversière géante dont il joue pour « sensibiliser » ses spectateurs par des sons bien précis stimulant de manière précise le cerveau des gens qui les entendent en favorisant la facilité avec laquelle leur imaginaire répondra aux suggestions de l’artiste.
Quand il est en civil, il porte de solides bottes, un haut de forme et un long manteau noir aux innombrables poches et compartiments cachés, de même pour son couvre cher. Il affectionne toujours la combinaison chemise et jaquette mais ne porte que du noire si ce n’est le blanc de sa chemise. Il affectionne deux lames qu’il garde bien cachée, ayant pris pour habitude de toujours garder des moyens de défense. Son nez de clown est remplacé par une épaisse écharpe qui lui couvre tout la mâchoire. Il arbore toujours une canne modifiée pour les sorties en viles et ses activités de professionnel de la cambriole. On notera également qu’il porte une montre à gousset dans la poche de sa jaquette. Il transporte également une petite flûte, moins percutante mais pouvant produire les sons suffisants pour un minimum d’effet nécessaire. Mais largement suffisant avec d’autres facteurs hors d’un simple cirque.
Au niveau de ses capacités physiques, il boîte énormément du fait de sa jambe paralysée, mais le reste de son corps, rompu par l’entrainement et le travail dans son premier cirque ne manque pas de force. Ainsi, si il ne peut se vanter que du minimum d’agilité dont a besoin un illusionniste, il dispose d’une force impressionnante pour son physique que l’on pense menu.

A la decouverte de votre esprit
"Quel type de personne suis je? Ange ou Demon? "

Est bien complexe l’esprit d’un clown qui ne peut sourire. Profondément marqué par son enfance, il ne peut plus exprimer d’émotion autre que la neutralité empreinte d’une certaine nostalgie. En vérité, cet étrange individu ne peut ressentir d’autre sentiment Du moins, pas dans son état normal. Il prend les choses avec un détachement lointain, rien ne pouvant être pire à ses yeux que ce qu’il s’est passé dans son enfance. Il ne peut plus avoir peur également, mais inspirer la terreur aux autres lui tire un sourire, seul moyen qu’il ait de quitter son aphasie et sa sérénité habituelle. Dans cet état, il fait preuve d’une grande douceur dans ses déplacements, mais une hystérie joyeuse le prend parfois, pas toujours. Quel que soit son état il ne sombrera jamais dans le meurtre pour son plaisir, les rares qu’il a pu tuer était des monstres ou des bêtes, humaines ou non qui l’ont menacé du même sort.
Il aime énormément les enfants, du moins il déteste les voir dans la tristesse et la pauvreté. S’il vole, c’est pour eux, ou pour le cirque quand ce dernier a quelques soucis financiers, mais il ne choisit que quelques cibles nobles ou aisées qui se sont ries du spectacle ou du cirque en lui-même, ou bien des cruels et des gens de mal qu’il peut rencontrer, les soulageant de quelques deniers à défaut des trente qu’il leur faudrait à la fin de leur vie. En bon frère du cirque, il respecte profondément les codes du cirque, ainsi il lui est impossible de trahit ses frères de comédie et il se refuse catégoriquement à révéler les secrets du cirque. Et surtout, ne lui demandez pas de vous expliquer ses secrets, ce serait là bien imprudent de votre part. Son choix de se déguiser en clown triste provient bien évidemment de son incapacité à exprimer ses sentiments, ne pouvant perdre cette expression figée. Pour lui, la terreur est réservée aux êtres les plus vils qui méritent de se rappeler quelle peut être la frayeur de ceux qui ne peuvent se défendre, et qui peut se défendre contre d’intangibles illusions. Il parle assez peu également, sauf en représentations ou il s’expriment en mystérieux vers dont la déclamation fait partie de l’hypnose qu’il met en place pour « ravir » ses spectateurs.. Pour lui la peur est une expérience aussi bénéfique que mauvaise, car elle réveille ce qu’il y a de plus profond chez les gens et renouer avec cela est bon. Son spectacle étrange et terrifiant est ainsi à son sens une manière pour lui de prendre beaucoup de plaisir à ressentir à nouveau quelques émotions, et d’autre part une manière de rappeler aux gens qui ils sont réellement.
Que dire d’autre sur cet étrange clown triste, si ce n’est qu’il n’est pas un être mauvais mais un être ayant ses propres valeurs depuis sa naissance et ne croyant pas en la société de ce nouveau siècle. Il préfère fréquenter les bas-fonds, plus vivants et intéressants que la noblesse aseptisée qui l’ennuyait passablement. On ne discute pas avec ce genre de gens. On se joue d’eux cependant, selon lui.

The life before the Apocalypse
"Comment suis je arrive a Londres"

Terry a été nommé ainsi par Giguy, un géant italien gérant le Freaks circus, un cirque de monstres de foire. Il a recueilli le jeune enfant à la mort d’une de ses artistes en couche et en a fait son apprenti. Il a ainsi appris les ficelles d’un certain nombre de tours dans bien des matières et s’est renforcé en travaillant avec l’homme fort de la troupe, entre autres en lui apportant ses outils. C’est cependant auprès du géant, lui aussi illusionniste et réputé pour ses tours qu’il appris les bases de l’art, puis le détail et enfin chaque nuance, ainsi que la musique et surtout les sons hypnotiques. Quand il eut onze ans, un groupe de mercenaires engagés par un concurrent, soutenu par un nobliau voulant avoir toute la gloire pour lui détruisit le cirque, brûlant dans le feu du chapiteau ceux qui n’avaient pas été passés par le fil de l’épée ou du mousquet. Terry y perdit son nez et l’usage d’une jambe ainsi que toute émotion. Sincèrement. Il ne pouvait pus rien ressentir, pour se protéger de l’immense choc que cela avait été pour lui. Pendant quelques années, il fit des tours dans les villes qu’il avait pu trouver, pour subsister, mais cela lui rapportait tellement peu. C’est ainsi qu’il se lança dans la cambriole, d’abord par de simples rapines de ci de là, Petit à petit, son talent d’illusionniste grandit et la réputation d’un étrange voleur se fit entendre dans la ville. Il la quitta alors pour York où il passa quelques années à se perfectionner seul.
Un jour, il rencontra un des mercenaires. Il le suivit pendant plusieurs jours et prépara un de ses tours les plus viles, préparant fumée, ombres et artifices, et surtout ses danses et musiques hypnotiques qui avaient eu raison des plus cartésiens des hommes. Quand il eut hypnotisé l’homme, il lui fit revivre les plus grandes terreurs qu’il avait pu subir. Cet homme, dans son délire, lui glissa seulement le caractère noble de la personne qui avait commandité le massacre de sa famille. C’est ainsi qu’il commença à voler les nobles. Mais il ne trouvait aucune troupe à vouloir d’un estropié, même s’il était du reste très doué. C’est alors qu’il entendit parler du Noah’s ark circus, qui acceptait toutes personnes même handicapées. Alors il alla les trouver, et à force de tours devant tous les membres réunis il fut pris à l’essai. Il ne lésina pas sur sa tâche, faisant autant un travail d’artiste que de chargé d’entretien. Dans un cirque d’estropiés les moins atteints ont du travail. Le cirque le pris dans ses représentations tardives, celles que tous ne voient pas et où ce que certains ne veulent pas voir est montré.
Ainsi il se fit une petite place et un nom mais il n’est pas encore parfaitement intégré au cirque, travaillant comme un forcené. Il se dit au détour des roulottes qu’il sort souvent de l’enceinte qui leur est allouée pour aller faire une promenade en ville, sans qu’on sache vraiment pourquoi. Officiellement tout du moins. Voir les caisses se remplir mystérieusement n’attire pas l’attention dans les périodes difficiles. La rumeur dit également que parfois, dans les bas quartiers, on entend un rire étrange raisonner avec celui de jeunes enfants entre les murs des masures.
Les répétitions avec lui sont ma foi bien singulière, ceux voulant faire l’expérience de ses nouveaux tours s’asseyant, les autres regardant ailleurs et portant des bouchons d’oreille. Il affectionne particulièrement les jeux de lumière ce qui impose de véritables défis à l’éclairagiste qui doit redoubler d’attention quand son tour vient. Les deux hommes s’entendant très bien, cela ne pose aucun souci, un concours étant né entre ces deux hommes que Terry affectionne. Certains disent qu’il sourit légèrement parfois en sa présence, mais cela demeure pure rumeur d’après notre enquêteur sur les lieux.
Depuis son arrivée à Londres, il a déjà pu repérer quelques cibles, des maisons bien particulières. Bientôt les quartiers aisés seraient un tout petit peu moins sûrs. Si peu à côté des intrigues qui se trament hors de la vue des honnêtes artistes.


Sa canne est définitivement son accessoire le plus utile, pouvant la monter un peu comme il la souhaite en fonction de ce qu’il doit faire, la canne flûte n’est qu’un outil de spectacle, mais pas de cambriole malgré le petit effet qu’elle peut produire. En tant que monte en l’air,
Armement détaillé :
Mais c’est malpoli de poser ce genre de questions ! Petits indiscrets. Allé, indice, méfiez-vous de ses cartes …




En dehors du Forum
Qui suis je derriere l'ecran?

Pseudo :Kaalma, ou Calamar pour les intimes.
Age : 19 balais. De quoi faire déjà pas mal de ménage.
Comment avez vous connu le forum? : Par une des administratrices.
Votre avis sur le forum : Sérieusement ? Mais je l’adore moi !
Frequence de connexion : Cela dépendra des possibilités que me laissent les études…
Code du reglement : Je m’extasie devant les papillons

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Un clown bien sombre.   Ven 31 Mai - 20:28

Belle fiche, rien à dire...

Je te souhaite une bonne partie et de bon moments parmi nous.

[VALIDATION DEFINITIVE]
Revenir en haut Aller en bas
 

Un clown bien sombre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une patrouille bien sombre / ft Furie Nocturne.
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» Réfléchie bien !
» Faut bien trouver une occupation... [ PV : Patte d'Hiver ]
» Dandelo [Clown & Magicien]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kuroshitsuji Dynasty RPG :: Archives :: Archives Autres-