« C'est votre destinée que vous tenez en main. Prenez soin de bien choisir votre chemin »
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Celle-ci sera t'elle la bonne ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité
MessageSujet: Celle-ci sera t'elle la bonne ?   Dim 31 Mar - 13:18

Aaron observa la note sur la table. Pendant un long moment à vrai dire. Il était figé dans sa position : bras croisés, un pied tapotant sur le sol, le regard un peu vide. Il fixa intensément le bout de papier arraché sauvagement. Il espérait que celui-ci disparaisse comme par magie. Il soupira et prit le dit papier entre ses doigts pour le lire. L'écriture était hésitante, presque tremblante. Pas droite. Des fautes d'orthographes grossières. Ce petit mot ne pouvait venir que d'une personne : la seule servante de cet immense manoir. Il se pinça l'arrête, soudain très fatigué de cette situation.

« Je part, ne me retener pas. »

C'était court et pourtant si clair. Pourtant il ne pouvait s'empêcher de sourire à la vue des fautes. Ces servants qu'y n'ont aucune éducation... C'était décidé, la prochaine servante, il l'a prendrait en charge pendant un temps. Il était clair qu'il n'avait pas assez bien choisi. Il avait juste accepté quiconque semblait vouloir travailler. Mais elles partaient bien vite. L'une avait surpris une scène érotique entre Mme.Von Elrich et Mr. Elzequiel dans le salon. L'autre n'avait pas supporter le stress de rencontrer le regard d'une si grande noble et avait attrapé un ulcère. Et d'autres, encore d'autres... Toutes partis les unes après les autres. Tellement ennuyant. Le démon écrasa le bout de papier entre ses doigts comme s'il écrasait un vulgaire insecte. La prochaine serait la bonne. Il y avait bien des moyens d'avoir une servante. Comme sauver une vie pauvre dans la rue de la misère qui vous sera entièrement dévouée. C'est un bon moyen ça. Mais tellement pathétique d'en arriver à aller chercher quelqu'un. Et puis une servante représentant le nom de Von Elrich devait être plutôt belle. Pas de dents en moins, encore moins une borgne ! Aaron sortit de la pièce, jeta le bout de papier et s'empressa d'enfiler un manteau après avoir déposé des gourmandises sur la table du salon où se trouvait la maîtresse de maison. Il allait devoir reposter une annonce.

***

« - Vous vous rendez compte que c'est la dixième fois que vous venez ? Vous les menacer ou quoi ? »

Aaron toisa l'homme en face de lui. Comment ce cafard répugnant osé critiquer la maison Von Elrich ? Lui qui n'était qu'un simple cadre pathétique derrière son bureau ? Ce simplet d'humain pensé plaisanter avec lui, mais Aaron n'était clairement pas d'humeur. Ce changement de servante l'énervé. C'était une perte de temps. Une perte de temps et d'argent agaçante. Il inscrit sur un papier officiel l'annonce qu'il voulait formuler : Manoir cherche servante dévouée et au physique agréable. Il mit l'adresse, l'heure et le jour du recrutement et signa. Il serait dans le journal dans deux jours. Il allait devoir travailler plus que d'habitude. Déjà qu’Éléonore aime le voir s'énerver... Elle allait sans doute aujourd'hui avoir besoin de beaucoup de chose juste pour le mettre sur les nerfs. Aaron soupira encore.

« - Pourquoi physique agréable ? »

Le démon lui envoya un regard menaçant et partit sans lui répondre après avoir déposé l'argent pour l'annonce. Il sortit en claquant bien fort la porte. S'il ne trouvait pas de servante convenable, il allait perdre ses cheveux. Heureusement qu'il était immortelle.

***

Aaron était tranquillement assis, observant, écoutant les femmes devant lui. Qu'est-ce qu'elle ne comprenait pas dans physique agréable ? Elles avaient l'air toutes stressées et émerveillées de ce manoir gigantesque. Apparemment la réputation de la maîtresse de maison avait ramené beaucoup de candidate. Il replaça son gant parfaitement, n'ayant aucune envie d'écouter l'une des candidates. Elles passaient chacune à leurs tours, attendant dans le couloir pour passer dans l'un des nombreux salon où Aaron se tenait sur un fauteuil, les jambes croisés, l’œil vif et la ferme intention de trouver la meilleure servante.Celle-ci semblait trop maladroite, bien qu'elle correspondait à "physique agréable et dévouée". Malheureusement, elle avait buter sur la table. Ce petit coup avait failli faire casser un pot très ancien. Aaron l'avait rattrapée de justesse. Elle était déjà rayée de la liste pour cette simple bourde. La suivante était horrible physiquement, la troisième semblait flemmarde. Il ne comprit même pas pourquoi elle était venu. La quatrième... Était un homme. Il ne prit même pas le temps de l'écouter et le fit sortir. Il fallait une femme. Les femmes sont tellement plus simple à manipuler surtout si Aaron réussissait à la faire tomber sous son charme. Quoiqu'un homme aussi pouvait tomber sous le charme de démon. Aussi les femmes sont plus douées pour les tâches ménagères.

Tous passèrent une par une. Aucune ne correspondait à ce qu'il attendait vraiment. Il soupira et se sentait de plus en plus vieux. Tant d'années passer et le voilà à choisir une servante capable. Quel ironie. Il replaça des mèches de cheveux correctement, resserra sa cravate noir et dépoussiéra son haut. Il entendit une autre candidate toquer à la porte. Il espérait que c'était la dernière... Il dit sans conviction :

« - Entrez... »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Celle-ci sera t'elle la bonne ?   Dim 31 Mar - 14:06

Une belle journée s’annonçait, le soleil brillait haut dans le ciel et les oiseaux gazouillaient. Alyss était dans le jardin de la maison de sa tante, elle admirait la nature tout simplement. Alyss avait décider de quitter la maison ou elle était employé, avec l'accord de ses anciens maîtres bien sur! Mais elle désirait voler de ses propres ailes, rencontrer de nouvelles personnes, et par dessus tout elle ne voulait pas être pistonner! Sa tante l'appela mais la jeune fille ne répondit pas, elle rentra et enfila son manteau, elle prit juste le temps de dire: "Je sort en ville!" Avant de sortir et de claquer la porte.

La maison de sa tante n'était pas très loin du centre ville, en conséquence de cela Alyss y aller à pieds. De plus elle profitait du soleil et de l'ambiance autour d'elle. Elle se rendit à la boutique de chocolats préférer de sa tante, il allait falloir se faire pardonner d'être partie sans raison! Une fois cette petite course faite, Alyss alla juste se balader dans le centre-ville. Elle tourna au coin de la rue et se retrouva face à un vendeur de journaux, elle lui en acheta un, elle s'était promis de lire les annonces pour retrouver un travail le plus vite possible, elle continua donc sa route en lisant tranquillement les petites annonces.

"Manoir cherche servante dévouée et au physique agréable." Cette phrase avait retenu son attention, mais avait-elle le "physique agréable" comme c'était demander? Et puis de toute façon elle avait qu'a tenter sa chance, elle n'avait franchement rien à y perdre et tout à y gagner. Elle se renseigna auprès de sa tante sur le manoir von Elrich, et elle appris des choses rassurantes... et d'autres un peu moins. Il allait falloir tout donner... Alyss courut dans sa chambre: Session essayage! Elle passa plusieurs de ses robes, elle devait trouver la bonne...

-Non, non et non!, dit Alyss
-Je dois avouer que ce n'est pas la meilleure, dit sa tante en retenant un fou rire

Alyss essayait des robes depuis plus d'une heure et aucune ne la comblait.. Surtout pas celle qu'elle portait actuellement! Trop bouffante et beaucoup trop décolleter! Il fallait la jouer soft.

-Et celle là?, demanda sa tante en lui tendant un robe simple de servante, bleu foncé et blanche.

Alyss l'essaya et elle fut ravie, les couleurs étaient harmonieuses et mettait son teint en valeur. Ses cheveux lâchés tombaient à la perfection sur ses épaules en lui donnant un air vraiment angélique. Elle fit un petit sourire qui acheva de la convaincre, elle porterait celle-là pour l'entretient. Le soir même elle eut du mal à s'endormir, elle repensa à son père.

-Donne moi la force papa...

Alyss était absolument bouche bée! Elle n'en revenait pas, elle devait rêver c'était la seule explication! Le manoir était immense et d'une beauté infinie! Rien que de dehors, les murs, la porte l'entrée, les sculptures les ornements, tout était magnifique. Alyss avançait timidement jusqu'à la porte, elle suivait une autre fille qui venait aussi pour le poste. Elles entrèrent ensemble dans le manoir... Les murs, les tableaux était magnifiques, les escaliers étaient revêtus de tapis, Alyss écarquillait les yeux à chaque pas. Elle suivit la fille devant elle, elle semblait savoir où aller. Alyss se retrouva dans un couloir toujours aussi magnifiquement décorer, elle s'assit sur une chaise et porta son regard sur le plafond, les murs, le sol, tout méritait qu'on le contemple. Puis Alyss porta son regard sur ses rivales, elle se sentait bien jeune et bien petite par rapport à toutes ces autres domestiques. Le temps se passa et Alyss ne cessait de prier, l'angoisse ne cessait de monter, elle tremblait presque, elle se força a respirer. Tout à coup une servante sortit, la tête baissé et ce fut son tour, elle se leva, les jambes tremblantes elle toqua à la porte. Derrière la porte se trouvait son employeur, elle prie une grande inspiration et se força à bien respirer.

- Entrez...

Alyss releva la tête, bien décider à y arriver. Elle ouvrit la porte et entra dans le salon, elle masqua sa surprise en voyant la beauté des lieux et posa le regard sur son interlocuteur. Malheureusement pour elle il était bel homme, et cela pouvait fortement la déstabiliser... Néanmoins elle fit un petit sourire discret avant de dire avec la voix la plus assuré qu'elle pouvait:

-Bonjour!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Celle-ci sera t'elle la bonne ?   Dim 31 Mar - 17:29


« - Bonjour ! »

Aaron leva les yeux et rencontra le regard violacé d'une des candidates. Il baissa les yeux sur le papier qu'il tenait dans sa main et écrit sur une nouvelle fille "Physique agréable." Il indiqua la chaise sur lequel toutes les autres candidates s'étaient assissent avant elle. Elle portait un beau costume de travail. Il n'aurait même pas besoin de lui donner un costume, bien qu'il aimerait raccourcir la jupe. Une servante devait se montrer à son avantage pour distraire les invités. Il ne parla pas pendant un long moment, laissant un malaise dans l'air. Il écrivait sur son papier, enfin écrivait... Il dessinait plutôt. Il avait pas envie de parler. Ou plutôt il en avait marre. Il était déjà depuis plusieurs heures sur ce siège et il avait mal aux fesses et au dos. Il leva les yeux de son dessin magnifique : le devant du manoir. Tout les détails y étaient. Avec toutes ses années, il avait maîtrisé l'art de la peinture. Il prit enfin la parole :

« - Je suis la majordome de la maison Von Elrich, Aaron Knight. Vous serez l'unique servante de ce manoir, si vous êtes choisis bien entendu. Je veux votre nom, prénom, et votre âge. Aussi, avez vous déjà exercée ? Si oui, en quoi consistait vos tâches ? »

Les questions habituelles qu'il n'arrêtait pas de rabâcher depuis plusieurs minutes. Pendant qu'elle réfléchissait il l'observa en détail. Son visage était agréable à regarder, ses formes plutôt généreuses, elle sentait la pureté à plein nez. Ce qui était pour elle, un bon point. Elle avait de longs cheveux blond détaché tombaient en cascade sur ses épaule. Ces yeux étaient magnifiques et mit en valeur par son teint. Une belle femme. Aaron espérait qu'elle était la bonne, il était tellement déçu des précédentes qu'il semblait assez désespéré. Déjà que sans servante, il avait deux fois plus de boulot. Ces deux derniers jours avaient été un enfer où Éléonore l'avait presque esclavagé. Une pure torture pour quelqu'un comme Aaron qui déteste obéir... Surtout à une forte tête comme la Scandaleuse. Mais c'était dans son contrat. Et le contrat, c'est un contrat. Il soupira alors qu'il était dans ses pensées. Il se perdit un peu et n'écouta que d'une oreille distraite les paroles de la candidate.

« - Votre rôle consistera à prendre soin de chaque pièces. Bien sûr, vu la grandeur de ce manoir, je vous rassure vous n'aurez pas à le faire en une journée. Il faudra prendre soin des pièces qui serviront à accueillir les invités et changer les draps des chambres. Pour votre salaire, tout dépendra de votre efficacité et si Mme.Von Elrich vous apprécie. Après, je n'ai pas encore juger si vous êtes faite pour le poste ou non. Mais j'espère que vous me décevrez pas. Avez vous des questions ? »

Elle n'était pas encore embauché, mais au moins elle avait passer l'étape préliminaire du physique et du comportement. Aaron devait encore la jauger. Et Éléonore aussi. Bien qu'elle ne se sentent pas tellement concernée.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Celle-ci sera t'elle la bonne ?   Dim 31 Mar - 18:23

Alyss avait mal aux fesses. Mais sérieusement, comment pouvait-on rester assise la dessus? Elle en devenait folle! Heureusement qu'une domestique était toujours debout avec quelque chose à faire, sinon elle n'aurait pas tenu! Alyss regarda l'homme devant elle, il était toujours aussi bel homme... Mais il se foutait royalement de sa présence. Et cette attitude eut le don d'énerver la jeune fille au plus au point! Elle qui s'était déplacer, habillé tout spécialement pour cet entretient, elle fulminait d'être traité comme ça... Mais bien évidemment elle ne laissa rien paraître, il ne fallait pas s'attirer les foudres de cet homme, Alyss le sentait, de plus si c'était lui qui s'occupait de l'entretient c'est qu'il devait avoir un minimum d'influence dans le manoir. Alyss savait déjà que ce n'était pas le propriétaire car sa tante lui avait dit que c'était une femme, une idée qui, bizarrement, rassurer la jeune fille.

- Je suis la majordome de la maison Von Elrich, Aaron Knight. Vous serez l'unique servante de ce manoir, si vous êtes choisis bien entendu. Je veux votre nom, prénom, et votre âge. Aussi, avez vous déjà exercée ? Si oui, en quoi consistait vos tâches ?

Ah donc c'est le majordome. Son patron direct, celui avec lequel elle aurait le plus à faire. Si on lui enlève son air supérieur il devrait être pas mal... Alyss se secoua doucement la tête, ce n'était pas le moment.

- Je m’appelle Alyss. Alyss Jackson et j'ai 16 ans. J'ai exercé dans une maison de riche propriétaire, Mr et Mme Hyles. Je devais m’occuper intégralement de la maison, ménage, cuisine, rangement de la bibliothèque et quelque fois jardinage, le propriétaire, Mr Hyles, m'as donner quelques cours.

Alyss crut qu'elle ne finirait jamais sa phrase, elle fut soulagé d'avoir parler clairement et avec assurance. Mais lorsqu'elle reporta pleinement son attention sur le majordome, eh bien il l'ignorait royalement. Et là, elle eut franchement envie de péter un plomb! Comment osait-il? C'est lui qui a demander cet entretient et il ne prend même pas la peine de l'écouter pendant qu'elle parle! Alyss expira doucement, se calmer, se calmer, tu ne peux rien Alyss.

- Votre rôle consistera à prendre soin de chaque pièces. Bien sûr, vu la grandeur de ce manoir, je vous rassure vous n'aurez pas à le faire en une journée. Il faudra prendre soin des pièces qui serviront à accueillir les invités et changer les draps des chambres. Pour votre salaire, tout dépendra de votre efficacité et si Mme.Von Elrich vous apprécie. Après, je n'ai pas encore juger si vous êtes faite pour le poste ou non. Mais j'espère que vous me décevrez pas. Avez vous des questions ?

"Je n'ai jugé si vous êtes faites pour le poste ou non" forcément il ne l'écoute pas!

- Non aucune... Tout me parait clair.

En réalité Alyss aurait bien demandé si elle devrait travailler étroitement avec lui mais elle s'abstint. Qui sait? Il aurait pu s'imaginer qu'elle l'apprécier après, ou pire qu'elle avait eu un coup de cœur pour lui! Alyss retint un sourire à cette pensée, il était mignon certes, mais elle avait 13 ans et lui surement au minimum le double! Elle prit soins néanmoins de bien graver son image dans sa tête, si ca se trouve elle pourrait être sélectionner! Et alors il ne faudrait passer pour une cruche en demandant: "Oh oui super mais heu... Vous êtes qui?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Celle-ci sera t'elle la bonne ?   Dim 31 Mar - 18:58

« - Je m’appelle Alyss. Alyss Jackson et j'ai 16 ans. J'ai exercé dans une maison de riche propriétaire, Mr et Mme Hyles. Je devais m’occuper intégralement de la maison, ménage, cuisine, rangement de la bibliothèque et quelque fois jardinage, le propriétaire, Mr Hyles, m'as donner quelques cours. »

Il faillit sursauter et faire les gros yeux. Cette fille avait... 16 ANS !? Il se retint de faire les gros yeux. Elle n'était qu'une adolescente. Il retint son nom et prénom qu'il écrit sur le bout de sa Moi aussi !. Elle était une beauté si jeune. Bien qu'on dit que l'âge de l'amour commence quand on a 16 ans. La puberté l'avait réussi en tout cas. Alyss Jackson, très jolie prénom. Lewis Caroll est un écrivain hors du commun, et son œuvre est magique autant que son héroïne Alice. Il tapota son accoudoir avec ses doigts nerveusement. Où avait-il déjà entendu le nom Hyles ? Hum. Peu importe. Il chercherait après.

« - Non aucune... Tout me parait clair. »

Il hocha la tête et se leva. Il devait lui faire faire un petit tour et bientôt venait le temps du goûter de Madame. Une vrai plaie. Il eut une illumination. Puisque cette candidate avait apprit à cuisiner, pourquoi ne pas lui donner une chance de faire ses preuves ? Il posa la Moi aussi ! où il y avait le dessin et les informations sur Alyss dans sa poche de son pantalon. Il invita la demoiselle à se lever et lui expliqua.

« - Vous avez l'air de savoir ce que vous faites, alors pourquoi ne pas nous montrez vos talents ? Voyez-vous, Madame va bientôt réclamer ses scones ainsi qu'un Daajerling, et vous venez de m'affirmer que vous savez cuisiner. Suivez moi. »

Il partit par une autre porte se sentit suivit, donc il ne se retourna pas. Il marcha à allure humaine. Retourné comme une horloge, il marchait droit, avec élégance et grâce. Il passa par de nombreux couloirs en lui expliquant chaque pièces, espérant qu'elle arrive à retenir. Il descendit un escalier et alla au rez de chaussé pour enfin s'aventurer dans la cuisine, un endroit assez reculé par rapport aux chambres et salons. La cuisine était très grande et pouvait inviter une escouade de cuisinier et servant. Dommage que seul Aaron jusque là s'en servait. Il sortit un plateau en argent assez grand et le posa sur le poste de travail.

« - Je vous laisse vous familiarisez avec la cuisine pendant 5 minutes. La mémoire est un élément clef pour être un bon domestique. Ensuite je vous donne 15 minutes pour préparer le goûter de Dame Éléonore. Tout les ingrédients sont dans la cuisine. »

Il la laissa travailler et regarder la cuisine. Quand au démon, il sortit un plat à étage en argent et le posa délicatement sur le plateau. Il sortit une tasse de thé en porcelaine et la posa avec douceur. Après, il se mit en retrait et observa la futur domestique faire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Celle-ci sera t'elle la bonne ?   Lun 1 Avr - 9:11

Le majordome invita Alyss a se lever, celle-ci suivit le mouvement. Elle regarda l'homme dans les yeux, pourquoi ne la renvoyait-il pas?

- Vous avez l'air de savoir ce que vous faites, alors pourquoi ne pas nous montrez vos talents ? Voyez-vous, Madame va bientôt réclamer ses scones ainsi qu'un Daajerling, et vous venez de m'affirmer que vous savez cuisiner. Suivez moi.

Ah. Un pic de stress monta en Alyss en deux secondes top chrono. Elle suivit néanmoins le majordome, elle avait les jambes tremblantes et fut donc heureuse que celui-ci ne prenne pas la peine de se retourner pour voir si elle suivait. Alyss prit soin d'être extrêmement attentive à toutes les indications que lui donnait le majordome, elle se les répétaient pour être sur de tout retenir. Alyss descendit un escalier pour se retrouver au rez de chaussée, tout en suivant le majordome elle se retrouva dans la cuisine. Immense. Le majordome prit un plateau tout en argent qu'il posa sur le plan de travail.

- Je vous laisse vous familiarisez avec la cuisine pendant 5 minutes. La mémoire est un élément clef pour être un bon domestique. Ensuite je vous donne 15 minutes pour préparer le goûter de Dame Éléonore. Tout les ingrédients sont dans la cuisine.
- Bien.

Alyss était tellement impressionnée que ce fut le seul mot qui put sortir de sa bouche. Elle prit tout son temps et fit tout le tour de la cuisine, ensuite elle ouvrit les placards un à un pour regarder ce qu'ils contenait, elle se força a tout retenir au fur et à mesure. Après ça elle retroussa ses manches et se mit au travail. Le regard du majordome pesait dans son dos, Alyss détestait se sentir observer, surtout dans des situations pareils! Mais bien vite cette sensation disparut et les habitudes prirent le relais, les ustensiles glissait entre ses doigts, elle maniait tout comme si elle avait toujours cuisinait ici, elle aimait bien les cuisines.

En effet tout y était calme et Alyss y était maitre de tout! Elle pouvait décider de tout concernant les plats dans son ancienne maison, ici ça ne serait surement pas pareil mais elle pourrait toujours s'amuser à revisiter les grands classiques à sa manière! Pendant tout ce temps elle jouait avec les ingrédients, les faisait tantôt chauffer, tantôt bouillir, elle maitrisait les scones. Elle laissa sa préparation chauffer, pendant ce temps elle prit soins de nettoyer son plan de travail, la propreté étant absolument primordiale en cuisine!

Ensuite elle s'attela au Daajerling. Ça elle en avait préparer une fois pour son maître, elle ferma les yeux pour se concentrer, il fallait qu'elle se rappelle de tout. Une fois la recette en tête s'en était repartit pour un tour, elle jongla avec les ingrédients et les ustensiles toujours avec un petit sourire comme si elle s’occupait d'un petit enfant.

D'ailleurs elle aimerait bien ça s'occuper d'un petit, mais sa tante lui avait dit que Mme Von Elrich n'en avait pas, mais bon on ne sait jamais ce que la vie vous réserve après tout. Alyss jeta un coup d’œil à sa montre elle était ici depuis 20 minutes, et le Daajerling nécessité encore une ou deux minutes de cuisson, elle pria pour que le majordome ne remarque rien, elle attendit patiemment devant puis elle décora les assiettes avant d'y déposer les scones, puis elle présenta le Daajerling dans une belle théière assortie aux tasses qu'avait sorti le majordome.

- Cela vous convient-il monsieur?, demanda Alyss en redoutant fortement la réponse.

Son cœur battait la chamade, elle avait peur de ne pas être retenue juste à cause de ça. Après tout c'était un grand manoir renommé ils pouvait exigée le meilleur du meilleur et Alyss avait peur de ça... Elle regarda le majordome, si élégant, si gracieux, elle se sentait potache à côté... Elle prit une grande inspiration lorsqu'elle vit que le majordome s’apprêtait à répondre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Celle-ci sera t'elle la bonne ?   Lun 1 Avr - 16:16

« - Cela vous convient-il monsieur ? »

Il leva les yeux de sa montre et observa le résultat, il s'approcha silencieusement du plateau. Il vit clairement que le thé avait une belle couleur et que les scones ne semblait pas immangeable. Elle avait comprit qu'il fallait assortir tasse et théière. Elle avait utilisé plus de temps que prévu, mais elle avait été plutôt efficace. Sa façon de cuisiner était vive et optimal. Elle se servait de l'espace et penser à l'hygiène. Il sortit des fraises et de la crème fraîche ainsi qu'un peu de sucre pour le poser sur le support à étage. Éléonore avait le don de demander l'impossible. Il espérait qu'elle ne ferait pas fuir la fille en une heure. Il prit le plateau d'une main et de l'autre il tenait une serviette immaculé. Il regarda la fille avec un sourire :

« - Attendez ici, on verra si la maîtresse appréciera ta cuisine. »

Aaron partit en direction de la chambre laissant la futur domestique, seule. Parce que oui, elle était engagé. Même si le verdict d’Éléonore était négatif, elle semblait plus douée que les précédents. Aussi il faudra qu'il la prévienne des risques qu'elle tombe sur une scène entre Éléonore et Aleksander. Ce serait le pompom. Il toqua à la porte et attendit l'autorisation avant d'entrer et de déposer le plateau.

***

Il rouvrit la porte de la cuisine sans le plateau et se dirigea vers Alyss. Il n'avait pas vraiment remarqué mais elle était assez grande pour une fille. Il desserra le nœud de sa cravate et s'affala sur une chaise. Il n'avait plus aucun effort à faire puisque maintenant elle allait être sous ses ordres. En général, ce dans ce genre de situation qu'il doit se montrer parfait devant des invités. Mais il détestait jouait la comédie. Après tout il n'était là que pour le contrat avec la Cantatrice. Il ne faisait pas ce travail par plaisir. Il leva les yeux vers la servante :

« - T'as le contrat ~ Bienvenue chez les Von Elrich. Pas le temps de te réjouir. Les repas et la chambre sont offerte, le jour de congé sera le lundi. Tu commence dès maintenant. Je te fais un rapide résumé. Dame Éléonore doit recevoir ce soir. Une de ses soirées mondaines. Enfin bref. Il faut que tu prépare la salle des fêtes, le grand salon et la salle à manger. C'est moi qui prépare le repas et le casse-croûte. »

Il prit une stylo et une Moi aussi ! de papier pour noter le plan du manoir de façon assez clair pour qu'elle s'y retrouve. Il lui indiqua les pièces à arranger. Il lui fit un chemin et lui parla d'où elle pouvait trouver tout les outils nécessaires. Il lui parla aussi de la nappe à choisir. Elle devait placé des bougies, des couverts, les assiettes, les nettoie doigt et tout le tintouin. Elle devait aussi accueillir les musiciens qui arriverait dans plusieurs heures. Il continua à lui faire toute une liste de choses à faire, très rapidement.

« - Si tu as les moindres questions n'hésite pas. La dernière a mit des jours avant de s'habituer à ce contre-la-montre. Ah ! Il ne faut pas que j’oublie, il faudra aussi évite de crier si le compte Ezequiel débarque. Ils sont amants et n'hésite pas à salir chaque pièce de ce foutu manoir. Il a vraiment rien d'autre à foutre celui là. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Celle-ci sera t'elle la bonne ?   Mar 2 Avr - 5:48

Un sourire?! Oh bon dieu il sourit! C'est bon signe ça non? Alyss espérait du plus profond de tout son être que ce soit bon signe. Elle remit ses cheveux en place, et tira sur ses manches pour les remettre à leur niveaux normal.

- Attendez ici, on verra si la maîtresse appréciera ta cuisine.

Quel test cruel! Le majordome sortit de la cuisine, laissant Alyss seule avec elle même. Elle devait absolument s'occuper, elle commençait à stresser affreusement. Elle rangea donc la cuisine de fond en comble. Une fois ça fini elle eut presque envie de faire la poussière mais elle se rappela qu'elle n'était pas encore embauché. Elle s'assit enfin sur une chaise en attendant le retour du majordome. Alyss trouvait qu'elle s'était plutôt bien débrouillée, elle avait appliqué la recette qu'elle connaissait à la lettre, et avait pris grand soins des ustensiles du manoir. Mais allait-elle passer pour une maniaque? Ou alors est-ce que ce serait un bon point? Elle n'en pouvait plus de gamberger seule, elle se tournait des films en boucle, des scénarios, des meilleurs au pires.

Tout à coup un bruit tira Alyss de sa réflexion mentale. Le majordome! Mon dieu il était revenu. Sans le plateau bien évidemment, Alyss lui sourit en le voyant entrer. Il entra et s'affala sur la chaise que la jeune femme occupait quelques minutes auparavant. Le nœud de sa cravate défait il avait vraiment l'air soulagé et surtout ça lui apportait un côté encore plus mignon que d'habitude. Alyss poussa un tout petit soupir, elle devrait peut-être travailler avec lui, elle espérait qu'elle s'y ferait. Alyss ne quittait pas le majordome des yeux, attendant une réponse quelconque, une parole, mais quelque chose! Enfin il leva les yeux sur elle.

- T'as le contrat ~ Bienvenue chez les Von Elrich. Pas le temps de te réjouir. Les repas et la chambre sont offerte, le jour de congé sera le lundi. Tu commence dès maintenant. Je te fais un rapide résumé. Dame Éléonore doit recevoir ce soir. Une de ses soirées mondaines. Enfin bref. Il faut que tu prépare la salle des fêtes, le grand salon et la salle à manger. C'est moi qui prépare le repas et le casse-croûte.

Alyss ne répondit pas, la joie la submergea. Elle avait réussis! Elle allait pouvoir voler de ses propres ailes, sans piston, elle avait su faire ses preuves. Elle s'était faite engager par des gens qui lui était complètement inconnu, elle avait tout gagné! De plus l'endroit était vraiment splendide, elle avait de la chance de travailler dans un cadre pareil.

Alyss dut vite reprendre ses esprits, le majordome commença a lui indiquer tous ce qu'elle devait savoir sur le manoir, notamment les pièces qu'elle allait devoir arranger pour la réception. Alyss prit note mentalement de tous ce qu'Aaron lui disait, il fallait que tous soit parfait. Aaron lui expliqua aussi, ou elle pouvait trouver tous ce dont elle avait besoin puis enfin il commença à lui expliquer comment dresser la table, ce qu'il fallait y mettre. Alyss faillit l’interrompre en lui disant qu'elle savait très bien tout ça mais elle le laissa finir, le courage lui manqua. Enfin elle devait encore accueillir les musiciens et maint et maint autres tâches ménagères.

- Si tu as les moindres questions n'hésite pas. La dernière a mit des jours avant de s'habituer à ce contre-la-montre. Ah ! Il ne faut pas que j’oublie, il faudra aussi évite de crier si le compte Ezequiel débarque. Ils sont amants et n'hésite pas à salir chaque pièce de ce foutu manoir. Il a vraiment rien d'autre à foutre celui là.
- Bien monsieur. Je vous ferai savoir si j'ai des questions. Mais pour l'instant je vais de suite me mettre au travail.

Alyss s'inclina respectueusement et sortit de la cuisine. Elle marcha au pas de course, elle avait des choses à faire, beaucoup de choses à faire! Direction la salle à manger. Là elle commença par mettre la nappe sur la grande table, après elle se chargea des assiettes, des couverts, des verres, et enfin des différents accessoires autour. Après ça elle trouva un chandelier qu'elle posa au milieu de la longue table, elle l'alluma puis elle disposa de la décoration un peu partout. Une fois ceci fini, elle contempla son oeuvre, tout était assorti, rien ne tranchait du reste et tout semblait parfaitement à sa place, elle vérifia une dernière fois que tout était disposé au millimètre près puis elle sortit. Maintenant direction le grand salon.

Alyss fit du rangement et du ménage, elle arrangea l'espace pour qu'il soit plus agréable au invités. Enfin elle savait ce qu'elle faisait, elle se sentait pleinement dans son élément les choses étaient naturelle pour elle, tout coulait de source. Même si ce manoir était immense elle s'y retrouvait bien pour une nouvelle! Même si une ou deux fois elle se trompa de porte, dans l'ensemble elle se repérer bien. Bientôt ce fut l'heure d’accueillir les musiciens, et comme Aaron l'avait dit, c'est elle qui devait s'en charger. Elle se précipita en bas pour les accueillir puis les installer. Ensuite elle remonta vite pour s'occuper de la salle des fêtes.

Assorti, rangé, propre, c'était les seuls mots qui trottait dans la tête d'Alyss, il fallait que toutes les salles soit rangé, propres et que tous ce qui y était installé soit assorti. Lorsqu'elle eut fini elle prit quelques minutes pour repasser dans chaque pièce, elle voulait être certaine de ne rien avoir oublié. Ensuite elle regarda l'heure, les invités n'allait vraiment plus tarder, elle fila trouver un miroir pour voir à quoi elle ressembler et elle arrangea ses cheveux et ses vêtements. Une nouvelle vie débutait tout juste pour elle...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Celle-ci sera t'elle la bonne ?   Mer 3 Avr - 18:14

- Ceci est un saut dans le temps, oui ça existe. -
La soirée c'était très bien passé, pour une fois. Sans aucune effusion de sang, pour l'instant. Il avait réussit à finir la préparation des apéritifs et du dîner juste à temps. Il avait même fait une longue pause avec l'aide de la nouvelle qui ne lui avait rien demander. Il avait accueillit les invités avec respect et honneur. Retrouvant son masque de grâce et de parfait majordome. Il avait servit les boissons, les plats avec l'aides des serviteurs qui étaient ici que pour ce genre de soirée. Ils repartaient après le début du dîner. Ce qu'ils firent. Le dîner se passa sans anicroche. Entre personnes snobs et qui essayaient de correspondre au mieux à l’éthique et la convenance, tout s'était dérouler normalement. les rires faux, le champagne qui coule à flot, les coups d’œils indiscrets, les rumeurs infondées, etc... Aaron ne faisait plus attention à ce genre d'ambiance lourde. Il se contentait d'écouter, d'obéir aux ordres d’Éléonore et de laisser le temps passer à son rythme. C'était vraiment lent en fait... Il n'avait même pas le cœur à draguer dans un coin sombre quiconque ne semblait pas dépourvu de charme. Malheureusement, la maîtresse de maison avait d'autres projets pour le démon.

L'ordre avait été très clair ; un homme et sa femme restent pour parler affaire avec la Cantatrice. La femme de l'homme est plutôt frivole et très "coquine", elle a un nombre incalculable d'amants et Aaron était tout à fait son genre. Quel "hasard"... La mission ? Pendant qu’Éléonore s'occupait de l'homme, le majordome s'occupait de la femme. Plutôt efficace. Et puis ils ferraient passer la mort "tragique de ses deux piliers de la société" pour un incendie dans une calèche. Tragique en effet. La mission débutait bientôt. Aaron n'avait pas à particulièrement s'entraîner vu qu'elle était une femme dite facile.

***

La femme était pas vraiment très belle. Le fait qu'elle ait plusieurs amants devait être une rumeur ou alors elle les achetaient. Après tout elle était riche grâce à son mari et son rang. Elle était plus entouré de ses bijoux pour afficher sa richesse que par des hommes pour afficher son sex appeal... Inexistant. Il était presque dégoûté de tenter quoique ce soit. Il n'afficha pas son profond dégoût. Continua de sourire avec son charme tout à fait contrôlé et l'amenait dans une pièce reculer après lui avoir fait comprendre ses fausses intentions. Elle était tellement réceptive et pressée, que le reste d'excitation lors d'une drague n'avait plus aucune sensation... Elle s'était faite tellement vite avoir, qu'il n'avait même pas à l'embrasser, lui chuchoter des mots doux ou lui frôler la joue. Il en avait des frissons d'horreur rien que d'y penser.

Il l'attira dans un placard sombre, et alors qu'elle se collait à lui, il la tua. Lui brisa son petit cou potelé. Elle mourut sans souffrance. Après tout ce n'était que pour tuer la famille, plus spécialement le mari. Pourquoi faire souffrir cette pauvre femme qui n'avait sans doute rien fait ? Il poussa son corps et le laissa dans le placard un instant pendant qu'il sortait en s'époussetant. Son uniforme était impeccable. Ce n'est qu'après qu'il vit le regard fixé sur lui.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Celle-ci sera t'elle la bonne ?   Jeu 4 Avr - 18:31

Alyss était la plus heureuse de toutes! En effet, la réception s'était magnifiquement bien passé, et tous ce qu'elle avait préparer avait été parfait, Aaron ne lui avait rien dit, ni Dame Eleonore. Alors Alyss était des plus heureuses en cette fin de soirée. Les invités étaient tous retourner dans leur chambre après la fin du repas. Alyss avait pour habitude de passer les voir avec du thé pour voir si ils n'en voulaient pas un peu avant de dormir. Elle déambulait donc dans les couloirs avec son plateau argenté ou était posé dessus deux tasses et une théière assorties, le tous en porcelaine. Alyss s'approcha de la chambre de la femme, elle était entrouverte, alors Alyss entra silencieusement à l'intérieur de la chambre.

Aaron était debout collé contre la fameuse invitée, Alyss failli reculer tout de suite de peur de tomber très mal mais quelque chose en elle la poussa a rester là. C'est alors que les deux "amants" , pourrait-on dire, ce sont rapprochés du placard de la chambre. Et là ce fut presque un moment irréel. Alyss vit les mains d'Aaron faire un vif mouvement au niveau du cou de la jeune femme et celle-ci s'effondra, inerte.

Il ne l'avait pas..? Il ne pouvait pas! Il n'avait pas le droit! Le souffle lui manqua soudain. Venait-elle bien d'être témoin d'un meurtre? Perpétrer par son supérieur, majordome du manoir Von Elrich? Elle devait avoir rêvée, cela ne se pouvait, pas ici, pas comme ça! Lorsque le cerveau d'Alyss voulut bien admettre l’impensable, il finit par la faire réagir. Elle remarqua alors le regard d'Aaron rivée sur elle, le plateau en argent lui échappa des mains et vint s'écraser au sol dans un vacarme abominable, les tasses se brisèrent, la théière aussi, et du thé bouillant éclaboussa la jambe droite d'Alyss. Ce fut surement ce qui lui permit de mettre ses membres en marches.

Alyss sortit en trombe de la chambre, jamais ses jambes ne l'avait portée si loin en si peu de temps. Alyss dévala les escaliers, consciente de rien d'autre que sa course éffréner. Elle bifurqua une ou deux fois dans les couloirs et finit par trouver la porte qui donnait sur le jardin. Elle s'y précipita, en passant elle se cogna violemment l'épaule mais sembla ne pas en avoir eu conscience. Elle continua de courir entre les arbres, finalement elle laissa ses jambes ralentir. Elle était à bout de souffle, la course, l'adrénaline, le choc, elle ne savait pas vraiment lequel de ces facteurs en était la cause. Alyss se laissa tomber à terre, sur ses genoux, puis elle tomba toute entière sur le ventre dans l'herbe fraîche. Elle resta ainsi un petit moment, essayant d'analyser la situation, de trouver une autre conclusion que celle à laquelle elle était parvenue. Mais rien ne venait. Finalement elle se laissa rouler sur le dos.

Le ciel était magnifique, d'un bleu nuit presque noire, parsemé de petites étoiles toutes plus brillantes les unes que les autres! Alyss le regarda mais sans le voir, ce qui était assez dommage vu la beauté du ciel en cette nuit fraîche. De nombreuses images ne cessait de tourner dans la tête de la jeune femme, Aaron, cette femme qui tombait sans vie, le coup sec et le bruit qui lui ôtèrent la vie... Alyss n'arrivait pas à s'enlever toutes ces images et ces impressions de la tête. Tout à coup Alyss entendit une branche craquer, elle fit un énorme bond.

Elle se releva en moins de temps qu'il ne faut pour le dire et scruta la nuit devant elle. Malheureusement elle ne pouvait rien distinguer même pas sous son nez, la panique s'empara d'elle à une vitesse inimaginable, ce fut tel qu'Alyss se remit à courir dans l'espoir d'échapper à ce qui avait produit ce bruit. Elle vit un arbre et sans savoir pourquoi elle grimpa dedans à toute blinde, elle n'avait même pas conscience de ses mouvements tout était absolument automatique, une nécessite pour sa survie. Elle s'allongea sur une branche histoire d'être bien calé pour ne pas tomber. Alors elle ne sais pas pourquoi mais elle tendit une main et là elle remarque que tout son corps tremblait sans qu'elle puisse contrôler quoi que ce soit. Elle se sentait vraiment mal, tout autour d'elle commença à tourner, sa vue se troubla et elle tomba dans le noir et le néant, elle s'évanouie là toute seule accroché à sa branche et en pleine panique...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Celle-ci sera t'elle la bonne ?   Ven 5 Avr - 14:10

Il fixa un long moment le seul témoin d'un meurtre. Il était consterné. C'était un record personnel : une demi-journée de service seulement. Il choisissait déjà mentalement la prochaine qu'il allait devoir choisir. Il y en avait quelques unes qui semblait assez potable. Dommage que celle-ci soit déjà morte au yeux du démon. Après tout, ce genre de femme à l'esprit étroit et au respect de l'être humain ne resterait pas sans rien dire. Il ne voyait pas pourquoi il la laisserait vivre. Celle-ci lâcha le plateau en argent. Aaron le regarda s'effondrer, renversant l'argenterie et la porcelaine qui se brisa... Quel plaie. En plus de devoir la tuer, il allait devoir tout nettoyer. Et ce corps sans vie qui traînait. De quoi devait-il s'occupait en premier ? Il se baissa pour ramasser les morceaux de cette magnifique ensemble. Il se releva après avoir épongé avec une serviette le thé restant et poser tout les morceaux sur le plateau. Il remarqua qu'elle était déjà partit. Sans doute elle était trop choquée. Elle avait raison de fuir. Aaron avait tout le temps pour la tuer, on la prendrait pour une folle ou on l'ignorerait. Elle mourra un jour ou l'autre que ce soit de sa main ou de celle d'un autre. La vaisselle brisé et les corps d'abord.

***


Aaron mettait une grande attention dans ce qu'il faisait, il avait une colle dans la main et un morceau de la théière. Il constituait un puzzle en 3D. Il savait que plus jamais il n'utiliserait cette théière s'il la collait comme un humain... Il lâcha le morceau à cette pensée. Et s'il trichait ? Après tout, cet ensemble était chère au cœur d’Éléonore... Même si elle en avait une dizaine d'autres. Et puis sa l'entraînerait non ? Il passa sa main dans ses cheveux, relevant les mèches rebelles. Il plaça ses mains sur les différents morceaux disperser sur la table. Il observa fixement alors que ses yeux s'embrasaient. Oui il sentait son pouvoir augmenter, un peu de vent choqua contre la fenêtre et fit voler les serviettes et les draps de la table. Il se leva et un petit ouragan se forma autour de la porcelaine brisée. Celle-ci sembla s’assembler comme par magie. Elle se colla tout d'abord, puis les fissures disparurent comme si elle n'avaient jamais existé. Le vent disparut après. Le démon fixa son œuvre avec fierté, tout ceci marchait à merveille ~ Il devait éviter d'utiliser ses tours de passe-passe mais ça faisait toujours plaisir de ne pas le faire par soi même. Venait maintenant la question du corps qui était toujours dans le placard. Éléonore avait aussi achevé le mari de façon très propre, sans laissé de trace : du poison dans le thé. Une manière de tuer très féminine à vrai dire. Bien sûr, il avait dut arrêter d'assemblé son puzzle, pour cacher le corps avec celui de la femme. Personne n'oserait entrer dans le placard de leurs chambres. Enfin, il espérait. Il se craqua le cou. Et entendit au loin le bruit d'une calèche qui arrivait. Juste à point ~ Quel timming parfait.

***


Il regarda la calèche fumer comme un rôtit, avec deux corps à l'intérieur. Le parfait scénario : La calèche avait mystérieusement prit feu et le cochet s'était enfuie avec les chevaux. Vu que les corps étaient maintenant calcinés, il n'y aura pas de recherche sur la véritable mort des cadavres. Parfait, parfait. Il regarda avec un sourire satisfait la fumée monter dans le ciel, et la couleur rougeoyante des flammes. Si beau... DOmmage qu'il ne puisse pas rester observer le spectacle. Il devait arranger le cas de l'es servante. Elle devait être rentrée chez elle à l'heure qu'il est, à moins qu'elle soit aller à la police. Toute façon même si la police la croit et vérifie les cadavres ; On peut très bien se briser le cou en tombant et elle ne serait pas au courant de la mort du mari. Donc logiquement elle serait la suspect principale. Quoique, elle n'ai pas l'air aussi intelligente pour concevoir ce plan. Il reprit le chemin vers le manoir alors que des habitants du village d'à côté se pressaient vers la fumée. Il disparut dans la forêt. Il n'avait que quelques kilomètres à parcourir avant d'arriver au Manoir gigantesque des Von Elrich. Il leva la tête vers le ciel qui commençait à s'éclairer tandis qu'il vit la silhouette svelte de son ex servante fuyarde qui avait prit la poudre d'escampette. Qu'est-ce qu'elle foutait sur un arbre ? Elle pensait fuir comme ça ? Elle devait avoir tellement les nerfs qu(elle s'était endormir en tremblant. Il alla la récupérer avec une facilité déconcertante. Point positif il n'aurait pas à la chercher toute la journée en attendant les policiers arrivaient. Il la porta sur son dos jusqu'au manoir. Pauvre enfant. Si jeune...

***

Il observa Alyss endormie, allongée sur un lit simple dans une pièce assez sombre, seulement éclairé par des bougies. Il prenait des précautions après tout. Il se sentiat un peu blasé. Il attendait patiemment qu'elle se réveille pour lui foutre la trouille de sa vie et la tuer. Il l'avait attaché grâce a des sangles sur son lit. Elles étaient bien fixé sur ses mains, ses pieds et son jolie petit cou tout blanc ~ Elle ne pourrait pas bouger. Devait-il la torturer pour faire plus classique ? Oh, non. Trop barbare. Il attendit juste patiemment. C'est quand même dommage... Une si bonne servante qui savait se débrouiller... Que faire ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Celle-ci sera t'elle la bonne ?   Sam 6 Avr - 9:18

Alyss reprit conscience tout doucement. Elle se sentait comme si elle sortait d'un doux rêve... Enfin un doux rêve avec un mal de crâne. S'évanouir ce n'était pas vraiment une de ses meilleures expériences mais elle s'en sortait plutôt bien. Une intuition poussa la jeune femme à ne pas ouvrir les yeux tout de suite. Elle analysa sa situation, elle reposait sur quelque chose de moelleux, de doux, de confortable, rien à voir avec la branche sur laquelle elle s'était réfugiée, on l'avait donc déplacer. Surement sur un lit, c'est la plus logique des solutions. Ce qui venait ensuite était nettement moins logique et nettement moins rassurant. Alyss sentait que ses poings et ses chevilles était attachés, et plutôt pas mal serré en plus. Mais ce qui lui foutait le plus la trouille c'était que son cou aussi portait une attache.

Soudain sa respiration vacilla, elle sut alors qu'elle était cuite, puisque celui qui l'avait mise là ne pouvait être personne d'autre qu'Aaron. Elle ouvrit doucement les yeux et bizarrement ne vit aucune différence... Ah l'obscurité. Tout doucement son environnement lui parut un peu plus discernable. Des bougies. Ça explique tout, l'aspect tamisé de la pièce et le fait qu'elle n'arrivait pas à y voir quoi que ce soit. Alyss tourna la tête à droite et à gauche avant de se rendre compte qu'une silhouette était assise avec le visage braqué sur elle. Ah Aaron. Alyss ne chercha même pas à se défaire de ses liens, elle se savait de toute manière foutue.

- Aaron... Pourquoi tout ceci? Je suppose que vous allez me tuer à en juger par les précautions, elle tira un peu sur ses liens, mais pourquoi pas avant? Ça aurait plus simple, pour vous... et moi

L'angoisse qui étraignait la jeune femme se sentait dans le timbre de sa voix. La boule qu'elle avait à la gorge ainsi que l'attache l'empêchait de parler clairement, en effet un léger tremblement se faisait sentir dans la voix de la servante. Alyss jeta de nouveau un regard circulaire à la pièce. Il y faisait vraiment sombre, Alyss avait toujours détester les endroits sombres, elle ne voyait rien venir, ce qui dans un sens était le principe des endroits sombres, mais elle ne s'y sentait vraiment pas à l'aise. Elle réfléchie, que pouvait-elle bien raconter avant son dernière heure? Le supplier ne servirai à rien, tout comme faire de grande promesses, du style << Laissez moi la vie je n'irai pas à la police, fais de moi ce que tu veux>> cela ne ferait que l'agacer, enfin c'est comme ça qu'Alyss imaginait la façon de penser d'Aaron. De plus Aaron était un bon majordome et méticuleux de surcroît! Il avait surement pensé à tout pour se couvrir, autrement dit Alyss ne pourrait pas le dénoncer ou prouver quoi que ce soit. Mais il restait un détail qui intriguait beaucoup la jeune femme, en effet elle ne comprenait pas pourquoi il ne s'était pas débarrasser d'elle lorsqu'elle était évanouie, ça aurait été franchement mille fois plus simple! Pourquoi avoir attendu son réveil? Pour la faire souffrir? Surement. Après il était peut-être porté sur la torture... Enfin c'était vraiment une façon de faire que Alyss ne comprenait pas. Elle se trouvait là à attendre que son heure vienne. Alors elle repensa à sa tante, à sa vie d'avant, celle qu'elle avait quitté pour venir ici. Tous ses souvenirs d'enfances remontaiten elle, elle revoyait tous ces nombreux moments à jouer avec les enfants des invités que sa tante recevait, elle se revoyait en train d'étudier ou encore dans le Manoir de ses anciens maîtres. Mais ne disait-on d'ailleurs pas que c'est lorsque l'on va mourir que l'on voit défiler sa vie devant ses yeux? Eh bien Alyss était en train de vivre cette expérience, une boule d'angoisse se forma dans son ventre et celle dans sa gorge ne fit qu'augmenter, alors elle ferma les yeux...

Flash-Back

Un beau matin d'été avait démarrer, Alyss venait juste d'ouvrir les yeux dans son lit. Elle s'étira et descendit les marches à toute blinde. La petite Alyss avait à cette époque seulement 8 petites années derrière elle. Et aujourd'hui si elle courait comme ça c'est parce que c'était un jour spéciale, son anniversaire! Elle gambadait, sautillait jusqu’à atteindre la cuisine où sa tante et tous ses amis l'attendaient pour lui souhaiter un bon Anniversaire. Alyss adorait ce jour, elle l'attendait toujours et jamais elle ne fut capable de dormir la veille de ce jour. Alors en ce matin elle reçu un bijoux de sa tante, ainsi depuis ce jour, plus jamais ce bijoux ne la quitta. Elle ne l'oubliait jamais, le portait tous les jours.

Fin du Flash-Back


Du bout du pouce elle caressa la bague que lui avait offerte sa tante, tant de souvenirs, tant de bon moments, Alyss n'aurait jamais cru qu'elle finirait ainsi. Elle attendit doucement et sagement son heure, a quoi bon résister? Tout le monde meurt un jour! Et pour Alyss c'était surement aujourd'hui...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Celle-ci sera t'elle la bonne ?   Sam 6 Avr - 10:06

Il bailla tranquillement tandis qu'il remarqua que les yeux d'Alyss était ouvert et que ses muscles étaient tendus. Il cligna des yeux et continua à observer ses réactions. Elle sentait la peur à plein nez, mais aussi la total résignation. Elle devait s'attendre à mourir... Tellement ennuyeuse... Pas de cri ? Pas de protestation ? Pas de "Démon !" ? Pas de "Vous irez en enfer !" ? Pas de supplication ? Pas de pleure ? Quel déception... Il fit la moue en attendant sagement, peut-être qu'après plusieurs minutes elle essayera désespérément d'obtenir des faveurs pour pas être tuer. Malheureusement, il avait beau attendre... Rien ne vit.

« - Aaron... Pourquoi tout ceci ? Je suppose que vous allez me tuer à en juger par les précautions, mais pourquoi pas avant ? Ça aurait plus simple, pour vous... et moi »

Il voulu rire, elle était tellement innocente. L'homme aime se sentir puissant et les démons aussi. Torturer ses pauvres brebis est un plaisir enfantin. Mais à vrai dire, le fait qu'elle soit si soumise... Lui enlever tout plaisir. Et puis il y avait aussi le fait qu'elle soit la seule servante capable dans le coin après toutes celles qui avaient donner leurs démissions. Peut être devait-il la violer pour lui faire peur ? Non pas intéressant... Et puis Aaron n'était pas du genre à violer, tuer c'est tellement plus excitant. Devais-t-il la tuer maintenant ? Il observa les attaches qui la retenaient. Serait ce de la compassion qu'il ressentait ? L'envie de la libérer ? Quel sentiment étrange... Pourquoi ferrait-il ça ? Elle avait vu le meurtre, une témoin, il fallait la tuer. Oui la tuer, tant pis pour la servante. On s'en fiche après tout... Mais Éléonore avait bien aimer les scones et le thé. Elle avait même senti la différence... S'il la laissait faire la cuisine se serait plus de temps pour lui à traîner sur le toit à rien faire... Rien faire... Pendant plus d'une heure... Il ne savait pas pourquoi, mais il parla au lieu de mettre fin à ces jours :

« - Être un domestique ce n'est pas seulement nettoyer, cuisiner et obéir. Je ne sais pas comment tu as fait pour survivre dans le monde des nobles pour t'être montrer si émotive à la vue d'un meurtre. Ton ancien manoir devait être bien calme. Ici c'est différent. Complot, politique, meurtre. Tout fait parti du quotidien. Écouter les rumeurs, faire en sorte que Dame Éléonore ne se fasse pas empoisonner. C'est mon rôle. Et le tien sera de me soutenir. Seras-tu seulement capable de donner du thé empoisonner tout en servant un sourire innocent ? Seras-tu seulement capable de vivre avec un meurtre sur la conscience ? Tu nous trouve immoral de tuer des êtres humains ? Comment crois-tu que le monde fonctionne. Ouvre les yeux. C'est tuer ou être tuer. Cette femme que tu as vu n'avait sans doute pas fait grand chose à part tromper son mari des millions de fois et de virer une somme d'argent astronomique à des prostitués qui se servaient de cette argent pour se droguer. Le mari lui est beaucoup moins innocent, il y a tellement de sang sur les mains de ceux qui ont été payés par lui. Au moins Dame Éléonore n'a pas peur de se salir les mains. Si tu savais le nombre de crimes que les personnes à qui tu servait gentiment de thé avaient commis. Peut-être se sont même t-il amusés à tuer des villages entiers par pure égoïsme ? Peut-être ont-ils fait des expériences sur des enfants ? Vous ne connaissez rien du monde des nobles, peut-être serait-il mieux de vous tuez tout de suite pour que vous alliez au paradis. Ta tante ne retrouveras pas ton corps et pleurera de désespoir. Au moins tu auras une âme aussi pure que l'eau d'une rivière. Alors ? Est-ce que je vous achève maintenant sans souffrance ou vous continuez à nous servir ? »

Vivre est une chose, vivre avec des meurtres sur la conscience est une autre. Elle avait sans doute des épaules trop petite pour tenir ce rôle. C'est vrai qu'il espérait qu'une servante soit capable de concevoir que donner la mort soit la meilleure solution. Mais tellement peu de gens sont habitués et tiennent trop à leurs croyances. Aussi différentes soit-elles. Il semblait que si cette fille voulait mourir il aurait besoin de recruter quelqu'un d'autres. Il avait eut une idée en postant l'annonce. Pourquoi pas un pauvre chaton abandonné ? Une personne si près de mourir qu'il sera totalement dévoué corps et âme à Dame Éléonore ? C'est une bonne solution...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Celle-ci sera t'elle la bonne ?   Dim 14 Avr - 10:34

- Être un domestique ce n'est pas seulement nettoyer, cuisiner et obéir. Je ne sais pas comment tu as fait pour survivre dans le monde des nobles pour t'être montrer si émotive à la vue d'un meurtre. Ton ancien manoir devait être bien calme. Ici c'est différent. Complot, politique, meurtre. Tout fait parti du quotidien. Écouter les rumeurs, faire en sorte que Dame Éléonore ne se fasse pas empoisonner. C'est mon rôle. Et le tien sera de me soutenir. Seras-tu seulement capable de donner du thé empoisonner tout en servant un sourire innocent ? Seras-tu seulement capable de vivre avec un meurtre sur la conscience ? Tu nous trouve immoral de tuer des êtres humains ? Comment crois-tu que le monde fonctionne. Ouvre les yeux. C'est tuer ou être tuer. Cette femme que tu as vu n'avait sans doute pas fait grand chose à part tromper son mari des millions de fois et de virer une somme d'argent astronomique à des prostitués qui se servaient de cette argent pour se droguer. Le mari lui est beaucoup moins innocent, il y a tellement de sang sur les mains de ceux qui ont été payés par lui. Au moins Dame Éléonore n'a pas peur de se salir les mains. Si tu savais le nombre de crimes que les personnes à qui tu servait gentiment de thé avaient commis. Peut-être se sont même t-il amusés à tuer des villages entiers par pure égoïsme ? Peut-être ont-ils fait des expériences sur des enfants ? Vous ne connaissez rien du monde des nobles, peut-être serait-il mieux de vous tuez tout de suite pour que vous alliez au paradis. Ta tante ne retrouveras pas ton corps et pleurera de désespoir. Au moins tu auras une âme aussi pure que l'eau d'une rivière. Alors ? Est-ce que je vous achève maintenant sans souffrance ou vous continuez à nous servir ?

Alors là Alyss dut bien admettre qu'elle se prit la claque mentale la plus monumentale depuis qu'elle était née. Elle regarda Aaron avec de grand yeux. Elle était extrêmement perturbée... Alors elle pourrait ne pas mourir? Alyss réfléchis, après tout si c'était seulement des mauvaises personnes pourquoi ce serait malhonnêtes de les tuer? Si ces personnes méritaient de mourir alors pourquoi ne pas accélérer le processus naturelle? Alyss réfléchissait à tous ça mais à vrai dire les chaînes l’empêchaient un peu d'avoir l'esprit clair. Elle tirait doucement dessus tout en réfléchissant à quoi lui répondre, elle devait faire fort, elle voulait lui clouer le bec.

- C'est simple, si j'ai survécu c'est que mes anciens maîtres ne tuait personne. Désolé d'avoir réagis comme une fille de 16 ans qui découvre que son patron tue des gens! Vous m'avez bien prévenu que je risquais de surprendre Dame Eleonore avec son amant mais jamais vous ne m'avez prévenu que je risquais de tomber la dessus! Pour vous c'est peut-être un détail insignifiant mais vous oubliez que pour une débutante c'est loin d'être évident! Je ne dis pas que du jour au lendemain je serai capable de tuer comme vous le faites, mais je peux me faire à ce monde, je veux me faire à ce monde! C'est dans ce monde que j'ai choisie de vivre, je dois en assumer les conséquences même si elles consistent en la tuerie de gens que je connaît pas. D'ailleurs je pense que je préfère ne pas les connaitre, ça sera moins pénible... Alors pour vous répondre Aaron, je proclame haut et fort que oui je veux continuer à vous servir vous et Dame Eleonore et à vous obéir en toutes circonstances comme une bonne domestique se doit de le faire. Alors maintenant enlevez moi ces liens, je n'en peux plus, j'en est marre!

Alyss tira sur ses liens, elle commençait à avoir mal partout et elle trouvait cette position horriblement humiliante! Et elle n'aimait pas être vu comme ça, surtout lorsqu'il s'agit de son patron qui est censé avoir une bonne estime d'elle! Alyss regarda enfin Aaron guettant sa réaction, elle espérai plus que tout qu'elle avait été convaincante et qu'elle l'avait peut-être un peu bluffé, même un tout petit peu... En fait elle en doutait beaucoup. Il faudrait beaucoup, beaucoup plus que ça pour bluffer un homme comme Aaron, elle n'y arriverait surement jamais d'ailleurs. Elle ne pensait même pas essayer, en fait elle voulait juste travailler, être payée, vivre tranquille, et réussir sa vie, si il fallait mentir et tuer elle devrait le faire, c'est sur qu'elle allait passer des nuits blanches pendant un bon moment mais elle pourrait s'y faire. Il faudrait juste qu'elle oublie ce qu'elle faisait ou alors qu'elle soit bien consciente des choses qu'avait fait la personne... Et surtout que ce ne soit pas une de ses connaissances... Elle pouvait le faire, elle devait le faire! Elle y arriverait, elle se le promettait! Elle se le jurait! Et elle tenait toujours ses propres promesses! Elle n'en avait jamais brisé une et elle ne commencerait pas maintenant!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Celle-ci sera t'elle la bonne ?   Dim 21 Avr - 15:29

« - C'est simple, si j'ai survécu c'est que mes anciens maîtres ne tuait personne. Désolé d'avoir réagis comme une fille de 16 ans qui découvre que son patron tue des gens! Vous m'avez bien prévenu que je risquais de surprendre Dame Eleonore avec son amant mais jamais vous ne m'avez prévenu que je risquais de tomber la dessus! Pour vous c'est peut-être un détail insignifiant mais vous oubliez que pour une débutante c'est loin d'être évident! Je ne dis pas que du jour au lendemain je serai capable de tuer comme vous le faites, mais je peux me faire à ce monde, je veux me faire à ce monde! C'est dans ce monde que j'ai choisie de vivre, je dois en assumer les conséquences même si elles consistent en la tuerie de gens que je connaît pas. D'ailleurs je pense que je préfère ne pas les connaître, ça sera moins pénible... Alors pour vous répondre Aaron, je proclame haut et fort que oui je veux continuer à vous servir vous et Dame Eleonore et à vous obéir en toutes circonstances comme une bonne domestique se doit de le faire. Alors maintenant enlevez moi ces liens, je n'en peux plus, j'en est marre ! »

Aaron afficha un petit sourire. Serait-elle capable de le faire ? Tuer quelqu'un ? Directement et indirectement ? Avait-il déniché une futur assassin ? Il allait devoir la former à jouer la comédie et à se défendre... Un travail plutôt crevant. Quel plaie. En même temps elle ne semblait pas stupide. Il hocha la tête approbateur. Premier temps, la détacher. Il s'avança et ouvrit chaque sangles avec une lenteur. La journée avait été charger. Heureusement qu'il ne sentait pas la fatigue et que le sommeil était une chose qu'il ne pratiquait que très peu, voir jamais. Il prit un porte bougie et l'intima à la suivre dans les longs couloirs du sous-sol.

« - Nous servir en sachant que vous êtes consciente des meurtres est une belle preuve de courage. Nous aider à les commettre, c'est un acte de fidélité. En général on évite de commettre les meurtres dans le manoir en lui même.Cela éveillerait trop les soupçons. Il va falloir déterminé si vous êtes capable de vous servir de vos charmes féminins et si vous êtes habile de vos doigts pour mettre fin au jour d'un homme. Nous autre membre des domestiques nous ne faisons pas que prendre soin des pièces et du dîner. Nous protégeons Dame Éléonore et veillons à sa sécurité. »

Il traversa un couloir, puis un autre, encore un et finalement, encore d'autres. Les murs se ressemblaient tous, il n'y avait aucune distinction et la bougie n'éclairait pas grand chose. Un vrai labyrinthe. Il se stoppa devant une statue de femme. Il la prit entre ses doigt et tira. Ce qui révéla une porte caché dans le mur 10 mètres plus loin. On entendit vaguement le grincement de la porte qui se dérobait. Le démon entra rapidement et alluma les lampes disposaient dans toute la pièce.

« - Ici c'est le point de contrôle. C'est une sortie comme une autre et un moyen subtil d'observer les personnes coincés dans le couloir. Cependant, on ne s'en sert pas souvent... Il arrive que des prisonniers téméraires arrivent à survivre et à s'enfuir. Bien sûr, la plupart meurent de faim. Mais on peut utiliser un système vieux comme le monde, des leviers pour mettre un terme aux jours de supplice qui l'attend. »

Il pointa du doigt plusieurs leviers de plusieurs couleurs. Sur les murs, il était placé des vitres qui permettaient de voir les couloirs. Il soupira posa la bougie qu'il éteignit et s'avança vers un levier pour l'activer. Celui-ci ouvrit une autre porte, de la lumière naturelle pénétra dans la pièce, il s'avança et se retrouva dans une des bibliothèques déserte du manoir. Il attendit qu'elle sorte et referma la porte caché en tirant un bouquin d'une étagère [Vieux comme le monde], le bouquin ce nommait "Le langage des fleurs" et sa côte était d'un bleu pâle, en cuir. Un belle ouvrage. Il s'assit sur un des fauteuils, se passa une main dans les cheveux avant de l'inviter à s'assoir.

« - Ne vous aventurez pas dans ce labyrinthe. C'est déconseillé. Toute façon moi même je n'y vais jamais. J'ai quelques questions pour vous. Pourquoi tant tenir à nous servir ? Au point de tuer ? Vous semblez plus innocente et pure que ça. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Celle-ci sera t'elle la bonne ?   Sam 27 Avr - 13:14

Alyss vit son patron sourire, il resta pensif un instant. Elle se demandait comment il l'avait trouvée durant sa mini tirade, elle attendit en tirant de temps en temps sur ses liens parce qu'elle en avait sérieusement assez. Ensuite elle le vit qui lui retira ses liens aux bras, au niveau du cou, puis au niveau des chevilles, elle soupira d'aise et se mit assise dans le lit, elle se massa les poignets un instant puis elle porta le regard vers Aaron. Il se saisit d'un porte bougie et l'invita à le suivre dans les couloir, Alyss ne fit pas prier et elle lui emboîta immédiatement le pas.

- Nous servir en sachant que vous êtes consciente des meurtres est une belle preuve de courage. Nous aider à les commettre, c'est un acte de fidélité. En général on évite de commettre les meurtres dans le manoir en lui même.Cela éveillerait trop les soupçons. Il va falloir déterminé si vous êtes capable de vous servir de vos charmes féminins et si vous êtes habile de vos doigts pour mettre fin au jour d'un homme. Nous autre membre des domestiques nous ne faisons pas que prendre soin des pièces et du dîner. Nous protégeons Dame Éléonore et veillons à sa sécurité.

-Je comprend. Mais je sais que je peux y arriver, je suis fidèle et dévouée à Dame Éléonore je ferais le nécessaire pour elle.

Aaron empruntaient des couloirs qui, aux yeux d'Alyss, étaient tous les mêmes, mais lui semblait très bien s'y repérer, elle le suivit de près de peur de se perdre dans ce méandre, elle se demandait comment il pouvait s'y retrouver, de plus l'éclairage était moindre, la bougie n'éclairait vraiment pas grand chose, Alyss avait du mal à y voir devant elle. Tout a coup son patron s'arrêta devant une petite statue qu'il tira, Alyss entendit des mécanismes se mètrent en route, puis elle vit une porte. Quelle astuce! Une porte cachée! Alyss se demandait si il y en avait d'autres dans le manoir, ce serait vraiment géniale, en faisant le ménage elle ouvrirait une porte secrète par accident! Elle sourit à cette idée et la chassa vite de son esprit. Aaron entra dans la pièce derrière la porte secrète, il alluma les bougies et Alyss cligna doucement des yeux la luminosité étant un peu plus élevée.

- Ici c'est le point de contrôle. C'est une sortie comme une autre et un moyen subtil d'observer les personnes coincés dans le couloir. Cependant, on ne s'en sert pas souvent... Il arrive que des prisonniers téméraires arrivent à survivre et à s'enfuir. Bien sûr, la plupart meurent de faim. Mais on peut utiliser un système vieux comme le monde, des leviers pour mettre un terme aux jours de supplice qui l'attend.

Alyss se contenta d'hocher la tête, ne sachant que répondre. Elle observa la salle devant elle, tâchant de se souvenir comment elle y était arrivée, en vain... Elle poussa un léger soupire très discret puis elle reporta son attention sur son patron. Alyss tâcha de se souvenir des leviers, plutôt coloré d'ailleurs! La servante observa les couloirs à travers les vitres sur les mus, rien ne bougeait, logique ils n'avaient pas d'invités... En actionnant un levier une porte s'ouvrit et un jais de lumière pénétra dans la pièce, la lumière du soleil cette fois. Alyss cacha ses yeux un instant, puis elle s'y habitua et elle suivit Aaron. Elle reconnut tout de suite la pièce dans laquelle ils avaient débouchés, une des bibliothèques! Alyss sortit de la pièce et pénétra dans la bibliothèque, Aaron tira sur un livre et la porte secrète se referma, Alyss put lire "Le langage des fleurs" sur la tranche du livre, elle en prit note mentalement. Aaron alla s’asseoir puis il l'invita à faire de même Alyss s'assit en face de lui.

- Ne vous aventurez pas dans ce labyrinthe. C'est déconseillé. Toute façon moi même je n'y vais jamais. J'ai quelques questions pour vous. Pourquoi tant tenir à nous servir ? Au point de tuer ? Vous semblez plus innocente et pure que ça.

-Pourquoi irais-je m'aventurer dans un lieu ou je risque de me perdre? Et surtout de ne jamais retrouver la sortie de ma vie? ,Alyss esquissa un petit sourire à la question de son patron, Pourquoi? Eh bien d'abord parce que je veux garder mon métier, ensuite Dame Éléonore est quelqu'un de bien elle me rappelle un peu ma tante, enfin seulement physiquement. Je veux la servir correctement, je veux faire sa fierté, je ne veux plus être la petite domestique timide et très jeune qui ne sert finalement à rien. Je suis décider à l'aider et à tout faire pour elle, si il faut tuer, je le ferais, ainsi elle sera fière de moi et j'aurai accompli mon vraie boulot de domestique.

Alyss avait parlé posément sur un ton déterminée, elle afficha un petit sourire en baissant les yeux, les souvenirs de sa tante lui revenait en tête, cela faisait longtemps qu'elle ne lui avait pas rendu visite! Elle devrait y passer un de ces jours...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Celle-ci sera t'elle la bonne ?   Sam 18 Mai - 8:44

« - Pourquoi irais-je m'aventurer dans un lieu ou je risque de me perdre? Et surtout de ne jamais retrouver la sortie de ma vie? Pourquoi? Eh bien d'abord parce que je veux garder mon métier, ensuite Dame Éléonore est quelqu'un de bien elle me rappelle un peu ma tante, enfin seulement physiquement. Je veux la servir correctement, je veux faire sa fierté, je ne veux plus être la petite domestique timide et très jeune qui ne sert finalement à rien. Je suis décider à l'aider et à tout faire pour elle, si il faut tuer, je le ferais, ainsi elle sera fière de moi et j'aurai accompli mon vraie boulot de domestique. »

Elle parlait comme si elle avait déjà commit un meurtre... Elle allait sans doute vomir la première fois, avoir des vifs tremblements ou pire être complètement traumatisée et devenir une plaie. Il espérait qu'elle avait assez de détermination pour faire ce genre de tâche. Toute façon les meurtres à sang froid c'était lui qui les commettaient. Après tout, il adorait ça. Tuer, voir le sang couler le long de ses doigts, boire l'âme si possible de ce pauvre mortelle, ennemi de celle avec qu'il avait le pacte. Il se sentit frétiller à cet pensée. Le sang de cette demoiselle avait l'air bon... Mais il ne pouvait pas la toucher. Bien dommage... En parlant de maîtresse, il ne put s'empêcher de sourire. Elle pensait qu'une femme qui commandite un meurtre est comme sa tante ? Éléonore Von Elrich est la femme la plus cupide et égoïste. Sa beauté lui a monter à la tête. Et elle n'hésitait pas à se pavaner. Une vraie dame de la société. Une dame de luxe, si on veut. Elle ne partage le lit qu'avec celle qu'elle veut. Le mariage, elle l'a en horreur. Non que ça déplaise Aaron. Devoir être au botte d'un mari assez stupide pour épouser Éléonore sa aurait été un véritable supplice. Le démon était quelqu'un de irréfléchi la plupart du temps. Mais avec Éléonore il devait peser ses mots. Quel idée de choisir de passer un pacte avec elle. Il aurait du la dévorer dans la forêt au lieu de tergiverser. Il leva les yeux vers Alyss, avec un petit sourire malicieux.

« - Hum... Sa reste à voir. Et si nous testions vos capacités ? Vous m'avez l'air d'une femme charmante mais un tantinet traditionnelle. Seriez vous prête à faire la catin dans les rues pour obtenir des informations ? Il y aura bien une mission pour vous [directement inspiré du rpcb ;D] afin de tester vos capacités. Je vous assure vous n'aurez pas à sortir un poignard. On est plus subtil en général. »

Il y avait un homme dans les quartiers les plus malfamés, qui était propriétaire d'une chambre close malheureusement qui se porte à merveille. Toujours rempli et toujours pleins de prostituées qui proposent leurs services. Une chambre close, la pire chose qui soit. Quand tu y entres, tu n'en sors jamais. Sauf quand tu deviens indésirable. La plupart des femmes se retrouvent enceinte, sont jeté et pleurent jusqu'à la mort. Une torture mentale intéressante. Éléonore n'aimait pas cet endroit. Alors elle voulait l'éradiquer. Sans doute un désir de bonne action. Si l'on veut. Ces femmes étaient toutes désespérées. Supprimé la boîte c'est les retrouver à la rue. Mais c'était sans doute mieux pour qu'elle se force à survivre tant qu'elles sont encore jolie. Au pire il y aura d'autres chambres closes.

« - Nous commencerons demain. Avez-vous des vêtements mettant en valeur votre poitrine ? Et des jupe pouvant mettre en valeur vos jambes ? Facile à enlever de préférence ? Et aussi, avez vous le moindre scrupule à séduire un homme en vous dandinant ? »

Aaron pouvait tuer tout les membres de l'administration et le propriétaire très rapidement. Mais ce serait un très bon entraînement. Et si ça tournait mal, il pourrait encore rattraper la situation. Après elle pouvait avoir des talents cachés. Elle est jeune et jolie. Tout ce qu'une catin doit avoir. Il se leva avec un sourire. Qu'allait-être sa réponse ? Il n'allait pas la virer si elle ne voulait pas, mais il espérait qu'elle dirait oui. Cela pourrait être amusant ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Celle-ci sera t'elle la bonne ?   Jeu 27 Juin - 13:16

Alyss regardait Aaron, elle le voyait sourire puis son visage passait par différentes expressions, toutes plus différentes les unes que les autres. Elle se demandait a quoi il pouvait bien penser. Elle ne dit rien et se contenta d'observer sagement, comme toujours. Tout à coup Alyss vit un petit sourire se dessiner sur les lèvres d'Aaron tout en la regardant, elle le regarda interrogatrice puis il parla:

- Hum... Sa reste à voir. Et si nous testions vos capacités ? Vous m'avez l'air d'une femme charmante mais un tantinet traditionnelle. Seriez vous prête à faire la catin dans les rues pour obtenir des informations ? Il y aura bien une mission pour vous afin de tester vos capacités. Je vous assure vous n'aurez pas à sortir un poignard. On est plus subtil en général.

Alyss sentit son sang ne faire qu'un tour. Une sensation de chaud-froid l'envahit, elle ne laissa rien paraître, se contenant du mieux qu'elle en était capable. Aaron ne devait pas voir sa sensation de panique. Faire la catin ? Elle ne l'avait jamais fait, elle ne savait pas si elle était assez attirante pour ça... Est-ce qu'elle serait capable de séduire un inconnu ? Pire, un homme qui lui faisait horreur ? Alyss avait des appréhensions, et elle étaient nombreuses, mais elle se devait de dire oui, elle se devait d'essayer, c'était son devoir en tant que domestique de la famille von Elrich.

- Oui, oui je pourrais y arriver. Je me dois d'y arriver. Et je suis déterminée, je sais que je pourrais le faire.

Alyss se sentait trembler, il ne fallait pas qu'Aaron ne s'en rende compte, alors elle croisa ses mains dans son dos. Elle continuait d'observer Aaron, il se remit a parler:

- Nous commencerons demain. Avez-vous des vêtements mettant en valeur votre poitrine ? Et des jupe pouvant mettre en valeur vos jambes ? Facile à enlever de préférence ? Et aussi, avez vous le moindre scrupule à séduire un homme en vous dandinant ?

Alyss réfléchit un instant repassant ses robes et jupes, cherchant une tenue affriolante. Elle n'en avait pas, mais en traficotant une robe ou en combinant deux tenues elle pourrait arriver a un résultat convaincant. Elle sourit doucement, elle s'apprêtait a faire quelque chose d'horrible mais elle n'avait pas le choix, elle devait faire ses preuves pour Aaron.

- Oui, je peux trouver ça. Je ferai de mon mieux pour mener cette mission a bien. Je sais que je peux y arriver et j'espère que vous serai satisfait. Puis-je me permettre de vous demander quand nous devons nous rendre là-bas ? Que je sache pour quand ma tenue doit être prête.

Alyss soutenait le regard d'Aaron, elle était vraiment déterminer a réussir sa première mission, elle devait faire ses preuves et elle y arriverais, Aaron et Eleonore seraient tous les deux fièrent d'elle et alors elle serait une vrai domestique de la maison von Elrich.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Celle-ci sera t'elle la bonne ?   

Revenir en haut Aller en bas
 

Celle-ci sera t'elle la bonne ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Celle-ci sera t'elle la bonne ?
» La masse haitienne sera-t-elle toujours perdante ou abusee?
» Autour de la "retraite" de Leslie Manigat
» Mafia Wars [PV Storms]
» Yamiko ~ Celle qui sera toujours libre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kuroshitsuji Dynasty RPG :: Archives :: Rp abandonnés.-