« C'est votre destinée que vous tenez en main. Prenez soin de bien choisir votre chemin »
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une excursion on ne peut plus... Agréable. ( Ouvert à tous, mais particulièrement destiné à Alexaria Lionphontivus.)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité
MessageSujet: Une excursion on ne peut plus... Agréable. ( Ouvert à tous, mais particulièrement destiné à Alexaria Lionphontivus.)   Ven 23 Juil - 1:15

La matinée était déjà bien entamée.
Le soleil resplendissant de clarté, illuminait le paysage de part ses rayons transcendants et immaculés.
Le ciel s’était paré d’une fine frêle et blanche couverture nuageuse, laissant allégrement transparaitre de trop présentes éclaircies, éclaircies ajoutant encore plus de luminescence à ce paysage manquant cruellement de contraste.
Les oiseaux gazouillaient, caquetaient, la rivière poursuivant inlassablement sa course effrénée, à travers les roches sublimées par l’éclat de ce fameux astre solaire, offrait un doux et récurant murmure à qui daignait l’écouter.
C’était un paysage assurément… Détestable, trivial et incommodant à souahit aux yeux de la jeune Eleanor Livingston, tant de clarté, s’en était presque indécent.
Mais la situation requérait de se faire force, sa jeune maitresse, Alexaria Lionphontives, avait parlé, et ses dires ne peuvent en aucun cas être contestés, telle est la clause essentielle et fondatrice, de leur arrangement.
Il faut cependant reconnaitre que l’idée soudaine de cette excursion, de se pique-nique champêtre et ce émanant de la jeune duchesse , habituellement plus attirée vers la diversité des boutiques, diversité faisant l’attrait des grandes métropoles et réellement étrange, pour ne pas dire inquiétante.
Tout du reste, elle laissa Eleanor en proie au songe.
Songeries et réflexions l’ayant conduite vers un dénouement qu’elle jugea divertissant, un mince, pour ne pas dire indécelable rictus se dessina sur ses lèvres.

. « A -t-elle, prit cette décision, en connaissance de mon aversion envers ces paysages s’illustrant de part leur luminescence » Pensa la jeune démone.

Son sourire ne désemplit pas à l’évocation de cette éventualité.

« Cette jeune fille est assurément et indéniablement intéressante! » Songea-t-elle.

La jeune fille quant à elle, porteuse d’un sourire aussi éclatant que ce détestable endroit, et vêtue pour l’occasion d’un ensemble cyan composé d’une tunique nouée à la taille par l’intermédiaire d’épais lacets gris, et d’un short permettant l’alliance entre sportivité et grâce, semblait bien plus à son aise.
Après une contemplation méticuleuse de l’endroit en question, Elle s’arrêta brusquement devant la jeune Eleanor lui lançant un regard inquisiteur, elle attendait vraisemblablement quelque chose.
Ne sachant trop que faire, Eleanor posa respectueusement et avec toute l’élégance la caractérisant un genou à terre, avant de déclarer d’un ton solennel:

« J’ai pris soin de vous préparer un encas que je vous sais apprécier, milady, une tarte aux fruits exotiques agrémentée d’un coulis de cassis, voulez vous que je dresse ce qu’il fera office de table ou… »
Visiblement indifférente aux déclarations de sa servante Alexaria, lui tournait le dos, le regard haut et sans conteste plus intéressé par l’agencement des nombreuses formations nuageuses que par l‘élaboration de son déjeuner.
Eleanor, dans un premier temps dubitative continua finalement sa tirade interrompue inopinément:

« …Ou bien désirez-vous profiter davantage de la sérénité de ce lieu, avant de vous sustenter? »

« Quelle question sans fondement « se blâma, Eleanor.
Il est évidant que la jeune duchesse avait autre chose en tête à l’heure actuelle, mais l’on pénètre pas si aisément en l’inconscient de ce jeune être, et le protocole ne doit pas, pour quelque raison de ce soit se voir altérer, en effet l’heure du déjeuner approchait et une servante digne de ce nom de doit pas passer outre cela.

« Pardonnez mon insistance, ainsi que mon impolitesse, jeune maitresse mais es que quelque chose vous importune? »
En lui assénant une question si directe, Aleanor crut entrevoir la possibilité de respecter le planning journalier, mais n’eut-elle pas commit une sinistre erreur?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Une excursion on ne peut plus... Agréable. ( Ouvert à tous, mais particulièrement destiné à Alexaria Lionphontivus.)   Ven 23 Juil - 11:53

Alexaria tournait toujours le dos à sa servante mal aimée. Elle continuait à regarder le ciel, à sourire mais son regard était tout plein d'indifférence pure et simple. Ignorant les questions inutiles de sa fidèle domestique, elle marcha jusqu'à être au bord de la rivière éclatante.

"Je n'aime pas le cassis, tu devrais le savoir, répliqua-t-elle, en se retournant pour faire face au visage calme d'Eleanor, un sourire sadique sur le visage. Ne trouves-tu pas ce paysage magnifique et éclatant ? Aah, quelle beauté...!"

Elle avait dit cela en s'étirant et en ignorant le regard asassin que lui lançait la jeune femme.

"Pourquoi ne plongerais-tu pas dans la rivière ? continua-t-elle. Je suis sûre que l'eau est bonne. Et je sais comme tu aimes nager !"

Le visage d'Eleanor se crispa et elle serra les poings. Malheureusement pour sa maîtresse, elle se reprit très vite. Alexaria lui tourna une nouvelle fois le dos, les bras croisés au dessus de la tête. Elle semblait bien s'amuser. Après tout, énervé quelqu'un de puissant qui ne pouvait rien lui faire était un jeu très amusant et surtout divertissant. Elle voulait la pousser à bout, elle voulait qu'elle ne puisse plus se contenir et lui montrer qui était la meilleure. Voyant qu'Eleanor ne bougeait pas et ne disait rien, Alexaria s'assit.

"J'ai faim, dit-elle simplement. Tu vas devoir me préparer une autre tartre. Tu devrais être contente, je ne te fais pas revenir au manoir : tu peux profiter de la vue, finit-elle avec un immense sourire.

Oui, cette journée allait vraiment amuser la jeune duchesse.


Dernière édition par Alexaria Lionphontivus le Ven 23 Juil - 20:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Une excursion on ne peut plus... Agréable. ( Ouvert à tous, mais particulièrement destiné à Alexaria Lionphontivus.)   Ven 23 Juil - 14:22

La jeune duchesse ne répondit pas aux attentes de conformité dument convoitées par sa fidèle servante.
Qui plus est, elle était semble-il, et contre toute attente ,animée d’une persistance envie de jeu et de divertissements.
Divertissement résonants en l’esprit d’Eleanor comme étrangement similaire à de futures et inexorables contraintes.

« Qu’il en soit ainsi, Milady, je ne peux m’opposer à quelconque de vos frasques. » Pensa-t-elle.

Avant de ponctuer ses réflexions d’une sordide mais non moins lucide pensée, s’alliant une fois encore à son sourire resplendissant de sincérité.

« Mais jusqu’ou seriez-vous prête à aller pour m’éprouver, seriez vous capable de franchir la barrière de la compromission?

La situation était indubitablement très intéressante, mais nécessitait, aux yeux de la démone, encore plus d’extrémisme pour arriver à son paroxysme d’intérêt, toutefois il n’était pas de son ressort d’attiser davantage la braise.
Qui plus est, Eleanor avait , en sa qualité de servante, des obligations à respecter, et il faut le dire ce manquement à l’emploie du temps était réellement bien moins attrayant pour elle, c’en était même incommodant.

Devant sa maitresse assise et la vraisemblable complainte de son estomac, Eleanor saisit la tarte dont émanait un délicat et agréable fumet, avant d’adresser ses plus plates excuse à sa jeune maitresse certainement mécontente d’une réaction si pondérée.

« Jeune dame, étant donné que la semaine dernière vous vous étiez délecté de cette même composition j’eus crus préférable de renouveler l’expérience, mais n’ayez aucune inquiétude j’avais pris soin d’en préparer une autre, cette fois-ci pourvue d’un nappage chocolaté, et ce en cas d’incident …incommodant, quoi de plus naturel, en soit »

Devant la mine boudeuse et outragée de la jeune Alexaria, Eleanor reprit:

« Vous n’aurez donc pas l’ennuie de me voir œuvrer en un lieu si…. Resplendissant. » Finit-elle, plus qu’amusée.

Eleanor, dressa promptement la table, d’un vif mouvement superposa une nappe d’un chatoyant éclat vert, couleur favorite de la jeune duchesse, à la fois soyeuse et douce sur la table en question, dépourvue de toute vétusté, malgré l’endroit relativement sauvage dans le quel Alexaria et elle-même se trouvaient.
Tout était calculé, minuté, expertisé, les moindres de ces mouvements avaient subit une évaluation scrupuleuse, rien dans ses agissements ne laissait supposer un quelconque doute. C’était une servante plus qu’irréprochable.

Se remémorant une parole de sa maitresse: « Pourquoi ne plongerais-tu pas dans la rivière », elle serra le poingt, tout en se parant d’un sourire léger elle rétorqua:

« My lady, vous ne vous délesterez pas de ma présence à vos cotés si facilement, comme le stipule notre arrangement, je serai votre ombre, votre fidèle et disponible servante,et ce jusqu’à votre satisfaction pleine et entière, mais seriez vous entrain d'éprouver, de tester mon abnégation? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Une excursion on ne peut plus... Agréable. ( Ouvert à tous, mais particulièrement destiné à Alexaria Lionphontivus.)   Ven 23 Juil - 20:38

Alexaria commençait à en avoir marre. Cette servante... Comment pouvait-elle ne pas s'énerver ? En plus de ça, elle avait réussi à supprimer le problème de la tarte et à l'humilier. Mais que pouvait dire Alexaria ? Eleanor était parfaite et ne l'avait pas directement offensé. Elle prit la nouvelle tarte et commença à la manger, comme à son habitude quand aucune personne noble n'était là, avec les mains. Elle était... savoureuse, aussi parfaite et irreprochable que la personne l'ayant préparé. Mais elle n'en fit rien savoir et continua à la manger avec une mine boudeuse.

« My lady, vous ne vous délesterez pas de ma présence à vos cotés si facilement, comme le stipule notre arrangement, je serai votre ombre, votre fidèle et disponible servante,et ce jusqu’à votre satisfaction pleine et entière, mais seriez vous entrain d'éprouver, de tester mon abnégation? »

Alexaria faillit s'étouffer avec le bout de tarte qu'elle était en train de mâcher il y a peu. « Grillée », pensa-t-elle. Mais elle ne se laissera pas abattre.

« Que t'imagines-tu encore ? Baah, après tout il fait chaud. Tu dois avoir des hallucinations. Ou sinon, c'est ton immense intelligence qui se manifeste. Je te le conseille encore, tu devrais aller dans la rivière ! »

Elle avait dit ces derniers mots sèchement. Jamais elle n'avouerait qu'elle voulait la pousser à bout. Après tout, Eleanor était sa servante, sa domestique, elle n'avait pas à se révolter. Tout en finissant sa tarte, elle réfléchit à un autre moyen. Elle la mettrait à bout aujourd'hui, elle le savant. Tout à coup, un immense sourire sadique traversa son visage. Elle avait trouvé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Une excursion on ne peut plus... Agréable. ( Ouvert à tous, mais particulièrement destiné à Alexaria Lionphontivus.)   Lun 26 Juil - 0:14

Alexaria s’évertuait avec obstination à nier les réelles raisons de ses agissements, à réfuter la thèse de sa jeune servante.
C‘était d‘ailleurs un choix estimable car, le cas échéant, l’amusement suscité par ce « jeu » de tout les instants, s’en serrait vu bien amoindrit.
Cela aurait était également en quelque sorte un aveux d’échec, et ça Eleanor le savait pertinemment, sa jeune maitresse ne saurait l’admettre, elle n’avait donc pas, et ce à son plus grand enchantement, à redouter une telle complaisance.
Alexaria avait fini par daigner gouter à la tarte qu’Eleanor avait préalablement composé, et en juger par l’instauration d’un profond silence dès la première bouchée et par l’absence de réflexions péjoratives, elle devait plausiblement lui convenir.
Eleanor en fut véritablement rassurée et contentée, en cas d’autre refus, elle se serait en effet vue dans l’obligation de remédier à la question sur place…
Assurément perspective peu attrayante aux yeux de la servante, vouant un déplaisir toujours bien encré envers l’éclat de luminescence caractérisant ce lieu.
Visiblement outragée et ébranlée de part la conclusion qu’Eleanor établit quant à au comportement employé à son encontre Alexaria paru un instant interloquée avant d’ encourager à nouveau vivement cette dernière, à rejoindre et ce au plus vite, le ruisseau tout proche, afin de se délester d’idées « infondées ».
La jeune Eleanor, subitement moins souriante, répondit cependant contre toute attente:

«Soit, Jeune Dame, si une chose si prosaïque suffit à vous contenter , il est de mon devoir que de m’exécuter. »

Elle s’inclina révérencieusement, lui servit un verre de sa boisson préféré, un extrait de fruits, dénoua promptement le tablier immaculé qu’elle portait à la taille le plia soigneusement, consciencieusement même, avant de l’apposer subtilement en la table de camps parée de vert. Avant de cheminer jusqu’au cout d’eau.
Elle regarda dans la direction de la jeune fille, incrédule, lui adressa un rutilant sourire, puis plongea d’un mouvement empreint de grâce et d’aisance en la rivière glacée.
La sensation d‘étreinte fugace et la vigueur du froid, n’étaient que peu agréable, mais toutefois supportables.
Elle se délesta de ces sensations quelques secondes plus tard, en s’extirpant , sans grands regrets, de manière placide de l’eau. Et n’avait vraisemblablement pas les mains vides…

« Jeune Maitresse, vous aviez indéniablement vu juste… Cet écart ne fut pas dénué de sens, en plus de vous avoir, je l’espère divertie, j’ai qui plus est fait une singulière acquisition, acquisition me permettant d’agrémenter votre table jusqu'alors bien terne. » Déclara-elle.

Elle dévoila le contenu jusqu’alors dissimulé, figurant en ses mains refermées: De scintillants éclats de cristaux, transcendés par les rayonnements du soleil.
Après une disposition fructueuse, mêlant avec brio fleurs er pierres provenant de la cursive visite d’Eleanor en milieu humide, pierres à l‘éclat bleuté se mariant à la perfection avec le vert émeraude du napperon, la table était tout bonnement resplendissante.
La jeune Eleanor reprit ,une fois sa quête d’esthétisme pleinement assouvie:

« J’espère que vous saurez me pardonnez d’avoir perdu tant de tant en futilités, My Lady, mais un être tel que vous dois en toute circonstance disposer du meilleur qu’il est imaginable de lui offrir. »

Mais Eleanor, n’eut guère le temps de contempler le fruit de son labeur, elle s’aperçu que la jeune duchesse était en effet visiblement affublée d’un bien étrange sourire…
Que pouvait-elle bien encore lui réserver?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Une excursion on ne peut plus... Agréable. ( Ouvert à tous, mais particulièrement destiné à Alexaria Lionphontivus.)   Lun 26 Juil - 10:47

Alexaria avait toujours son sourire sadique aux lèvres mais dans sa tête, c'était tout autre chose. Elle avait vraiment sauté dans la rivière... Cette imbécile de servante parfaite avait sauté. En plus de ça, elle avait ramené des trucs sans intérêt ! Alexaria n'aimait pas quand tout le monde faisait exactement tout ce qu'elle disait. Pourquoi n'avait-elle pas résisté un peu plus ? Elle repensa à son plan. Comment Eleanor allait-elle réagir ? Peut-être saurait-elle tout de suite... sûrement. Devait-elle renoncer ? Elle pourrait facilement l'humilier sans qu'Alexaria ne puisse dire quoi que ce soit, un peu comme d'habitude. Que pouvait-elle faire ? Elle n'aimait pas se tracasser la tête comme ça. Rah, monde cruel !!
Alexaria avait perdu son si beau sourire (<= ironie) et s'était allongée par terre, les mains derrière la tête. Renoncer, changer ou continuer... quelle était la meilleure solution ? Renoncer voulait dire ne pas s'amuser jusqu'à la rentrée au manoir. Changer voulait dire attendre pendant longtemps et peut-être ne jamais trouver de solution et continuer voulait sûrement dire être humiliée... Et si Eleanor tombait dans le piège ? Alexaria ne la voyait pas du tout comme ça et si l'on regardait bien, elle n'était jamais tombée dans un seul de ses grands pièges... mais là, c'était différent... non ? Alexaria se leva et joua avec les cristeaux, la tête sur la table, le regard indifférent. Après tout elle n'avait rien à perdre...?
C'est alors qu'elle s'évanouit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Une excursion on ne peut plus... Agréable. ( Ouvert à tous, mais particulièrement destiné à Alexaria Lionphontivus.)   Mar 27 Juil - 1:15

Eleanor, ruisselante, laissait avec aisance se verser en le sol sec ,de fines perles humides et translucides que l’on pouvait facilement confondre avec le précieux mais non moins amer liquide lacrymal.
Les vains et répétés efforts déployés par cette dernière ne portaient inexorablement pas leurs fruits.
De la plus subjuguant preuve d’abnégation, aux petits gestes quotidiens, en passant par de nombreux aveux de complaisance, rien ne suffisait à satisfaire la jeune et ésotérique Alexaria.
Le problème résidait certainement en ses tentatives fortuites et vite contrecarrées ayant pour objectif de prendre l’ascendant sur l’expérimentée Eleanor.
L’on aurait pu penser qu’Eleanor, de part sa nature méphistophélique, se complairait aisément en cette situation après tout respectueuse de leur arrangement, rien en outre ne la forçant à en faire autrement. Mais ce ne n’était nullement le cas, elle voulait en effet assurer un service compétant, irréprochable, et ce jusqu’à la fin .
Cela faisait parti de ses principes inaliénables, principes ayant bâtis l‘être qu‘elle est aujourd‘hui et demeurera à jamais.
Devait-elle alors laisser sa jeune duchesse l’emporter sur elle, et ce au risque de voir sa condition se dégrader, mais surtout de perdre tout attrait en leur relation?
Certainement pas, la situation s’en verrait certainement incommodante et dénuée de sens et ce, pour elles deux.
Il fallait donc trouver un autre moyen de provoquer un bonheur, une allégresse décidément bien ardus à dénicher.
Subitement, Eleanor fut interpelée, interloquée par un détail qu’elle trouva véritablement fascinant.
Alexaria, qui jusqu’alors avait fait montre d’un inintérêt proche du dédain à l’égard des irradiants cristaux faisant office de découverte, semblait soudainement leur vouer un intérêt tout particulier.
Cella suffit amplement à suscité la curiosité et le questionnement de la jeune Eleanor.

« Un comportement si changeant, vous d’ordinaire si inflexible ne vous sied pas à merveilles Milady. » Estima-elle, sourire aux lèvres
.
Tout en ponctuant cette affirmation d’un inquiet et pourtant languissant:

« Quelle supercherie me destinez-vous encore, My Lady? »


Toujours entrain d’œuvrer avec ses semblerait-il nouvellement appréciés cristaux, et ornée d’un sourire se voulant sadique, dissipé par une mine désœuvrée elle sembla sombrer, défaillir.
Elle s’évanoui.
Eleanor, rattrapa son corps inerte, avant même qu’il n’effleure le sol.
La souleva à bout de bras, et en prenant gare de ne pas la mouiller, et l’emmena jusqu’à un endroit plus ombragé, avant de la déposer au pied d’un arbre, probablement un merisier au vu de ses feuilles à la fois caduques et dentées.
Eleanor pensa:

« Es ce donc, cela votre nouvelle idée destinée à m’éprouver?
Astucieusement joué, vous savez à quel point votre santé m’est importante pour ne pas dire inestimable… Bien, qu’il en soit ainsi… »


Sans mot dire Eleanor, alla humecter un mouchoir, qu’elle compressa par la suite et appliqua délicatement sur le front d’Alexaria, avant d’aller chercher à la table, de quoi remplir son estomac.

« My Lady, vous ne me décevez assurément pas , vous êtes aussi intéressante que j‘aurais pu l‘espérer» murmura-elle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Une excursion on ne peut plus... Agréable. ( Ouvert à tous, mais particulièrement destiné à Alexaria Lionphontivus.)   Mar 27 Juil - 11:21

Alexaria attendit encore un bout de temps puis fit mine de regarder autour d'elle en prenant le mouchoir humide, étant tombé. La suite des opérations commençait maintenant. Tout allait se jouer maintenant.
Eleanor était debout devant la table et cherchait bizarrement quelque chose. Alexaria prit son courage à deux mains et se lança, un grand sourire aussi sincère que possible sur les lèvres et les yeux brillants.

« Eleanor ? Où sommes-nous ? »

Elle avait demandé ça avec un immense sourire, révélant ses belles dents blanches, et d'une voix aigue. Il paraissait qu'elle était comme ça. Du moins quand elle utilisait son premier caractère.

« Baah, ce n'est pas grave ! Dis, tu as faim ? Il y a du gâteau ? Je vais t'en donner, ne bouge pas ! »

Faire la gamine était plutôt amusant... En tout cas, elle espérait de tout coeur que sa technique marcherait et que la dernière phase se passerait sans problème.
Sans attendre la réponse de sa dévouée servante, elle courut jusqu'à la table, fit mine de voir pour la première fois la tarte non désirée, la prit et fit s'asseoir sa jeune servante peut-être contre son gré.

« Fais "aaaah" ! »

La grande personne s'exécuta et, juste pour savoir quelle tête elle ferait, Alexaria, au lieu de mettre la tarte dans la bouche, la mit à côté... deux fois de suite.

« Ah mince ! Je vais t'essuyer ! »

Elle prit la serviette humide qui avait été servie pour son front et la frotta un peu partout sur le visage de sa domestique. Sans attendre un geste de sa part, elle continua son jeu :

« Jouons à un jeu ! Je veux jouer... à quoi pourrait-on jouer ? Ah... je sais !! Jouons à cache-cache ! Tu compte jusqu'à 5000 et après tu me cherches. D'accord ? Dis oui, s'il te plaît, s'il te plaît !!! »

La dernière phase du plan allait commencer. Tomberait-elle dans le piège... ou pas ?
Qu'allait-il bien pouvoir se passer ?


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Une excursion on ne peut plus... Agréable. ( Ouvert à tous, mais particulièrement destiné à Alexaria Lionphontivus.)   Sam 31 Juil - 23:33

Eleanor n’eut le temps de vaquer davantage à ses occupations culinaires, de s’adonner à la confection d’un gracile encas que sa jeune maitresse, sans verser dans la théâtralité mais pourvue de la conviction d’une talentueuse actrice feignait un réveil agité, ainsi qu’un égarement persistant.
Eleanor vraisemblablement divertie et flatté par le déploiement de tant d’ingéniosité, et ce dans l’unique optique de la confondre, s’avança diligemment pourvue de son inaliénable grâce vers la jeune duchesse, tenant en ses mains une part de la tarte ayant préalablement gagné les faveurs de la jeune fille.
La servante s’agenouilla prestement aux cotés de la jeune duchesse, lui tendît avec sympathie la part de tarte apposée délicatement en un assiette s’illustrant de part son éclat, et lui asséna, presque malgré elle, le froid contact de sa main appliquée sereinement sur son front, avant de la retirer avec vigueur.
A cet instant, les pensées d’Eleanor étaient toutes tournées vers la visualisation de ce que la jeune Alexaria projetait de faire, en adoptant un comportement si enfantin, ne lui seyant au demeurant pas à merveille.

« Jeune maitresse, votre composition est digne de l’intérêt que je vous porte. Et bien soit ,je vous laisserez vaquer à ce qu’il vous plaira afin de me nuire, si le cœur vous en dit, cela n‘accentuera que plus le divertissement suscité.» Pensa-elle

Alexaria quant à elle, était illuminée d’un semblerait-il, jovial au possible, d’un incandescent sourire.
C’était assurément une actrice émérite.
Devant un tel revirement de situation Eleanor, souriante déclara avec un soupçon d’ironie, afin de lui prouver qu‘elle n‘était pas dupe.:

« Jeune fille, que vous me semblez gracieuse tout à coup, cette amnésie partielle vous aurait-elle également fait oublier votre mauvaise humeur?…Je ne peux donc que la gratifier d’avoir accompli une tache qui m’apparaissait herculéenne. »

Alexaria animée d’une inénarrable vigueur se redressa, emportant avec elle une servante stupéfaite, éberluée.
Cette dernière ne voulant pas laisser tarir tant d’efforts, et ce certainement à deux doigts de leur concrétisation, fit ingérer de manière on ne peut plus singulière une part de tarte à Eleanor, interdite. Manquements, indéniablement planifiés, elle rata à deux reprises la bouche faisant don, au passage, à sa dévouée servante d’une barbe colorée et voluptueuse.
Avant de lui essuyer sans grand soin et avec véhémence le visage.
Sachant garder son sang froid en toute circonstance, et ayant connaissant de l’aversion profonde de la jeune Alexaria à l’égard de ses réactions pondérées, Eleanor répliqua à cet assaut masqué sous de merveilleuses attentions, par des mots eux-mêmes agrémentées d’un soupçon de bel et faux contentement:

« C’est un insigne honneur que de recevoir quelconque don de votre part, jeune maitresse. » Pouffa-elle.

Mais la quête de frivolité entreprise par la jeune Alexaria, n’était certainement, pas encore poussée à sa quintessence.
Indéniablement pas, même.
Soudain comme, habitée par l’inspiration, cette dernière gravita joyeusement autour d’Eleanor ayant regagné son inébranlable stoïcisme, tout en quémandant inlassablement une partie de cache-cache en sa compagnie, partie indubitablement synonyme de phase quant à la débâcle qu’elle programmait pour Eleanor, mais cette dernière n’avait gère l’ascendant, ou même le choix.

« Tant de facéties! Cela n’est pas digne de votre rang, jeune fille.
Mais soit,… un petit écart ne saurait ébranler votre grandeur.
Cependant, il n’est pas nécessaire de m’apitoyer de la sorte, vous avez parfaitement conscience que je ne suis en mesure de ne rien vous refuser, Milady, mon être n’existe que dans le but de vous servir. ..»


Tout en se retournant vers l’arbre, qui connaitra assurément l’interminable décompte elle ajouta munie d’un scintillant sourire:

« J’ose cependant espérer que votre plan est bien huilé, My Lady. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Une excursion on ne peut plus... Agréable. ( Ouvert à tous, mais particulièrement destiné à Alexaria Lionphontivus.)   Dim 1 Aoû - 15:13

« Joue-t-elle la comédie ou est-elle vraiment si stupide qu'elle n'a pas compris ce que je comptais faire ? »

Se demanda la jeune Alexaria en prenant la direction de la forêt à côté de l'éclatante rivière bleue. Elle ne savait vraiment que penser... Elle était sûre qu'à un certain moment, elle avait refait la tête indifférente et énervée de son "méchant caractère", comme elle l'appelait si bien.
Mais le principal était qu'Eleanor accepte de jouer à ce jeu si ennuyeux qu'était le cache-cache, non ?

« 56 pas en avant, après 810 à droite, 354 à gauche puis 23 à.... où ? »

Alexaria s'arrêta quelques secondes. Pour parvenir à la cachette qu'avait trouvé la fille du bourgeois qui avait fugué il y a peu, il fallait faire 23 pas à droite, peut-être ? La jeune fille ne s'inquièta pas : elle savait qu'elle retrouverait la mémoire après avoir fait le nombre de pas dans la direction qu'elle connaissait déjà. Elle commençait déjà les 810 de droite. Elle continua pendant au moins six minutes et s'arrêta soudainement... Elle s'était trompée dans les chiffres ! Elle était passée de 50 à 80.
Pensant fermement que le nombre de pas était primordial pour arriver à l'endroit prévu, elle rebroussa chemin, en comptant, puis, après quelques minutes, reprit sa route.
Arrivée à 810, elle prit le chemin de gauche, si l'on peut appeler ça un "chemin", et, cette fois-ci, récita les chiffres oralement. Les 354 pas accomplis, elle s'arrêta de nouveau et regarda autour d'elle. 23 pas, ce n'était pas grand chose.
Elle recommença à marcher en pensant à Eleanor. Avait-elle finit de compter ? C'était sûr. Mais peut-être était-elle vraiment tombée dans le panneaux et l'avait prise au pied de la lettre. Dans ce cas-là, elle devait être en train de chercher dans les cachettes les plus faciles, son premier caractère étant si naïf et imbécile.
Alexaria se figea. En pensant à cette idiote de domestique sadique, elle en avait oublié de passer les chiffres dans sa tête.
Ne s'inquiètant toujours pas, elle continua sa marche pensivement, rebroussant chemin une fois, zigzagant entre les arbres une autre fois.

Elle devait se rendre à l'évidence : elle était perdue.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Une excursion on ne peut plus... Agréable. ( Ouvert à tous, mais particulièrement destiné à Alexaria Lionphontivus.)   Jeu 5 Aoû - 23:21

Ce bref désagrément fut rapidement occulté par Eleanor, maniant avec plus d’aisance encore l’art des chiffres, que l’emploie structuré des mots.
Ce prolixe décompte ne fut donc, de part ce maniement magistral de l’espace temps, de part ces calculs transcendés par une conception ignorée de la gente humaine, que simplement l’affaire de quelques secondes.
Comment Alexaria eut-elle pu penser que sa jeune et fidèle domestique se laisserait si aisément abuser?
Le soleil arborant toujours si fièrement ses couleurs chatoyantes, demeurait un adversaire criard et disgracieux, occultant de part sa présence trop prononcée le restant d’un paysage insipide.
Eleanor se devait de mettre rapidement fin aux frasques de sa jeune maitresse, certes le paysage lui étant incommodant, mais aussi et surtout car les effets d’un soleil si extraverti ne sont pas négligeables en la personne d’une si frêle jeune fille.
Eleanor, guidée par la robustesse du lien l‘unissant à sa taquine duchesse, retrouva avec aisance la trace de cette dernière, qui n’ayant pas perdu une seconde, se trouvait déjà bien loin, de l’endroit duquel cette traque voulue, si chère à son cœur et vivement quémandée, avait préalablement vu le jour.
Quel fougue déployée vainement, quelle effervescence infondée. Tant de louables efforts, s’avérant tristement inutiles, car comme prouvé au préalable rien de peut venir altérer la surveillance continuelle, l’emprise dissimulée derrière une barrière érigée à force de complaisance et de politesse, d’un être ne vivant et n’existant que pour son maitre.
Alexaria, privé des recommandations d’Eleanor, errait tel un nouveau né, soustrait trop vivement à l’étreinte parentale, son sens aiguisé en matière d’orientation ne voulant vraisemblablement pas, lui faire l’honneur de se manifester.
Quel spectacle divertissant de part son remarquable pathétisme.
La jeune servante indéniablement amusée par l’observation , des facéties déployées par la jeunes fille et de leurs funestes mais inexorables conséquences, s’évertuait tout de même à conserver un comportement grave, un esprit alerte, un danger pouvant subvenir à chaque instant.
Elle ne le savait que trop bien, un moment abandonné à la quiétude n’est jamais plus qu’une trêve succincte synonyme d‘une reprise incontournable des hostilités et ce, prenant place entre deux conflits.
Prenant garde à ne pas éveiller la perception de la jeune Alexaria cette dernière, bondissant gracieusement d’arbre en arbre, aux grès des directions empruntées par la jeune fille, apposait en ces derniers, un rêche et ajusté contact, afin que même le vent dans sa temporaire ataraxie fasse d’avantage fluctuer leur cimes, que sa cursive rencontre avec leurs branches fournies en feuilles aux couleurs voyantes.
A la l’embouchure d’un sentier de terre battue, Alexaria eut l’infini désagrément de constater, qu’elle ne pourrait d’avantage continuer cette chaotique expédition, un gouffre béant s’exposant à elle en guise d’unique point de vue, après un recul empreint de défiance suscité par un tolérable étonnement Alexaria resta pétrifiée.
Eleanor sachant astucieusement s’accaparer les possibilités alléchantes que comporte l’écho prenant place en un milieu de cette topologie, déclara, sans pour autant se dévoiler, d’une voix rendue tonitruante:

« Jeune maitresse, ma présence à vos cotés est continuelle et ne peut se trouver altérer, en doutez-vous toujours? »

Elle prit une courte inspiration avant de poursuivre:

« Vous n’avez qu’un mot à dire, et vous regagnerez aussi promptement qu’il vous est imaginable de supposer, votre précieux manoir. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Une excursion on ne peut plus... Agréable. ( Ouvert à tous, mais particulièrement destiné à Alexaria Lionphontivus.)   Sam 7 Aoû - 13:17

Alors qu’Alexaria essayait en vain de se convaincre qu’elle ne s’était pas perdue et qu’elle trouverait bien l’endroit où elle voulait se cacher en attendant une Eleanor essoufflée, elle se retrouva face à un dilemme. Une immense falaise lui bloquait toutes directions. Tout ce qu’elle pouvait faire c’était retourner sur ses pas ou longer le gouffre pour peut-être trouver un petit pont. Le problème c’était que, d’après l’article du journal, la jeune fille qui avait fugué n’était pas passée par une falaise comme celle-ci. Alexaria resta donc pétrifiée, ne sachant que faire et quoi penser.
Alors qu’elle s’apprêtait à s’asseoir pour réfléchir plus profondément à ces problèmes qui n’en finissaient plus, une voix qui ne lui était pas très inconnue résonna.

« Jeune maitresse, ma présence à vos cotés est continuelle et ne peut se trouver altérée, en doutez-vous toujours? »

Où était-elle ?

« Vous n’avez qu’un mot à dire, et vous regagnerez aussi promptement qu’il vous est imaginable de supposer, votre précieux manoir. »

Alexaria, ne voulant pas montrer son étonnement, ne se retourna qu’une fois et c’est avec discrétion qu’elle examina les environs. Où cette imbécile de servante inutile ayant toujours réponse à tout était-elle ?!
Repensant à la stupide question que celle-ci avait posée, Alexaria se raidit. Que pouvait-elle bien faire ? Le mieux était d’ordonner à Eleanor de la ramener au manoir puisque, grâce à son fort talent en orientation, elle ne pouvait rentrer seule.
Toujours à la recherche de sa traîtresse de domestique, Alexaria, qui continuait à fixer les centaines d’arbres autour d’elle, ne remarqua pas la bête affreuse, apparue il y a peu, à sa droite. Celle-ci, ne l’ayant pas vue non plus, reprenait des forces en mangeant les quelques feuilles étant à sa disposition.
C’est, toujours sans avoir remarquée l’animal et en regardant le sommet des arbres, qu’Alexaria s’avança vers celui-ci.

« Elle m’énerve… »

Pensait profondément la jeune fille sans se douter que dans peu de temps elle se retrouverait nez à nez avec une des choses dangereuses et puantes qui la dégoûtait le plus.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Une excursion on ne peut plus... Agréable. ( Ouvert à tous, mais particulièrement destiné à Alexaria Lionphontivus.)   Mar 17 Aoû - 17:53

Toujours élégamment perchée entre ciel et terre, habilement dissimulée en le feuillage abondant d‘arbres s’avérant salvateurs.
Inébranlable, figée telle une statue de marbre en cette périlleuse et acrobatique position seyant magnifiquement à sa frêle carrure, à cette beauté aux traits doux et à l’intérieur rugueux, Eleanor contemplait de ses yeux perçants, sa jeune maitresse, ne perdant pas une miette de ses déboires.
Alexaria dans l’incapacité de déceler formellement la présence de sa servante, était, au demeurant, l’on ne peu plus déroutée par sa brève et volatile prise de parole , apparition partielle, ne s’avérant d’ailleurs, aucunement vide d’intérêt.
Cette dernière, cela était aisément perceptible, fut enchantée par la douce perspective de se soustraire à une nature rude et peu engageante afin de regagner les doux agréments de son resplendissant manoir, trop longtemps privé de sa gratifiante présence.
Cependant elle n’en tint aucunement propos. Il n’était pas dans ces habitudes de s’avouer en difficulté, alors de là à afficher expressément son incapacité à subvenir à ses propres besoins… Cela lui apparaissait certainement purement inconcevable.
Devant une conclusion si séduisante Eleanor ne su refreiner une pensée pour le moins charitable…

« Jeune Maitresse, jamais vous ne cesserez de m’étonner. En souscrivant notre arrangement, je n’eus jamais pensé qu’un tel divertissement pourrait être suscité par votre personne, vous êtes assurément un être rare, et précieux. »

La jeune duchesse s’évertuait, il faut lui concéder, avec brio à dissimuler sa stupéfaction, ce voile d’indifférence occultant sans anicroche une surprise peu consentie, ne semblait pourtant pas s’être implanté jusqu’à son indignation…
Et Eleanor n’eut aucun mal à percevoir explicitement la colère que sa jeune maitresse nourrissait à son égard, amusée par une vigueur qu’elle retrouvait enfin, et par une comédie s’étant finalement tarie, elle déclara jouant à nouveau avec un écho décidément propice aux facéties:

« Jeune fille, si en ce monde une seule chose devait perdurer, cela serait indéniablement mon abnégation à votre égard. De ce fait mon emprise sur votre précieuse personne de se trouvera jamais altérable. »

Certainement plus accablée encore, Alexaria restait interdite. Ou plutôt de voulait-elle pas gratifier sa jeune domestique d’une réponse porteuse en son sens d’un caractère amusant?
Cette éventualité apparaissait plus concevable au regard d’Eleanor, persuadée que sa jeune maitresse ne saurait se laisser piéger si aisément, il serait bien présomptueux que de prétendre le contraire.
Soudainement, le rictus d’Eleanor gagna en intensité, quelle situation cocasse s’offrait à elle.
De part sa perception aiguisée, elle put le discerner prestement, un sanglier, imposant de part une taille démesurée. Ce dernier effrayé par la présence de la jeune Alexaria, tardivement perçue par ses soins, eut la triviale réaction de tenter de se délester de cette frayeur, au moyen d’une charge inconsidérée à son encontre.
Eleanor pour la première fois inquiétée, laissa vivement s’échapper de son être, un tressaillant:

« Jeune maitresse! »


Puis, en quelques secondes à peine, se laissant promptement tomber au sol, elle fut aux cotés de la jeune duchesse, visiblement peu inquiétée par la vision de cet animal informe…
Ne l’avait-elle certainement pas perçu.
Eleanor soulevant délicatement sa jeune maitresse, et la maintenant sereinement dans ses bras repliés, s’interposa sans l’ombre d’une interrogation sur la trajectoire de cet animal endiablé, murmura doucettement à l’oreille de la jeune fille:

« N’ayez crainte, rien ne saura vous nuire, My Lady, reposez-vous pleinement sur moi. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Une excursion on ne peut plus... Agréable. ( Ouvert à tous, mais particulièrement destiné à Alexaria Lionphontivus.)   Jeu 19 Aoû - 11:28

Dans les bras de son imbécile de servante inutile ayant toujours raison, Alexaria se demandait bien pourquoi cette idiote la tenait si fermement… Y avait-il un danger quelque part ? Comme d’habitude, la jeune duchesse était la personne la moins et la dernière informée. C’est alors que, regardant là où elle pouvait regarder, elle remarqua le sanglier qui était devant elles.

« Ho… »

Se dit-elle simplement en regardant la bête, indifférente et ennuyée.

« Méchante bébête, c’est pas bien de faire peur à Eleanor ! »

Dit-elle d'une voix enfantine, les yeux pleins de malices.
Même s’il n’y avait personne d’autre qu’elles dans cette forêt, Alexaria ne pouvait s’empêcher de se moquer indirectement… ou, le plus souvent, directement d’Eleanor.
Sûrement énervé par la phrase… blessante […] que la duchesse venait de prononcer, le sanglier fit les gestes que font normalement les animaux ayant en tête d'attaquer les imbéciles d'humains les ayant déranger, en soufflant bruyamment.
N’ayant pas peur parce qu’elle était dans les bras sauveurs de sa plus dévouée et loyale servante, Alexaria Lionphontivus murmura sans bouger, sans émotion et avec une prononciation italienne ou espagnole, elle ne savait pas :

« Taureau, taureau »

Elle avait presque envie de prendre un mouchoir et de s’en servir comme chiffon pour attirer la bête, aussi féroce soit-elle, mais se ravisa en voyant qu’il n’y avait pas d’intérêt à faire ça.
L’animal commençant à bouger dangereusement, Alexaria s’accrocha à contre cœur au cou d’Eleanor.

« Protège-moi, c’est un ordre. »

Lui murmura-t-elle au creux de l’oreille d’une voix décontractée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Une excursion on ne peut plus... Agréable. ( Ouvert à tous, mais particulièrement destiné à Alexaria Lionphontivus.)   Lun 23 Aoû - 14:01

Eleanor posait stupéfaite et silencieuse, un regard empreint d’intérêt sur la personne de la jeune duchesse, se trouvant au creux de ses bras.
Cette dernière, faisant montre d’une impertinence qu’il serait aisé de penser à son paroxysme, attisait non sans réjouissance, la colère déjà bien présente de cet animal lui apparaissant pourtant imprévisible, au vu de sa perception tardive de la situation.
Certainement se pensait-elle dispensée de toute encombre de part la présence perpétuelle de sa domestique.
Eleanor sourit, satisfaite d’ un tel comportement, en somme, en agissant de la sorte et pour la première fois, la jeune Alexaria eut explicitement montré que les services de sa dévouée servante lui étaient profitables.
Mais la démone ne tint aucunement mot de cette observation, enfin de de pas offusquer davantage la jeune fille, elle se contenta simplement de se revêtir à nouveau d’un irréprochable sourire, légère touche de sérénité venant agréablement agrémenter cette situation pour le moins cocasse.
Au demeurant la pensée d‘Alexaria était pourvue d‘une indéniable légitimité..
Jamais Eleanor ne laisserait quelque entité que ce soit, nuire aussi faiblement qu’il puisse être imaginable de le concevoir à l’intégrité de sa maitresse, cela était en son sens un moindre coup, une bienséance de rigueur, en comparaison du sacrifice consenti par la jeune duchesse…
Eleanor sourit de plus belle lorsque lui parvint les charmantes paroles de sa duchesse, explicitement porteuses d’acerbes remontrances quant à son inquiétude fugace et passagère.
A ces mots si généreusement émis elle se contenta de répondre, quelque peu ironique:

« En effet, vous avez parfaitement raison, Milady quel animal informe, cela aurait été fort déplaisant qu’il n’entache l’éclat si reluisant de votre toilette, de part sa salissure apparente. »

Comme exhorté à attaquer par l’émissaire des paroles versées à son encontre, la bête engagea une charge plus qu’assurée.
Eleanor subitement radieuse comprima davantage sa jeune duchesse de son bras gauche, maintenant son inébranlable emprise sur cette dernière tout en s’ingéniant à ne pas rendre cette position douloureuse, le confort de sa jeune maitresse étant indéniablement la chose la plus fondamentale. Conservant sa stature savamment employée elle murmura à la jeune fille:

« Jeune maitresse, votre maitrise des accentuations hispaniques est digne d’éloges, mais permettez-moi d’y ajouter, une pointe de folklore. »

Tout en s’écartant diligemment de la course endiablée de ce sanglier repoussant, son bras droit, jusqu’alors inoccupé, se vit majestueusement dressé, fendant l’air à renfort d’une grâce ingénieusement véhiculée. Se faisant légèrement satirique cette dernière prononça succinctement:

« Olé. »

Regardant sa maitresse, amusée au possible, et attendant sa réaction avec impatience, Eleanor en eut presque oublié la présence de l’animal, instigateur même de cette situation incongrue.
Oublie vite disséminé par une autre tentative de charge de sa part, n’ayant vraisemblablement pas saisit l’ampleur de leurs aptitudes disparates, lors de sa première déroute.
Légèrement indignée, Eleanor soupira succinctement tout en pensant:

« Faut-il continuellement que je sois interrompue? »


Tout à coup, La jeune démone ressentit une accroche au niveau de son coup, Alexaria semblait l’enjoindre de défendre son être. Eberluée par une telle demande, elle répondit, agréablement:

« A vos ordres, My Lady. Il est un plaisir incommensurable que de recevoir enfin une réelle sommation, de votre part, cela est comparable à la plus harmonieuse des mélodies.
»
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Une excursion on ne peut plus... Agréable. ( Ouvert à tous, mais particulièrement destiné à Alexaria Lionphontivus.)   Jeu 2 Sep - 21:24

Eleanor ayant accentué ses sarcasmes, Alexaria ne savait plus quoi penser ou comment réagir. Qu’elle la suive dans son jeu était une chose, qu’elle le fasse de son pleins gré et avec tout son cœur en était une autre… Et, la jeune duchesse devait l’avouer : cela n’arrivait pas vraiment chaque jour… La petite fille était aussi amusée que surprise mais n’en fit, comme à son grand habitude, rien savoir.
La réponse d’Eleanor après l’ordre donné avait rendu soudainement la jeune Lionphontivus mécontente. Elle n’aurait pas du lui donner ce plaisir de recevoir un ordre… Elle l’aurait protégé de toute façon.
Ne voulant surtout pas l’aider à la tâche, Alexaria s’accrocha un peu plus au cou d’Eleanor, mettant du mieux qu’elle pouvait ses cheveux dans les yeux de sa dévouée servante tout en gigotant de temps en temps, prétendant avoir le hoquet.
Quand cet animal allait-il enfin attaquer pour de bon ?! Ce qu’il avait fait jusqu’à présent n’était qu’un petit jeu, il se devait de rentrer dans la cour des grands maintenant. Il fallait qu’il blesse soit Eleanor soit Alexaria.
Pensant que dans les deux cas, il n’y arriverait sûrement pas, la jeune duchesse voulut donner pour ordre à sa domestique de se bander les yeux, de garder une main derrière le dos, rester sur un pied tout en portant encore et toujours cette dernière dans ses bras mais… Elle lui donnerait un nouvel ordre. De plus, si elle réussissait à battre l’animal avec tous ces désavantages, elle se ferait une joie d’humilier la duchesse encore plus qu’elle ne le faisait déjà… Mais si elle n’y arrivait pas ?
Que ne tente rien n’a rien. Alexaria est ce genre de personne têtu tentant le plus souvent le tout pour le tout.
Et puis, une humiliation de plus ou de moins, quelle était la différence ?!

« Eleanor, c’est un ordre : tues cet animal les yeux bandés, sur un pied, avec une main derrière le dos et moi dans tes bras. Si tu n’y arrives pas, je ne fais plus mes devoirs pendant deux mois, tu me prépares des gâteaux quand je veux et j’ai le droit de sécher les cours de danse ! »

Lui avait-elle dit un sourire aux lèvres, ses yeux joueurs plantés dans ceux de son interlocutrice et en desserrant un petit peu son étreinte.
S’il y avait une chance pour que son imbécile de servante inutile ayant toujours raison n’y arrive pas, il fallait en profiter au maximum. Elle allait avoir ses deux mois de tranquillité, mangerait ce qu’elle voudra quand elle le voudra et surtout : elle n’allait plus être obligée de tourner en rond sans écraser les pieds de la personne d’en face pendant quatre heures. Ce serait sûrement le plus beau cadeau du lot que sa servante lui offrirait si elle perdait.
Oui, « si elle perdait »…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Une excursion on ne peut plus... Agréable. ( Ouvert à tous, mais particulièrement destiné à Alexaria Lionphontivus.)   Sam 4 Sep - 22:10

Eleanor, d’une infinie délicatesse, prenant soin de n’infliger aucun maux à sa jeune maitresse malgré son étreinte forcée, fut pour le moins amusée de constater que cette dernière s’ingéniait à œuvrer vers de toutes autres extrémités, devait-elle certainement avoir dans l’envie d’assister à son impensable débâcle, et ce au point de succinctement l’encourager.
La jeune duchesse au fil des instants semblait de plus en plus en proie à un insatiable besoin de faire montre de détachement, que ce soit vis-à-vis de sa fidèle domestique ou même de cette incongrue situation, pouvant aisément en faire blêmir plus d’un.
La démone fut réellement subjuguée par cette rudesse d’esprit, si rare, dénotant de manière saisissante des us et coutumes, attraits des individus de son milieu, et tout en continuant son attentionnée étude, elle ne pu refreiner l’apparition d’une pointe de considération, se mêlant sempiternellement à un amusement conséquent.
En le visage fin de la duchesse, semblait pourtant naître une pointe d’acerbe amertume, d’impatience quant à cette situation inébranlablement encrée en une sureté inaltérable.
Que fallait-il pour étancher cette vivace soif de contentement? Fallait-il recourir au concours de funestes extrémités?
Eleanor en avait pertinemment conscience, si elle souhaitait contenter sa jeune maitresse, il fallait qu’elle se laisse submerger par l’ennui, tout en conservant dans une certaine mesure la perfection du service dument escomptée.
Quelle informe conjoncture, que de s’amputer soi-même de toute ascendance, toutefois celle-ci apparaissait incontournable, la servante ne désirant outrepasser aucune des envies, restées tues ou intelligiblement énoncées tenaillant l’imaginaire de sa jeune maitresse.
La domestique fut vite confortée dans ses pensées, la jeune Alexaria désirant indéniablement agrémenter cette circonstance d’une touche épicée en désagréments venait de lui énoncer une injonction humainement impossible à réaliser. Commandement bien évidemment tellement impensable qu’il témoignait explicitement du désarroi de la jeune fille quant à la virtuosité de sa servante.
Eleanor n’en tint mot, et se contenta d’acquiescer promptement, par l’émissaire d’un hochement de tête.
Se plaçant soigneusement devant l’animal horripilé, la servante prit soin de scrupuleusement respecter les indications lui ayant été préalablement destinés, arborant malgré ses agissements saugrenus une majesté déconcertante.
Serrant précautionneusement sa jeune duchesse contre son buste, n’ayant guère d’autre choix que de lui asséner un infortuné contact, repliant son bras droit en son dos, elle se figea, telle une indétrônable sculpture de granit, se mêlant avec aisance au décors, et ferma lourdement les paupière, subtilisant ses yeux ternes à toute perception directe.
Tous ces informes agissements trouvèrent une prompte cessation, l’animal chargeant fut chaleureusement accueillit, au concours d’un coup de pied savamment administré, l’exhortant à prendre une fortuite impulsion, s’apparentant plutôt à un magistral vol plané. La bête sanguinaire en été restée inerte, mais n’en avait succombé.
Eleanor, respectueusement et soigneusement déposa sa maitresse, avant de s’agenouiller à terre la mine désolée, la tête basse, cette situation lui ayant fournit un inestimable moyen de faire l’exposé de ses réflexions.

« Jeune maitresse, j’ai failli à la tâche m’ayant été assignée, la bête et toujours en vie. Vous ne m’avez assurément gratifiée que de trop de souplesse. »

En s’exposant ainsi volontairement au bon vouloir de sa maitresse, la démone voulait expressément faire montre de son abnégation, et ce une énième fois. En effet, il lui aurait été enfantin que de délester cet animal de sa misérable existence et ainsi d’accomplir l’intégralité de sa mission, mais cela n’aurait fait qu’incriminer sa maitresse, de l’humilier davantage, l’ébranlant dans son orgueil.
La mine toutefois rieuse, Eleanor lança un regard teinté de discernement à la jeune Alexaria, se trouvant à quelques centimètres.

« Alors, My lady… »


Il était maintenant temps que de se confronter à la réaction de la jeune fille, et peut-être s’apercevrait-elle du profond désir de sa servante à s’avérer irréprochables à tous les égards. Ou mieux, peut-être le chérirait-elle.. L’espoir est un moteur de vie, parait-il.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Une excursion on ne peut plus... Agréable. ( Ouvert à tous, mais particulièrement destiné à Alexaria Lionphontivus.)   Ven 10 Sep - 22:51

Alexaria ne savait que répondre et restait là, debout devant sa fidèle servante qui avait étrangement l’air de s’amuser... Elle venait pourtant de donner à la jeune duchesse ce qu’elle voulait sur un plateau… A quoi pensait-elle ?
Bizarrement, qu’elle lui laisse elle-même une faille pour que la noble puisse faire d’elle ce qu’elle voulait ne plaisait pas à cette dernière. Elle voulait tout faire toute seule. Pourquoi obtiendrait-elle une chose qu’elle n’a pas méritée d’avoir ? Elle n’aimait pas quand c’était trop facile.

« Donc, tu vas me laisser faire ce que je veux pendant deux mois, demander au professeur de danse de ne plus venir et me préparer quelque chose quand je veux ? Je trouve ça un peu facile… C’est nul. »

Alexaria croisa les bras sur sa poitrine, regarda d’un air indifférent et surtout ennuyé la bête inconsciente puis se retourna et commença à marcher, comme à son habitude, vers un monde inconnu.
Cette fois-ci, elle avait vraiment eu ce qu’elle voulait… Mais elle aurait quand même préféré devoir se battre un peu plus longtemps pour l'avoir. Se battre était un grand, même très grand mot. Eleanor n’avait pas le droit de lui faire du mal tandis qu’Alexaria, si elle osait la frapper, se retrouvait la main ou un autre membre dans le plâtre. Sans compter l’humiliation… Même si la douleur, là-dedans était quand même la plus importante.
N’ayant pas attendu son imbécile de servante inutile ayant toujours réponse à tout et n’ayant pas envie de se retourner pour la voir planté là et de l'entendre murmurer, juste derrière elle et le sourire aux lèvres, qu’elle était honorée de savoir que la jeune duchesse s’inquiétait de son sort, Alexaria ne se retourna pas et continua son chemin en espérant qu’elle avait pris la bonne route. La bonne route était celle qui la faisait sortir de la forêt et la ramenait à la rivière. Elle n’avait certes pas de dons en orientation mais elle avait, une fois sur vingt-six, de la chance.
Ne voulant pas se faire humilier une deuxième fois de suite, elle pria silencieusement pour que cette chance se manifeste.
Elle repensa à ce qui s’était passé il y avait quelques minutes. On ne pouvait pas appeler cela « céder ». Eleanor n’avait pas cédé, elle avait… Agi bizarrement et cela n’avait été pas amusant.
Ne sachant toujours pas si sa domestique la suivait comme un petit chien ou rentrait toute seule, la petite fille exigeante traçait sa route, ne s’arrêtant pas et ne se retournant pas.
C’est après une quinzaine de minutes sans rien dire, laissant divaguer son esprit qu’elle releva la tête et découvrit une chose familière : une nappe verte.
Un immense frisson de soulagement parcourut tout le corps de la jeune maîtresse qui, sentant son énergie revenir, se dirigea à grand pas vers la chaise tant attendue et rêvée par cette dernière.
Elle s’assit brutalement, se dégonflant lentement dessus. Elle mit sa tête sur la table, ferma les yeux et se félicita intérieurement.

« Ca n’arrive pas toujours mais, c’est toujours dans les moments désespérés que tu t’en sors… J’ai rien à dire à part que, tu restes la fille la plus forte que je connaisse !! »

Se rendant soudainement compte qu’elle avait une envie de sucre, elle ouvrit les yeux et leva la tête à la recherche de la fameuse tarte au cassis… Qui n’était malheureusement pour elle, plus là.
Faiblement, elle se redressa complètement et dit, sans bouger de sa chaise, la mine boudeuse, fatiguée et exaspérée.

« Eleanor, rentrons. »

La journée d’aujourd’hui avait été assez fatigante comme cela. La jeune maîtresse allait maintenant faire ce qu’elle voulait de ses journées et se concentrer plus intensément sur « l’affaire Eleanor ».
Souhaitons bonne chance à la personne concernée…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Une excursion on ne peut plus... Agréable. ( Ouvert à tous, mais particulièrement destiné à Alexaria Lionphontivus.)   Dim 31 Oct - 11:56

Je verrouille ce poste en le considérant comme fini. Cependant si les rpgistes qui y participaient souhaite le continuer, veuillez m'envoyer un mp comme quoi vous souhaitez le continuer.


Naome Shoke ♤
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Une excursion on ne peut plus... Agréable. ( Ouvert à tous, mais particulièrement destiné à Alexaria Lionphontivus.)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une excursion on ne peut plus... Agréable. ( Ouvert à tous, mais particulièrement destiné à Alexaria Lionphontivus.)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» A quoi peut servir la danse ? ~Libre à tous.
» HÉRA ♥ Je ne suis peut être pas une déesse, mais une chose est sûr, je serais toujours là pour te protégé. (terminer)
» "Eh ouais, je suis peut-être pas celle que tous le monde croient."- Carly
» « Un tapis de neige immaculé peut ressembler à une couverture de douceur, mais ses caresses sont dénudées de toute chaleur.» [Chris S. Arashi / Jun Suzuki]
» Peut-on se passer de la farine de blé ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kuroshitsuji Dynasty RPG :: Archives :: Rp abandonnés.-