« C'est votre destinée que vous tenez en main. Prenez soin de bien choisir votre chemin »
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  Journal  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Foret] Un souhait osbcur entre deux plaintes : rencontre bouleversante au clair de lune [PV: Rindo & Angelica Gotthelf] [HENTAI]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité
MessageSujet: [Foret] Un souhait osbcur entre deux plaintes : rencontre bouleversante au clair de lune [PV: Rindo & Angelica Gotthelf] [HENTAI]   Lun 27 Fév - 3:09

Si la mort avait un visage, j'aimerais que cela soit le sien...



Courir...

Courir pour leur échapper. Encore une fois, les Anges s'acharnaient sur sa famille. Tout d'abord, sa mère en avait fais les frais, simplement pour avoir osé aimer un démon et l'avoir accepté sans aucune gène. Il n'y avait pas de doute possible, ils en voulaient à sa famille. Angelica savait se battre, là n'était pas la question, mais se battre impliquer le fait de devoir utiliser l'apparence de Kraehe, et par la même occasion, de donner des signes de vies à Ericks. Chose qu'elle refusait totalement. Les anges étaient doux comme des agneaux à coté de ce que le fournisseur d'âme pouvait lui faire, et l'idée même de ne pouvoir se défendre de cet être en train de la violer lui donner des frissons tout le long de la colonne. Elle secoua la tête et continua sa course, une chance que sa vitesse soit équivalente à celle d'un démon, sinon, elle se serait surement faite attraper depuis des lustres. Elle évita facilement un arbre, après tout, elle connaissait cette forêt par cœur, et c'était l'un des rare lieux qu'elle pouvait se vanter de connaitre en son entièreté, ayant un sens de l'orientation quasiment inexistant, mais ici, les odeurs étaient fortes, et son instinct pouvait facilement la guider où elle le désirait.

Se remémorant le début parfait de sa journée, Angelica se maudit de ne pas avoir écouté les jérémiades de Gloria, sa gouvernante médium. Celle-ci, entre deux disparition due à la réplique habituelle de sa maitresse soit "tu n'es pas digne d'être Gloria etc..." avait annoncé à l'hybride "un souhait obscur entre deux plaies". Évidemment, la jeune femme ne l'avait pas écouté, elle ne le faisait jamais, et d'ailleurs, n'arrivait pas toujours à saisir le sens de ses propos, elle n'aimait pas les devinettes. C'était un fait, elle aurait due écouter les prédictions de sa voyante, même les écrire et tenter de les déchiffrés. Le son des battements d'ailes se rapprochait à présent d'elle, ses forces diminuaient, elle se maudit une fois de plus. Elle évita de peu une souche d'arbre à terre et faillit trébuché sur des racines, les anges allaient la rattrapé facilement vu comme c'était partit.

La blanche continuait cependant de courir, jamais elle ne pourrait se rendre et regardait ces êtres horripilant dans les yeux comme s'ils étaient ses supérieurs. Ils avaient beau le croire, elle savait qu'un jour, son commerce triompherai totalement sur toutes les races possible et que les hybrides ne seraient plus rejetés des sociétés archaïques. Elle le savait, le métissage ne pouvait être que l'évolution en symbiose de leur race, c'était la seule chose qui leur permettrait de survivre dans ce monde où la folie des hommes devient dévastatrice. Elle évita une énième racine, continuant sa course frénétique pour sauver sa vie. Pour une fois, Angelica aurait préféré être pourchassée par un canidé, car l'issue de cette chasse était toujours gagnante pour elle. Le son des plumes qui s'entrechoquent cessa brutalement, et l'hybride, pensant être sauve, s'arrêta de courir.

C'était manifestement la plus stupide des réactions qu'elle pouvait avoir dans ce genre de cas...

Vesperina eut tout juste le temps de reculer qu'une lame fouetté l'air à l'endroit où elle se situait précédemment. Un ange la regarder de haut, des cheveux roses, une robe rouge du même gabarit que les nobles les plus hypocrites, et son épée tendue vers elle même. Mais l'hybride n'avait pas dit son dernier mot, parmi les nombreux avantages de gérer les commerce des âmes, il y avait celui qui lui permettait de pouvoir utiliser les marchandises n'importe quand et n'importe où, et d'un claquement de doigt, un flacon contenant un immense éclair éclata entre eux. Ceci provoqua la colère des cieux, et la foudre s'abattit non loin de l'ange qui due reculer, permettant de ce fait, la fuite pour l'hybride. La blanche féline avait reprit sa course aussi vite que possible, volant presque à chaque obstacle de manière à tout éviter et ralentissant à chaque buissons d'épines déchirant sa peau et ses vêtements. Le sang recouvrait partiellement sa peau blanche comme le lait, et ses membres la tiraillait.

Elle était faible, voilà tout, épuisée et faible. Incapable de se défendre elle-même, alors pour ce qui était de sa famille, c'était foutu. Étant incapable de voler, et pour cause, ses ailes étaient complètement déchiquetée de toute part, Angelica ne savait plus comment faire, surtout qu'elle arrivait à la sortie de la forêt, et que celle-ci se terminait sur une falaise. L'hybride se demandait pourquoi les dieux semblaient vouloir s'acharner sur sa personne. Ne dit-on pas que les Dieux sont pour l'expression des sentiments et l'amour? Alors pourquoi avoir punie sa mère pour l'amour qu'elle éprouvait envers son père? Un ange et un démon donnait ainsi une hybride, elle. ces deux races se haïssaient, sans raison, alors il en allait de même pour l'enfant qui tentait de les unir. Vesperina cessa de courir, les anges se rapprochaient bien trop vite d'elle après tout, elle n'y échapperai pas. Elle regarda au loin le ciel, et le bord de la falaise qui s'étendait désormais à perte de vue devant elle, puis se retourna, faisant face à ses agresseurs. Elle plongea alors son regard doré dans ceux améthyste des anges, puis clos ses yeux désormais embués de larmes, attendant que la mort ne frappe. Ses dernières pensées s'envolant pour ses parents disparus, son fils adoptif, Alois, qu'elle ne reverrait jamais, et celui qui lui avait offert son nom de princesse des corbeaux.

"Farewell..."

Mais jamais l'épée de l'ange ne transperça son cœur...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Foret] Un souhait osbcur entre deux plaintes : rencontre bouleversante au clair de lune [PV: Rindo & Angelica Gotthelf] [HENTAI]   Mer 29 Fév - 16:02

La traque. L’activité favorite de Bando. Son cache-œil bien placé pour signaler qu’il contrôlait ce corps, le soldat des enfers coursait dans la forêt à la poursuite de ses proies. En effet, un peu plus tôt, il avait senti une odeur qui lui était insupportable. Plus précisément, exactement le type de fumet qu’il aurait donné à un être dont l’existence même l’insupportait : les anges. Il les avait sentis à des kilomètres à la ronde, et son rang de Tueur Démoniaque n’avait fait qu’un tour. De fait, bien qu’il ne sache point ce que des êtres du Ciel venait faire sur Terre, il s’en moquait. L’important était l’instant présent, l’instant prochain ou ses doigts se refermeraient sur le cœur de sa cible, l’instant exaltant ou le sang divins de son ennemi juré coulerait… ce sera, sans nul doute, absolument jouissif. Et c’était pour cette raison que lui, Bando, existait. Une raison à la fois simple et complexe. Simple à comprendre, complexe à mettre en œuvre. Une raison qui était rapidement devenu sa façon de vivre.
Tuer. Frapper, abattre et empêcher quiconque de se relever. Voilà pourquoi lui, la parte guerrière, existait. Il n’était pas doux comme Yohan, ou même joueur comme Rindaman. A ses yeux, seul le plaisir importait ; peu importait la source. Et tuer était une source de plaisir incroyable !! Surtout quand cela venait d’un de ses êtres angéliques que les démons haïssaient tant.

Il ne savait pas qui l’ange poursuivait, mais une chose était sûr : la créature que lui-même traquait était de plus en plus proche. Et ne l’avait probablement pas remarqué. Ce qui n’avait rien de surprenant, si il était déjà occupé à pourchasser autrui. Pour sa part, il se rapprochait certes avec vélocité, mais aussi et surtout avec une discrétion remarquable. Avec une façon de faire qui ne laissait aucun doute sur ses intentions : il ne se battrait pas. Il tuerait. Sans plus.
Alors que l’obscurité dominait en ce domaine, un sourire des plus carnassiers apparurent sur le visage de Bando, alors que son œil unique brillait de mille feu. A présent, sa cible était en vue, et semblait s’être arrêter.
Le chasseur vit une épée se lever, signe que l’animal allait abattre quelqu’un… ou quelque chose…

le bétail ne tue pas pendant la chasse…

Levant sa main, il se prépara, décuplant sa vitesse de course à un niveau insensé pour arriver au plus près derrière la créature céleste. Si quelqu’un l’avait regardé, à l’instant du contact, il aurait vu un véritable démon avide de sang fondre à la vitesse d’une flèche sur la créature pâle.
Sa main plongea dans un torrent écarlate dans le dos de l’ange, ressortant de l’autre côté, tel une lance perforante…
Sa voix, avide de sang, résonna dans l’ombre.

Oups, je crois que j’ai trébuché… comme c’est dommaaaaaaage…

Et, avec un éclat de rire démentant ses paroles, le jeune( ?) démon ressortit sa main et commença à démembrer son adversaire avec un sadisme presque irréaliste. De fait, avec le sang ruisselant, on pouvait voir le plaisir intense que Bando prenait à faire jouir de sang sa pauvre proie. Les ailes, les bras, les jambes y passèrent… puis ce fut au tour de la tête d’être retiré de l’ensemble du corps spirituel.
Ce ne fut qu’après ce massacre insensé ayant duré pourtant à peine 5 secondes que le soldat des enfers se tourna vers la jeune femme, la tête de l’ange dans une main, le sang partout sur son corps… un éclat de folie sanguinaire dans les yeux…

Kuuh ? uhuhuhuh… c’est toi la petite poule que mon gibier chassait ? Amusant. Donne-moi une raison de pas te faire subir le même sort, ma petite chérie…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Foret] Un souhait osbcur entre deux plaintes : rencontre bouleversante au clair de lune [PV: Rindo & Angelica Gotthelf] [HENTAI]   Mer 29 Fév - 21:00

La peur ne la tiraillait plus, elle avait fait ses adieux, la mort pouvait désormais l'emporter. Elle avait bien vécu après tout, plus de six cents ans de longue vie défilèrent alors devant ses yeux clos. Le bruit du sang retentit à ses oreilles, et l'odeur envahie ses narines, mais ce n'était pas le sien, et ce n'était pas elle qu'on transpercer de part en part. Aucune douleur, rien, pas même une égratignure provenant de la lame céleste de l'ange rose. Doucement, pour ne pas briser le silence qui s'était installé depuis l'arrivée de l'hémoglobine sur à peu près tout le terrain, Angelica ouvrit ses prunelles dorés qu'elle posa sur son sauveur. Il tenait la tête de l'ange à l'épée par les cheveux, lui même souriant comme un dément. L'hybride le détailla sous toutes les coutures : c'était un démon, il était assez grand, avec une musculature fine mais bien présente, une aura de puissance émanait presque de lui. ses cheveux bleu en bataille étaient taché de sang et il n'avait qu'un seul œil de visible, d'une couleur doré, comme les siens. Il était affreusement beau, c'était indéniable...

Kuuh ? uhuhuhuh… c’est toi la petite poule que mon gibier chassait ? Amusant. Donne-moi une raison de pas te faire subir le même sort, ma petite chérie… déclara-t-il à l'adresse de la jeune femme.

Elle? vexée par l'appelation? paaaas du tout, non, il n'avait juste pas les yeux en face des trous, voilà tout. La vision pour un être extérieur aurait put paraitre à la fois gore et romantique. Elle, sur les rebords de la falaise, vêtue d'une robe blanche ensanglantée et volant dans le sens de la brise nocturne. Lui, gardien de la forêt, et sauveur de la dame par le sang. Il n'y avait pas de doute, cette scène était celle d'un rencontre bouleversante au clair de lune. La vision était parfaite pour la belle hybride, ses oreilles dressées sur sa tête, elle savait pertinemment que le démon la tuerait si ses paroles n'étaient pas satisfaisante. Mais il y avait de forte chance pour que la réciproque se produise. Car même si Angelica avait des principes au sujet des anges, par respect pour sa mère, elle se fichait pas mal de tuer un démon ou non. Cependant, tuer un démon était une chose, tuer un fournisseur d'âme en était une autre, et si elle tuait ce démon, elle devait redevenir Kraehe, donnant ainsi sa position à Eriks, et il était totalement hors de question qu'elle ne revoie cet être répugnant. Il y avait au bas de la robe un morceau de bois bien accroché, elle se pencha et tira sur la végétation d'un coup sec, emportant par la même occasion des lambeaux de sa robe blanche.

"Vous n'avez beau avoir qu'un œil qui fonctionne vous devriez savoir faire la différence entre un volatile et un félin, démon..." clama l'hybride avec un doux sourire sur les lèvres.

Il n'était pas rare que les autres aient des dettes envers l'hybride, mais jamais elle n'avait eut à en payer. Cette nuit était une première pour elle, et évidemment, il fallait qu'elle soit très lourde. La malchance s'acharnait sur Angelica apparemment. Mais malgré tout, son esprit restait lucide, au moindre faux pas, elle savait qu'elle pouvait sauter et se retrouver chez elle à l'aide d'un des nombreux sorts qu'elle possédait, mais elle ne voulait pas. Elle avait des principes qu'elle respectait toujours, même si sa vie était en jeu. Une dette devait TOUJOURS être payée, quel qu'en soit le prix. Un étrange frisson parcourut son échine, là, recouvert de sang, et dans une folie incroyable, le jeune démon lui donnait envie. Était-ce possible? Il était beau, soit, il était puissant, en effet, et alors? pourquoi le sentiment d'être enfin à sa place (le même que lorsqu'elle est avec Claude ou Andrew) était-il présent? Elle plongea de nouveau son regard dans celui du borgne, il l'attirait fortement, c'était manifestement ça le problème...

"Ma petite chérie? c'est assez affectif pour quelqu'un qui veut me tuer je trouves... cependant, en faisant cela, vous allez donc dans le même sens que ceux que vous avez tuer, vous seriez donc un ange refoulé?" hasarda la blanche sans même regarder le jeune homme couvert d'hémoglobine, ou le meurtrier...

Dire qu'elle n'avait plus peur était un euphémisme à présent. La peur l'avait totalement déserté, et une certaine euphorie allait s'emparer de son corps. elle était toujours tremblante d'avoir autant courut, mais qu'importe, elle s'avança, à pas lent, gardant toujours le démon dans son champs de vision, au cas où il tenterai une attaque, elle était encore assez rapide pour pouvoir esquiver une dizaine de fois avant de commencer à faiblir. Mais où étaient ces idiotes d'ombre quand on en avait besoin? Tout doucement, elle arriva enfin devant lui, à quelques centimètre du démon, il était de plus en plus beau à chaque fois qu'elle le regardait, à croire qu'elle en tomberait presque amoureuse. Angelica coucha ses oreilles félines sur sa tête, sa queue cessa tout mouvement de balancier, et elle s'agenouilla devant son sauveur et meurtrier d'anges. Le vent fouetta ses longs cheveux, la lune apparut à travers la cime des arbres, aussi blanche que sa chevelure et vint se refléter dans celle-ci. A moitié dénudée, mais toujours aussi digne, elle prononça doucement des paroles qui allaient scellées son destin à celui du jeune démon.

"J'ai cependant une dette envers vous, je vous prie d'accepter mon corps en gage de ma gratitude..."

Elle leva alors son regard d'or sur le démon, une flamme de désir y scintillant comme la passion du meurtre et celle du commerce. C'était un sentiment indescriptible qui s'emparait d'elle, agréable malgré cela. Elle ne savait pourquoi elle voulait qu'il accepte, mais elle le voulait, point! Décidément, cette nuit semblait vouloir ne jamais se finir, mais peut-être était-ce là, que son bonheur allait débuté?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Foret] Un souhait osbcur entre deux plaintes : rencontre bouleversante au clair de lune [PV: Rindo & Angelica Gotthelf] [HENTAI]   Dim 18 Mar - 15:12

En entendant la première réponse, réellement inattendue, le démon arqua un sourcil interrogatif de son œil valide. Vraiment, cette remarque sur ce qu’il voyait, quoique réelle, était assez surprenante. Il l’avait menacé, était éclaboussé de sang, etc… bref, toutes les choses qui auraient fait courir une humaine normalement constitué dans le sens inverse de celui de Bando. Ou du moins, qui l’aurait encore plus rendu terrifié. Pourtant, elle ne semblait pas terrifiée. Non, on aurait même dit, au vu des étoiles étranges qui brillaient dans ses yeux, que quelque chose l’attirait à lui tel un aimant. Oh, ce n’était guère désagréable à voir, certes, mais inhabituel, certainement.
D’ailleurs… maintenant qu’elle le disait, le jeune homme l’étudia un peu. Quelque chose était étrange dans sa phrase, comme si elle voulait signifier qu’elle était un félin au lieu d’un oiseau. Pourtant, si sa mémoire ne le trompait point, la personne qu’il avait sauvé était une célèbre démone qui avait monté un commerce d’âme, une certaine Angelica quelquechose. Boarf, sa mémoire des noms étaient pas super quoi… néanmoins, mémoire des noms ou pas, il se rappelait que cette belle demoiselle était surnommée, si ses souvenirs étaient justes, la princesse corbeau ou un truc du genre.
Un volatile donc, non ?

Fait pas chier, corbeau, t’es un volatile.

D’ailleurs, maintenant qu’il y songeait… d’après ce qu’il savait d’elle, elle était une mi-démone mi-ange –l’espèce était suffisamment rare pour que quelqu’un comme lui sache ce qu’il en était- qui trafiquait les âmes pour des biens et services. Deux choses qui, malheureusement, ne mettait pas son interlocutrice en de très bonnes dispositions pour survivre… et elle, au lieu de supplier et compagnie, elle se contentait de faire preuve de sarcasme et d’ironie, se moquant presque de lui et lui retournant ses paroles aux visages ? Elle avait de la chance, Bando état du genre à bien aimer ce genre de défi… d’ailleurs, soit dit en passant, le démon se demandait bien POURQUOI la demoiselle se rapprochait ainsi.
Elle n’avait pas peur de lui. Elle semblait… presque... L’admirer ? Lui, un guerrier, un soldat, un tueur des enfers ? pour quelque chose d’aussi trivial que cela ?là, un sourire empli de malices apparut sur ses lèvres, alors qu’il répondait aussi sec.

Qui sait ? après tout, Lucifer était un ange il me semble. Cela dit, il y a plusieur façon de tuer quelqu’un…

En effet, broyer le mental de quelqu’un donnait des résultats extrêmement drôles au final. Avec un geste presque négligeant, le démon se délesta de la tête d’ange, l’envoyant impitoyablement sur un arbre avec un « sprotch » des plus loquaces.
Cela étant, en entendant la suite, le borgne, eut un instant de vide, où il ne dit rien, assimilant les paroles de son interlocutrice…

Puis sentit quelque chose le chatouiller. Remonter, et… il éclata de rire. Un rire fou, empli de la passion furieuse qui le caractérisait quelque soit la situation. Une pulsion incontrôlable et sans capacité de retenue aucune, comme pris par un esprit autre que sa propre personne.
Il finit tout de même par se calmer, et se plaça devant la jeune femme, avec son regard brillant de malice.

Franchement? Je t’ai sauvé la vie –ce qui fait que accessoirement, c’est ce que tu me dois-, et vu ce que tu es, je serais bien tenté de te réduire en bouillie sur-le-champ de par ta filiation. Après tout, je suis un tueur, même parmi les démons, alors c’est mon boulot…

Cependant, tu veux que je me contente d’une simple nuit avec toi ? non mais dis donc, tu me prends pour quoi au juste ?
Après, si tu m’offres ton corps pour le reste de ta vie…


Avec un air obscène passager, Bando s’humecta les lèvres, faisant parfaitement présentation de ses pensées. Il a été clair.
Cela étant, afin de ne pas se faire doubler, il s’agenouilla devant elle pour se mettre à sa hauteur, et prit brusquement la jeune femme par la gorge. Agenouillé comme ça devant lui la rendait vraiment sans défense aucune en face d’un tueur-né comme lui. Quelque soit ce qu’elle ferait, il ne la lâcherait pas. Mais se rincer l’œil ne lui posait, bien entendu, AUCUN problème…

Bien évidemment, si tel est le cas, il est évident que ce sera comme passé un pacte avec moi… et tu devras t’y plier quand je le désirerais. A toi de joue avec tes cartes ma petite chérie. Tu sais comment les pactes entre les êtres spirituels marchent, nan ? Vendeuse d’âme…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Foret] Un souhait osbcur entre deux plaintes : rencontre bouleversante au clair de lune [PV: Rindo & Angelica Gotthelf] [HENTAI]   Lun 19 Mar - 15:19

Après sa réplique, une sorte de silence suivit, lorsque d'un coup, le démon fut prit d'un rire fou, comme s'il n'était pas de sa personne réellement, que cela venait d'ailleurs. Angelica ne cilla pas, ses oreilles toujours couchée en signe de soumission, elle resta face au démon, toujours plus belle qu'avant. Bizarrement, l'idée que le démon refuse ses faveurs ne lui traversait absolument pas l'esprit, elle était déjà quasiment sure de sa réponse, car elle savait lire dans chacun de ses gestes, elle voyait très bien le désir qu'il éprouvait face à elle. Et un léger sourire, non pas charmeur mais de satisfaction, étira ses douces lèvres rosée. Elle aimait la voix du démon, c'était un fait : la voix rauque, un peu saccadé et pourtant légèrement enfantine, comme celle d'un adolescent éternellement passionné par ses convictions. Elle aimait ce timbre, cette douceur amer qui se logeait contre la langue pour former des mots aux intonations diverses et variées, changeant de sens selon la personne qu'il avait en face de lui. C'était merveilleux tout ce qu'on pouvait faire avec une voix pareil, toutes les résonances parfaites, les quintes possibles, Sa voix, à la plus grande stupéfaction de l'hybride, s'accordait parfaitement avec la sienne. C’était une chose qu'elle croyait impensable, une voix qui s'accorde en harmonie avec la sienne, son total opposé, et son complémentaire pour toutes les sonates possibles. Le rire du jeune démon cessa alors, et il reprit :

"Franchement? Je t’ai sauvé la vie –ce qui fait que accessoirement, c’est ce que tu me dois-, et vu ce que tu es, je serais bien tenté de te réduire en bouillie sur-le-champ de par ta filiation. Après tout, je suis un tueur, même parmi les démons, alors c’est mon boulot…

Cependant, tu veux que je me contente d’une simple nuit avec toi ? non mais dis donc, tu me prends pour quoi au juste ?
Après, si tu m’offres ton corps pour le reste de ta vie…"


Il s'humecta ensuite les lèvres, et Angelica se demanda comment elle avait fait pour résister à la tentation de l'embrasser. Ses instincts félin qui revenaient avec force ne l'aidait pas, ses chaleurs étaient bien différentes de celle d'un vrai chat Non, loin de là, il suffisait juste qu'un être possédant les gènes les plus compatible avec les siens soit prés d'elle pour que la chaleur l'emporte sur sa raison. Et le démon à la chevelure bleu électrique était quasiment le plus parfait. A croire qu'elle tomber réellement amoureuse de celui-ci. Des frissons parcouraient son échine à rythme régulier, et son bas-ventre s'était enflammer, comme si elle était en plein action. Et pourtant, c'était juste le début de ses chaleurs. Le démon s'agenouilla devant elle, même dans cette position, il était plus grand qu'elle d'environ une tête, puis il se saisit de sa gorge brusquement. Il devait surement penser qu'elle était inoffensive, c'était évidemment totalement faux, elle pouvait être très dangereuse, même quasiment incontrôlable lorsqu'on abordait un sujet en particulier : sa mère. La belle hybride ne supportais pas qu'on parle de Dementia Van tassel, sa mère était la seule chose qui lui rappelait pourquoi elle ne traitaient pas avec les anges et ne les tuaient pas non plus. La poigne démoniaque était forte, mais Vesperina ne la craignait pas, elle n'avait réellement aucune crainte quant aux geste du démon. et même si elle ne pouvait plus respirer, ce n'était pas un problème, elle ne vivait pas avec l'oxygène comme nécessaire.

Bien évidemment, si tel est le cas, il est évident que ce sera comme passé un pacte avec moi… et tu devras t’y plier quand je le désirerais. A toi de joue avec tes cartes ma petite chérie. Tu sais comment les pactes entre les êtres spirituels marchent, nan ? Vendeuse d’âme… Dit-il, Angelica ne bougea pas d'un cheveux, mais ses joues rosirent légèrement due à la proximité du jeune démon.

"Je suis impressionnée, peu de gens savent qui se cache sous le nom de Kraëhe, mais je comprends tout à fait votre point de vu, vous craignez que je tentes de vous arnaquer, euh... Le quel des trois êtes vous?" Et oui, elle aussi connaissait l'identité de son sauveur, bien que celui-ci soit partager en trois, elle hésitait encore à donner le nom. Pourtant, il lui semblait avoir été assez clairs dans ses propos. "Cependant, je suis une femme de commerce, et lorsque je donne ma parole, je la tient. Je vous offre mes faveurs, pour maintenant, demain, les années qui viennent et ce jusqu'à la fin des temps, si ceux-ci cessent un jour. Je serais votre esclave qui attendra sagement dans la chambre de son maître si il le faut, je serais l'unique ou une parmi des centaines, mais je vous appartiendrai entièrement. Vous pourrez arrivez de nulle part, tout comme me prévenir, je lâcherai toutes mes actions pour vous suivre..."

Elle avait dit cela sur un ton non pas implorant, mais froid et détachée, bien qu'une légère pointe de satisfaction agrémente sa voix en fin de phrase. Le vent vint de nouveau jouer avec sa longue chevelure, la faisant valser avec quelques pollen invisible à l'oeil nu. La lune s'y reflétait allègrement, et donnait un éclat particulier à la jeune femme, comme si, avec les étoiles et la lune, elle était la seule source de lumière sur cette falaise encadrée par la forêt. Cela ne la rendait que plus belle, que plus digne, c'était une déesse de beauté et de charme. Même dans des haillons, à genoux et pleine de sang, elle n'aurait put paraître que charmante. Ses joues étaient toujours bien rouge, et elle passa à son tour sa langue sur les lèvres, il y avait une chose qu'elle ne savait pas en revanche : Les démons, et les anges, avaient deux sortes de pactes totalement différents, et son corps étant composé du gêne de ses deux races, ne savait pas lequel il devait choisir, c'était pour cela qu'elle n'avait jamais sceller de lien avec qui que ce soit. Elle n'était pas constituée pour, et c'était un grand dommage, car elle avait peur que le démon se refuse à elle pour ce fait. Étrangement, elle était déjà dépendante de Rindo, elle ne le connaissait pas encore, mais elle savait qu'elle ressentait de l'attirance pour lui, une attirance féline. Angelica avait beau être forte, elle restait soumise à ses instincts félins, et elle devait le lui dire d'une manière concrète. Ses deux mains vinrent doucement agripper le bras qui enserrait sa gorge, son regard était toujours planté dans celui du démon, et elle dénoua lentement les doigts de celui-ci pour faire descendre sa main ensanglantée. Dans ce geste très lent, et presque doux, elle fit glisser cette poigne sur ses deux seins bouillant, et la fit passer entre les deux mamelles imposantes. Ses battements cardiaques étaient extrêmement rapide, mais différent de ceux de la peur, ou d'autres, c'était les battement d'un coeur pendant l'acte.

"Quoi que vous le vouliez ou non, tri-heart, je vous suit lié depuis que vous êtes entrés dans mon champs d'action. J'ai beau porter le nom d'un oiseau, je reste une chatte jusqu'au bout des oreilles, et les chaleurs font aussi parties de moi, une partie intégrante que je ne contrôle pas. D'ailleurs, si vous refusez mon offre, je vous prierez de cessez de m'appeler "votre petite chérie" j'en ai déjà des frissons sur tout le corps... et à l’intérieur..."

Ce n'était pas ce que l'ont pouvait appeler une déclaration, mais c'était un fait, sa peau était brûlante, et son souffle saccadé, ses yeux étaient fiévreux et réclamaient de l'attention. Elle était devenue dépendante du démon d'une manière qui la répugnait, elle était incapable de garder possession de ses propres moyens à cause de ses cotés félins, et c'était sincèrement affligeant pour une Reine comme elle. Mais ça, peu de gens le savait, oui, peu de gens se doutait que la princesse Kraëhe n'était pas une démone, et encore moins savait pour son autre identité, alors pour la couronne de Finlande qui reposait sur sa tête,improbable...
Mais même si elle était une Reine, et une grande Dame, jamais Angelica n'y allait pas quatre chemin, c'était tout, ou rien. Et là, ce n'était pas une blague, même si cela en avait l'air, elle était bien sérieuse, ses joues rouges, ses lèvres pincée, et ses jambes tremblant légèrement en attente, tout le démontrait : Elle était en pleine chaleur, et elle ne demandait qu'a satisfaire le démon à la chevelure aqueuse et aux passions sanglantes.

"En revanche, si vous m'acceptez comme votre esclave sexuelle, serait-ce trop vous demander de me prendre sur le champs avant que je ne me mette à miauler de supplice quant à la douleur qui pâle mon sexe?" Et oui, la belle hybride restait toujours aussi franche...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Foret] Un souhait osbcur entre deux plaintes : rencontre bouleversante au clair de lune [PV: Rindo & Angelica Gotthelf] [HENTAI]   Mer 4 Avr - 17:11



Evidemment.
Evidemment qu’elle, Angelica Gotthelf, la trafiquante –il n’y avait pas d’autres termes- d’âme dans le marchait des êtres spirituels savait comment se faisait un contrat. C’était la base de son commerce. Et qu’elle soit ange, qu’elle soit démone, ou autre, le pacte resterait intact et tout aussi puissant. Après tout, il sera fait avec l’accord des deux parties non ? le pire –ou plutôt le mieux-, c’est que le jeune démon ne s’attendait réellement pas à ce qu’elle accepte cela aussi rapidement. Au contraire, à l’entendre, Bando aurait juré qu’elle semblait heureuse de le dire et le confirmer.
De son point de vue, disons-le clairement, la jeune femme était un peu tarée pour accepter un truc pareil. Néanmoins, ce qui était fait est fait. Plus le temps de revenir en arrière…

Avec un petit sourire, le démon laissa la sensation du pacte s’installer en lui, gravant dans le dos de sa main le pentacle. Le sceau de David, orné de signes kabbalistiques, association de l’énergie démoniaques et angéliques, ornerait désormais cette main. Et celle d’Angelica également. La preuve que désormais, son corp était effectivement asservis au bon vouloir de ses caprices. Il résuma cela en deux mots, murmurés avec un sourire, comme une sentence…

Marché conclu…

Cela étant, quelque chose l’étonnait. Qu’il la connaisse était logique. Après tout, une mi-ange mi-démon qui fréquente le marché des âmes, cela passerait difficilement inaperçu. En revanche, très, très peu de gens savaient que le démon avait trois personnalités… de part Bando et Yohan, il était logique de dire qu’il en avait deux effectivement. Mais trois… cela signifiait qu’elle savait que Rindaman était aussi présent. Et cela, très, très peu de personne le savait.
Cela étant, tri-heart, c’est pas si mal, comme surnom…
Et l’explication sur sa partie « chatoyante », comme qui dirait, ne manquait pas d’intérêts. Ainsi, sous son titre de Kraëhe, que tout démon guerrier avec un minimum de culture se devait de connaître, elle tenait plus des griffes et des poils que des serres et des plumes. Voilà qui était en soi extrêmement plus apte au futur plaisir prochainement !! du moins, si elle en avait aussi le comportement…
En tout cas, tout ec qu’il voyait lui plaisait, indéniablement. Que ce soit les seins au clair de lune, cette chevelure d’argent, ces yeux dorés si semblables aux siens, tout en la jeune femme lui donnait envie de la posséder. Comme un enfant voudrait posséder un jouet. Et il semblerait que ce soit pourra être exaucé…

Néanmoins, la dernière question de la jeune femme lui fit hausser un sourcil, surprit. Il ne s’attendait pas à une telle demande. Comme si le pacte qu’ils avaient passé était en fait…
Naaaan… ce serait bien trop drôle…
Là, Bando ne put se retenir de pousser un petit rire. Vicieux, malfaisant, il s’accrut jusqu’à devenir un rire cristallin, franc, comme si il n’avait jamais assisté à une telle plaisanterie de sa vie. Ce qui, dans un certain sens, n’était pas faux d’ailleurs…

Le contrat est fait, tu es donc accepté, ma petite chérie !!

Cependant, suite à ces mots, il réagit de façon tout à fait imprévisible. Il s’agenouilla à la hauteur de la jeune femme avec une importante vélocité, pour prendre sa tête être ses mains. Une torture pour elle, car il prenait bien soin de les garder hors de portée de son visage, l’empêchant de l’embrasser, même du fait de leur proximité. Son œil unique la regardait fixement dans les yeux, alors que sa voix se fit douce. D’une douceur qui n’augurait rien de bon, cela dit…

Oui, ma petite chérie… tu es à moi, tu resteras à moi, jusqu’à ta disparition ou la mienne. Mon esclave…

Et, avec un air obscène, il releva doucement la tête de la demoiselle pour aller lécher son cou, comme s’il allait la dévorer…

Voilà donc mon premier ordre : ne bouge pas!! Je vais voir jusqu’où va ta détermination à me servir…

Et, lentement, tranquillement, il continua à lui lécher le cou, faisant même quelques mordillements au passage pour l’empêcher de se reposer. Ses pensées étaient évidentes… il voulait qu’elle le supplie, qu’elle ne puisse plus faire preuve, d’aucune façon, de fierté. Etre son esclave pour payer sa dette ? C’est mettre à la poubelle toute trace d’honneur ou de respect de soi… et cela, elle allait le réaliser…
Surtout qu’il enchaina sereinement avec les oreilles de la jeune femme… les poils auraient sans doute gêner un humain normale, mais lui, il s’en moquait comme de sa première chaussette…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Foret] Un souhait osbcur entre deux plaintes : rencontre bouleversante au clair de lune [PV: Rindo & Angelica Gotthelf] [HENTAI]   Lun 30 Avr - 0:12

« Marché conclu… »

Angelica regarda avec douceur le signe du pacte se former.
Une étrange chaleur l’avait envahie, plus forte encore que celle de ses
instincts félins. Sur sa main, un halo doré semblait prendre forme. D’abord, ce
fut un trait fin qui s’anima de lumière, il se déplaça sur sa main, laissant
sur son passage un sillon doré, formant bientôt un cercle parfait. Une fois
qu’il fut totalement dessiné, le trait quitta le sillon du cercle et traça cinq
lignes en son centre, formant une étoile. Le pentagramme ne s’arrêta pas pour
autant, et des runes s’inscrivirent sur chacune des branches de l’étoile, alors
qu’un autre cercle, plus grand, s’enroulait autour du premier. Un trait se
forma entre les deux, il dessina alors deux symboles qui se rejoignirent,
créant alors l’image d’un soleil. Parfaitement en face de cet astre, un
croissant de lune se forma à son tour de la même manière. Et lorsque tous les
dessins s’unirent, un rayon, argenté cette fois-ci, illumina sa main pour
briller plus fortement. Le Sceau de David, le sceau d’un démon, et d’une
hybride de cette race avec un ange, reposait désormais sur les mains des deux protagoniste.

« Oui, ma petite chérie… tu es à moi, tu resteras à
moi, jusqu’à ta disparition ou la mienne. Mon esclave… »


Angelica ne riposta pas, elle en été totalement incapable,
chaque mouvement faisait vibrer un peu plus les ardeurs qui frappaient son
sexe. Elle avait mal, comme un rapport forcé, mais en même temps différents,
car ces chaleurs appuyait sur le nerf de la jouissance à répétition, tel un
coup de rein. Le démon tenait son visage entre ses mains à une distance
pourtant raisonnable, et cette sensation, ses mains sur sa peau, la brulait.
Elle brulait d’un feu ardant qu’elle ne pouvait éteindre que d’une seule
manière, et lui, s’amusait pleinement avec sa faiblesse. Ses joues roses
étaient désormais bien rouge, et elle haletait, épuisait rien que d’être à
genoux, ses chaleurs pompaient le peu de force qui lui restait à présent pour
se délecter d’un plaisir qui n’arrivait pas assez vite. La princesse des
corbeaux, La reine de Finlande, tous ces titres n’avaient plus aucune
signification face aux conditions de son coté animalier. Oui, elle était
toujours dominée par ses instincts, en tout temps. Il lui était impossible de
se débattre, il fallait juste qu’elle agisse en fonction de ses envies, et
habituellement, cela marcher plutôt bien. Mais Rindo, ce démon, ce triheart,
n’était pas près de la satisfaire dés l’instant, elle pouvait le voir dans son
œil doré, il allait jouir de sa détresse.

Quelle ironie tout de même ! Pourchassée par ceux qui
auraient put être de sa famille, elle avait fuit pour ne pas mêler ses amis à
cette histoire, mais elle s’était interdite de les attaquer, pour deux raisons.
Et son salut ? Elle le devait à un démon violent qui désormais était
propriétaire de son propre corps et en bénéficiaient à sa guise. La lune, sa
déesse, semblait être contre elle cette nuit, et illuminait le visage
démoniaque du bleu comme un avertissement, lui rappelant presque avec une joie
malsaine « t’as une dette ! T’es piégée ! » Oui, l’astre
semblait se moquer de sa propre fille, la rappelant à l’ordre, lui montrant
avec quelle facilité elle avait été piégée par ses propres instincts.
Cependant, quelque chose en ce démon l’avait attiré à la seconde, et pas
seulement ses gènes compatibles avec les siens. Il était divisé, brisé, et
inconsciemment, c’était surement ce qui l’avait attiré le plus chez lui. D’ailleurs,
en parlant de ça, elle savait qui il était, cet être aux trois visages, trois
entités pour un seul corps. Il était violent, assoiffé de sang, légèrement
vulgaire, une bête féroce, un guerrier sans aucune autre envie, hormis gouté le
sang de ses victimes. Elle fit facilement le lien, il était Bando. Mais depuis
quand, le guerrier, était-il aussi doux dans ses gestes ?

« Voilà donc mon premier ordre : ne bouge pas!! Je vais
voir jusqu’où va ta détermination à me servir… »


Et sur ces paroles, il tira en arrière la tête de l’hybride
et s’approcha de son cou. Angelica n’avait vraiment pas prévu d’être dévorée à
la fin de cette nuit mouvementée. Le démon commença à lécher son cou avec
ferveur, et elle poussa un très léger gémissement, semblable à un miaulement.
Le démon léchait son cou avec tant d’ardeur que c’était à la fois une torture
et jouissif pour la pauvre hybride prisonnière de ses bras. Evidemment, elle
aimait ça, évidemment, elle voulait prendre son temps, elle aimer être gouté,
mais là, c’était sadique. En pleine chaleur, alors que son sexe ne réclamait
que la pénétration dans la seconde, lui prenait son temps. Il ne tarda pas à
mordiller son cou, suçotant la chaire, ce qui lui arracha un nouveau
gémissement félin. Quelque chose coula le long de ses cuisses, elle mouillait
déjà, quelle honte pour elle ! Rindo cessa ensuite cette douce torture, et
il remonta… Sur ses oreilles, cette fois-ci, ce ne fut pas un gémissement qui s’échappa
de ses lèvres, mais bien un cri, un miaulement poussé par cette douleur qui l’avait
prise et ce désir grimpant comme pas possible dans tout son être. Le pacte
était clair, elle devait lui obéir, mais là, c’était une véritable torture.

« B… han… Ban…do ?»

Elle hésita, la position à genoux lui était assez
inconfortable, et en même temps, elle savait qu’elle ne tarderait pas à jouir
une première fois de cet acte touchant son cou et ses oreilles. Elle ne devait
pas bouger, donc, en soi, il ne voulait pas qu’elle participe, alors elle
pouvait tout de même bouger ? Tant pis, elle prit le risque, et se releva
légèrement pour dénouer ses genoux et se retrouver quasiment au sol, comme une
poupée. Elle s’était accroché à lui pour ne pas tomber, mais n’avait rien fait
ni esquisser le moindre geste donnant l’impression qu’elle allait participer à
ce jeu luxurieux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Foret] Un souhait osbcur entre deux plaintes : rencontre bouleversante au clair de lune [PV: Rindo & Angelica Gotthelf] [HENTAI]   Ven 20 Juil - 17:30

Alors que le pacte était conclu par l´apparition du sceau, et à la suite de quoi bando régulait se spetites... “affaires”, il bouillonnait intérieuement d´une joie malsaine. Lui, un simple démon, se faisait le maître d´un hybride? Au vu de combien ils étaient rares, il y avait de quoi exulté. Eu vu de combien ils fuyaient ses semblables, il y avait doublement de quoi exulté. Au vu de la bonne poire qu´il s´était prise dans la figure, et qui en plus en brulait de joie, le Bando en se sentait plus là... mais ce n´était pas de la joie, non, c´était autre chose: l´exitation que quelque chose de plus était rentré dans sa vie, une chose qui s´était soumis de son plein gré malgré la forte tête qu´elle était. Et avoir un marchand d´âme à ses ordres... oh, cela lui serait utile, très utile...
Et obéissante. Malgré ce qu´il lui faisait subir, des choses simples, elle semblait pourtant avoir atteint une chaleur corprorelle qui dépassait toutes logiques. Quand à l´option d´à moitié s´étendre sur le sol drû, en se retenant à lui, c´était révélateur...
Hum. Au vu du liquide qui mouillait le sol en´dessous, oui, TRES révélateur. Et si il allait un peu plus loin? Reculant unpeu en cessant toutes ses lechouilles, il adressa un sourire caranassier à la jeune femme, son oeil unique brillant dans la nuit.

Un problème? je t´ai pas empêché de parler, my pet.

bah oui. Sinon, comment pourrait-il profiter pleinement de ses duplications? l´entendre, gémir, crier, jouir... supplier et implorer. Tout cela, cette ode à la souffrance et au plaisir, ses deux sacerdoces, cela il voulait les entendres. Aussi fortement que les aboiement d´un chien quand on l´égorgeait. Aussi fortement qu´une pucelle qu´on dépu...
Oooh, une belle idée que celle-ci!!!
ses mains se posèrent sur les siens nues de la jeune femme, qu´il commença à malaxer tranquillement. Enfin, sa main, vu que la deuxième partit bien vite vers le bas pour aller s´occuper de mademoiselle la chatte. Un terme bien ironique, d´ailleurs, au vu que celle-ci appartenait à un corbeau. Néanmoins, le fait est qu´elle en avait une, et qu´elle était même bien mouillée. Il sentait le liquide couler sous ses doigts alors-même qu´il n´avait fait qu´effleurer l´entrée.

Hum. On va commencer tranquillement...

Il positionna deux de ses doigts droit, devant l´entrée du vagin, avant de les y rentrer d´un coup sec. En effet, il n´y avait nul douceur, nul calme dans ce geste, juste l´envie d´aller plus loin et d´explorer l´intérieur en ravageant tout au passage. Et il bougeait ses petits membres le plus vivment possible à l´intérieur, comme pour les imprégner de la liqueur féminine... Ce qui était le cas. Au passage, il se demanda combien de temps elle tiendrait avant de jouir... une chose est sûre, il n´allait pas la laisser avoir de répit mental, approchant ses lèvres de l´oreilles de la jeune femme pour lui murmurer pendant ses gestes...

N´hésite pas... ne te retiens pas... dis-moi ce que tu veux. Dis-moi ce que tu désires. Crie, implore-moi, supplie mes actions...

Le tout annoncé avec un sourire malsain, laissant apparaitre des dents aiguisés et létales, dans un accord de joie cruel qui allait parfaitement avec le cas présent. Néanmoins, il manquait le coup de grâce...

D´ailleurs, rappelle-moi… les chattes, ca n´est pas à quatres pattes? qu´attends-tu?


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Foret] Un souhait osbcur entre deux plaintes : rencontre bouleversante au clair de lune [PV: Rindo & Angelica Gotthelf] [HENTAI]   Dim 11 Nov - 22:26

Le plaisir charnel. Pour n'importe qui, c'était la jouissance durant l'acte, point, cependant, ce plaisir là était bien différent de tous ceux qui l'avait frappé autrefois, et pour de nombreuses raisons. La première venait surement du fait que l'être qui la "maltraitée" était un démon parfaitement adapté à ses gènes, ce qui en soit était une chose extrêmement rare. La seconde était non pas la moins étrange mais la plus logique, elle était en pleine période de chaleur et cela atteignait désormais son paroxysme. La troisième, cet être dangereux, après avoir dévoré sa nuque et ses oreilles félines de sa langue mutine et incroyablement brûlante, s'était attaqué à ses seins. Et la dernière... Non en fait non, La grande Dame qu'elle était n'arrivait même plus à compter tant le plaisir charnel l'entourait comme un halo. Son seul et unique rempart protégeant les vestiges de sa dignité, était sa bouche irrémédiablement close, par une rangée de dents, et deux canines, se plantant dans sa lèvres pour retenir tout hurlements de plaisir. Il fallait dire que cet être était plutôt doué pour cela, mais quand bien même il ne l'était pas, elle était en chaleur non de non. La seule periode du mois qu'elle ne supportais pas, et pour cause, elle violait quasiment tous ceux qui lui semblait potable, donc, il fallait aussi dire que n'importe qui aurait fait l'affaire tant qu'il était assez beau et que ses gènes correspondaient. Mais là, c'était à la fois une horreur et l'extase. A croire qu'elle était maudite puisque son sauveur était non seulement superbe mais aussi incroyablement sadique pour la mettre à l'épreuve dans ce genre de cas. Triheart, comme elle se plaisait à l'appeler n'allait hélas pas s'arrêter là.

L'hybride sentie alors l'autre main du jeune démon s'approcher de l'objet de ses désirs déjà bien humide par les caresses poussées qu'il avait osé lui faire. brusquement, sans crier "gare!" et d'ailleurs cela aurait été surprenant en fin de compte, qu'il cri gare, bizarrement, l'hybride perdait un peu le fil du temps... Bref, elle sentit deux doigts taquins la pénétré sans douceur, et commencer à s'agiter en elle comme désireux de tout saccager. Un fin miaulement plaintif franchit la bouche de la Reine de Finlande, de même qu'un filet de sang coula de sa lèvre inférieur, s'étant mordue pour retenir le cri, sans succès. Angélica haletait sans cesse, légèrement tremblante, elle n'entendait presque plus la voix du démon, qui pourtant lui avait parut splendide dés le début. S'il y avait eut conversation longue au début, à présent ce n'était plus le cas, même le vent ne parvenait plus à refroidir son corps bouillant de désir. La créature féline avait les joues pourpres, ses prunelles dorées à demi-fermée tandis que son bassin bouger presque de lui même sur ses doigts agités. Mais la jouissance était encore loin, car elle était une femme de haut rang, et on lui avait apprit à contenir rage, plaisir, joie et souffrance. On le lui avait apprit dés là naissance, pourtant, le démon à la chevelure bleue éléctrique semblait être capable d'ébranler tout ses principes. Il se colla d'ailleurs à son oreilles pour murmurer d'une voix cruelle :

N´hésite pas... ne te retiens pas... dis-moi ce que tu veux. Dis-moi ce que tu désires. Crie, implore-moi, supplie mes actions... Le tout annoncé avec un sourire malsain, laissant apparaitre des dents aiguisés et létales, dans un accord de joie cruel qui allait parfaitement avec le cas présent. Néanmoins, il manquait le coup de grâce... D´ailleurs, rappelle-moi… les chattes, ca n´est pas à quatres pattes? qu´attends-tu?

Angélica gémit à cet appel. Bien que cela soit plus proche d'un long miaulement, et tenta, oui, tenta de bouger d'elle même pour se positionner comme il l'avait ordonner. Impossible. C'était tout bonnement impossible qu'elle tienne sur ses jambes, ayant cédée dés la première vague de chaleur dans son abdomen. Elle n'était désormais plus capable de réagir physiquement, moralement en revanche, elle était sur le point de crier grâce...
Ou pas. Puisque forçant sur ses barrières mentales, elle repoussa la jouissance le plus loin possible et fit bien attention à ne pas perdre cette main humide d'elle lorsqu'elle se retourna, se retrouvant à quatre pattes, comme convenue. Bien qu'Angélica ait prit, involontairement soit dit en passant, les devants puisqu'elle était bel et bien à quatre pattes, sur le démon... Petit plaisir de plus, une perle de sang quitta ses lèvres pour s'échouer sur celle de Bando avec délicatesse, alors que l'hybride ne bouger plus le moindre membre, attendant avec sensualité les prochains actes de cet être si particulier qui avait fait d'elle son esclave sexuelle.

Mais c'est avec...Han... plaisir que j'obeis, B...han..Bando...


La Maitresse du commerce des âmes en profita pour humer l'air, un parfum bestial s'échapper d'eux deux, mais il y avait autre chose, comme si leur parfum, en symbiose, pouvait en créer un autre incroyablement puissant. Angel ne savait pas trop ce que cela pouvait signifier, mais ce qu'elle savait en revanche, c'est qu'elle allait jouir dans peu de temps si Bando continuait de la molester ainsi...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Foret] Un souhait osbcur entre deux plaintes : rencontre bouleversante au clair de lune [PV: Rindo & Angelica Gotthelf] [HENTAI]   Lun 18 Fév - 21:55

Lorsque la jeune femme entreprit d’obéir, Bando haussa un sourcil, réalisant qu’elle n’avait pas si bien compris. Il s’attendait à ce qu’elle se mettre à quatre patte devant lui, croupe en avant, afin qu’il s’en « occupe ». Pas à ce qu’elle se positionne à quatre patte au-dessus de lui, faisant au passage glisser son sang de ses lèvres aux siennes.
Ah la la, pauvre chatte incapable de se retenir, obligée de se mordre les lèvres jusqu’au sang… Par curiosité, d’ailleurs, le Tri-heart se lécha les babine afin de récupérer la perle écarlate et goûter, pour al première fois, aux hybrides… Qu’il compara bien vite à du vin, au final. Même si le coté angélique lui donnait un arrière-goût pas très agréable, la saveur générale était passable. Mais tranquillement, alors qu’il lui ravageait l’intérieur de ses doigts, il leva son autre main pour caresser le long du corps de la jeune femme avec une étonnante douceur… avant de s’emparer de la robe de la demoiselle et de la tirer avec un sourire cruel et une violence inouïe. Et si la jeune femme aurait pu sentir, durant un cours instant, la résistance du vêtement, tout action contre cela était réduit à néant de par la brusquerie de l’acte, qui réduisit le vêtement –léger, donc aisé à retirer au passage- à néant. Ainsi le démon pouvait avoir un point de vue avantageux, TRES avantageux sur le somptueux corps de la jeune femme.
Et eu la pensée furtive mais réelle que baiser un ange ne serait peut-être pas si mal, finalement… mmmh, à tester…

Enfin. Sa main gauche alla peloter les seins de sa proie, alors que sa main droite poursuivait son œuvre de ravage interne. Il réfléchissa durant un court moment, se demandant ce qu’il allait bien pouvoir faire d’elle, avant de demander intérieurement son avis à Yohan. Celui-ci lui répondit clairement, avec logique et raison comme à son habitude. Mais le plus amusant, c’était que ce que Yohan disait, ça allait parfaitement avec ses désirs personnels. Et il devait admettre que l’avis de sa Raison était intéressant…
Owiiiii, une source d’amusement supplémentaire…
Son œil unique grand ouvert, il abhorra un magnifique sourire parfaitement édenté, alors que il sentait un liquide visqueusement féminin glisser entre ses doigts et couler de l’entrejambe actuellement ravagé. Quant à sa main située sur la partie supérieure, il dénota une partie solide entre ses mains. Une partie solide. Un bouton de rose…
Ah la la… Une vrai masochiste qu’il avait là. A moins que ce ne soit parce qu’il y allait trop doucement ? Soit.

Alors qu’il voyait la jeune femme commencer à être parcourue de spasmes au niveau des abdominaux, il retira les doigts travailleurs avant de les lever et de les pointer devant le visage de la jeune femme, humides bien entendu.
Ma petite chatte… Je vois que tu ne masques point ce que tu veux…
Mais ne crois-tu pas qu’il est difficile d’aller plus loin avec mes vêtements ?


Une voix onctueuse, incroyable douce, juste avant qu’un air cruel s’affiche sur le visage du démon alors qu’il descendait à nouveau sa main au même niveau que sa partenaire…
Puis, avec les deux mains sur la poitrine, il s’empara des tetons et les pinça sans retenus, tirant légèrement au passage les seins vers le haut. Ainsi, surélevés, mais pincés, il se demandait si elle y trouverait du plaisir… ou si elle souffrirait vraiment. Lui permettant au passage de vérifier un détail :
Masochiste ou pas ?

Dévêt-moi !! de suite, ma chatte!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Foret] Un souhait osbcur entre deux plaintes : rencontre bouleversante au clair de lune [PV: Rindo & Angelica Gotthelf] [HENTAI]   Mar 19 Fév - 0:46

L'hybride sentait peu à peu les aspects de la jouissance pointer le bout de leur nez en son être, non seulement parce que le démon aux trois esprits poursuivait sa torture avec aisance, mais aussi parce qu'elle avait de plus en plus l'envie de dévorer le corps de l'homme qu'elle surplombait. Elle le voulait pour elle seule, bien qu'elle le sache surement prit par d'autre, certainement par une maitresse humaine, mais elle ne pouvait se résoudre à cela. Angélica fut surprise, quand, de l'autre main, il vit caresser son corps avec douceur, une douceur peu croyable pour un être qui paraissait pourtant si violent la seconde suivante. Et cette surprise la rassura dans un sens, car cela voulait dire qu'elle pourrait peut-être retourner cette situation à son avantage et le faire succomber réellement à son charme. Elle savoura donc la caresse, avant de se rendre compte qu'il en profitait pour arracher les vestiges de sa robe, adieu petite robe d'été, bonjour la nudité pensa celle-ci en agitant sa queue féline dans l'air. Un sourire amusée s'empara de ses lèvres qu'elle lécha en même temps que Triheart, et elle sut immédiatement qu'il goutait pour la première fois au sang d'un hybride. De la main qui venait de faire disparaitre cette pauvre robe, le démon bleu vint peloter sa peau, venant malaxer ses seins avec fermeté, sans réelle douceur. Mais ce contact donnait encore plus de frissons à la Reine, et elle sentait le désir montait à toute vitesse en son être. Elle le voulait, là, maintenant, tout de suite! En fait, elle voulait goûter à ses lèvres comme on croquerai un fruit, sentir son corps nu et brûlant contre le sien, et son membre tendu la torturer de l’intérieur.

Les vagues de plaisirs se faisaient toujours plus fortes, plus longues, plus répétitives, et les spasmes ravageant ses muscles la faisait trembler de plaisir. Finalement, la main avide de découverte qui la labourait de l’intérieur eut finit son exploration, et tandis que la semence féminine coulait avec abondance entre les cuisses de l'hybride, elle reporta son attention peu chaste sur la poitrine de la Reine de Finlande. Les doigts encore humides vinrent s'apposer sur sa poitrine. Il semblait que le démon à l'étonnante chevelure bleue avait pour objectif de la rendre folle de plaisir, et le pire, c'était qu'il semblait presque y parvenir à force de gestes et de mouvements bien placés. Bon sang, il commençait sérieusement à la rendre éprise, rien qu'avec des préliminaires, que serait l'acte en lui même dans ce cas? Elle sentait un plaisir encore plus grand naître en son ventre rien qu'a la pensée des événements futurs qui allaient se produire si Rindo poursuivait son attaque. Dans un sens, elle s'en voulait, tomber sous le charme d'un être qui n'en veut qu'à son corps et qui ira voir n'importe qui d'autres la seconde suivante frappait légèrement... Énormément son orgueil et sa fierté féline, en fait, elle était égoïste, et ne voulait absolument pas partagé cet être démoniaque, tout comme elle ne voulait pas partager son fils. L'hybride se pourlécha les lèvres de nouveau et laissé un faible gémissement félin franchir ses lèvres alors que le démon martyrisait à présent sa poitrine comme deux vulgaires peluches qu'on tâte.

Ma petite chatte… Je vois que tu ne masques point ce que tu veux…
Mais ne crois-tu pas qu’il est difficile d’aller plus loin avec mes vêtements ?


La voix était onctueuse, douce, comme de la crème, et cette prononciation des mots, cette teinte, ce timbre, tout semblait idyllique tant le démon lui avait semblait doux. Puis, avec les deux mains sur la poitrine, il s’empara des tétons et les pinça sans retenus, tirant légèrement au passage les seins vers le haut. Cela faisait légèrement mal, et en même temps, le plaisir revenait à grands pas sur la douleur, mitigée qu'elle fut, d'autres gémissements franchirent ses lèvres alors qu'elle tremblait encore plus. S'il était possible de mourir de plaisir, alors elle n'allait pas tarder à rendre l'âme, et dans ce cas là, la mort portait un nom, Rindo. il y avait tant de douceur et de violence dans ses gestes, que même les sensations qui en résultaient se confrontaient ensuite, et il était impossible à Angel de savoir si elle souffrait de ce toucher ou si elle en éprouvait du bien. Elle voulait qu'il aille plus loin; qu'il la prenne, elle seule, et que plus personne d'autre ne la touche, qu'il n'y ait que lui, et le fait qu'il puisse être un dilemme à lui seul en passant du coté douceur infinie à violence inouïe en était la preuve, si elle se débrouillait, elle pouvait parvenir à lui faire ressentir les mêmes instincts qu'elle.

Dévêt-moi !! de suite, ma chatte!!

"Avec plaisir, maitre." répondit-elle donc avec tant de chaleur qu'elle se demanda si elle ne s'était pas brûler la gorge au passage.

Cette parole, un nouvel ordre, mais cette fois-ci, elle pouvait bouger, puisqu'il lui ordonnait, donc, elle allait se faire un plaisir de le faire languir. Chaque parcelle de sa peau le brulerait à tel point elle allait le lui montrait. Délicatement, du bout des ongles, elle commença à défaire la chemise ensanglantée du démon, elle utilisait la douceur et la violence d'un plaisir, elle savait s'y faire et comment elle pouvait le faire céder. Bientôt, le torse puissant et finement dessiné de Triheart apparut sous ses yeux, et avec un sourire à peine dissimulé, elle pencha son visage vers le téton droit de ce buste qu'elle pressa entre sa langue et son palet avec fermeté, griffant très légèrement l'autre avec sa main libre. Elle releva la tête, sa chevelure claire les recouvrant tous les deux, et descendit peu à peu, faisant de même avec le pantalon du démon, mais cette fois-ci, elle ne le retira pas, elle le déchira tout le long, sans aucune difficulté, et fit de même avec le dernier barreau qui retenait le futur bourreau de son antre intime. Ses mains pâles glissèrent le long des jambes musclées de Rindo, appréciant cette sensation de chaleur irrésistible et de sauvagerie émanant de tout son être. Au passage, elle donna un très léger coup de langue sur l'objet de ses désirs et remonta son visage vers celui du démon, plongeant ses yeux dorés dans les siens. Si elle l'avait voulut, elle aurait put l'embrasser, tant son visage était proche du sien, mais elle attendait de voir, elle attendait de connaitre son ordre suivant. Alors, avec un sourire malicieux, elle se lécha de nouveau les lèvres, et étant très proche du visage de son sauveur et amant, cela effleura les siennes avec douceur. Ses bras furent de par et d'autre de la tête bleuté du démon, tandis qu'elle était à califourchon sur lui. Angélica prit alors la parole :

"Et maintenant, Thriheart?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Foret] Un souhait osbcur entre deux plaintes : rencontre bouleversante au clair de lune [PV: Rindo & Angelica Gotthelf] [HENTAI]   Mar 18 Mar - 18:33



    [justify]A la réponse de la jeune femme, Bando haussa les sourcils, intrigués. Plus le temps passait, plus il avait la sensation que cette affaire de pacte n'était rien de plus qu'une excuse trouvée par la reine de Finlande pour se faire sauter par sa démoniaque personne. Une pensée certe atroce, mais plus le temps passait, plus la jeune femme trahissait son désir d'aller plus loin. Elle ne plaisantait donc pas en parlant d'être traiter comme esclave sexuel par celui qu'elle nommait Tri-heart? d'un côté c'était jouissif que de sentir une hybride pliée à ses moindres désirs, de l'autre, Yohan, la partie de lui dominant la raison, eut une idée des plus... intéressantes.
    le seul qui tiquait sous cape était Rindaman, qui aurait bien aimé la draguer avec un peu de défi, mais Bando se moquait de sa considération comme de ses premiers meurtres. Quoique eux avaient eu l'avantage d'être excitant, au moins...
    Mais si Bando était aussi intrigué, c'était à cause du ton de la jeune femme, qui allait bien mal avec ses actes. Des actes que Yohan trouva illogiques et lui, amusant.
    Elle retira lentement son haut, mais déchira son bas avec une vigueur nouvelle, tout en le touchant et le léchant légèrement. Agréable, indéniablement, le démon ne pouvait démentir que tout cela lui plaisait, avec un soldat au garde-à-vous Le frisson qui parcourut le long de son corps quand la blanche Dame caressa ses jambes le fit prendre son sourire carnassier, alors que cette sensation parcourut sa colonne vertébrale. Tout cela lui donnait une idée amusante.

    Levant le bras, il caressa avec une certaine douceur la joue de la jeune femme, caressant ses cheveux aux passages, alors qu'il la fixait de son oeil doré et de son sourire animalier, quoique teinté d'une nuance de mystère -seule manifestation de la pensée qui lui parcourait le cerveau, recevant avis divers et variés de Rindaman et Yohan-, et répondit d'une voix douce au possible, sa main s'abaissant pour caresser le cou de la Dame.


    Maintenant, on va passer aux choses sérieuses...

    Et, de sa main gauche, il retira son bandeau, fermant les yeux et inspirant longuement, avant de les rouvrir.
    Plus de sourire carnassier, plus de regard de fauve, non. Cette fois, il la regardait avec un air... souverain? oui, c'était cela. Le regard scrutateur, le sourire condescendant, et quand il parla, une voix douce, incroyablement douce et chaude, comme du velour...


    Bonsoir ma jolie. Rindaman, pour te servir... si tu l'acceptes.

    sur ces mots, il l'embrassa. Un baiser langoureux, alors qu'il lui prenait la tête pour l'empêcher de s'en dégager. Sa langue tentait sans vergogne de saisir celle de sa partenaire pour danser avec, et lui, il savourait cela, alors que la position lui permettait de sentir la poitrine de la jeune femme contre lui.
    mais le pire, ce fut que cette fois-ci, il bougea légèrement ses hanches, commençant à caresser l'entrée de la forêt noire avec sa lance, frottant pointe contre paroi dans l'annonce de la suite... qui ne venait pas encore.
    Il voulait lui faire miroiter, et quand il cessa le baiser, ce fut pour lui signaler d'une voix veloutée.


    Si c'est ce que tu désires, je peux t'offrir mes services, hybride... Corps contre corps, services contre services. Ame pour âme.
    Soit lassé de moi un seul instant, désobéis-moi une seule fois, et je dévorerais mon âme... Jusque-là je comblerais tout tes désirs.
    Un "non" et cela s'arrête... un "oui" et je te ferais goûter à ce que tu attends de moi depuis le début...
    Ta réponse?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Foret] Un souhait osbcur entre deux plaintes : rencontre bouleversante au clair de lune [PV: Rindo & Angelica Gotthelf] [HENTAI]   Sam 12 Juil - 17:36

Le plaisir de la chair de faïence se tardait de venir, et seule le regard alangui de la créature démoniaque qui lui faisait face semblait lui indiquer le temps que prendrait celui-ci à la faire jouir entre ses doigts. Un changement se fit, presque imperceptible, mais bien visible aux yeux de la reine de Finlande, qui sentit que le vent prenait une tout autre direction que celle de ses vœux. Incapable de saisir le sens de ce revirement, elle contempla un instant la prunelle mordorée de son vis-à-vis, et alors qu'il effectuait un geste rapide à son égard, elle fut surprise. Ce ne fut pas avec violence qu'il porta sa main à son visage, mais bien avec la douceur d'une caresse, et sa paume frôla sa joue, sa chevelure, qui fut durant un instant éloignée de sa peau par le vent, et enfin sa nuque. Un remarquable frisson descendit le long de son échine et fit trembler sa queue féline, laissant ainsi tinter le grelot qui y était accroché. Cet élan de douceur avenant et improbable la laissant totalement pantoise, et aussi impatiente de ce qui allait suivre.

Maintenant, on va passer aux choses sérieuses...

Il retira de sa main gauche encore libre son bandeau, et ses prunelles furent couvertes par ses paupières bordées de cils bleutés. Lorsqu'ils les rouvrit, son regard se posa avec un certain air impérial sur la grande Dame de Finlande, de toute évidence, il n'était plus le même. Et, lorsqu'il prit la parole, ce ne fut point avec cette voix de ténor suave et bestiale, mais avec un ton de velours, une voix pleine de chaleur et de douceur. "Bonsoir ma jolie. Rindaman, pour te servir... si tu l'acceptes." Entendit-elle, et un étrange charme s’opéra, alors qu'il capturait ses lèvres de manière langoureuse, cherchant par tous les moyens à la retenir - quand bien même elle souhaiterai s'enfuir, et cherchant sa langue de la sienne, jouant tel un bal. Elle sentie alors quelque chose de nouveau, d'étrange, s'emparer d'elle. Le démon venait de bouger ses hanches, et dans un délice de sensation, entama de caresser son antre déjà tant humide de plaisir avec son membre tendu, cela devenait de plus en plus complexe de se maintenir en place. L'envie de prolonger le baiser, de s'empaler directement sur le membre du démon avec plaisir la tiraillait, mais elle savait se maintenir, tant en tant que femme qu'en tant que féline.

Les lèvres charnues du démon finirent par se lasser des siennes, et un gémissement plaintif franchit sa bouche à cet instant précis, réclamant des caresses. "Je suis... Enchantée... Rindaman" Chuchota-t-elle avec difficulté.

"Si c'est ce que tu désires, je peux t'offrir mes services, hybride... Corps contre corps, services contre services. Âme pour âme.
Soit lassé de moi un seul instant, désobéis-moi une seule fois, et je dévorerais mon âme... Jusque-là je comblerais tout tes désirs.
Un "non" et cela s'arrête... un "oui" et je te ferais goûter à ce que tu attends de moi depuis le début... Ta réponse?"


Ce fut étrange d'entendre cet accord venant d'une autre créature, qu'un prêtre ou un couple prononçant ses vœux. Cependant, l'accord, tacite des deux partis étaient des plus tentants et, dans un sens, elle ne perdait rien, elle ne faisait que gagner au change, tout comme lui. Il était difficile d'envisager l'idée même de refuser cela, certes, elle était déjà son esclave, et le symbole du pacte sur sa main prouvait cela, cela dit, tirer profit de son esclavage était des plus alléchants. Que faire, que dire, elle était taraudée par le plaisir en abondance et l'envie de dire oui sans hésitation. Se retenant par convenance et aussi parce qu'elle désirait faire la connaissance de cet être si incroyable, Angelica se maintint en équilibre au dessus de l'objet de ses désirs, et de sa main droite, sur laquelle le symbole du pacte trônait, elle vint effleurer la joue du démon avec la plus grande douceur dont elle puisse faire preuve. Se penchant sur le visage de Rindaman, elle accrocha son regard et lui transmit toute la passion qui la consumait depuis leur rencontre, avant de faire glisser ses lèvres contre son oreille et de prononcer dans un murmure suave. "Oui"

Et la dame royale scella une fois encore leur lèvre dans un baiser langoureux, cherchant passion et tendresse en cette même étreinte.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Foret] Un souhait osbcur entre deux plaintes : rencontre bouleversante au clair de lune [PV: Rindo & Angelica Gotthelf] [HENTAI]   Dim 20 Juil - 0:25



    Rindaman sut qu'il avait gagné à l'instant même ou ses lèvres rencontrèrent de nouveau celles de la jeune femme. Elle avait succombée, elle était en son pouvoir, et il pouvait en faire à présent ce qu'il désirait a cause du simple désir qu'il lui incitait. D'une certaine façon, il avait envie de rire devant l'inutilité profonde de la réflexion: se plier aux ordres d'un individu, un démon qui plus est, pour le simple désir de se faire démolir l'intérieur. Et le plus drôle était que il n'était même pas un incube!! pour peu, le tri-heart, comme elle l'avait si bien nommé, avait bien envie de rire... mais malheureusement, happé par ses lèvres et sous la situation actuelle, il en était dans l'incapacité totale de le faire.
    Il songea d'ailleurs un moment, alors qu'elle l'embrassait, que il aurait du la forcer à mettre ses lèvres sur son membre raide. Partie remise, se dit-il. A lui rendre service, Rindaman et bando songèrent en même temps (à la grande exaspération de Yohan) que cela ferait partie des multiples "goûters" qu'il lui servirait. Après tout, c'était elle qui le voulait non?

    Mettant fin à ce langoureux baiser d'un sourire carnassier signe de son alter ego, Rindaman lacha prise à sa sauvagerie naturel: plaçant sa main droite sur le sein dévoilé de la jeune femme, il la poussa avec brusquerie pour l'éloigner -malheureusement pour elle- de l'objet de ses désirs et dos contre terre par la même occasion. Pourquoi? afin de se redresser à une vitesse tout bonnement inhumaine et la saisir par les pieds. Il tira les deux pieds vers lui afin de la ramener avec brusquerie vers sa personne, l'entrée de son antre intime en avant...
    Et ce fut ainsi, le corps du démon dressé et l'hybride elle réduite à terre, mobilisée par la force du Puissant, que la l'épée rentra dans le fourreau de la demoiselle dans un bruit de copulation claquant dans la njuit noir...

    Tenant la jeune femme par les jambes de chaque côté de son corps, le visage illuminé par le sourire d'une satisfaction malsaine, l'énergie qu'il mettait à l'acte n'avait comme toute retenue quand au mal que ca pourrait faire les capacités lubrifiantes de la sécrétion vaginale de la mi-féline. Et pendant cela il pouvait ainsi contempler avec satisfaction , l'ensemble du corps de la jeune femme...
    D'ailleur, à ce sujet, il lacha une jambe, afin de s'emparer de sa main libre d'un sein de la demoiselle et de ne pas le quitter. Ainsi, tenue en suspension en l'air, sous les assauts sexuels non retenus du démon, Rindaman se demandait avec une satisfaction non feinte en ce qu'il accomplissait en cet instant présent comme serait la jeune femme.

    Car, malheureusement pour elle, l'homme trouvait son pied dans la sauvagerie de son acte, qui d'un point de vue extérieur a présent ressemblerait plus à un viol exécuté par un homme de petite taille à la force surhumaine suffisante pour soulever et maintenant en suspension à la force de sa verge une magnifique jeune femme.
    Au fond de lui, bando riait de la situation et en éprouvait un plaisir senblable -après tout, normale, vu que c'était de lui d'ou venait toute cette fougue. Yohan quand à lui, se contentait de réfléchir à comment satisfaire les deux parties sexuellement parlant, et communiquait cces idées à Rindaman. Malheureusement pour lui les idées les plus douces partaient à la trappe...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Foret] Un souhait osbcur entre deux plaintes : rencontre bouleversante au clair de lune [PV: Rindo & Angelica Gotthelf] [HENTAI]   Dim 27 Juil - 21:16

La grande Dame n'était pas au bout de ses surprises. Lorsque le démon aux trois personnalité fut obligé de rompre leur baiser, elle parvint à saisir l'esquisse d'un sourire carnassier à son égard. Tout se passa ensuite très vite, réellement très vite. Rindaman attrapa l'un de ses sein dénudé, mais au lieu de le molester comme précédemment, il la repoussa en arrière. Et tout alla encore plus vite. Heureusement pour elle, la douleur n'était qu'un bref chatouillement dans son dos lorsqu'elle percuta le sol, et au même instant, le démon se relevait habilement. Il attrapa ses chevilles au vol, et la tira à lui avec une force prodigieuse. L'effet escompté fut bien sur la pénétration plus que violent qu'elle sentie en elle. Mais encore une fois, son corps l'avait préparé bien avant. Sa jouissance n'avait pas été atteinte, du fait de cette petite pause lors de leur conversation, mais elle était toujours aussi humide, et cela avait évité tout déchirement possible. Seule l'onde de plaisir la submergea avec force, alors qu'elle se cambrait en arrière.  

Les assauts répétés n'avaient que plus de plaisir à lui apporter, les coups de hampes du démon lui arrachèrent de nombreux gémissements, et lorsqu'il lâcha l'une de ses jambes pour attraper le même sein que tout à l'heure et ne plus le lâcher, elle fut tirée en avant, en suspension au dessus du sol. Un autre gémissement franchit ses lèvres à cet instant, puisqu’à chaque va et vient, une nouvelle vague de plaisir l'envahissait, la faisant vibrer de l’intérieur. Angelica ne se souvenait même pas à quand dater la dernière fois qu'elle avait consommé tant de plaisir avec cette activité. Ce n'était pas avec Andrew, le pauvre avait due être initié à ce genre d'activité, n'étant que serviteur démoniaque. Un mince sourire fleurit sur ses lèvres violettes, et elle se cambra en avant, venant alors s'accrocher au cou du démon avec ses bras. Elle entoura ses jambes autour de ses hanches avec force, et se lécha les lèvres avec satisfaction en griffant ses épaules, alors qu'elle même bouger ses propres hanches afin d'aller toujours plus loin autour de ce sexe érigé.

Peut-être Rindaman avait pensé qu'elle était une femme douce dans l'acte, il s'était vigoureusement fourvoyé. À présent qu'elle était relevée, elle allait s'en donner à cœur joie. Elle lui vola un baiser furtif avant de dériver sur son cou, qu'elle attaqua sauvagement, mordillant la chaire rose de ses crocs et suçotant celle-ci à intervalle régulier. Elle continuait de bouger, entièrement accrochée au corps du démon tel un marsupial sur sa branche. Que de plaisir, que d'orgueil à croire satisfaire son propre désir, quand au contraire, le Démon satisfaisait pleinement la grande Dame, elle même friande de sauvagerie. Elle replia ses griffes lorsqu'il frappa avec plus d'intensité le nerf de la jouissance, et son cri fut étouffé par la gorge molestée du démon, dont un léger flot de sang s'échappait doucement. Ce n’était que plaisir et bestialité dans l’acte, mais ça lui plaisait, elle était aussi démoniaque après tout, et c’était cette partie là qui prônait chez elle.

Avec la souplesse d’un véritable chat, elle donna un puissant coup de hanche, poussant le démon sur le sol, à califourchon sur lui, et lui maintint les bras de par et d’autre de son corps, continuant de bouger avec énergie au dessus de lui. Elle était une petite chatte, certes, mais elle restait une chatte sauvage, et ce serait elle qui mènerait la danse, même si elle se sentait déjà au bord de la jouissance…

"Alors... Rin... Rindama... Êtes-vous sur de pouvoir me dominer de nouveau?" Murmura-t-elle, suave tout en lacérant son torse de ses griffes.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Foret] Un souhait osbcur entre deux plaintes : rencontre bouleversante au clair de lune [PV: Rindo & Angelica Gotthelf] [HENTAI]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Foret] Un souhait osbcur entre deux plaintes : rencontre bouleversante au clair de lune [PV: Rindo & Angelica Gotthelf] [HENTAI]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Duel entre deux âmes soeurs. [PV Luke Kayan]
» Discution entre deux Gryffondor [pv : Judicaelle]
» conflit entre deux [PV WildStorm] [Dé]
» Retrouvailles entre deux amis [ PV: Josh ]
» Pique nique entre deux chemins...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kuroshitsuji Dynasty RPG :: Archives :: Rp abandonnés.-