« C'est votre destinée que vous tenez en main. Prenez soin de bien choisir votre chemin »
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Manoir Lionphontivus] Un matin (presque) comme les autres [PV: Eleanor Livingston & Alexaria Lionphontivus]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité
MessageSujet: [Manoir Lionphontivus] Un matin (presque) comme les autres [PV: Eleanor Livingston & Alexaria Lionphontivus]   Lun 26 Juil - 11:03

Alexaria venait de se lever. Comme d'habitude, ses cheveux étaient en bataille et elle avait mal à peu près partout. Elle regarda l'heure. 10 heures 53. Pourquoi s'était-elle levée à cette heure-là ? Pourquoi l'imbécile de servante parfaite qu'elle avait... "embauché" ne l'avait-elle pas réveillé ? Elle essaya de se rappeler la veille. Pendant quelques minutes de profonde concentration, elle fit un maximum d'efforts. Elle ne trouva pas. Pendant qu'elle s'insultait intérieurement, elle se leva et... se prit sa table de chevet de luxe dans la front en tombant. Elle avait vraiment mal partout. C'est alors qu'elle se souvint des trois jours de nuit blanche d'affilé qu'elle avait fait. De quoi avait-elle passé ses nuits déjà ? Un instant de profonde concentration et... c'était à cause des séries de meurtres. Malheureusement, elle n'avait pas encore trouvé le coupable mais chaque jours qui passaient la motivaient. Cette affaire était très intéressante.
Alexaria se rassit sur son lit et se frotta le front. Elle saignait. Après tout, cela ne faisait pas mal. Que pouvait bien faire Eleanor ? Normalement, elle l'aurait déjà réveillé grâce à ses armes fatales : les rideaux.
Pensant qu'elle pouvait bien la gêner dans son travail hautement et fortement intéressant, Alexaria appuya sur sa petite sonnette bien aimée qui avait pour fonction de ramener quiconque dans sa chambre en courant.

"Faîtes que je l'aie dérangé dans son travail"

C'est avec son précieux sourire sadique aux lèvres qu'elle attendit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Manoir Lionphontivus] Un matin (presque) comme les autres [PV: Eleanor Livingston & Alexaria Lionphontivus]   Lun 26 Juil - 23:25

La tonitruante sonnette, exhortant l’ordre d’accourir dans les plus bref délais n’eut le temps d’accomplir pleinement son office, qu’Eleanor poussa délicatement la lourde porte de la chambrée, rayonnante, comme toujours, plateau serti de denrées toutes aussi reluisantes qu’elle, en main.
La servante déposa sur la table de chevée, ayant préalablement regagné son emplacement d’origine de part un agile mouvement, le plateau en question.
Amusée, elle s’abandonna un instant à la contemplation, sa jeune maitresse éraflée et visiblement harassée, saignait localement.
Quelle magnifique composition mêlant dignité et déboires s’exposait à elle!
Mais l’heure n’était pas à distraction, de part son statut elle ne pouvait décemment pas laisser subsister une telle anicroche.
Pour y remédier, elle épongea soigneusement la blessure, à l’aide d’une serviette imbibée d’eau fraiche. Et termina de lui prodiguer ses soins archaïques en lui apposant, un léger bandage.
Alexaria, certainement étonnée de la célérité de ses agissement la regardait d’un œil inquisiteur.
Mais quoi de plus légitime en soit? En effet, Eleanor, ayant conscience du sommeil déficitaire de sa jeune maitresse, et de la maladresse pouvant potentiellement en découler, avait comme à son habitude, prit les devants.
Après s’être assurée que la blessure dont était victime la jeune Alexaria n’était que superficielle, elle déclara:

« Jeune maitresse, vous m’aviez convoquée ? Puis-je vous être utile de quelque façon que ce soit? »

Une fois avoir consulté sa montre à gousset, elle s’aperçut que les événements avaient nécessité quelques minutes de plus que d’après ses estimations, minutes mettant en péril la continuité du planning journalier, elle continua:

« Mademoiselle, j’ai l’insigne honneur de vous proposer un pudding au chocolat nappage caramel, en guise de breakfast, et avec tout cela une citronnade provenant de votre culture personnelle cela saura-il vous contenter? »

Eleanor déploya une effervescence considérable, singulière pour qui n’ayant pas conscience de sa réelle nature, et en quelques secondes, le petit déjeuné était servi, les fenêtres ouvertes, la chambre purgée de toute nuisance.
Apposant l’ultime arrangement à son œuvre matinale, Eleanor déposa une rose bleutée en la déserte de même couleur figurant à l’extrémité du lit. Encore et toujours par soucis d’esthétisme et de perfection.
Puis reprit à nouveau la parole, guillerette:

« Jeune Dame, concernant l’affaire qui vous occupe, cette sinistre enquête qui vous ampute d’un sommeil réparateur et mérité, j’ai pris la liberté d’accomplir quelques investigations durant votre repos. Voulez-vous avoir connaissance de celles-ci? »

Cette question apparemment sans fondement était en réalité excessivement lourde de sens, et laissait en effet sous-entendre une interrogation bien autre… Bien plus délectable et pertinente:

« Alors jeune fille, avez-vous besoin de recourir à l’aide de votre dévouée servante, ou bien vous illustrerez vous de part votre indépendance.»?

Eleanor attendait, impassible, une réponse quand à son insinuation volontairement à peine voilée.
Elle savait que sa maitresse saurait la déjouer, et l’espérait profondément.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Manoir Lionphontivus] Un matin (presque) comme les autres [PV: Eleanor Livingston & Alexaria Lionphontivus]   Mar 27 Juil - 11:02

Alexaria, n'étant pas du tout enchantée par ce que venait de dire la parfaite servante devant elle, mit plusieurs minutes pour répondre. Qu'avait-elle à faire les choses à sa place, celle-là ?

« Nous allons revoir les suspects cet après-midi. Pour cela, je veux la plus belle robe que tu trouveras et comme d'habitude les chaussures qui font mal aux pieds. »

Elle n'avait pas répondu directement à la question mais lui avait bien fait comprendre qu'elles allaient, cet après-midi, reprendre du début toute l'enquête et que les soi-disant investigations qu'Eleanor avait faites pendant que sa maîtresse était endormie n'avaient servi à rien. D'accord, Alexaria avait une envie incroyable de savoir ce qu'avait appris sa jeune domestique mais elle ne voulait pas du tout qu'elle lui prenne le bon rôle.
La petite duchesse se frotta le menton. La douleur se faisait ressentir maintenant. N'étant plus d'humeur à jouer, elle avala sans broncher le pudding que lui avait préparé la femme devant elle ainsi que la citronnade. Elle remit les couverts sur le plateau, s'assit et attendit qu'Eleanor vienne lui apporter ses vêtements et, surtout, l'aide à les mettre. Elle devait l'avouer, dès qu'elle voyait une robe, elle ne pouvait s'empêcher de crier à l'aide (pas oralement, bien sûr).

« J'ai l'impression que cette journée sera vraiment... énervante... »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Manoir Lionphontivus] Un matin (presque) comme les autres [PV: Eleanor Livingston & Alexaria Lionphontivus]   Mar 27 Juil - 15:01

La jeune demoiselle se répit diligemment du déjeuner concocté par ses soins, et n’opposa aucune réticence particulière.
L’affaire sur laquelle elle s’était penchée, devait indéniablement absorber une grande partie de son intérêt, et de son énergie.
Cependant visiblement indignée part le possible dévoilement des réponses tant convoitées que pouvait suggérer Eleanor, Alexaria lui fit explicitement comprendre qu’elle n’aspirait pas à tant de facilité, et voulait s’en querir elle-même de la situation et ce en scandant sereinement désirer se rendre sur le terrain même, théâtre des récentes exactions.
Elle désirait en outre, accorder une entrevue à chacun des suspects potentiels.
Eleanor visiblement satisfaite et contentée, par tant de hardiesse souriait intensément.
Elle acquiesça d’un léger mouvement de tête, et en apposant délicatement sa main en son torse.
Joignant le geste à la parole elle déclara:

« Vos désirs sont des ordres. Ce sera donc avec plaisir Milady, que je vous escorterez jusque là, où
Vous estimerez nécessaire et légitime de vous rendre, je ne suis après tout que votre ombre protectrice et fidèle. »


Vraisemblablement comblée quant à la perspective de voir œuvrer sa maitresse, en une entreprise dont elle connaissant, de part encore une fois ses recherches, l’ensemble des méandres tortueux, ainsi que le débouché percutant… Elle exultait littéralement, mais s’évertuait à le dissimuler, le contraire aurait été purement incorrect.
Comme il fallait s’apprêter à gagner la ville, et exécutant les injonctions émanant d’Alexaria elle-même, Eleanor sélectionna brièvement une robe, et une paire de chaussure munie de talonnettes, ayant comme point de concordance, la couleur, bleu-nuit, et la texture soyeuse et attrayante.
La robe agrémentée de divers rubans, de taille différentes mais de coloris semblables était indéniablement l’une des plus belles toilettes figurant en la penderie Lionphontivus.
Ne pouvant s’empêcher une risible réflexion Eleanor songea:

« Vous, naturellement bien plus à votre aise parée d’une rudimentaire tunique agrémentée ci et là de volants, et d’un short lui non plus ne dénotant pas, voulant vous parer d’une robe incommodante à porter… Cette affaire doit vraiment vous tenir à cœur, pour nécessiter à vos yeux ce déploiement de prestance. »

Eleanor n’en fut que confortée dans son idée, la suite des événements allaient à coup sur se révéler excessivement plaisants, et qui sait, si l’enquête se voyait piétiner, peut-être recourrait-elle à ses services?
La jeune servante connaissant l’aversion que vouait Alexaria à l’enfilage des robes, essayage s’avérant souvent épouvantable pour la jeune fille, elle enfila avec précaution , délicatement et respectueusement la robe à sa jeune maitresse avant d’en arranger doucettement l’encolure, de boutonner cette dernière et d’offrir à chacune des ficelles figurant en celle-ci une alerte, élaborée et élégante ganse.
Par la suite elle, lui enfila ses scintillantes chaussures, sublimées par un cirage récent, et noua ses fins lacets, avant de s’adonner à l’entretient quotidien de la sublime chevelure de sa jeune maitresse.
Une fois cela fait elle déclara, la mine rieuse:

« Vous voilà fin prête, My Lady, vous resplendissez et êtes assurément pourvue d’une grâce digne d’envie et saurez assurément soutirer des informations voir, même des aveux de la bouche même du coupable de part votre inénarrable stoïcisme. "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Manoir Lionphontivus] Un matin (presque) comme les autres [PV: Eleanor Livingston & Alexaria Lionphontivus]   Mar 27 Juil - 18:42

Cela ne faisait que dix petites minutes mais Alexaria n'en pouvait déjà plus. La robe et les chaussures l'empêchaient de faire et bouger comme elle le voulait, la mettant dans un danger imminent plus que certain.

« Un jour, je demanderai à Eleanor de me faire une leçon là-dessus »

Avait-t-elle pensé en touchant les chaussures de luxe. Elle se débarassera de celles-ci le soir même.
Il était maintenant 11 heures et quelques. Alexaria se dirigea vers son bureau, la tête dans les nuages, réfléchissant aux questions qu'elle pouvait poser aux suspects de cet après-midi. Elle mit toutes celles qui lui venaient sur du papier et regarda les lettres posées sur son bureau. Il y en avait, comme d'habitude, tout un tas. Lettre d'admirateurs, de demande d'emploi, de pret d'argent, de pub... rien que regarder les petites enveloppes empilées dans le coin de la grande table épuisait Alexaria.
N'ayant pas du tout envie d'ouvrir ces choses ennuyeuses et surtout, n'étant pas d'humeur à lire des idioties qu'elle n'acceptera sans aucun doute pas, elle appuya de nouveau sur la petite sonnette qu'elle aimait vraiment beaucoup.

« Combien de temps vas-tu mettre pour accourir, cette fois-ci ? »

C'est alors que la jeune gamine riche se mit à compter (dans sa tête, pas avec les doigts !).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Manoir Lionphontivus] Un matin (presque) comme les autres [PV: Eleanor Livingston & Alexaria Lionphontivus]   Mer 28 Juil - 13:48

Le soleil, se réverbérant à travers les épais vitraux du manoir, était déjà bien haut.
Et l’heure du déjeuner approchait indéniablement.
Alexaria s’était murée en son somptueux bureau, depuis un instant déjà.
Eleanor, supposant un état de méditation profonde chez la jeune duchesse, vaquait à ses occupations de part le manoir, se préparant , à entendre encore une fois retenir le doux glas l’enjoignant à gagner les lieux, ayant l’honneur de supporter la présence de la jeune duchesse.
Ce qui ne se fit pas attendre.
A peine le premier son eut-il pu s’échapper de l’éclatante clochette que la jeune servante laissa en attente ses activités, pour se plier à la volonté de sa jeune maitresse.
Pénétrant, une paire de sandales en main, à nouveau dans la pièce ou sa présence était visiblement requise Eleanor souriante murmura de façon, elle le pensait, inaudible:

« 4... Je dois encore parfaire ceci.»

Avant de s’exprimer de façon volontairement plus intelligible:

« Jeune maitresse, que puis-je faire pour me rendre agréable? Vous désiriez une entrevue si l’on en croit votre empressement quant à me voir. »

La jeune démone, s’affaira prestement en la pièce.
Une fois cette dernière pourvue d’une irréprochable propreté elle se figea, attendant les directives émanant de la jeune demoiselle.
Cette dernière se leva fit quelques pas en direction d’Eleanor en titubant, incommodée au plus au point par le port de ces chaussures décidément inconfortables. Eleanor la rattrapa lorsque cette dernière, emportée par un déferlement de maladresse, manqua de tomber.
La maintenant un instant contre-elle dans l’optique de la stabiliser elle déclara:

« Je ne m’étais incontestablement pas fourvoyé. Le port de ces chaussures empiète de façon abjecte sur votre maintien, à défaut d’avoir le temps, sur l’heure de vous indiquer comment en limiter les nuisances, puis-je me permettre de vous proposer celles-ci? »

Avant de soustraire délicatement Alexaria à emprise et de de lui montrer les sandales, elle-aussi, bleutées qu’elle tenait fermement depuis son apparition.
La servante, déposa les douillets souliers à même le sol, attendant l’approbation d’Alexaria, puis se recula.
Cette dernière s’aperçu dès lors, que la jeune duchesse, avait, pendant sa brève absence, dressé une liste bien fournie de questions, questions qu’elle assénera sans nul doute aux personnes suspectées dans l’affaire l’intéressant.
Intriguée, mais sachant pertinemment que même la plus subtile question ne saurait démasquer le coupable à l’heure actuelle, elle se permit de questionner sa jeune maitresse:

« Jeune Dame, vous êtes-vous préparé afin d’ affronter la dureté dont vos interlocuteurs vous ferons assurément part , en s’apercevant de votre statut durant vos investigations? Saurez-vous que faire dans le but de les confondre?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Manoir Lionphontivus] Un matin (presque) comme les autres [PV: Eleanor Livingston & Alexaria Lionphontivus]   Mer 28 Juil - 21:13

Les pieds dans ses nouvelles chaussures confortables, Alexaria se rassit sur la grande et belle chaise devant son bureau en regardant une nouvelle fois les enveloppes et les questions qu'elle venait de rédiger. Après avoir réfléchi, à quoi pouvaient-elles bien servir à part lui faire perdre du temps ? Elle savait qu'elle les oublierait dès qu'elle sortirait de son sombtueux manoir mais elle se sentait si gamine et si éfrontée qu'elle voulait les déchirer. Elle attendra quand même la sortie de sa grande domestique avant de le faire.
Celle-ci avait l'air si fière d'elle. Elle n'avait mis que 4 secondes pour arriver, nouveau record, et avec de nouvelles chaussures, en plus de cela.

« Jeune Dame, vous êtes-vous préparée afin d’ affronter la dureté dont vos interlocuteurs vous ferons assurément part , en s’apercevant de votre statut durant vos investigations? Saurez-vous que faire dans le but de les confondre? »

Quelle question sans intérêt. Bien sûr que non, elle ne s'était pas préparée. Alexaria faisait toujours tout au dernier moment et ce n'est pas avec cette nouvelle enquête intéressante que cela changerait. C'était ce qu'elle faisait le mieux, cela dit. Après tout, la feuille de questions pouvait bien en témoigner : quand Alexaria essayait de tout faire à l'avance, elle pataugeait.
Mais elle n'en dit rien, comme d'habitude, à sa dévouée servante.

« Bien sûr que je sais. Et, je sais mieux que toi : les adultes n'ont aucune imagination, après tout. »

C'est ainsi qu'elle commença à se creuser les méninges dans le but de démasquer le coupable cet après-midi même.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Manoir Lionphontivus] Un matin (presque) comme les autres [PV: Eleanor Livingston & Alexaria Lionphontivus]   Ven 30 Juil - 23:53

Ayant adopté une gracieuse et élégante stature verticale, genoux serrés, bras replié au niveau du torse, en gage de sympathie, Eleanor contemplait non sans réjouissance, ce spectacle assurément récréant, pour ne pas dire désopilant.
C’était explicite. La jeune duchesse Lionphontivus, n’avait en effet pas constitué le moindre plan et ne s’était vraisemblablement pas adonné à quelconque agencement fructueux en pensées, ou tout du moins rien de saisissant n’en avait résulté.
Misant certainement sur l’aplomb, et la verve vivace la caractérisant.
Quoi que le vif déni de ses questionnements, exprimait sans équivoque l’immuable instabilité, l‘incontestable caractère incertain de la situation, pour l’heure tout du moins.
En effet Eleanor l‘avait réalisé, plus Alexaria s’évertuait à nier, plus les propos qu’elle réfutaient avec un acharnement digne de louange ,étaient pourvu en son esprit, d’une légitimité souveraine.
Ayant donc parfaitement conscience des déboires rencontrés par sa maitresse, et du fait que jamais elle ne reconnaitrais être, ou avoir été, démunie, et surtout pas devant sa servante,
Eleanor murmura posément, afin de soutenir le déroulement des événements.:

« Jeune Maitresse, n’oubliez pas que je suis et demeurerai là, comme votre pion j’exécuterais vos moindres volontés, n’hésitez donc pas à bénéficier de mon concours, à en profiter.»

Elle s’ingéniait encore et toujours à occulter les faiblesses parsemant le tortueux chemin allégorisant son existence, et là en l’occurrence ses allégation allaient dans le sens d’un plan structuré, et préparé.
Que d ‘amusement en perspective!
Alexaria alla, même pour étayer la véracité de ses propos jusqu’à stipuler de façon limpide le manque d’ingéniosité frappant Eleanor de part son âge et sa condition d’adulte
Eleanor visiblement réjouie rétorqua, sans se faire attendre:

« Il est vrai, je vous le concède Milady, que la perception du monde attribuée aux adultes, s’avère tristement tronquée.
Ces derniers, noyés, aveuglés par le besoin de gratification et d’opulence, vivent en s’y complaisant dans une réalité subjective et le plus souvent dénuée de bon sens. Un horizon plus large s’ouvre, il est vrai aux jeunes gens, possédant une intégrité n’ayant pas encore était confrontée aux vices, de ce fait et n’ayant que peu d’œillères il voient et prévoient d’une certaine façon mieux.
Toutefois ces vérités, je me dois de vous le rappeler, ne s’appliquent qu’au genre humain…
Dans mon cas, l’imagination n’existe pas, les faits étant établis et universels... »


Eleanor s’arrêta soudainement.
La description des fondements bâtissant la déontologie propre à son espèce n’était pas de rigueur, donc autant s’en dispenser, qui plus est la jeune duchesse semblait pensive, raison de plus ne pas l’accabler d’ennuis.
Tout à coup Le carillon poussa son sonore et tapageur murmure, il était midi.
Et ce, au grand dam d’Eleanor, le déjeuner se devant d‘être servi.
Après une révérence et avoir déposé la clochette ayant pour but de contenter les envies d’essayage sur sa personne, près de sa maitresse, elle quitta la pièce avant de dire d’un ton à la fois joyeux et sarcastique

« Que diable! Que sont toutes ces feuilles noircies et disposées à la hâte sur votre bureau, voulez-vous que je vous en déleste, elles ne m’on pas l’air d’un intérêt capital, My Lady, et pourraient vous incommoder durant l‘élaboration de vos planifications!»
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Manoir Lionphontivus] Un matin (presque) comme les autres [PV: Eleanor Livingston & Alexaria Lionphontivus]   Sam 31 Juil - 19:38

« Que diable! Que sont toutes ces feuilles noircies et disposées à la hâte sur votre bureau, voulez-vous que je vous en déleste, elles ne m’on pas l’air d’un intérêt capital, My Lady, et pourraient vous incommoder durant l‘élaboration de vos planifications! »

C'est à la suite de ces mots que venait de prononcer sa domestique, son esclave, qu'Alexaria sortit de ses pensées noires. Encore une fois, elle marquait un point... et elle allait le regretter, "encore une fois".
Alexaria, pour réponse, laissa tomber les feuilles de questions inutiles, piétinant les unes et jetant les autres, en regardant Eleanor. Celle-ci avait l'air de bonne humeur et semblait bien s'amuser.
Avant qu'Alexaria ne puisse lui dire d'un ton indifférent et avec une pointe de mépris de ramasser les quelques feuilles au sol, elle s'exécuta sans broncher, son habituel sourire considéré comme sadique sur les lèvres.
Alexaria n'en dit rien, croisa les bras et, tournant grâce à sa chaise de bureau de luxe, continua à penser aux évènements présents.
Eleanor sortit, sans doute pour apporter le déjeuné. Alexaria voulut tourner une dernière fois et remarqua, agacée, qu'une des ficelles de la robe s'était coincée dans la chaise.

« Je te mettrai à la poubelle ce soir, saloperie »

Pensa-t-elle en regardant la belle et longue robe.
Enervée, elle tira sur les noeuds des ficelles.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Manoir Lionphontivus] Un matin (presque) comme les autres [PV: Eleanor Livingston & Alexaria Lionphontivus]   Dim 1 Aoû - 18:46

Sachant pertinemment, sa remarque fondée, Eleanor n’en attendait pourtant pas un si vigoureux écho.
Tant d’ampleur pour une si succincte vérité, les humains ne ressentent décidément aucunement l’envie d’être aiguillés vers plus d’authenticité. Ou était-ce simplement par lassitude d’être continuellement cérémonieusement contrecarrée?
Toujours est-il que la jeune Alexaria s’en prenait maintenant violement aux feuilles, inertes ayant lourdement voleté jusqu’au sol, de part un mouvement impulsif et inconsidéré.
Eleanor quant à elle, exposée au désordre gagnant sur la pièce s’évertua à tout ramasser.
Ce qu’elle fit prestement, gaiement avant d’empiler soigneusement entre ses bras., toute ces feuilles griffonnées.
Et ce en ayant certainement devancé les directives de la jeune Alexaria, à en témoigner par sa mine outragée, et boudeuse.
Cette dernière se retourna, d’un alerte mouvement asséné à sa chaise, afin de ne plus avoir à supporter la vision de la jeune Eleanor, vison lui faisant assurément refléter son échec récent.
Eleanor tacha de remédier à cette situation fortuite, en s’approchant du bureau de sa jeune duchesse, pleine de considération, mais devant le masque d’indifférence arboré par sa jeune maitresse, elle renonça à cette ardue entreprise pour se consacrer pleinement au déjeuner.
Elle sortit donc le la pièce, est n’eut-elle pas complètement refermé la porte, qu’elle entendit sa maitresse pousser un inesthétique et inapproprié juron.
Certainement incommodée au possible, part le port inconfortable d’un habit faisant l’attrait des jeunes filles de bonnes familles, par l’accoutrement qui lui était imposé.
Eleanor s’imaginant la scène ne put réprimer l’apparition d’un mince rictus en ses lèvres, et d’une acerbe constations en son esprit:

« Que feriez-vous sans ma présence Milady, vos taches quotidiennes s’en verraient devenir éreintantes! »


Quand bien même, elle se devait d’accourir, de laisser une nouvelle fois en supent ses occupations, pour venir au secours d’une bien malchanceuse jeune fille vraisemblablement confrontée à un fâcheux accident. Et ce tout en sachant que son aide ne serait pas bien perçue.
Refaisant son apparition dans la pièce, Eleanor ne put s’empêcher de constater la ridicule ampleur du travers occasionné
Les rubans égayant d‘ordinaire la toilette de la jeune duchesse, se révélèrent étrangement cocasses, désinvoltes, et causèrent bien du tord à la jeune Alexaria vraisemblablement satisfaite après les avoir soustraits à leur forme sculptée, par esprits de vengeance.
Eleanor, la mine désolée presque indignée par tant de disgrâce, s’agenouilla, sans mot dire, près de sa maitresse, masquant son inintérêt temporaire par un rayonnant sourire.
Avant de lui renouer consciencieusement et durement chacune des ganses, dans le but qu’elles ne puissent pas voleter à tout va.
Elle s’excusa à nouveau pour le désagrément occasionné et aussitôt après, sortie s’en querir du déjeuner.
Cette dernière revint précisément 4 minutes 47 secondes après, avec le repas finement mitonné, en mains, ainsi qu’avec ’une nouvelle tenue, un ensemble bleu océan ,et déclara enjouée, comme si de rien n‘était, son rôle n’étant pas d’afficher ses états d’âmes:.

« My Lady, aujourd’hui je vous ai humblement concocté un repas trouvant ses origines en les fonds marins, une Crème safranée aux Saint Jacques et Langoustines, accompagnée pour en atténuer l’amertume d’une fraiche mixture provenant de vos vergers, un jus de pomme sans acidifiants. »

En montrant amusée la tenue en question, elle poursuivit:

« Qui plus est, je me suis permise de vous apporter ceci. Rien ne sied mieux à votre grâce toute particulière et dénuée frivolité, que ces ensembles que vous affectionnez tant.»
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Manoir Lionphontivus] Un matin (presque) comme les autres [PV: Eleanor Livingston & Alexaria Lionphontivus]   Dim 1 Aoû - 19:07

Quand Eleanor revint accompagnée du repas et de la nouvelle tenue, Alexaria eut une pensée plutôt bizarre pour une jeune fille ne croyant pas tant que ça au Dieu en qui tout le monde croyait.

« Aléluia »

Avait-elle pensé. Eleanor mit les plats du déjeuné sur le bureau de la duchesse, maintenant débarrassé des feuilles inutiles et incombrantes de questions de questions inutiles et... inutiles. Alexaria prit ses couverts et, venant de prendre son petit déjeuné, joua avec la nourriture présente dans son assiette. Elle n'avait pas faim, pas faim du tout. De plus, elle ne savait que faire pour l'interrogatoire incroyable qui ne mènerait certainement à rien de cet après-midi. Une boule prit place dans son ventre et, pensive, elle recommença à tourner grâce à sa chaise, délaissant totalement son repas.
Eleanor la regardait et, comme elle avait pu le deviner quant à son rayonnant sourire, était sans doute en colère contre elle.

« Une robe de plus ou de moins... quelle est la différence ? »

Toujours pensivement, elle s'amusa à retirer et remettre son pansement en tournant, un petit sourire ne révélant pas sa colère et son besoin de savoir l'identité du coupable tout de suite.
Elle avait envie d'envoyé valser les assiettes pleines et de baffer Eleanor qui, avec son grand sourire bienveillant, l'énervait au plus haut point.
Mais bon, leur jeu consistait bien à énerver le plus l'autre, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Manoir Lionphontivus] Un matin (presque) comme les autres [PV: Eleanor Livingston & Alexaria Lionphontivus]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Manoir Lionphontivus] Un matin (presque) comme les autres [PV: Eleanor Livingston & Alexaria Lionphontivus]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un journée presque comme les autres.../ PV électrique/
» 04. Des cupcakes pas comme les autres - Oxanna/Sue/Alejandro
» Un entretien d'embauche pas comme les autres...
» Un entretien d'embauche pas comme les autres...
» Une prof pas comme les autres(Fini)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kuroshitsuji Dynasty RPG :: Archives :: Rp terminés.-