« C'est votre destinée que vous tenez en main. Prenez soin de bien choisir votre chemin »
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 [Tamise] Arrivé en Britannia [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Domestique
Messages : 108
Date d'inscription : 20/04/2013
Localisation : Vielle demeure à whitechapell

Feuille de personnage
Race/Statut: Démon & Domestique
Âge: 20 ans
Relations:
MessageSujet: [Tamise] Arrivé en Britannia [Libre]   Ven 26 Avr - 19:15

Grent ,évanoui , dérivait sur le reste du mât de son bateau. La pensée de Grent s'éveilla : "Que c'est-il passé ? Où suis-je ?" . Il sentit le corps froid de sa compagne contre la peau de son dos ,cela le rassura ; au moins , elle ne l'avait pas quittée. Il ouvrit les yeux et les referma aussitôt ,éblouie par la lumière du soleil. Il les rouvrit petit à petit ; l’accoutument à la lumière prit quelques minutes. Le paysage qui s'offrit au borgne était impressionnante. Il se trouver dans un large fleuve. Sur chaque rive , il y avait des quais de bois et de pierres;quelques bateaux y étaient accostés. Sur la rive la plus éloignée de Grent , une imposante forteresse était ériger « la Tour de Londres » pensa Grent. Il avait déjà vu une représentation de la prison chez son maître. Il sourit en comprenant qu'il avait réussi à atteindre la capitale britannique. Il regarda vers la rive sud de la Tamise ,qui se trouvait à sa gauche, et vu un quai proche avec un docker dessus. Le jeune démon décida d'y emmener son embarcation de fortune ;cela lui prit quelques minutes. Arrivé au quai , il sorti de l'eau et avança vers le docker. Ce dernier se tourna vers le jeune homme et lui lança « T'es qui , toi ? Tu fais quoi ,ici ? » , son haleine était chargée d'alcool. Grent glissa vers l'homme , dégaina Rosa et la planta directement dans son cœur en lui murmura « Hell'night ». Il accompagna la chute du corps pour éviter qu'il fassent du bruit. Une partie des habits de Grent étant déchirés dès suites du naufrage , ce dernier récupéra le manteau et la chemise de l'homme. Il s'habille rapidement et ferma le manteau pour cacher son pantalon mouillé. Grent récupère l'argent de l'homme et jeta le corps à l'eau. Le démon se dirigea ensuite vers la ville

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Tamise] Arrivé en Britannia [Libre]   Ven 28 Juin - 16:45

Les arbres déversaient par petites gouttelettes l’eau qu’ils avaient emmagasinée à cause de la température de la veille. Celles-ci venaient se déposer dans l’herbe fraîche et déjà humide de la rosée. Le fleuve, pour sa part, suivait le cours des choses sans dire un mot; sans prononcer une moindre requête. Comme à son habitude, le soleil jouait à cache-cache derrière les immensément gris cumulo-nimbus, heureusement, il pointait le bout de son nez quelques fois. C’était d’ailleurs pourquoi le paysage était aussi sombre. Cependant, celui-ci conservait un cachet unique, et puis, après tout, c’était bien le charme de la ville anglaise. Un oiseau passa dans le ciel, suivant d’une dizaine de ses congénères, c'était l'heure du petit déjeuner.

La Duchesse était assise contre un arbre et regardait ce qui se déroulait autour d’elle. C’était un moment de repos, à cette heure matinale, peu d’ouvrier passait par là et les gens qu’elle côtoyait chez la noblesse n’était certainement pas encore debout.

La jeune femme pensait bientôt faire un voyage dans le sud de la France pour aller y recueillir quelques âmes et surtout pour aller voir la maison dans laquelle elle avait vécu étant enfant. Cela lui rappellerait de beaux et vieux souvenirs. C'est en y pensant que la belle se mit à siffler tout doucement un petit air pour accompagner les oiseaux. Un vieille chanson que lui avait appris une de ses bonnes en France… avec quelques paroles :

«-Oh gloire, venez chers oisillons
Les belles années vous auront
Venez près de moi, car sans ça
Il ne vous sera plus possible d’avoir la foi […]»


Abygail se releva en prenant une grande inspiration. Les effluves de la ville vinrent tout de suite à ses narines, suivit de milliers d’autres odeurs : Le pain, les fleurs, l’eau… c’était l’avantage d’avoir développé ses sens au maximum dans les 133 dernières années. Toutefois, un parfum particulier se rendit jusqu’à ses nerfs olfactifs : il s’agissait de l'odeur d’un démon.

La noble prit sa robe pour ne pas marcher sur celle-ci en s’assurant que sa faux était toujours belle et bien cachée à un endroit où personne d’autre qu’elle n’oserait la prendre. Mademoiselle Hope n’avait pas l’intention de se servir de la violence, mais un démon demeurait un démon.

Ils n’étaient maintenant plus qu’à une dizaine de mètres, lui aussi devait l’avoir détectée. La demoiselle replaça les lunettes qu’elle détestait tant, mais qui lui allaient tout de même très bien. Puis, elle alla à la rencontre de l’homme au jeune visage. Physiquement, il devait avoir à peine quelques années de plus qu’elle, par contre, rien ne lui indiquait son vrai âge. La jeune femme était contente de rencontrer un démon ce matin-là, peut-être pourrait-il échanger certaines de leurs expériences d’immortels. Arrivée à deux mètres de l'homme, elle lui sourit en faisait une légère révérence.

- Monsieur voudrait-il me permettre de faire une balade dans son bateau? , dit-elle tout simplement. Je suis Abygail Hope, Duchesse de Galles, enchantée. Le Démon porte-t-il un nom?, ajouta-t-elle.
Revenir en haut Aller en bas
Domestique
Messages : 108
Date d'inscription : 20/04/2013
Localisation : Vielle demeure à whitechapell

Feuille de personnage
Race/Statut: Démon & Domestique
Âge: 20 ans
Relations:
MessageSujet: Re: [Tamise] Arrivé en Britannia [Libre]   Sam 29 Juin - 21:05

«STUFF HIM IN a sack and throw him over 
Stuff him in a sack and throw him over 
Stuff him in a sack and throw him over 
Early in the morning 
»

Voici les paroles de la berceuse que d'une voix, vide de toute émotion,  je chantais alors que je montais les marches en pierre menant aux rues de la capitale de l'ancienne Albion. Soudain , arrivé à mi-parcours, je sentis une drôle de sensation. Quelque chose d'inconnue s'approcher de moi et cela n'était pas humain, s'en était une certitude. Je fis volte-face en direction du fleuve, sur les quelques rayons de soleil se reflétaient. Rien. L'odeur venait d'autre part ; ma tête tourna dans plusieurs direction avant de s'immobilisait. Trouvé. La source de ce drôle de parfum était une jeune femme élancée. Elle est plus petite que moi d'au moins un tête ; les cheveux bruns et les yeux d'un vert étrange. On y lisait un certaine ancienneté malgré le jeune âge qu'elle semblais avoir. Qui est-ce ? Ou Qu'est-ce ? Je ne saurais dire. Une démone ? Peut-être mais en tout cas, elle est pas humaine.

Quand elle fut à portée de voix, elle me demanda d'une voix calme :

« Monsieur voudrait-il me permettre de faire une balade dans son bateau? , dit-elle tout simplement. Je suis Abygail Hope, Duchesse de Galles, enchantée. Le Démon porte-t-il un nom?», ajouta-t-elle.

De quoi ? Comment elle savait cela ? Avais-je l'étiquette entité démoniaque collée au front ? Je frissonnais intérieurement. A peine arrivé, Londres m'apporta déjà son lot de surprises. Qui est cette jeune fille ? Je la fixa de mon œil gris. Malgré ses dires, sa tenue n'évoquais pas la grande noblesse galloise : il s'agissait d'une robe munie de simples ornements et d'une couleur unie. Sa démarche , légèrement étrange, me fit penser qu’elle dissimulait un objet, une arme peut-être ? Bah, on verra bien et si elle devient une menace, Rosa la calmera d'un baiser froid. Je l'observai attentivement puis j'ouvris ma bouche afin de permettre à mes mots de sortir :

« Le démon se prénomme Grent Geinmiin. Il aimerait savoir comment vous avez connaissance de sa nature, Mademoiselle Hope » répondis-je d'une voix calme malgré la stupeur qui régnait en moi.

Je souris, en coin, en me souvenant qu'elle souhaitait faire un tour de bateau. Mon œil valide se posa sur le reste du mât, qui s'enfonçait dans l'eau de la Tamise. Ah dommage pour vous, cela sera pour une autre fois.  Je me tournai de nouveau vers elle et ajouta à mes paroles précédentes :

« Pour ce qui du tour de bateau sur ce fleuve, il nous faut le reporter car mon embarcation se trouve sous cette surface, coulée par une tempête... » dis-je en tirant une révérence vers l'eau.

Mon œil gris terne fut parcouru par de légères étincelles bleus.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Tamise] Arrivé en Britannia [Libre]   Lun 1 Juil - 21:13

Après les paroles de la demoiselle, il y eut un léger silence. Malgré la grande taille de l'homme, la jeune femme le regardait dans les yeux sans aucune crainte apparente. Un œil était caché et l’autre la fixait. La belle avait rarement vu un homme aussi grand, enfin, dans ce cas-ci, un démon. Eh oui, l’odeur ne trompait pas, elle ne trompait jamais à vrai dire.

La Shinigami avait beau essayer de retrouver un peu de son humanité en se fondant dans une masse humaine de gens qualifiés et nobles, elle avait tout de même les réflexes et l’instinct plus animales qu’elle ne voulait l’avouer. Ses capacités en étaient la preuve; aucun humain ne pouvait être aussi agile et rapide qu’elle ni avoir ses techniques de combat si efficaces ou encore avoir sa puissance. La jeune femme fragile qu’elle avait été tout au long de son humanité était maintenant d’un lointain passé et elle ne pouvait plus se permettre de s’attacher à bien des mortels. La petite mi-Française mi-Anglaise qu’elle était avait beau être forte, ça avait été très difficile. La belle repensait à tout cela en fixant le démon. Quelle avait été sa destinée à lui? Qu’avait-il vécu? Que vivrait-il? Puis, sa réponse vint la tirer de ses pensées.

« Le démon se prénomme Grent Geinmiin. Il aimerait savoir comment vous avez connaissance de sa nature, Mademoiselle Hope »

La Mademoiselle Hope en question afficha un air plus que surpris. Était-ce de l’humour de démon? Ou seulement et réellement le fait qu’il ignorait comment elle avait fait et ce qu’elle était? Peut-être était-ce un bon moyen pour partir sur de bonnes bases même s’il était un démon et elle une Shinigami. Pourquoi devoir se lancer des insultes par la tête ou devoir absolument se taper dessus?

Celle-ci finit par sourire.

« Pour ce qui du tour de bateau sur ce fleuve, il nous faut le reporter car mon embarcation se trouve sous cette surface, coulée par une tempête... »

Abygail regarda l’eau à la suite de la révérence de l’homme. Tout était pourtant si calme dans le moment. À la suite du calme avant la tempête venait celui d’après. C'est toujours en souriant, la Duchesse se retourna vers sa nouvelle connaissance :

-Sieur Geinmiin est un démon, ça ne se voit pas et même très peu pour moi, mais cela est surtout mon odorat qui m’en dit beaucoup à propos de Monsieur. Ne sens-tu pas que je ne suis pas humaine?, dit-elle un peu plus bas. Maintenant, demande-toi… suis-je une démone tout comme toi, suis-je de nature plus, comment dire, angélique? L’odeur que j’ai, tu la reverras sûrement, souviens t’en. Surtout que certains de mes collègues sont plus portés sur les actes et la violence que sur la parole.

La Shinigami fit une légère pause. Laissant le temps à l'homme ayant un accent, bien différent du sien, mais un accent, de tout déceler ce que ses paroles signifiaient. Puis, elle regarda le démon de la tête au pied. Il ne sentait pas que le démon, mais l’alcool et la mer aussi. Celle-ci sourit.

-Je vois bien que le voyage n’a pas été de tout repos. Ce n’est pas un problème, le tour de bateau sera pour une autre fois, n’est-ce pas? Pour l’instant, -à moins que tu ne tiennes à sentir le poisson, l’alcool et l’eau de mer- je tiendrais à te présenter un de mes amis couturiers et cela à mes frais, dit-elle un sourire sincère aux lèvres.

Elle le tira par la manche et se mit en route.

-Allez Sieur Geinmiin! Ne croyez pas que c’est habillé ainsi que vous allez réussir à me voler mes âmes, s’exclama-t-elle en riant et en commençant à le vouvoyer pour que les humains ne trouvent pas ça étrange.

La jeune femme prit sa longue et grande robe de l’autre main et se mit à marcher en direction de son couturier préféré, celui en qui elle pouvait avoir confiance. Heureusement, celui-ci n’était qu’à quelques centaines de pieds de là.

Ce fut donc après quelques instants qu’ils arrivèrent et purent s’adresser à Mister Knife.
Revenir en haut Aller en bas
Domestique
Messages : 108
Date d'inscription : 20/04/2013
Localisation : Vielle demeure à whitechapell

Feuille de personnage
Race/Statut: Démon & Domestique
Âge: 20 ans
Relations:
MessageSujet: Re: [Tamise] Arrivé en Britannia [Libre]   Mar 30 Juil - 21:12

LE VISAGE DE LA JEUNE FEMME se trouvait déformé par les légères ondulations de l'eau. Ce reflet ne renvoyait pas toute la superbe de l'étrange demoiselle. Elle était du beauté simple et sans manière. Une vaguelette me tira de ma rêverie, en troublant l'image dans la Tamise. Je me tournai vers la source de ce reflet alors qu'elle faisait de même. Mon regard vint se glisser vers les yeux verts de mon interlocutrice. Elle souriait puis elle s'adressa à moi ; je l'écouta attentivement avide du savoir qu'elle détenait :

« -Sieur Geinmiin est un démon, ça ne se voit pas et même très peu pour moi, mais cela est surtout mon odorat qui m’en dit beaucoup à propos de Monsieur. Ne sens-tu pas que je ne suis pas humaine?, dit-elle d'un ton bas

L'odeur ? C'est l'odeur qui lui a permis de savoir qui je suis ? C'est impressionnant. On identifie la nature d'un être par son odeur. Mais je suppute qu'on doit posséder un odorat développé comme les animaux. Je souris en coin. Cela expliquait l'odeur que j'avais senti avant de voir l'étrange Abygail. Elle m'a dit de me concentrer sur son odeur et bien voyons 'enfin sentons- cela. J'inspirai une grande goulée d'air frais et un peu humide puis j’analysai les odeurs. D'abord l'odeur de poissons, d'alcool et de tabac humide provenant de la veste de ma victime. Bref des odeurs de dockers. Puis je sentis un relent m'évoquant l'herbe fraîchement taillée, les roses et les tulipes en fleurs et d'autres odeurs de jardins. Mais aussi, une odeur de mort mélangée à un profond chagrin. Quel type d'être possèdent cette odeur ? La demoiselle parla de nouveau :

« - Maintenant, demande-toi… suis-je une démone tout comme toi, suis-je de nature plus, comment dire, angélique? L’odeur que j’ai, tu la reverras sûrement, souviens t’en. Surtout que certains de mes collègues sont plus portés sur les actes et la violence que sur la parole. »

En tout quoi, elle  est sûrement pas une démon sinon je l'aurais su grâce à son odeur qui doit être semblable à la mienne, enfin je crois. Après savoir si c'est un ange ou non , je ne saurais dire. D'après ses dires, elle n'est pas seule. Combien il y a t-il d'êtres avec ce fumet spéciale ? Et d'ailleurs , il y a combien de non-humains à Londres ?  Perdu dans mes pensées, je m'avait écouter que la moitié du discours de la non-humaine et je sursauta légèrement quand elle vint me prendre par le pan de ma veste, pour m’entraîner à travers les rues de la capitale. Mon regard changea sans cesse de direction , à mesures de nos pas,  passant des badauds braillard à des vieux logis puis àde belles boutiques. Les paroles d'Aby me parvint malgré le brouhaha extérieur :

« -Allez Sieur Geinmiin! Ne croyez pas que c’est habillé ainsi que vous allez réussir à me voler mes âmes »

Voler ses âmes ; que veut-elle dire par cela ? Je comprend de moins en moins de quoi elle me parlait. Cela veut-il dire que les démons volent l'âme des gens comme elle ? Encore une question qui tourbillonna dans mon esprit avec tant d'autres. Ah j'ai décidément beaucoup à apprendre sur les lois de ce monde. Parmi ces paroles, une choses qui m'interpella fut qu'elle me vouvoyer à présent, sans doute pour marquer un peu de distance entre nous. Je n’eus le temps d'ouvrir ma bouche pour poser des questions que , nous arrivions en face d'une boutique assez discrète. La devanture indiquait « Mister Knifes - Tailleur » . Que venions-nous faire là ? Une boutique humaine aurait été mieux sied.
Mon œil gris se tourna vers la duchesse puis la boutique puis de nouveau la duchesse.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Tamise] Arrivé en Britannia [Libre]   Mar 13 Aoû - 1:34

Le démon lui sourit en coin, peut-être venait-il de comprendre tous les sous-entendus et informations qu’elle laissait si naturellement et aisément dans ses paroles. Si c’était le cas, elle n’avait pas à faire à un idiot… ce qui était plutôt bien. Allant de devinette en devinette la petite Shinigami s’amusait bien! Elle vit l’homme prendre une inspiration, c’était un bon début, au moins, il était à l’écoute. Peut-être que si elle faisait un peu son éducation, celui-ci pourrait devenir un allier malgré leurs différences et leurs confrontations tout simplement naturelles.

Celle-ci n’hésita pas à prendre sa manche même si celle-ci empestait… quand on s’était faite torturer dans un lieu plus que crade, plus grand-chose ne nous troublait.

Avant d’entrer dans la boutique, elle glissa à l’oreille de Grent :

-Il est humain, ait l’air moindrement un peu normal, je lui fais confiance, mais ne joue pas sur la curiosité de ce cinquantenaire!

Lorsqu’ils mirent les pieds dans le magasin, une petite clochette sonna et l’homme se présenta derrière le comptoir en mettant son monocle.

-Oh Lady Abygail!, s’exclama-t-il. Quelle joie revoir vous, continua-t-il dans un français imparfait et avec un énorme accent de Londres.

La jeune femme rit poliment et présenta son nouvel ami :

-Voici le Sieur Grent Geinmiin, il a eu quelques problèmes avec les intempéries, si vous voyez ce que je veux dire, il serait donc sympathique de votre part de nous conseiller une tenue de tous les jours pour ce Monsieur, dit-elle de sa voix cristalline. Mettez tout cela sur ma facture mensuelle.

Abygail se dirigea vers les vêtements pour homme qu’elle n’avait plus l’habitude de regarder depuis… oh… au moins 300 ans. Son visage un peu triste fut, quelques secondes après, orné d’un sourire oubliant la tristesse aussi rapidement qu'à son habitude.

-Que dites-vous de ceci Mister Knife?
-Hmmm… c’est de la maigre qualité pour une jeune demoiselle dans votre genre et son ami si vous voulez mon avis.

Il se dirigea  vers le fond de son magasin et pointa deux ensembles :

Le premier comportait un manteau noir à collet descendant jusqu’à la mi mollet, une chemise blanche avec manche ajustée qui dépassait quelque peu le manteau qui donnait un style chic; sur celle-ci était brodé de petites formes, la nouvelle mode selon le couturier, cela était accompagné d’un pantalon droit et noir et de souliers tout aussi noirs et lustrés.

Le deuxième était plus osé, comprenant un manteau un peu plus long au collet et bouts de manches rouges avec des boutons couleurs or. Pour sa part, la chemise était plus stylisée et donnait du charme. Les pantalons n’avaient rien de très différent par contre, les souliers reprenaient les motifs et le style de la chemise.

Les deux ensembles comprenaient gants et haut de forme. Chaque homme se respectant en avait dans sa garde-robe, toujours selon Mister Knife.

La noble se retourna vers le Sieur.

-Alors, qu’en dites-vous Grent?, lui dit-elle en souriant.
Revenir en haut Aller en bas
Domestique
Messages : 108
Date d'inscription : 20/04/2013
Localisation : Vielle demeure à whitechapell

Feuille de personnage
Race/Statut: Démon & Domestique
Âge: 20 ans
Relations:
MessageSujet: Re: [Tamise] Arrivé en Britannia [Libre]   Mar 10 Sep - 13:23

LA BOUTIQUE ETAIT QUASI DESERTE CONTRAIREMENT AUX RUES ALEANTOURS. Un petit tintement de clochette retentit quand nous passâmes la porte d'entrée. Mon regard inspecta l’intérieur de la bâtisse. Divers vêtements étaient posés sur des étagères ou habillés des mannequins de bois. La pièce semblais coupée en deux selon le genre des tenues : d'un côté, les couleurs foisonnaient de teintes pour ces dames et de l'autre , elles semblaient plus ternes et sobres pour ces messieurs. L'unique présence dans ce lieu était un vieil homme, la cinquantaines dépassée, en costume noir parfaitement propre et repassé. Un anneau d'or encerclais son œil et lui permettais de distinguer ses visiteurs. Je me rappelais alors le conseil de la demoiselle avant d'entrer :

« Il est humain, ait l’air moindrement un peu normal, je lui fais confiance, mais ne joue pas sur la curiosité de ce cinquantenaire! » m'avait-elle murmurée.

J’inspirai une bouffé d'air pour sentir l'odeur de l'homme : en effet, il était bel et bien humain. Il vient s'adresse dans une langue qui m'est inconnue mais avec des intonations rappelant celles de mon professeur. Le seul mot que je compris, c'était Lady et cela m'avançai guère. Je restai planté face à ce couple alors que la duchesse me présenta au vendeur, à moins qu'il ne soit aussi le couturier :

« Voici le Sieur Grent Geinmiin, il a eu quelques problèmes avec les intempéries, si vous voyez ce que je veux dire, il serait donc sympathique de votre part de nous conseiller une tenue de tous les jours pour ce Monsieur, dit-elle avec simplicité. Mettez tout cela sur ma facture mensuelle. »

Un léger sourire apparut sur mes lèvres en entendant cela. Oui effectivement , j'ai subit, quelques désagréments météorologiques dont le seul que je me souviens est une tempête le long des côtes anglaises. Heureusement que je n'avais rien de précieux avec à part mon arme et un peu d'or. D'ailleurs en parlant d'or, je vais faire comment pour payer la tenue ou du moins rembourser Mlle Hope. Certes , elle semblais vouloir avancer la somme à régler mais mon éducation m'interdit de ne pas lui rendre la pareil. Et puis vu que je suis enfin à Londres, je vais pouvoir me chercher un travail en tant que majordome ou garde. Je me demande où on doit s'adresser pour cela. Je jeta un rapide coup d’œil vers la jeune femme : elle s'attardait sur des vêtements pour homme, le visage emprunt de tristesse. Celle-ci disparu si rapidement, pour laisser placer à un sourire, que j'avais cru imaginer cette tristesse. Gardant son sourire, elle discutait, avec le vieil homme, des tenues ; il semblais être en désaccord avec elle et alla chercher deux ensembles à la fois semblable mais diffèrent. Le premier était le plus sobre : pas d'ornement particulier en dehors des simples broderies noires sur le blanc de la chemise, des couleurs simples : noir, gris et blanc. Quant au second, les couleurs étaient plus chaudes grâce aux rouges du bout des manches et aux boutons d'or ; la chemise avait une taille plus sophistiqué que la première donnant plus d'allure au tout. L'immortelle duchesse me demanda alors qu'un sourire se dessina sur ses lèvres:

« Alors, qu’en dites-vous Grent? »

« J'ai une préférence pour celle-ci, dis-je d'une voix calme en désignant la première. Puis-je avoir un endroit pour l'essayer »

L'homme, que je suspectais d'être le tailleur, me tendis la tenue dont je me saisis ; il puis me guida vers un endroit de la boutique où se trouvais des sortes de cuvées dans le mur camoufler en partie par des paravents en bois et tissus. Je me glissai derrière l'un d'eux accompagné de la tenue. Laissant choir mon manteau en tas noir, je déboutonnai ma chemise, la laissant tomber à son tour. Puis , je défit mes bottes trempées ainsi que mes chaussettes humides. Une fois totalement dévêtis à l'exception de mes sous vêtements , je frissonnais de froid malgré la chaleur du bâtiment. Le reflet de ma silhouette dans le miroir me frappa car ce n'était pas celle que j'avais l'habitude de voir. Les courbes de mes muscles semblais plus prononcées ainsi que les irrégularités de ma chaire aux niveaux des cicatrices. Mais le plus effrayant ou surprenant étaient sans conteste mes yeux : le blanc laiteux de l'invalide contrastait avec le gris claire parsemé d’étincelles bleus que je n'avais jamais remarquer dans mes yeux. Est-ce ma transformation en démon qui provoque cela ? Sûrement. Je me rhabilla doucement observant mon anatomie pour voir si elle était modifié autrement. Heureusement, je trouvai rien d'anormal en plus. Un tressaillement me parcourra lorsque je sentit le contact de la chemise sur ma blessure dorsale, malgré le fait que cela fait un moment que je l'ai , je réagissais toujours ainsi.

Une fois entièrement en apparat, je remit mon cache-œil de fortune en place et ressortit de derrière le paravent pour me présenter en face de la shinigami et de l'humain. J'avais laisser le haut forme derrière moi, n’appréciant que très peu l'aspect qu'il me donnait. Je souris aux deux autres et , d'une voix douce , je répéta la même phrase que la jeune femme m'avait adressée plutôt :

« Alors, qu'en dites-vous , Abygail ? », appelant pour la première fois la demoiselle par son nom.

L'iris de mon œil valide se cercla de bleu clair.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Tamise] Arrivé en Britannia [Libre]   Dim 15 Sep - 2:31

Un sourire se glissa sur les lèvres du démon. Était-il content de se faire payer l’addition? La Noble n’en avait pas grand-chose à faire en fait… les coffres étaient plein et c’était la moindre des choses après l’avoir obligé à mettre les pieds ici en sa compagnie.

Les deux tenues leur furent présentées, puis la belle demanda son avis à l’homme.

« J'ai une préférence pour celle-ci. Puis-je avoir un endroit pour l'essayer »

Grent était donc plutôt du genre passe-partout. C’était une bonne chose. Si la jeune femme voulait pouvoir circuler en compagnie de Démons ou de Shinigamis, il fallait moindrement qu’ils soient un peu subtils. Personne ne devait savoir parmi la noblesse qui elle était réellement. C’était d’une primordiale importance… sinon, ce saut dans le temps serait très difficilement explicable pour le commun des mortels.

L’homme alla essayer la tenue tandis que le tailleur se retourna vers Mademoiselle Hope.

-Lady Abygail, j’ai dernièrement conçue une tenue de votre. En fait, j’ai pensé à vous et à votre style si moderne et antique à la fois. Les tenues que vous m’avez fait faire ont toutes les avantages des époques connues à ce jour, c’est brillant. J’aimerais réellement vous cette nouvelle création totalement inspirée par votre personne pendant que votre ami essaie sa tenue.

La jeune femme sourit. Cela venait encore plus ensoleiller sa journée!

-C’est un honneur pour moi Mister Knife.
-Ne bougez pas!... enfin, si vous le souhaitez…, répondit le vendeur et couturier en allant chercher la tenue au fin fond de sa boutique.

La belle rit doucement et attendit sagement que Grent finisse son essayage.

« Alors, qu'en dites-vous , Abygail ? »

Abygail se retourna aussitôt vers lui, un sourire illuminant son visage.

-Oh Sieur Grent! Cette tenue vous va à merveille!

Celle-ci se rapprocha un peu plus et souffla à l’oreille de l’homme en riant quelque peu:

-Et puis, vous sentez moins le poisson.

Le tailleur revint le regard songeur tandis que la jeune femme remarqua le changement dans l’œil du démon.

-Les dimensions ne sont pas exactes, laissez-moi arranger cela Sieur tandis que Lady Abygail essaie sa tenue. Je ne vous laisserez pas sortir de mon magasin ainsi… oh non! Le haut de forme vous gêne-t-il Sieur?

Le vendeur tendit le vêtement à la belle en faisant une légère révérence. Celle-ci lui rendit son signe de politesse en entrant dans la cabine. Se changer serait assurément plus long vu tout ce qu’elle avait à enlever. Les tenues n’étaient sincèrement pas légères lorsque vous étiez dans la noblesse à cette époque…

Au moins 20 minutes plus tard, la jeune femme replaça doucement les derniers plis de la tenue avant de sortir.

Elle était habillée d’une grande et belle robe, celle-ci était d’une parfaite longueur, on pouvait peine discerner ses souliers lorsqu’elle marchait. Le haut avait des manches trois quart dont les bouts finissaient en étant amples et agrémentés de dentelles. Le col était large, dévoilant une bonne partie de ses épaules, mais le décolleté demeurait très acceptable. C’était tout de même un peu plus osé que ce que la noble portait habituellement. Le corset moulait bien ses formes et un rappel de dentelle blanche était fait sur celui-ci. Deux teintes principales étaient exploitées sur toutes leurs coutures avec différents tissus qui s’agençaient à merveille sur la jeune femme. La robe carmin et incarnadine faisait refléter quelque chose de nouveau à son teint. Le bas était en forme ballon, mais un peu moins que la majorité des autres robes qu’elle portait normalement, ses mouvements étaient donc plus libres. Des fleurs brodées en blanc et incarnadin siégeait en suivant une longue le long du bas du vêtement. Puis, un joli chapeau ornait le tout sur sa tête.

C’est un peu gênée en remarquant que ses épaules étaient découvertes presqu’en entier qu’Abygail poussa le rideau et s’avança vers les deux hommes. La tenue de son nouvel ami était maintenant parfaite pour celui-ci. L’exclamation du tailleur fit comprendre à la noble que sa tenue devait bien lui aller selon-lui.

-Elle est belle, mais je ne suis pas habituée à porter des tenues… qui dévoilent mes épaules Mister Knife. Et… puis-je me voir… voir comment elle me va, dit-elle encore gênée.

Elle se retourna vers Grent, espérant avoir une réaction de sa part.
Revenir en haut Aller en bas
Domestique
Messages : 108
Date d'inscription : 20/04/2013
Localisation : Vielle demeure à whitechapell

Feuille de personnage
Race/Statut: Démon & Domestique
Âge: 20 ans
Relations:
MessageSujet: Re: [Tamise] Arrivé en Britannia [Libre]   Dim 29 Sep - 14:40

UN SOURIRE ILLUMINAIT LE VISAGE DE LA DUCHESSE, lorsque celle-ci se tourna vers moi pour observer ma tenue. Elle me regarda des pieds à la tête avant de me donner son verdict. Elle me déclara enjouée :

« Oh Sieur Grent! Cette tenue vous va à merveille! , dit-elle d'un ton enjoué avant de s'approcher de moi et de plaisanter dans mon oreille, Et puis, vous sentez moins le poisson. »

J'esquissai un sourire amusé, bien que je me sentis, comment dire, gêné par la soudaine proximité de la jeune femme. Je m’efforçai à ne rien laisser transparaître. La venue du petit vendeur me permis de détourner le regard pour l'observer ; il tenait dans ses mains , une longue robe au couleurs blanc et carmin tout en fixant la jeune femme. Est-ce un présent pour elle ? Ou une commande ? La seconde hypothèse me semblait plus juste, au vue du jeune âge du corps de l'immortelle. D'ailleurs, garderais-je ce corps ainsi pendant tout ma vie ? Je devrais demander Abygail . L'homme se tourna
vers moi et jugea de ma tenue du regard :

« Les dimensions ne sont pas exactes, laissez-moi arranger cela Sieur tandis que Lady Abygail essaie sa tenue. Je ne vous laisserez pas sortir de mon magasin ainsi… oh non! Le haut de forme vous gêne-t-il Sieur? », demanda-t il d'un ton calme

J’acquiesçai en silence alors que l'homme me fit signe de le suivre pour arranger ma tenue. En quelques pas, je me plaçai au lieu indiqué. La duchesse était déjà partie se changer derrière le paravent où je me trouvais précédemment. Le vendeur, tout de noir vêtu, s'affairait autour de moi : plantant des aiguilles dans le tissu en divers endroits ou bien en décousant certaine parties. Il me demanda d'enlever la chemise et le gilet afin qu'il les reprenne. Je l'observai faire ,torse nu. Il s'affairait avec une minutie impressionnant ; ses gestes étaient prestes et précis. L'aiguille et le ciseaux jonglaient entre ses doigts. Plusieurs minutes après, l'homme se redressa de sa petite taille et me tendit les vêtements enfin à ma taille. Je les enfilais rapidement , de peur que la demoiselle sorte de derrière le paravent alors que je suis à moitié déshabiller. Une fois habillé, l'homme vérifia les mesures et sourit en constatant que tout étais parfaitement taillé.

Nous patientâmes encore plusieurs minutes avant de voir Abygail sortir de derrière sa cachette. Ma première réaction en voyant la robe était qu'elle est époustouflante. Les couleurs blanches et incandescentes de la robe allaient à ravir au teint de la shinigamis. La coupe du tissu et la forme de la robe, en générale, mettaient en avant ses atouts. Ses épaules apparaissaient entre deux morceaux de tissu, donnant du charme à l'ensemble. La robe était un chef d’œuvre car elle était à la fois élégante et elle semblais confortable en même temps, pas comme les robes à tournure que j'ai déjà pus apercevoir. Le tailleur formula ses pensées en petit cri heureux. Je souris en coin. Ma nouvelle amie se tourna vers l'homme et déclara quelque peu embarrassée :

« Elle est belle, mais je ne suis pas habituée à porter des tenues… qui dévoilent mes épaules Mister Knife. Et… puis-je me voir… voir comment elle me va. »

Puis elle pivota pour me faire face, en me lançant un regard signifiant « Que penses-tu de cela ? »
Je souris à nouveau, réfléchissant à comment formuler ma réponse. Un léger halo rouge atteint mes joues alors que je formula :

« Cette robe vous va à ravir, déclarais-je d'une voix un peu emplis de gène. Elle vous donne beaucoup de charme »

Je reportai mon attention sur le paravent derrière elle afin de ne pas trop la fixer, sa tenue attirant fortement mon œil.
Ce dernier vira totalement à un bleu clair sans que je m'en rende compte.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Tamise] Arrivé en Britannia [Libre]   Jeu 3 Oct - 1:46

Grent répondit à son sourire. Enfin, pour une fois, un démon savait se montrer gentil et sympathique avec elle. Abygail l’avait toujours su! Les démons et les Shinigamis pouvaient apprendre à bien s’entendre, après tout, il y avait encore quelques personnes conciliantes sur cette Terre.

Cela prit plusieurs minutes à la jeune femme pour se changer et elle ne fut point assurée du résultat, mais la belle déplaça tout de même le tissu qui lui permettait moindrement un peu d’intimité en se changeant. Malgré son don pour ne pas apercevoir plusieurs choses dans son entourage, des détails pour elle qui n’avait que peu d’importance, l’immortelle vit la rougeur sur les joues de sa nouvelle connaissance. Le regard ainsi que l’expression de Mademoiselle Hope changèrent quelques instants, puis redevinrent normaux.

« Cette robe vous va à ravir. Elle vous donne beaucoup de charme »

Aby’ rit quelque peu, discrètement et ensuite sourit tout simplement à l’homme. C'était un merci non-verbal. Celui-ci dévia son regard, mais ce n’est pas ce qui attira l’attention de la Shinigami, ce fut surtout la couleur que prit son œil encore visible. Il était bleu… complètement bleu, un bleu clair et magnifique. Elle devrait lui demander ce qui le faisait réagir ainsi. Peut-être était-ce le danger? Pourtant, ses sens à elle ne lui disaient rien, c’était le calme plat, même pas la présence d’un autre Shinigami.

La jeune femme haussa les épaules toujours en souriant et se retourna vers le miroir. En se voyant, son teint reprit quelques couleurs. C’était… bien… comment dire. Cette robe lui allait bien soit, mais c’était si… cela manquait un peu de pudeur.

-Mister Knife… c’est… c’est… magnifique, mais…
-Oh, Mademoiselle Hope! Vous êtes dans la fleur de l’âge, voyons, il n’y a pas de honte à dévoiler quelque peu vos épaules…
-Mais Mister…
-Pas de mais! Vous êtes splendide, même Mister Geinmiin est de cet avis!

Le tailleur regarda l’homme comme pour un peu d’appuis. Il ne voulait pas renoncer à ce que quelqu’un porte cette robe et puisqu’elle avait été faite pour Abygail, elle seule pouvait le faire.

Celle-ci regarda Grent, puis Mister Knife, puis Grent et céda.

-D’accord, d’accord, nettoyer la tenue que vous ait laissé je vous prie et ajoutez cela à ma facture, il est hors de question que je me rechange. Cependant, n’auriez-vous pas un petit manteau, il ne fait pas très chaud dehors.
-Oh! Miss Hope! Je vous remercie, bien sûr, prenez celui-ci, dit-il en lui en tendant un  allant avec la robe… décidément, il avait tout prévu. Je ne vous charge pas le nettoyage, c’est un honneur pour moi.

La jeune femme sourit et prit le haut de forme que Grent avait laissé derrière lui après avoir enfiler le léger manteau qui s’agençait à merveille avec sa robe. Elle le mit sur sa tête en riant.

-Bonne fin de journée Mister Knife!, dit-elle joyeusement en sortant du magasin et en tirant sur le bras de Grent pour qu’il la suive.

Ils marchèrent quelque peu, puis soudainement, Abygail s’arrêta nettement devant lui.

-Alors, pourquoi il change de couleur ton œil?, chuchota-t-elle d’un ton enjoué.

Celle-ci se remit à ses côtés et ils continuèrent leur marche. Un sourire était continuellement posté sur son doux visage et elle ne remarquait même pas que le regard des autres se posait sur elle et sa magnifique robe.
Revenir en haut Aller en bas
Domestique
Messages : 108
Date d'inscription : 20/04/2013
Localisation : Vielle demeure à whitechapell

Feuille de personnage
Race/Statut: Démon & Domestique
Âge: 20 ans
Relations:
MessageSujet: Re: [Tamise] Arrivé en Britannia [Libre]   Dim 29 Déc - 14:01

Les yeux verts se portèrent sur moi puis sur Mr Knife puis sur moi de nouveau. La Jeune -physiquement parlant, je la soupçonnais d'être plus vielle – femme semblais encore hésiter sur la démarche qu'elle devait suivre. Elle tenta de prolonger les ''négociation'' encore un peu mais le tailleur coupa court à la discussion rapidement : Elle prenait la robe qu'il lui donnait tant de charme et puis c'est tout. L'homme me lança un regard comme pour avoir mon consentement. Je lui donna raison d'un léger sourire. Elle hésita encore puis finit par céder :

«D’accord, d’accord, nettoyer la tenue que vous ait laissé je vous prie et ajoutez cela à ma facture, il est hors de question que je me rechange. Cependant, n’auriez-vous pas un petit manteau, il ne fait pas très chaud dehors. »

Le vendeur acquiesça et partit chercher la demande de la Duchesse dans ses rayons. Quelques minutes lui suffit pour trouver un manteau adapté à la tenue. Il se trouvais qu'il possédait un petit manteau en satin aux couleurs associées à la robe, tout comme la coupe. Aurait put croire qu'il avait prévu la réaction de la shinigami. Le vêtement n'entacha pas à la superbe de la tenue , au contraire , il la renforçait ; il permettait aussi à la jeune dame de garder ses épaules couvertes, au grand dame du couturier, que je suspectais d'avoir laisser cette partie de son anatomie découverts pour le plaisir de ses yeux. Mais je ne pouvais pas lui en vouloir. Un sourire se dessina sur les courbes de mes lèvres.

L'immortelle et le mortel finirent de discuter sur encore quelques points qu'ils devaient régler entre eux. De mon coté, je parcourais les rayons, touchant avec plaisir les différentes étoffes ; elles glissaient entre mes doigts avec fluidité. Malgré que je n'y connais que très peu, je reconnaissais qu'elles étaient de très grandes qualité. Cela signifie que la tenue que je porte doit coûter une fortune. Je rougis un peu en réalisant l'honneur que Abygail, enfin , la duchesse Hope me fessait et cela malgré le fait qu'il y aurait des conflits entre nos deux races, apparemment. Il faudrait que je lui rende la pareil, un jour.

Une fois qu'ils eurent finit d'échanger des paroles, nous sortîmes de la boutique, bras dessus , bras dessous -enfin elle me tirait plutôt- . Dehors, la journée était bien avancée, le soleil étant à plus de son zénith. Quelques moutons nuageux étaient dispersés par ci, par là La population des rues avait doublée. ; le brouhaha de cette foule suivait une mélodie incongrue, à laquelle se mêlait quelques sonorités instrumentales lorsqu’une porte de pub s'ouvrait . La grande majorité des londoniens étaient occupés à manger à la terrasse des restaurants ou bien à regarder les devantures des diverses boutiques. Soudainement, ma compagne de ballade vient se placer devant moi telle une statue de marbre et me posa une étrange question :

« Alors, pourquoi il change de couleur ton œil? », me demanda-t elle d'un chuchotement.

J'en restais perplexe : Mon œil avait changé de couleur ? La dernière fois que je l'ai v, il était d'un gris clair et c'était il y a moins d'une heure. Un œil peux pas changé de couleur...surtout pas aussi rapidement. A moins qu'il ne s'agisse d'un des petits détails offert par ma transformation. Certes, j'avais déceler dans mon regard quelque notes de bleu mais de là à avoir l'iris bleu, il y a un fossé. Je m'approcha d'un antiquaire -l'enseigne que je vis rapidement se terminer en Lane- et profitai d'un miroir pour observai mon reflet. Je fus surpris de constater que mon œil avait belle est bien pris une couleur semblable à une mer du Sud calme. Mes paupière s'ouvrirent et se fermèrent pour voir si un changement s’opérait mais rien à faire. ? Il était devenu bleu. D'un mouvement rapide , je me tournai vers Abygail et balbutiai :

« J'en...sais rien...Je suis juste content... » dis-je d'une voix hésitante avant de reprendre « Avez vous déjà vu un tel phénomène chez l'un des miens ? »



Mon bras vint naturellement reprendre son ancienne place autour du sien et nous reprîmes la route. Où allons d'ailleurs ? Aucune idée. Je la fixa du coin de mon œil valide puis observai la trajectoire en esquissant un sourire. Il semblerait qu'elle suit ma direction et moi la sienne. Bah,c'est pas grave , on finira par trouver quelque chose ainsi....Au bout d'un moment, je commençait à imposer un peu le chemin ; quelque chose m'attirait dans le dédale de cette ville. Une envie ou une pulsion à suivre. J'en fit part à ma compagne :

« Cela peut vous paraître étrange mais il y a une chose qui m'attire tout près», murmurais-je dans son oreille.

Après avoir tourner une nouvelle fois et s'être engager dans une ruelle assez sombre, la chose qui m’entraînait vers elle apparus au grand jour -enfin au petit éclairage d'une arrière-cour miteuse- : Un groupe d'individus entrain de mettre à mal deux-trois personnes. La première chose qui me sauta à l'esprit, c'était l'odeur....de sang. Elle chargeait l'air et titillais mes narines...Cela sentait si bon. Je secouai ma tête afin de chasser ces pensées et jeta à mademoiselle Hope un regard signifiant « On fait quoi ? »

Mon œil s'éclaircissait de plus en plus.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Tamise] Arrivé en Britannia [Libre]   Sam 11 Jan - 5:04

Le sourire que Grent fit au tailleur réussit à convaincre la belle. Toutefois, elle avait presque déjà prit sa décision… le temps que cela lui avait pris pour mettre cette toilette avait pesé lourd.
Tandis que le démon regardait les multiples tissus aux multiples textures du magasin, la Shinigami enfilait avec légèreté le manteau que lui tendait le couturier. Le sourire de sa nouvelle connaissance la fit rougir, mais cela, elle le cacha bien.

Tout le bruit de leur environnement ne dérangeait point la Duchesse qui gambadait presque au bras du démon. On pouvait dire que cela était assez étrange vu les conflits entre les deux races, toutefois, Abygail Hope n’avait jamais été comme les autres et cela ne commencerait certainement pas après 333 ans de vie. La belle ne put s’empêcher de prendre une rose à une fillette qui en vendait avec sa maman. Elle paya la mère puis donna un shilling à la petite pour qu’elle le garde pour elle. La mère la gratifia d’un sourire tandis que la petite étreint rapidement les jambes de la jeune femme avant d’aller retrouver celles de sa mère.

La belle continua son ascension dans les rues à proximité de la tamise, toujours au bras de son compagnon, quand, tout à coup, elle s’arrêta brusquement et se mit devant lui en posant une question. Celle-ci reprit sa marche légère en voyant son compagnon se planter devant un miroir avec son air surpris. Sa réponse fit rire doucement la jeune femme.

« J'en...sais rien...Je suis juste content... Avez-vous déjà vu un tel phénomène chez l'un des miens ? »

Abygail lui sourit légèrement. Si seulement elle avait pu conserver les yeux qu’elle avait… ceux de sa tendre mère. Elle soupira et releva les yeux vers le démon en plaçant ses lunettes.

-Non, jamais Sieur Geinmiin, même pour quelqu’un de votre… espèce, cela est particulier. Pour la mienne, ce n’est pas complexe… nous avons tous, sans exception, les yeux verts. C’est dommage, non? J’aimerais retrouver mes yeux d’antan… cela serait si… bien. Ah! J’en suis presque nostalgique!, s’exclama-t-elle.

Pendant ce temps, ils avaient retrouvé leurs positions respectives et marchaient toujours d’un bon pas. La jeune femme se laissait guider sans trop se poser de question quand le démon se mit à imposer de plus en plus les directions à prendre. Cela ne prit pas bien longtemps à la belle pour qu’elle comprenne la raison de ce changement de comportement, le commentaire de Grent ne fit que confirmer sa pensée. Elle le ressentait elle-aussi. Toutefois, ils devaient se méfier, ils n’étaient pas les seuls. Un conflit, que dis-je, un combat se déroulait déjà pour l’obtention du colis.

Abygail était maintenant sûre de quoi il s’agissait, le visuel qu’elle avait ne mentait pas. Grent, lui aussi, savait plus que jamais. La Shinigami le retenait, il ne fallait pas que ses instincts le mènent, sinon, il ne s’occuperait pas des bonnes personnes. Il lui jeta un regard complice et interrogatif. La belle remarqua la couleur de son œil encore changeante et sourit légèrement avant de chuchoter :
«Laissez-moi faire au départ et surtout, n’attaquez pas les maltraités… contrôlez un peu votre instinct.»

La jeune femme trouvait étrange qu’aucun de ses collègues ne soient là… la vie de plusieurs personnes présentes étaient presque achevée. Abygail sentait toujours que son cordeau était bien en place. C’était le temps de s’amuser un peu.

Elle s’avança donc d’un pas distingué vers les agresseurs et les victimes.

-Vous en avez des manières, Messieurs, de traiter vos semblables. Avec des humains dans votre genre, le Diable et ses protégés n’ont pas grand travail à faire. Ils vont développer de la paresse à force, dit-elle d’une voix forte.

L’un des malfaiteurs se retourna vers elle en souriant :

-Mêle-toi de tes affaires, ma belle, et je t’invite prendre un verre après. Ils l’ont bien mérité. Allez, ne soit pas gênée…

Aby’ pouffa légèrement.

-On dirait que vous n’avez pas compris mon message, Monsieur le rustre roturier. Vous m’accablez tellement que je crois que je viens d’utiliser un pléonasme… vous vous rendez compte?, dit-elle sans malice.

- Hey, te fout pas de notre gueu…

L’homme n’eut pas eu le temps de finir sa phrase qu’un cordeau se retrouva sous sa gorge.

-Maintenant, écoutez-moi. Relâchez-les, dit-elle en souriant. Grent, tu peux t’amuser un peu. J’ai des âmes à récolter, cependant…
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Tamise] Arrivé en Britannia [Libre]   Aujourd'hui à 20:10

Revenir en haut Aller en bas
 

[Tamise] Arrivé en Britannia [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Comment suis-je arrivée là? (Libre)
» Ouf enfin arrivée à destination ! [Libre]
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kuroshitsuji Dynasty RPG :: Archives :: Rp terminés.-