« C'est votre destinée que vous tenez en main. Prenez soin de bien choisir votre chemin »
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Créations hors Kuroshitsuji : poèmes, dessins...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité
MessageSujet: Créations hors Kuroshitsuji : poèmes, dessins...   Dim 25 Mar - 0:26

Tout est dans le titre /o/

~

Eloge d’un Empereur
Dimanche 25 Mars 2010
Plaidoirie sur Lelouch vi Britannia

Expression angélique pour un homme malsain
L’Empereur devant vos yeux est un assassin
Lelouch aux sombres desseins

Pouvoir entre ses mains
Dans la construction de demain
En menant une vie de lycéen
Son avancé est carmin

A l’obéir, c’est insidieux
A le fuir, c’est périlleux
A l’aimer, c’est rocailleux
A l’admirer, c’est pointilleux

Aux songes secrets
Dans des plans discrets
Tout est concret
Aucun désintérêt

Une perfection qui le gouverne
Dans ce monde moderne
Le combat western
Se dévoilera en interne

Une distance cachant des sentiments
Un sourire comme remerciement
Signe sans doute de repliement ?

Des yeux impénétrables
Des douleurs inoubliables
Des amis impitoyables

Expression maléfique pour un homme bienveillant
L’Empereur devant vos yeux est un surveillant
Lelouch au lumineux inconscient

Sourire sur le visage du Juge
Loi de l’Empereur qui sera un déluge
Lieu secret qui sera ton refuge
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Créations hors Kuroshitsuji : poèmes, dessins...   Sam 29 Juin - 1:43

Wah! J'adore Alois! C'est très beau :3

Bon, je vous partage l'un de mes poèmes aussi o/

Corâme
Ruisseau s’écoule sur la falaise liliale
Il aboutit sur l’épaule de son vassal
À cinq chevaliers, ils vont à la rescousse
De l’orchidée qui tente de perdre l’ émousse

Bourgeons déployés, mais amour indéfini
Abysses du cœur tourmenté ne sont pas guéris
Mais, épée à la main et poing bien haut levé
Elle trouve le courage de persévérer

Parades, esquives, flèches avec agilité
Mais, elle continue malgré les intempéries
Elle sait que personne n’est à l’abri du mépris
La créature de justice en est désolée

Mais, c’est le prix à payer pour vivre ici
Sous cette pauvre et belle enveloppe charnelle
Qui est extrêmement loin d’être éternelle
Le prix est cher payer pour malmener la vie
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Créations hors Kuroshitsuji : poèmes, dessins...   Sam 29 Juin - 8:31

Bon ok, je veux bien partager aussi .. è.è'


La beauté dans la mort :

Qu’est-ce que je suis dans l’espace infini de l’univers ?
Un être minuscule et fragile certes, toujours en danger …
Un papillon, aux ailes laides et lourdes,
Me donnant grand mal à prendre mon envole,
Le poids de ma peine étant trop lourd et insupportable.
Mais lorsque je prends sur moi, je ne peux m’empêcher
De me méfier du monde. N’importe quoi peut
Me détruire, tout me retirer au plus profond de mon être.

Mais mon imprudence est de me méfier uniquement
De toutes ces choses immenses et tape à l’œil.
Puis finalement, je me fais prendre dans une toile,
Pris au piège dans cette œuvre mesquine et tordue.
Mon corps et mes ailes sont trop accablants
Pour que je puisse tenter de m’échapper,
Et j’aperçois les mandibules de ma fin,
Ces lames rêvant déjà de déchirer ma chair
Et de m’étouffer dans ma propre peur.

La toile, ce filet du diable, me pétrifie :
A chacun de mes mouvements les fils semblent se resserrer
L’atmosphère est insoutenable, tout devient sombre
Je ne vois plus rien à part le vernis de la faim
Se dégageant de mon prédateur. L’air se glace
Tellement que mon fluide vital se fige dans mes veines,
Mes couleurs virent au bleu et au blanc,
Je tremble et le filet se tend tout autour de moi,
L’araignée s’approche et jubile à la terreur
Que j’exprime dans ma profonde angoisse.

Puis ses mandibules m’arrachèrent une aile,
La douleur était horrible et la torture atroce :
Elle poussait le vice de sa gourmandise
Jusqu’à son paroxysme tout en me fixant, me dévorant du regard.

Même si je mourrais, dans le désespoir
Et dans le froid j’étais devenu beaucoup plus beau.
Ce fut éphémère, mais dans la mort :
Je pus me sentir léger, libre et heureux,
Ne faisant plus qu’un avec la beauté et la clarté du ciel.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Créations hors Kuroshitsuji : poèmes, dessins...   Sam 6 Juil - 21:45

Joli Aleks!

Bon passons un peu à mes maigres talents musicaux!



Une comptine d'un autre été l'après-midi de Yann Tiersen... qualité d'enregistrement d'un Iphone et joué par moi :S
Revenir en haut Aller en bas
Civil
Messages : 59
Date d'inscription : 18/06/2013
Age : 22
Localisation : À l'infirmerie, dans son bureau

Feuille de personnage
Race/Statut: Shinigami/Civil
Âge: C'est pas trés galant de le demander
Relations:
MessageSujet: Re: Créations hors Kuroshitsuji : poèmes, dessins...   Sam 6 Juil - 21:47

Vents du monde

J’ai trois fenêtres dans ma chambre,
Au Nord, au Sud, à l’Est.
Aquilon, Alizés, Bise.

Ô vent, si doux et fort !

Froids Blizzard et chaud Auster,
Grosse Bourrasque et Sec Bora
Grain qui arrose les belles plantes.

Vent qui apporte le bonheur et la tristesse.

Hurricane qui dévore tous,
Lips mythologique des dieux Grecs
Matinière du soir qui nous berce doucement

Vent du Monde…

Oh oui ! et en hors kuroshitsuji j'ai ceci :

Un enfant et un mouton:
 

_________________

Shinigami Haken Kyoukai Desu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/AlyekaCosplay
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Créations hors Kuroshitsuji : poèmes, dessins...   Sam 6 Juil - 23:03

Sinon, le début de Metal Gear Solid, désolée pour le tempo, j'ai déjà vu mieux :S

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Créations hors Kuroshitsuji : poèmes, dessins...   Dim 7 Juil - 17:18

Mon post a du succès. Très beaux poème Alek et très belles créations pour les autres Hi ! Je ramène ma pierre à l'édifice, parmi un tri de mes plus récents poèmes, ceux me paraissant bien. Sujet : Umineko no naku koro ni...puis le sujet Hadès traité quatre fois différemment (le Claude cité est de Kuro', mais le contexte...est très très très très différent)

***

Continuum

Le rideau de sang est levé
Le spectacle va commencer
Les illusions ont été fracassées
Voit désormais la vérité !
Celle qui va être contée !

Continuum qui s’abat
Dans ce nouveau combat
Survivre est tout un débat
Continuum en partenariat
Avec des démons du prolétariat !

Jeu qui a été lancé
Suivez le récit qui a imprimé
Mon apparition hasardée
Façonnera la nouvelle clé
Dans le théâtre de notre destinée !


---

Hadès
Mercredi 22 Février 2012

Affront au goût d’élégance
Quelle sera ma sentence ?

Tréfonds ardues où l’âme égarée périt
En Hadès qui ira, face à l’être qui le commandera
Prénom prit dans la polysémie
L’Hadès lieu dans lequel tu partiras
Hadès l’être qui t’aurais prit

Il est connu pour sa cruauté
Tout en étant rarement vénéré
Hadès, es-tu désintéressé
Au monde dont tu es enchaîné
Dans ton cycle d’arrivé ?

Verse le sang dans les hurlements des enfants
Soit le créateur de souhaits pour les abandonnés
Être mystérieux à l’affection d’un parent
Donne de ta générosité pour la liberté
De l’homme qui attend

L’océan noir se tâchera de rouge
Un sourire sadique comme tour


-

Hadès, version 2
Jeudi 23 Février 2012

Froissement de l’ombre dans le royaume des morts
Royaume souterrain où gouverne le remord

La silhouette bouge dans l’obscurité enflammée
Cri, larmes, sang découlent en traînée
Visages aux tristes mines, aux corps écorchées
Est-ce le malheur de ceux qui ont été entraînés
Dans ce malheureux décor périmé ?

Ils se crispent les corps étendus au sol
Dans la cathédrale sans boussole
Désespérément, ils veulent le vol
Le Seigneur noir arrachant leurs auréoles
Réduisant leurs cadavres en lucioles

Hadès, dans ta beauté trompeuse
Tu es prit d’envies bagarreuse
Aux orientations chamailleuses
Pour des ambitions orgueilleuses
Aux solutions périlleuses

Dans la victoire, on découvre une fierté
Ne pouvant être surmonté
Ne pouvant être dévoré
Impérativement, il faut s’agenouiller
Et t’idolâtrer

Dans la défaite, une certaine sensibilité ?
Ou est-ce une contrariété ?
Haine sans limite qui te fait tuer
Les insolents à ton nom tant adoré
Pour retrouvé cet honneur égaré

Les rires sont l’unique mélodie
Qui cassent les silences de l’agonie


-

Hadès, version 3

Dans les limbes du Seigneur des Enfers
Un cœur se remplit d’un savoir-faire

Hadès, cruel et sans sentiment
Je l’admire à mes dépends
Tout en lui est préoccupant
Et tellement flippant

Retiré de Claude, je me suis accroché
A cet être coupable de mon enfance gâchée
Lui donnant mon âme dans un geste déterminé
Recevant de même mon corps dès que je me suis relâché

Je suis sien, dans mon être, mais ayant mon cœur libre
Au bon loisir d’ordres sur un précis calibre
Liberté acquise quand je suis en équilibre
Arraché violemment quand je suis en déséquilibre

Une main douce qui me fait des câlins
Dans un regard sincère et malin

Je ne peux démentir être devenu sa propriété
Dans l’échange qu’il est devenu mon protégé
Respectant et jouissant de sa notoriété
Désirant de moi le monstre tueur de l’humanité

Dans une marre de sang, il me fait regretter
L’affront que je lui ai porté
Dans des blessures graves, il me fait rappeler
Qu’il peut facilement me tuer

Que suis-je pour lui ? Que pense-t-il de moi ?
Devrais-lui lui dire : « excuse-moi » ?

« Je tiens à toi », ces paroles prononcées
De sa bouche pourrait sans doute me rassurer
Néanmoins, cet espoir est de la naïveté
De la part du Dieu grec le plus méprisé

Grâce à moi, il a connu le mot « émotion »
Et en retour, à genoux, j’ai accepté la soumission
Certes vicieuse au goût de l’humiliation
Mais mettant à terme à mon évaluation

« Merci », mots que j’aurais aimé tellement dévoilés
En dépit de ma haine et d’un pardon remballé


-

Hadès, version 4
Dimanche 2 Septembre 2012

Dans ses tristes plaines, je me côtoie à espérer
L’âme en peine qui ne pourra guère adhérer
Au comportement inconsidéré
Du Maître des Morts immodéré

Espérance d’un jour dans ce visage angélique
Où toute chose devient symbolique
De ce souvenir d’Alone évangélique
Anéantit par ce locataire diabolique

Hadès, dans tes yeux profonds, exprimes-tu l’amour ?
Dans des mots utilisés sans humour
La lueur dans tes yeux est-ce un signe de recours
A l’agneau égaré dans le séjour ?





Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Créations hors Kuroshitsuji : poèmes, dessins...   Lun 8 Juil - 7:38

C'est joli tout ça :)
Hop hop hop, je ramène une de mes nouvelles ~

Brumes d'Inconsciences:
 
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Créations hors Kuroshitsuji : poèmes, dessins...   Lun 9 Sep - 15:42

Nous avons pas mal d'artistes à ce que je vois et ce en tout point, pas seulement à l'écrit. '-'
Continue d'apprendre Aby tu as de l'avenir au piano. '-'
Fan ... Rien à dire. xD
Aly, très joli dessin. /PAN/
Le petit poème aussi. x)
Dani j'aime bien ta nouvelle. "(^-^)"

Allez hop, j'ai hésité à le mettre mais bon ... Fuck everything. '-'


L’ange perdant son étoile :

Bonheur, grâce et volupté.
Tels sont les sentiments que j’eusse éprouvé,
A notre rencontre insolite et retardataire.
Cependant, à ce retard se mêla l’amour.

Cet amour qui aurait été impossible, si
La rencontre de nos êtres s’était faite plus tôt.
Je n’exaspère pas face à ce retard, qui m’aura
Finalement permis de te connaître réellement.

Tu es une étoile, et je suis un ange.
Tu es tombée du ciel pour t’échouer entre mes mains,
Et tu y es restée, baignant dans ma propre lumière.
Un joyau céleste m’était offert, et le bonheur en résulta.

Ta chaleur astronomique se mélangeait à ma divinité,
Et nous ne formions plus qu’une entité, qui
Avait transcendé les cieux et l’espace.
Notre amour était plus grand, plus fort : Plus magique.

Et la foudre tomba. Semant derrière elle
Tristesse et désespoir. Elle entama en quelques instants,
Le palais abritant notre passion, et dans notre malheur :
Le destin nous imposa le joug de ses prédictions.

Ta lueur faiblissait de jour en jour, ton corps nébuleux
Laissait tomber derrière lui une poussière étoilée.
Notre forteresse ne pouvait plus tenir, et s’écroula,
Emportant avec elle tout ce que nous avions envisagé de construire.

Pourquoi devrais-tu mourir ? Pourquoi t’éteindre
Alors qu’enfin tu souriais et goûtais au bonheur ?
Le Malin en avait décidé autrement :
Nous devions continuer seuls, et je ne peux te sauver.

A quoi ma sainteté peut-elle me servir, si
La force de mes croyances pour mon créateur,
Ne suffit pas pour arracher des griffes du destin
Cette étoile qui a illuminé mon cœur et ma propre lumière ?

Plutôt renier ces ailes qui sont d’une lourdeur sans pareille,
Plutôt vomir ce Dieu qui ne peut préserver une existence,
Une de celles qu’il a créées pour permettre la vie et la mort.
Je préfère errer sur Terre, déchu, portant ton souvenir avec moi.


Héhéhé c'est la joie bordel. '^'


Ce souvenir qui est notre :

1ère Partie : (La deuxième étant indisponible. '-')

Toi qui es ce petit courant d’air dans ma vie
Emporté par les vents du nord, du sud, de l’est et de l’ouest
Tu vas et viens dans mon existence d’une façon
A la fois occulte, clair et sympathique …
Mais j’ignore bien pourquoi nos chemins se croisent toujours
Comme au temps où nous suivions la même route.
Je voulais te suivre à n’importe quel prix,
Je ne voulais rien d’autre, juste être avec toi …

Cette époque est révolue et n’existe plus que dans les abîmes du temps,
Le temps qui est un cycle infini et répétitif pour l’histoire de l’Homme.

Mon âme, autrefois pleine d’assurance, est maintenant
Pleine de doutes et ne saurait plus te dire oui, ou non …
Dire oui n’est pas sans conséquences, mais dire non
M’est quelque chose de très difficile. Quoi que tu me dises,
Quoi que tu me demandes, je suis incapable de te donner une juste réponse.

Notre lien est déchirure, amusement, sympathie et contraire,
Tout ce qu’il y a de plus humain pour former ce que l’on nomme amitié
Une amitié qui s’est inscrite dans la durée et qui subsiste dans ;
Une gravure éternelle.

Nous nous comprenons sans nous comprendre,
Tu sais tout de moi, et moi j’ignore beaucoup de toi
Mais c’est très bien comme ça
Car même dans l’incompréhension et la contradiction
Nous nous comprenons avec aisance.


Ma Vérité d'âme :

Il me faut faire le vide, expulser toutes émotions négatives
Continuer jusqu'à ce que mon corps me semble plus léger qu'une plume.
Avoir l'âme et l'esprit entièrement vide, ne penser à rien
Ne plus rien laisser de l'extérieur m'atteindre, me protéger
Et tout rejeter, moi-même compris. Alors je pourrais souffler
Un courant d'air sain et paisible, mes yeux ne sauront plus où se poser
Mais ils ne chercheront pas à s'ancrer à quoi que ce soit, ils vagabondent
De droite à gauche, je vois tout mais je n'y porte aucune attention
Car cela n'est pas nécessaire, je suis libre, je suis ailleurs.

Mon sixième sens est éveillé et me voilà plongé dans mon véritable monde
Monde de paix et de silence, je peux enfin me reposer
Je ferme les yeux et je m'allonge au bord d'un cours d'eau
Je me sens emporté par le vent, comme si je flottais sur la rive
Les cieux défilent devant moi avec lenteur et me dévoilent tout ce qu'ils cachent
Mon âme est à nouveau face à la Vérité, plus rien ne lui est inconnue
Je sais tout, je comprends tout, je me retrouve enfin.

Mais cela ne peut être que de courte durée, car ce monde qui m'est réservé
Ne peut rester ouvert éternellement et n'est pas relié au monde de tous les jours
Je dois retourner à ce soi-disant "chez-moi" et continuer à me sentir étranger
Et ce, jusqu'à la prochaine fois où je pourrais revenir ici, dans l'univers de ma Vérité d’âme.


Et pour finir ... L'hymne ... Des chats.


Cat ! Move your body move your body shake your tail
Claw sofas and curtains destroy the tapestries
We want milk and rainbow in the ass. Fly like a bird
And make rain cookies on dog's head.
This is the beginning of the cat's era
Human, built statues of cats and reveres us !
It's : FELINE TIME.
I sleep I eat I manipulate you I own you
I'm master you're the slave ! On your knees !
Crawls on fours hoof and aclaimed me !
Bitch, it's : FELINE TIME.


*Aleksandr Dante Ezequiel sort*
Revenir en haut Aller en bas
Noble
Messages : 416
Date d'inscription : 21/04/2013
Age : 21

Feuille de personnage
Race/Statut: Noble & Humain.
Âge: 22 ans.
Relations:
MessageSujet: Re: Créations hors Kuroshitsuji : poèmes, dessins...   Lun 28 Avr - 17:41

Vous êtes doués ! Pour ma part, ce ne sera ni un poème, ni une chanson. Pourquoi ? Parce que je ne sais pas en faire. Kufufuh. Enfin bref. Voilà donc des dessins ;

Un petit loup et un petit chat :

Spoiler:
 

Un poney ! 8D Snowdrop :

Spoiler:
 


Aujourd'hui, je m'ennuyais, alors j'ai commencé à dessiner mon personnage (MacKayla) avec pour base, Yuno Gasai. Malheureusement, tout le monde disait qu'elle me ressemble. Donc, pour me venger, je l'ai repris. Grml :

Spoiler:
 

Natsuru (Kampfer) avec pour base Inori Yuzuriha de Guilty Crown :

Spoiler:
 

_________________


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erunekochan.deviantart.com/
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Créations hors Kuroshitsuji : poèmes, dessins...   Aujourd'hui à 1:20

Revenir en haut Aller en bas
 

Créations hors Kuroshitsuji : poèmes, dessins...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Créations hors Kuroshitsuji : poèmes, dessins...
» Mes créations, texte, poéme, dessins...
» Le ministre des Haitiens hors-Haiti visite la diaspora
» Dessins Daimon
» Dessins de Kana, ou plutot les Horreurs de Kana...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kuroshitsuji Dynasty RPG :: ¤HRPG¤ :: Graphisme-