« C'est votre destinée que vous tenez en main. Prenez soin de bien choisir votre chemin »
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Vivarium Shiokura] Car il suffis d'un reptile [PV: Mio Shiokura & Murasaki Kuroichi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité
MessageSujet: [Vivarium Shiokura] Car il suffis d'un reptile [PV: Mio Shiokura & Murasaki Kuroichi]   Jeu 27 Sep - 14:55

La nuit venait de s'inviter a Londres, les gens rentrée chez eux, les filles de joies sortait et des hommes saoul ou en mal d'amour se mirent a sortir dans les rues. Ainsi, comme chaque nuit dans les ruelle Murasaki Kuroichi, noble de son état sortie couverte de légère tache de sang. Elle, n'avait pas attendu bien longtemps avant de commencer son œuvre. Ces derniers, temps et depuis plus longtemps la jeune femme était en mal d'être. Peut être est-ce l'approche de son anniversaire qui la rendait comme ça ou la récente lettre de son père lui disant qu'elle savait ou elle habité. A preuve du contraire, elle n'en savait rien et sa vengeance resté en point mort. Rangeant ses sabres dans son dos, elle fit, fi de nettoyer la lame, avec sa langue, couvrant sa douce et pâle peau d'un rouge carmin faisant ressortir ses yeux avec plus de brillance que d'habitude. La nuit ne faisait que débuter.

Errant dans les plus basse ruelle, elle faisait aussi en sorte de ce faire repérer, ni par des vampires, ni par des démons ni par des shinigami ni par un autre quelconque humain. Avec la chance qu'elle seul posséder, elle avait a présent de peur de tombé sur l'une des espèces cité. Ce qui lui était déjà, malheureusement ou heureusement pour elle, arrivé. La première fois qu'elle vu un vampire c'était un soir avec une nuit comme cella. Elle marchait sans but, ne se focalisant sur ses futurs victimes quant enfin elle trouva quelqu'un. Une jeune femme pleurant dans une poubelle. Comme pour enfin la soulager d'une douleurs ancienne elle mit fin a la fin de cette dame et l'odeur du sang se propagea dans la rue faisant frémir d'un exaltation sans précèdent la petite albinos qui ressemblait dans le cas cité a la dame blanche. Mais l'odeur n'eut pas attiré le plaisir de Murasaki, mais aussi d'une vampiresse comtesse qui passait dans le coin. Mais peu importe, tout comme sa rencontre avec un shinigami, une humaine ou le démon Sebastian, tout ceci était du passé.

Elle ferma les yeux un instant, arrêtant sa marche pile sous un lampadaire éclairant la nuit sans lune et sans étoile laissant ses pensées vagabonder dans sa tête. Ce soir ci, elle était habiller d'une robe blanche en sois, avec de nombreux volant, ses cheveux long et blanc, lui tombant habituellement sur les reins était attaché a l'aide d'un ruban rouge comme le sang, rouge comme ses yeux rouge comme les taches de sang qui ornait la robe au prix exorbitant. Elle respira calmement reprenant le contrôle entier d'elle même alors que ses sabres, accrocher en croix dans son dos briller dans leur fourreau noir a la lumière de la lampe. Murasaki Kuroichi eu un petit sourire satisfait, un de ses petits sourire qui en réalité faisait peur. D'apparence froide pourtant, elle ressemblait de loin plus a une poupée qu'a une meurtrière psychopathe sanguinaire, comme certaine personne la désignée. Les seules personnes qui, bien sur était au courent de ces petites '' sortie Nocture ''

Mais voilà, il y avait rever et pensée et Murasaki ne faisait ni l'un ni l'autre. Bien que la société la considère comme une riche héritière d'une riche famille chinoise elle n'avait fait que voler les biens laisser par ses parents alors que ceux-ci tentait de la fuir. Elle ne s'appelait pas '' Kuroichi '' pour rien. L'albinos, comme elle l'était, été une femme intelligemment brillante qui ne parlait jamais pour ne rien dire, rien que par le faite qu'elle parlait couramment trois langues elle en faisait frémir de jalousie quelque haute femme de la haute. Sans compter sur le faite que, elle vivait seul. Mais vraiment seul. Sans domestique, sans ami. Elle n'avait pas d'amis. Elle en avait eu un une fois, mais elle ne sais pas ce qu'il est devenu. Un jour il est partie. Et Mura avait fait comme d'habitude, elle n'as rien dit et a continuer sa vie comme avant.  Voilà pourquoi elle disait, il y a rêver et pensée et elle, Murasaki ne se laissait jamais dictée ses choix, elle faisait ce qui compter seulement pour elle : Elle rêver ce qu'elle penser et elle penser ce qu'elle rêver, réalisant avec cette combinaison tout ce qu'elle voulait.

Longtemps encore elle marcha, jusqu'à atteindre le centre ville ou tout normalement était fermé a cette heure. Oui tout, mais déjà, le soleil pointait le bout de son nez, éclairant les cheveux blanc et brillant de la belle femme, éclairant son étrange visage blanc et ses lèvres légèrement rosée. Les rares passant qui été encore là ou, qui commencer a sortir de chez eux, la fixèrent un moment avant de continuer leur chemin est-ce sa beauté froide ou les tâches de sang qui attirèrent le regard ? Personne n'osa dire mot alors qu'elle marchait indifférente au monde extérieur. Enfin, elle s'arrêta. Un portail avait attiré son attention et elle regarda du coin de l’œil. Ne voyant le métal forger elle ne bougea pas,  resta là, ressentant un aura froide, distante émaner de l'endroit. Un nouveau sourire peignit son visage, un sourire qui ne présager rien de bon. Oh, pas forcement pour la personne, mais tout simplement que quelque chose allait se produire. Faisait fit de tout, elle entra dans le jardin qui semblait malgré l'heure ouvert et passa le seuil sans même voir des gens. Elle entendit le portail se refermé dans un bruit sourd de grincement , ne défroissant pas pour autant son jolie minou de l’extrême expression d’inférence qui si portait. Elle marcha et fut de suite a l'aise, sans pour autant le montré. On pouvait juste voir la tension de ses épaules diminuer de peu. Le jardin était de type asiatique, lui rappelant celui qu'elle avait confectionner chez elle. Elle sentie sa robe se soulever et une chose froide monté le long de sa jambe l'enserrant étroitement et ses sourcils se froncèrent alors qu'elle posait déjà une main sur son sabre mais aussi rapidement que c'était venu, la chose partie en rampant. Se retournant elle constata qu'il s'agissait d'un serpent et une moue un peu dégoûter fendis son visage, alors qu'elle en voyait d'autre. Beaucoup d'autre. Murasaki ne dit rien et avança vers la grande porte que quelque chose qui semblait être un manoir et hausse un sourcil. ''Drôle d'idée''  pensa t-elle et elle toqua.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Vivarium Shiokura] Car il suffis d'un reptile [PV: Mio Shiokura & Murasaki Kuroichi]   Jeu 27 Sep - 17:42

Mio soupira, se réveillant d'un autre sommeil agité... Agité... Pour vous "agiter" signifie quoi ? Des petits mouvements ? Des petits ronflements ? Des petits couinement, pour les plus pervers d'entre vous ? Pour Mio, "agiter" signifié... Comment dire... Imaginez que votre vie, non, les pires moments de votre vie en boucle, encore et encore et encore. Pour Mio c'était ça "agiter". Du moins quand le terme était accompagné du mot "sommeil".

Mio regarda la pièce, souriant de façon maternel au serpent qui se trouvait dans sa chambre, surtout à ceux dans son lit. Non, pas d'idée malsaine je vous pris. Non mais... Elle se leva, prête pour une nouvelle journée dans cette vie de misère qu'elle subissait depuis tellement longtemps... Trop longtemps. Ne pas pouvoir être avec les êtres chers est une torture... Une vraie torture... Mais elle secoua la tête, oubliant tout cela. Elle s'habilla, mettant un kimono de soie noir avec des motifs de serpents vert foncés dessus. Elle n'avait pas de visite aujourd'hui, elle n'en avait jamais en fait, alors pourquoi s'embarrasser de cette robe habituelle ? Elle ne la mettait que pour sortir. Et la chaleur de ce vivarium n'était pas vraiment adapté pour les vêtements chauds.

Elle descendit les marche de l'escalier, se sentant... Etrange... Elle sentait comme une présence distante... Elle se demanda pourquoi... Puis quand on toqua au porte double du vivarium, elle soupira. Elle se dirigea vers ces dernières et les ouvrit dans un grincement sonore et rauque. Elle regarda la femme en face d'elle... Vraiment... Très blanche... Si blanche qu'on aurait cru qu'elle était pure, mais le sang ne la trompa pas. Elle fit un commentaire à haute voix dans sa langue maternel, le japonais, sur la jeune fille en face d'elle. Elle supposa que ses trait asiatique caché une personne capable de parler le japonais...

"Que fait un être provocant la mort sur le seuil de la maison d'un serpent ?"

[HRP]Evite les pavés... C'est ma bête noire ! X_X[HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Vivarium Shiokura] Car il suffis d'un reptile [PV: Mio Shiokura & Murasaki Kuroichi]   Mer 6 Fév - 16:02

- [color=red]Les serpent sont emplie de venin, ne peuvent-ils provoquer la mort ?

Tel fut la réponse de la jeune fille au cheveux blanc. Car, oui, elle comprenais le japonais aussi bien qu'elle comprenait l'anglais. Elle n'avait pas d'envie particulière elle était simplement elle même en ce jour et peut importe le nombre de meurtre ou d'autre chose qui pouvait arrivé, elle ne renierait jamais ses origines. Un sourire étira ses douce lèvre alors que d'un simple geste, elle s'invita chez la personne en face d'elle. Bien sur, comme a son habitude, son sourire était faux, feins. Car sourire était une chose qu'elle avait oubliée de maîtrise. Mais a qui de droit sourirait-elle de toute façon.

Un instant elle passa ses mains dans ses cheveux, comme a son habitude, ses cheveux si long, si long qu'il tombait plus bas que ses hanche, des cheveux qu'elle se refusait a couper, comme une poupée de peur que plus jamais il ne repousse. Des cheveux d'un blanc neige, qui faisait ressortir en contre partie sa peau blanche, et ses yeux d'un rouge carmin. Elle fit un effort et regarda autour d'elle. Tout avait le même thème, le thème du serpent. La mort. Elle s'y sentit, par on-ne-sais-quel-miracle, bien. Comme si elle était chez elle.
Mais chez elle c’était ou ?
Elle n'avait pas de chez elle, elle l'avait perdu. Elle n'en avait pas ?
Esprit tortueux aux désir de mort. Voila son chez elle.

Et sur ces dernière pensées elle se tourna vers son interlocutrice, et pencha la tête sur le côté bridant ses étranges yeux un peu plus, se concentrant sur elle, et rien d'autre qu'elle. Quel étrange aura entourait cette femme, et pour une fois, c'était elle, Murasaki Kuroichi, qui avait était attiré la première.

- La mort n'est qu'une étape d'une longue errance.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Vivarium Shiokura] Car il suffis d'un reptile [PV: Mio Shiokura & Murasaki Kuroichi]   Dim 10 Fév - 10:47

Mio sourit largement quand la jeune fille répondit à sa question. Oui, il provoque la mort mais n'en sont pas le signe pour autant. Etant japonaise confirmé, elle connaissait beaucoup de légende où le serpent fait part de sa sagesse tout en restant le maître, sa vicieusité n'ayant d'égale que sa paresse. Aussi elle laissa passer sans sourciller la jeune inconnue blanche, la laissant voir son amour des serpent à peine masqué dans cette pièce, comme tout les autres d'ailleurs.

Elle regarda avec attention la jeune fille. Elle semblait d'origine asiatique, chose qu'elle avait déjà remarqué au passage, mais aussi incroyablement apathique, dissocier du monde... Elle remarqua également que ses cheveux étaient aussi long que les siens sauf qu'ils était blanc. Elle s'approcha d'elle, ses instincts de démon refaisant surface d'un coup. Toucher ou ne pas toucher ? Drôle de sensation qu'elle n'avait pas ressentie depuis son premier contrat. Céder ou ne pas céder ? Quand elle se retourna pour dire que la mort était la fin d'une longue errance, elle ne put s'empêcher de rire. Une longue errance ?

"La mort n'est qu'un début, tout comme la naissance une fin. Le début et la fin de l'insouciance vis-à-vis de la vie..."

Elle passa sa main en douceur dans les cheveux blanc de la jeune fille, un large sourire reptilien venant sur son visage. Ses pupilles commencèrent à prendre une apparence reptilienne, plongeant dans le carmins de l'humaine.

"Mais l'errance ne se fait jamais seule... N'est-ce pas ? La fin de l'insouciance est toujours avec quelqu'un, parfois plus âgé, parfois plus jeune, mais dans tout les cas cela apporte une sorte de douceur amère dans cette errance..."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Vivarium Shiokura] Car il suffis d'un reptile [PV: Mio Shiokura & Murasaki Kuroichi]   Ven 15 Fév - 17:02

Ses cheveux furent pris dans un main une mains qui malgré tout semblait froid, froid comme la mort, froid comme elle l'était elle même. Et ses yeux rouge comme le sang, ses yeux a elle furent happé dans un tourbillons fendu comme les yeux étrange et surnaturelle d'un démon, alors la jeune fille n'eu aucun doute. Elle était bien face a un démon. Quel étrange destin, toujours face au même chose. Des démons des vrai, des gens qui n'ont pas d’âme comme elle n'avait pas de cœur. Elle ferma les yeux, se laissa faire, tel une poupée. Elle même. Elle même, Murasaki Kuroichi, ou son nom signifiait, beaucoup de noirceur et de souffrance ne pouvait lutter face a ça. Elle était un démon pour les humains, mais pour les démons, elle n'était que si peu de chose. Sa rencontre avec Sebastian, lui revint en mémoire, il semble que cela était il y a fort longtemps. Son bras avait gardé une marque. Une marque, qui, malgré tout, la laissait fière.

La dame en blanc rouvrit les yeux et leva sa mains. Avec une délicatesse de tisseuse elle attrapa une mèche de cheveux noir et longue de la femme en face. En réalité, elle était, semblable et … différente ; noir et blanc, humain et démons. C'était tellement existant de ce sentir ainsi. Son regard rouge se fit alors plus intense, on aurait presque pu dire que ses yeux changeait de couleur tant ce qu'elle ressentait était … étrange. Ses pupilles était complètement dilaté ne laissant rien de la rougeur habituel de ses yeux. Noir néant. Comme la profondeur de son âme.

- L’errance ce fait seul et tête basse.

La jeune femme cligna des yeux, plusieurs fois comme pour se rappelait ou elle était et repris son apparence froide et austère, tellement terre à terre et sourit. Un de ses petits sourire étrange qui faisait peur, celui qui montrait que, oui, elle aussi était une prédatrice. Un prédatrice a ça façon.

Et puis, les mots, les mots qui sortait de sa bouche, souvent, n'avait pas de sens, car elle était elle, pleine d'énigme, ou tellement peu de personne pouvait la comprendre. Seul une personne avait réussi, comme une personne l'avait vu aimait.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Vivarium Shiokura] Car il suffis d'un reptile [PV: Mio Shiokura & Murasaki Kuroichi]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Vivarium Shiokura] Car il suffis d'un reptile [PV: Mio Shiokura & Murasaki Kuroichi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Vivarium Shiokura] Car il suffis d'un reptile [PV: Mio Shiokura & Murasaki Kuroichi]
» Mio Shiokura, vous avez dit serpent ? {FINIS !]
» Mission Sith : l’Âme d'un Reptile [Validée]
» Une histoire de Reptile
» Liens d'un gros reptile [OPEN]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kuroshitsuji Dynasty RPG :: Archives :: Rp abandonnés.-