« C'est votre destinée que vous tenez en main. Prenez soin de bien choisir votre chemin »
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Centre Ville] Enlèvement d'une poupée, ou comment retrouvé son chemin...[PV: Angelica Gotthelf & Lawrence Walker & Elena De Fontaña Trancy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité
MessageSujet: [Centre Ville] Enlèvement d'une poupée, ou comment retrouvé son chemin...[PV: Angelica Gotthelf & Lawrence Walker & Elena De Fontaña Trancy]   Dim 12 Fév - 13:33

(Rp en commun avec Elena Ofelia De Fontaña et Lawrence Walker)


Angelica marchait tranquillement le long du trottoir, il faisait très froids et l'air humide de la nuit avait dissuader tous beau monde à se promener dans les rues. Mais pas elle. Non, puisque, avant tout, elle portait son sublime manteau de vison et ne ressentait absolument pas le froid, et aussi, elle n'était pas humaine, et donc, non affecté par celui-ci. La maitresse de la guilde des marchands se rendait seule à son domicile. Son palais se localisait sur la coté sud-Est de la ville, perché sur une adorable colline et seule la partie claire de la tamise traversait son jardin. Mais revenons-en à sa promenade.

Ses pas résonnaient fortement dans la rue sombre, portant des talons pour paraitre plus grande, n'importe qui pouvait savoir qu'elle se dirigeait vers lui en l'écoutant marcher, heureusement, il n'y avait personne. Les cheveux lâche, le vent ne cessait de l'ennuyer à jouer avec ses mèches claires, lui envoyant dans la figure à chaque pas. Les rues étaient très sombres, et l'odeur qui se réchappait des égouts était nauséabonde, Mais Angelica s'en fichait pas mal, elle avait l'habitude des odeurs fortes, étant obliger de conversé avec des fournisseurs d'âmes en pleine putréfaction. La jeune femme, seulement en apparence, tourna à gauche dés le premier embranchement, et continua son chemin paisiblement. Rien ne pouvait troubler sa conscience, pas même les rats qui circulaient sur le caniveau, ni même les bruits étranges propres aux rues désertes.

La lune était croissante ce soir, ses affaires seraient donc florissante cette semaine, un mince sourire étira ses lèvres et elle poursuivit sa route. Bientôt, un étrange sentiment vint s'emparer d'elle. Cela faisait plus d'une heure qu'elle marchait, habituellement, lorsqu'elle quitter le parc, elle ne mettait qu'un quart d'heure pour arriver à son domicile, puisqu'elle était toujours encadrés des ombres. l'évidence se rappela à elle comme un a avertissement sinistre, son sens de l'orientation était nul, voir inexistence, alors, pourquoi s'était elle engagée seule dans ces rues? Décidément, rien n'allait!

"Bon... Bon... Bon... te voilà encore perdue... soixante deux fois en une semaine, un record! "
s'exclama-t'elle à voix haute.

Elle secoua la tête, effarée, ses oreilles félines à l'affut du moindre bruits, sa queue de chat s'agitant de mécontentement sous sa robe serrées d'un bleu outre-mer. Elle était perdue, c'était un fait, et manifestement, il n'y avait personne... dur dur d'être une hybride en ce bas-monde. Frustré d'être toujours incapable de trouver son chemin seule, L'héritière des Lunatiques agita ses bras de haut en bas comme un enfant boudeur et injuria toutes les personnes qui passeraient  un jour dans cette rue et qui, contrairement à elle, ne se perdrait pas. Évidemment, elle s'essouffla très vite, et rapidement, la lassitude l'emporta sur tout le reste, épuisée, elle s'appuya contre un mur à peu prés propre, et vint prendre son visage de poupée entre ses mains.

"Haaaaaaan.... pourquoi suis-je toujours la seule à me perdre? ..." Se plaignit encore l'hybride à voix haute.

Spoiler:
 


Dernière édition par Angelica Gotthelf le Mer 28 Mar - 10:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Centre Ville] Enlèvement d'une poupée, ou comment retrouvé son chemin...[PV: Angelica Gotthelf & Lawrence Walker & Elena De Fontaña Trancy]   Dim 12 Fév - 14:16

Il était là, assit contre un mur, les genoux repliés sur lui même, ses longs vêtements ébène couvrant son corps et son maigre visage. Lawrence croquait toutes les minutes une pomme bien rouge, avec un sourire de contentement. Il regardait les rats se déplacer en groupe et la poussière se soulever sous la puissance de la brise londonienne. Entendant quelques fois certains bruits de craquements, sûrement le bois des caisses qui faiblissait lentement sous le vent. Pas si déplaisant d'ailleurs, il abritait son compagnon rongeur qui s'amusait à essayer de gravir les jambes du dealeur. Ses yeux étaient cernés, sans doute qu'il n'avait pas dormi bien longtemps, ils les gardaient grands ouverts mais il ne savait pas pourquoi.

Il n'avait pas toute sa raison, et quelques fois un rire moqueur vint s'immiscer entre ses lèvres. Fixant le mur en face de lui, des claquements parvint jusqu'à ses oreilles, étendant son sourire encore plus qu'il ne l'était déjà. Re-croquant dans son fruit, Lawrence se recula un peu plus dans l'ombre pour que la personne ne s’aperçoive pas de sa présence. Entendant celle-ci parler toute seule, sa vue perçut une jeune fille aux cheveux longs, vêtue d'une robe bleue.

Ladite jeune fille s'adossa contre le mur en face de lui, sa discrétion était décidément vertueuse. Une plainte se fit entendre tendis qu'elle prit son visage entre ses livides et fines mains. Elle n'allait pas se mettre à pleurnicher tout de même ? Une mine sardonique vint s'apposer furtivement sur la figure du dealeur. Il se moquait bien des demoiselles qui se perdaient là, toute seule dont il pouvait bien leur jouer des tours sordides et supprimer leur existence dans une cruauté infâme.

"Vous n'êtes pas la seule à vous perdre, pensez-vous." Dit-il avant de croquer dans sa pomme, ses yeux s'ouvrant à leur maximum lui donnant un air névrosé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Centre Ville] Enlèvement d'une poupée, ou comment retrouvé son chemin...[PV: Angelica Gotthelf & Lawrence Walker & Elena De Fontaña Trancy]   Dim 12 Fév - 15:24

"Vous n'êtes pas la seule à vous perdre, pensez-vous." Résonna une voix légèrement rauque, puis le bruit de mastication d'un aliment se suivit.

Pas surprise pour un sou, ayant sentie une odeur différente dans la rue sombre. La jeune femme retira ses mains graciles de son visage, ses oreilles remuèrent furtivement et son regard doré se fit plus perçant. En face d'elle, contre un mur, la silhouette d'un homme se dessinait. L'odeur d'un rongeur assaillit l'odorat de l'hybride, qui se lécha les babines, inconsciemment. L'ombre du mur recouvrait totalement le visage de la personne, et la clarté de la lune n'était pas assez importante pour illuminer son visage. A première vu, ou senteur, l'être n'était pas un nobles, pas de parfum capiteux capable de lui donner mal à la tête, juste une odeur suave et fruité... de la pomme? Il lui était facile de discerné les odeurs, après tout, elle était un brin féline, et son odorat était plus développé qu'un humain normal. Des fois, c'était un avantage, mais dans les grande soirée mondaine, elle manquait toujours de défaillir à cause des milliers de senteurs fortes.

"Puis-je voir votre visage, Mr. L'inconnu qui reste accroupit sur le trottoirs?" demanda l'hybride d'une voix enfantine et douce.

Elle n'avait pas peur, elle aimait bien l'odeur de l'individu qui l'observait, apaisante, musquée, un brin étrange. C'était pas difficile de dire qu'il n'était pas n'importe qui, tout en l'étant, un peu comme elle. Le vent se leva, et retira la capuche fourrée de la jeune femme, dévoilant son visage lisse et pâle, ses lèvres étaient rosés malgré le froid. Sa voix se fit plus pressante, tout en étant bien plus claire et distincte.

"Ou alors, avez-vous une bonne raison de vous cachez?"
Elle s'approcha alors de l'homme, à pas lent, ses oreilles repliés sur sa tête pour ne pas paraitre différente.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Centre Ville] Enlèvement d'une poupée, ou comment retrouvé son chemin...[PV: Angelica Gotthelf & Lawrence Walker & Elena De Fontaña Trancy]   Dim 12 Fév - 16:25

"Puis-je voir votre visage, Mr. L'inconnu qui reste accroupit sur le trottoirs ?" Prononça la belle jeune fille.

Arrachant un ricanement sinistre à Lawrence, il resta dans la même position tout en la regardant toujours aussi discrètement. La brise retira ce qui recouvrait son doux visage et un sourire immense vint encore se dessiner sur ses lèvres, il la regardait s'approcher et croqua encore dans sa pomme. Elle n'avait visiblement aucune craintes, ce qui allait être plus facile pour la manipuler. La demoiselle avait un doux visage, une longue et sublime chevelure claire et un regard dorée qui s'alliait parfaitement avec son teint cireux, mais ses lèvres rosés n'avaient pas l'air de déteindre. Qu'étaient-elle ? Elle n'avait pas froid ? Encore un ricanement sardonique vint assombrir ses paroles. Elle ajouta une parole en avançant:

"Ou alors, avez-vous une bonne raison de vous cachez ?" Dit-elle avec assurance.

Lawrence partit en un fou rire frénétique, faisant glisser sa capuche de sa tête. Il avait les yeux vitreux et ouverts au maximum à cause de la drogue qu'il avait consommé et sa mèche s'était décalée, laissant découvrir son oeil droit dans le même état que le gauche. Sa moquerie s'arrêta et il la regarda, un grand sourire au lèvre puis se leva.

"En aucune façon" Répondit-il, toujours son sourire effrayant au visage, restant adossé au mur, la fixant d'une mine psychopathe.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Centre Ville] Enlèvement d'une poupée, ou comment retrouvé son chemin...[PV: Angelica Gotthelf & Lawrence Walker & Elena De Fontaña Trancy]   Dim 12 Fév - 18:14

"en aucune façon" assura l'homme en se relevant, un sourire collé sur le visage, paraissant surement effrayant pour un simple humain, tout à fait normal pour l'hybride.

Sans sa capuche, l'homme qui la surplombait était nettement plus beau, bien que son visage porte des traits étranges. La jeune femme secoua la tête en apercevant celui-ci croquer dans sa pomme. Encore un fétichiste... Angelica stoppa son avancée et l'observa totalement, vêtu de cuir, son regard semblait plonger dans le lointain, il n'avait pas l'air dans son état "normal" si encore il en avait un.

"Puis-je savoir ce qui vous fais rire? Il ne me semble pas avoir prononcé quelques paroles plaisantes..." Elle planta alors son regard doré dans celui hagard de l'homme et le salua.

Puis, décida de poursuivre sa route, sans même savoir où elle devait aller. Elle marcha quelques secondes puis s'arrêta, la curiosité de la jeune femme avait toujours été extrêmement imposante quant à sa volonté, et bien que le désir de rentrer chez elle soit fort, elle ne pouvait partir sans comprendre pourquoi l'homme désormais appuyé contre le mur, l'avait interpellé. Elle se retourna donc et se dirigea vers lui, ses pas résonnant toujours dans la rue comme une marche funèbre. Personne ne remarquait habituellement son passage, alors pourquoi lui oui? Il n'était pourtant qu'un simple humain, la connaissait-il? elle n'était pourtant pas très voyante, seule la couleur de sa robe et celle de ses cheveux aurait put la distinguer dans tout ce noir, qui était-il?

"Quel est votre nom, bel inconnu au regard vague?" préféra-t-elle demander, avec son habituelle voix enfantine.

Attendant sa réponse, l'hybride se plaça de manière à être face au jeune homme et sa pomme, elle était évidemment plus petite, mais de toute évidence, bien plus dangereuse. Un fin sourire étira les lèvres de la blanche, un individus pareil ne pouvait avoir qu'une âme particulièrement intéressante, et surement, lui rapporter beaucoup d'argent. Involontairement, ses oreilles félines se redressèrent sur sa tête alors qu'une voiture passait trois rues plus loin.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Centre Ville] Enlèvement d'une poupée, ou comment retrouvé son chemin...[PV: Angelica Gotthelf & Lawrence Walker & Elena De Fontaña Trancy]   Dim 12 Fév - 20:19

"Quel est votre nom, bel inconnu au regard vague ?" Dit-elle avec toujours la même voix aiguë. Ce à quoi il répondit d'une voix suave:
"Lawrence...Lawrence Walker" Dit-il en passant une main indiscrète dans ses cheveux en souriant.

Il la voulait, cette fille était intéressante. Lawrence, en un mouvement la fit valdinguer au sol, quelle facilité quand la victime avait de tels chaussures. Il s'assit sur elle en la regardant, elle n'avait pas l'air bien à l'aise mais ça il s'en fichait, c'était tellement drôle de les voir dans cet état de soumission. Le jeune homme finissait sa pomme avec un air azimuté puis la jeta en regardant sa proie, en riant.

Il se releva et en fit de même pour la demoiselle en tirant sur son poignet. Même avec des talons, Lawrence la surpassait largement, ce qui allait être beaucoup plus simple que prévu. Approchant son visage de son oreille, il lui mordilla impudiquement, toujours son poignet en main avant de lui chuchoter d'une voix lascive:

"Et toi, comment t'appelles-tu, jolie demoiselle ?" Entreprit-il avant de sourire sadiquement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Centre Ville] Enlèvement d'une poupée, ou comment retrouvé son chemin...[PV: Angelica Gotthelf & Lawrence Walker & Elena De Fontaña Trancy]   Dim 12 Fév - 20:58

L'homme lui donna son identité, tout en passant une main dans ses cheveux, elle était pour le moins surprise. Angelica allait répondre lorsqu'il la fit tomber à terre et s'assit sur elle. La surprise devait se lire dans ses yeux car il eut un rire déplacé, jeta son fruit, et la releva comme si de rien n'était. L'hybride savait qu'elle n'était pas lourde, mais elle n'aimait pas qu'on lui fasse remarquer de cette manière. Quelque chose était étrange dan sa manière d'agir, était-il saoul? La jeune femme ne put réfléchir plus longtemps qu'il la serrait contre son torse musclé, il était grand, c'était indéniable, mais là... elle en été presque vexée. Lawrence la tenait toujours par le poignet et, s'approchant de son visage, Il mordit son oreille féline sans même paraitre confus puis chuchota d'une voix étrange :

"Et toi, comment t'appelles-tu, jolie demoiselle ?"
L'hybride ne répondit qu'en un gémissement comparable à un miaulement et sentie un frisson parcourir son échine.

Premièrement, Angelica n'était pas humaine, et sa forme animale était un chat. Ce qui pouvait parfois être un avantage, mais le problème du moment, était qu'une fois les premières caresses faites, l'instinct du félin devenait très dur à maitriser. à Présent, l'envie d'embrasser, et même plus le jeune homme la tiraillait, c'était insupportable. Avec le peu de volonté qu'il lui restait, elle tenta de repousser ses instincts, se rapprochant toujours plus du visage de l'homme.

"Je...euh... La... Lachez-MOI!" hurla alors l'hybride, espérant rameuter du monde avant de violer le garçon des rues. Mais bizarrement, peu après sa réplique, elle embrassait celui-ci telle une chatte en chaleur
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Centre Ville] Enlèvement d'une poupée, ou comment retrouvé son chemin...[PV: Angelica Gotthelf & Lawrence Walker & Elena De Fontaña Trancy]   Dim 12 Fév - 21:31

Ce soir là,la jeune comtesse fit une petite promenade dans les rue avant le repas. Elle avait pour habitude lorsque qu'elle était a Madrid,et cela lui permettait de voir une autre facette de Londres sous la nuit et les lumières des lampadaire. Elle marchait tranquillement en regardant autour d'elle en chantonnant la mélodie de sa berceuse. Elle aimait se promenait la nuit car tout était calme. Elle se serre doucement les bras autour d'elle à cause du froid.
Des promeneurs nocturnes croisa la jeune comtesse qui lui disait bonsoir et qu'elle répondait de même. Elle leva la tête pour voir la lune sous forme de croissant et sourit. Les propriétaire des magasins fermé leurs boutique et les hommes aller faire la fête. Elena rentra dans le coeur de la ville et vit au loin le magnifique Big Ben.


Tout est paisible la nuit. Ou presque. Elena entendit des cris. Très vite,la jeune comtesse stoppa sa marche et tourna sur elle même pour entendre d'où provenait les cris.
Ça venait d'une rue qui était proche de la position d'Elena. Elle hésita un moment pour savoir si oui ou non elle devait aller voir. Peut-être sera-t-elle en danger ? Peut être la personne est en danger ? Mais la curiosité d'Elena fait surface et elle se dirigeait vers l'endroit. Elle marchait lentement pour faire attention a ne pas être attaqué par quelqu'un,on se sait jamais. C'est souvent dans ses endroit la qu'on se fait le plus agressait ou violer.
Elle s'approcha de plus en plus du lieux et vit deux personnes dans une position non habituelle. Une jeune femme était allongé par terre avec un jeune homme sur elle. Et,ils étaient en train de s'embrasser. Elena se cacha en rougissant. Peut être serait-ce un couple d'amoureux qui ferait un rapport dans la rue,ou serait-ce le jeune qui voudrait violer la jeune fille. Elena décida de ne pas partir et attend caché derrière les poubelles la suite.
Et si cela commence a tourner mal,elle sera là pour en empêcher la choses !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Centre Ville] Enlèvement d'une poupée, ou comment retrouvé son chemin...[PV: Angelica Gotthelf & Lawrence Walker & Elena De Fontaña Trancy]   Lun 13 Fév - 17:28

Lawrence était en train, stupidement de se faire dominer par une donzelle aux grands airs. Sa langue était en train de caresser la sienne et ses yeux s'ouvrirent au maximum, d'étonnement. Non ! Mais il était trop dominer dans ce monde ingrat, il lui fallait un peu de satisfaction dominatrice voyons ! Ça n'allait pas se passer comme ça. En un mouvement il la retourna et la poussa contre le mur, collant allègrement et lascivement son corps au sien. Sa bouche vint mordiller son cou tandis que ses baladeuses mains venait se poser sur ses hanches. Un murmure indécent se glissa dans l'oreille animal de la jeune fille:

"Bouge, et je t'égorge lentement" Prononça-t-il insistant un peu plus sur le mot "Lentement"

Il percevait la chaleur corporelle de l'hybride qui, remarqua-t-il, avait les joues légèrement rougit. Abandonnant un ricanement moqueur, qu'elle était mignonne. Quelques regards furtifs sur ses plantureux atouts féminins venait certaines fois aux yeux du dealeur qui trouvait cela très excitant, pour une fois qu'il n'était pas soumis. La question se posait maintenant, allait-il l'emmener dans une habitation délabré afin de pouvoir froidement lui enlever la vie ou allait-il la gracier pour sa beauté inhumaine ? Mh...Son sadisme se faisait languir, lui. Mais il fallait savoir renoncer à ses instincts violents pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Centre Ville] Enlèvement d'une poupée, ou comment retrouvé son chemin...[PV: Angelica Gotthelf & Lawrence Walker & Elena De Fontaña Trancy]   Lun 13 Fév - 20:10

Angelica fut alors plaqué contre le mur où elle s'était appuyée dés le départ. L'homme vint alors embrasser sa nuque et caresser ses hanches : ne pas ronronner était tout ce qu'elle tenté de faire depuis le début de ce conflit nocturne. Elle n'était pas contre le fait d'être dominé, mais ses instincts agissaient bien sans son avis. Elle sentit bientôt le corps du jeune homme se coller au sien, sa poitrine déjà bien serrés dans les corsages la serra encore. Et, fébrile, elle rougit, manquant d'air, mais aussi de plaisir. Il y avait peu de chose qu'elle détestait réellement, la première, était un Ange du nom d'Ash dont elle ignorait tout. La seconde, c'était les Nobles qui pensait que tout leur appartenait et se comporter comme des monstres avec les enfants, et la troisième concernait ses instincts félins à l'affut du moindre contact rapproché.

"Bouge, et je t'égorge lentement" Prononça-t-il insistant un peu plus sur le mot "Lentement"

Vesperina eut un soupire hachuré, l'air lui manquait, son regard doré brulait à présent de désirs, et elle mourrait de gouter au plaisir de la chaire dans l'instant même. détournant légèrement les yeux, alors qu'elle ne bouger plus, hormis son imposante poitrine qui se soulevait au rythme de sa respiration. Il y avait quelqu'un d'autre dans la rue, elle sentait de loin son parfum épicé, mais elle était à présent incapable de déterminé sa position, son bassin en feu depuis que son agresseur avait commencé à embrasser sa nuque. Lentement, fixant de nouveau les yeux grands ouverts de Lawrence, lui intimant qu'elle serait sage malgré tout. Elle vint apposé lentement ses mains graciles contre son torse. Le repoussant légèrement, mais sans lui montrer son désaccord, elle avait besoin de respirer après tout! Puis timidement, dans un miaulement implorant, elle quémanda de nouvelles caresses.

"promis" souffla-t-elle entre deux soupirs.

En faisant cela, les grelots de ses poignets tintèrent à nouveau, prévenant l'inconnue qui se cachait de son identité, car une seule personne dans toute l'Angleterre portait des grelots aux poignets, et cette personne avait la main sur tout le commerce mondiale des âmes...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Centre Ville] Enlèvement d'une poupée, ou comment retrouvé son chemin...[PV: Angelica Gotthelf & Lawrence Walker & Elena De Fontaña Trancy]   Lun 13 Fév - 21:33

Lawrence l'embrassa à nouveau, glissant ses fines mains sur ses cuisses et remontant très doucement afin de faire durer le plaisir. Seulement en sentant son air mal à l'aise, il tourna la tête, apercevant comme une robe dans le coins des poubelles. Celui-ci regarda sa victime, toujours aussi rouge et prononça:

"On à un public on dirait ?" Lui adressa-t-il avec un sourire.

Il la caressait langoureusement malgré sa gêne à cause de la présence. Lawrence sortit de son vêtement un poignard à la lame blanche et frôla modestement la robe de la jeune fille et écorchait quelque fois le tissu, sa peau blême avec. Entaillant sa joue avec le couteau, il passa ses doigts sur sa plaie et lécha ceux-ci. Un goût un peu plus sucré que ses autres victimes, c'est drôle.

"Je n'avais jamais goûté un sang aussi sucré que le tient" Dit-il avec un sourire.

Son regard cuivré s'intensifiait lorsqu'il eu dit cette phrase, pas qu'il avait des tendances psychopathe et qu'il se prenait pour un vampire, non. Mais il aimait bien goûter le sang, ce liquide variait selon l'individu. Une fois il avait une saveur métallique, une autre une saveur sucrée ou acidulée. Celui-ci était assez doucereux, malgré la personne qui portait ce sang. Il fallait dire que ce qui touchait sa langue n'était ni bourbeux, ni amer. Qui d'humain pouvait avoir ce sang si pur ? Franchement, absolue contentement qu'avait Lawrence en savourant ce qui s'échappait de sa plaie. De plus, l'albinos était très jolie, deux fois mieux pour celui qui venait de lui déchirer la peau de la joue.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Centre Ville] Enlèvement d'une poupée, ou comment retrouvé son chemin...[PV: Angelica Gotthelf & Lawrence Walker & Elena De Fontaña Trancy]   Mer 15 Fév - 18:19

Elena observa la scène dans les moindres détails. Le jeune homme subitement se leva et entraîna avec lui la jeune fille qui la plaqua contre lui et un mur. Il avait posé ses mains sur ses hanches et lui mordillait le cou. Elle se leva légèrement pour pouvoir mieux les observé.La pauvre jeune fille,elle se laissa faire car elle n'avait pas le choix. Elena n'avait pas la vu sur l'agresseur mais sur la jeune fille oui. Elle la fixa longuement quand soudain elle la reconnue. C'était une jeune fille qu'elle avait rencontrer lors d'une réception entre nobles. Elle ne se souvenait plus pourquoi mais elle se rappelé seulement qu'elle avait discuté avec elle un petit moment et qu'elle l'avait bien apprécié. Elle ne sait pas si le terme "ami" venait décrire la relation entre les deux jeunes demoiselles. Elena entendit le bruit des grelots et lui confirma l'hypothèse de la jeune fille. Elle l'avait déjà vu et déjà parler. Elle se mordit les lèvres doucement en se sachant que faire.

Elle observa a nouveau le comportement du jeune homme qui venait d'embrasser la jeune fille en caressant ses cuisses. Elle se baissa à cause d'une douleur dans les jambes. Puis elle remarqua le garçon tourner la tête et regarda à nouveau la demoiselle. Il avait remarqué la présence d'Elena car elle avait entendu "On à un public on dirait ?"
Le coeur de la comtesse commençait a battre de plus en plus fort. Elle venait de se faire repéré.
Et cela n'allait pas prêt de s’arrêter quand elle l'observa sortir un poignard. Elle commença a avoir peur. Mais elle ne pouvait pas laisser l'autre fille dans les griffes de ce jeune homme.
Elle continua de les observait jusqu’à ce qu'elle décide d'intervenir. Elle avait attendu trop longtemps pour. Il avait entailler la joue avec le poignard et lui avait goûter son sang avant d'avoir dit "Je n'avais jamais goûté un sang aussi sucré que le tient".
Donc,la comtesse se leva toujours le coeur prêt a bondir de sa poitrine tellement il battait. Elle prenait son courage a deux mains et marcha lentement vers eux,le regard noir.

-¡Solteis la ! *

___________________
*Vous la relâchez!

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Centre Ville] Enlèvement d'une poupée, ou comment retrouvé son chemin...[PV: Angelica Gotthelf & Lawrence Walker & Elena De Fontaña Trancy]   Ven 17 Fév - 20:14

Après s'être lui aussi rendu compte qu'ils étaient observé, l'agresseur de l'hybride déchira sa robe avec une lame, effleurant sa peau par moment. C'était sans douleur, juste un peu froid. Il traça une ligne sur sa joue, et la lécha comme un animal. Angelica restait statique, sentant son sang coulait un petit peu à certains endroits,Les perles carmines furent goutés par l'humain qui sembla même s'en délecté.

"Je n'avais jamais goûté un sang aussi sucré que le tient" Dit-il avec un sourire.

Bientôt, son cœur s'emballa alors qu'une jeune femme brune, celle qui se cachait derrière les poubelles, se montra et demanda en espagnol de la relâcher. Pas très sur que son agresseur n'est saisit le sens de cette phrase, et reconnaissant immédiatement la comtesse espagnole qu'elle avait rencontrer lors du bal organiser par sa majesté, Angelica réussit à reprendre le dessus sur son instinct animal.

-Profites-en car tu ne pourras pas y gouter deux fois!

Elena était l'une des rares nobles qu'elle appréciait, non seulement parce qu'elle venait d'ailleurs, mais aussi parce que toutes deux étaient assez similaires dans leur passion. Alors, reprenant son corps à deux mains, l'hybride eut un sourire malsain à l'adresse de l'humain. ses oreilles félines couchés en arrière, elle le repoussa violemment et courut en direction de son amie, espérant être capable de l'atteindre avant de tomber.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Centre Ville] Enlèvement d'une poupée, ou comment retrouvé son chemin...[PV: Angelica Gotthelf & Lawrence Walker & Elena De Fontaña Trancy]   Dim 19 Fév - 15:39

- "¡ Solteis la !" Entendit-il d'une voix accentuée.

La jeune albinos se dégagea de l’emprise de Lawrence qui arborait un regard psychosomatique. Il n’allait pouvoir le goûter qu’une fois, c’était bien cela ? Il fut pris d’un fou rire dément et la rattrapa par le bras et griffa ses hanches en déchirant sa robe avec ses ongles. Sa fureur augmenta tant qu’il mordit à sang la blême peau du cou de la belle et grande et sourit, les lèvres tracées du liquide incarnat.

Il voyait la mine épouvantée de la magnifique créature à la chevelure couleur cannelle, elle n’avait jamais vu de sang de sa vie ? Lawrence léchait avec avidité le sang qui dégoulinait de la plaie profonde qu’avaient marquée ses dents dans la peau de l’hybride. La spectatrice restait statique et sa proie se débattait, décidemment, le dealeur n’avait pas de chance ce soir.

Lui qui convainquait chaque nuit une demoiselle de se tenir tranquille au risque de sa mort était d’une jouissance divine. Etant donné qu’il n’avait pas vraiment cette aubaine en ce qui concernait Aloïs et Izume. Lawrence sentait la fille se débattre doucement, ce à quoi il entama un rire tout aussi arriéré que celui qui l’avait pris précédemment. Son regard foudroyait les yeux de la brunette qui l’observait avec un certain effroi. C’était assez amusant. Dans une parole doucereuse au ton sensuel et calme il sourit :

- "Et pourquoi cela ?" Ricana-t-il d’un air pas très lucide.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Centre Ville] Enlèvement d'une poupée, ou comment retrouvé son chemin...[PV: Angelica Gotthelf & Lawrence Walker & Elena De Fontaña Trancy]   Dim 19 Fév - 17:45

Elena marchait toujours au lentement avec le même regard qui faisait briller ses yeux rouges.
L'adrénaline montait en puissance. Pourtant elle avait peur. Peur que cela se passe mal,elle ne s'était jamais battue contre quelqu'un. Peur de ne pas être a la hauteur de ce qu'elle croyait pouvoir faire,peur de mourir. Mais le mal est fait. Elle s'arrêta en observant la jeune fille se débattre pour venir vers elle qui était vite rattrapé par son agresseur qui l'avait prit par le bras,lui griffait les hanches en arrachant sa robe au passage et lui mordait le cou.
Elena ne pouvait pas rester là sans rien faire. Elle s'avança doucement vers lui et essaya de tiré la jeune demoiselle vers elle pour la libéré de son agresseur. Tant pis pour sa peau,elle allait pas laisser une pauvre fille était le joujou d'un fou.
Malheureusement,elle ne réussissait pas à la libéré. Il la regarda méchamment et lui disait sur un ton calme et sensuelle:

- "Et pourquoi cela ?"

Puis il ricana. Elle le regarda droit dans les yeux en fronçant les sourcils,vexé de son ricanement et lâcha:

-Usted debería avergonzarse de atacar a una mujer indefensa. ¡Eres un cobarde!*

Alors elle ferme les yeux pour se concentrer et pour rassembler toute sa force et donna un grand coup de poing dans le visage de l'agresseur. Puis elle tira la jeune femme vers elle et l’entraîna dans une folle course pour essayait de sortir des ruelles. Elle avait levais sa robe avec sa main libre pour éviter de tomber ou de marcher dessus. Elle tourna la tête de temps en temps pour voir si l'agresseur les poursuivit. Elle se rendait compte qu'elle avait prit un gros risque en ayant provoqué le jeune homme mais elle avait fait pour sauvé la demoiselle.

_____________________________
*Vous devriez avoir honte d'attaquer une femme sans défense. Vous êtes un lâche!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Centre Ville] Enlèvement d'une poupée, ou comment retrouvé son chemin...[PV: Angelica Gotthelf & Lawrence Walker & Elena De Fontaña Trancy]   Dim 19 Fév - 19:31

Il sentit un énorme coup frapper sa joue, et en même temps le griffer légerement à cause des ongles de la noble. Une lueur d’étonnement fit apparition dans son regard et il regardait à présent s’enfuir les deux jolies demoiselles. Elles ne savaient, visiblement pas à qui elle avait affaire. Au détour de la ruelle, les possiblements amies tournères et un psychopathe sourire vint s’afficher sur la figure de notre dealeur. Ses pupilles scintillaient dès à présent dans l’arriération et sa main vint se poser sur sa ceinture en cuir. La partie gauche de son visage ou se trouvait son tatouage commençait à rougir éxagérement. Quel coup, il fallait l’admettre !

Lawrence déboucla l’une de ses pochettes et en sortit un revolver au coloris sombre. Il avançait lentement, mais ne tourna pas dans la même rue. En un clin d’œil il les rattrapas, se postant avec un sourire dément au visage, devant elles. Le dealeur observait de haut en bas la noble qui l’avait frappée et rit gentiment devant leur regards effarés. Il leurs faisaient peur ou quoi ? Son visage pâle trouvait une mine ravie dans la lueur ténébreuse de la nuit qui ne cessait de s’accentuer. Prononçant d’un ton ironique, il pointa son arme en descendant le cran de sûrreté entre les deux jeunes filles qui se tenaient à présent l’un contre l’autre, par une prévisible peur :

- "Pourquoi avez-vous peur, mesdemoiselles ?" Souria-t-il en même temps qu’il enlevait son doigt de la gachette.

Les blesser n’était pas dans ses projets, enfin, plus ou moins. Il aimait affoler les hauts rangs qui se perdaient en son territoir étendu. Ici, c’était chez lui, et l’avoir dérangé avait été vigoureusement malséant. Se mesurer à sa rapidité et à son sens orientation était une grossière erreur, celui-ci connaissait chaque coins et recoins des bas-fonds londonniens comme si une carte était dessinée à l’intérieur de sa mémoire. C’était bien là son seul aventage, même la drogue ne pouvait lui faire perdre ce sens une fois arrivé dans les sombres ruelles. Il n’était pas non plus défavorisé par cet endroit qui se disait infréquenté. Lawrence pouvait donc, à sa guise trouver quelque chose à faire de ses jolies demoiselles.

- "Ce serais bas, effectivement de tuer des demoiselles, vous avez raison" Ricana-t-il entre deux pensées, allait-il les achevées ? Non, bien sûr !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Centre Ville] Enlèvement d'une poupée, ou comment retrouvé son chemin...[PV: Angelica Gotthelf & Lawrence Walker & Elena De Fontaña Trancy]   Dim 19 Fév - 20:09

Elena frappa violemment le dealer au visage et l'emporta avec elle dans sa course folle. Après avoir courut quelques secondes, toutes arrivèrent à un cul de sac, l'odeur du jeune homme enivrait toujours l'air, prouvant sa présence constante dans ces ruelles mal-famées. Elles se retournèrent brusquement en entendant des pas, apercevant à nouveau la silhouette du dealer, la main tenant un objet noir et rectangulaire... Un revolver. La main d'Elena serrer fortement la sienne, surement inquiète et toutes deux avaient la mine déconfite, cependant, c'était pour plusieurs choses différentes.

- "Pourquoi avez-vous peur, mesdemoiselles ?" Sourit-il en même temps qu’il enlevait son doigt de la gâchette.

Il les détailla longuement. Elena n'était décidément pas rassurée, et le sang qui coulait des plaies de l'hybride affamait celle-ci. Un soupir effrayer s'échappa de ses lèvres, l'idée de montrer à son amie les choses dont elle était capable lui faisait peur, et si l'espagnole avait peur d'elle et décider de ne plus jamais la voir? Cette peur était constante, hormis son fils adoptif et sa nièce, qui n'était pas au courant de cela, elle affectionnait très peu de gens. Cependant, elle n'avait pas envie de se cacher pour que cet être abuse d'elles. Elle s'avança donc, tenant toujours la main de l'espagnole dans la sienne.

- "Ce serais bas, effectivement de tuer des demoiselles, vous avez raison" Ricana-t-il entre deux soupirs.

-"Vous avez tord, Lawrence... je n'ai pas peur de ce que vous pourriez faire de nous... Mais bel et bien de ce que je pourrais vous faire si l'envie de vous tuer me prenait... après tout, c'est de votre faute si l'odeur du sang m'a assaillit...Lo siento que usted lo ve" dit-elle à l'adresse de son amie.

Un sourire carnassier s'étira sur les lèvres de l'hybride, elle déchira d'un coup violent sa robe, lui donnant un aspect pratique et agitant sa queue féline dans un son cristallin provenant du grelot qui y fut accroché le matin même. Bien plus vite que l'être humain puisse le distinguer, elle plaqua Lawrence contre un mur, maintenant son genoux contre les parties génitales, lui promettant d'atroces douleurs s'il bouger le moindre doigt. Sa main gauche maintenant fortement sa gorge, les ongles pointus se plantant dans la chaire de sa nuque avec force. Sa langue vint effleurer la joue de l'humain.

"A ton avis... à qui as-tu affaire, misérable humain? Je suis la maitresse de la guilde des marchands, ton commerce, humain, il tient par ma présence! Et en m'agressant, tu as trouver le moyen d'effrayer ma nièce... Crois moi tu vas en découdre!" murmura-t-'elle à l'oreille du dealer de manière à ce que lui seul puisse l'entendre. Le révolver était hors de portée pour lui, et il ne pouvait plus bouger.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Centre Ville] Enlèvement d'une poupée, ou comment retrouvé son chemin...[PV: Angelica Gotthelf & Lawrence Walker & Elena De Fontaña Trancy]   Mer 22 Fév - 18:03

Comme elle s'y attendait, l'agresseur les avaient suivit. Elles se retrouva dans un cul de sac et se retournaient vers lui. Un revolver était pointé sur eux. Le coeur d'Elena s'emballa encore plus. Elle serra la main de sa tante en commença à paniquer. Elle regarda le revolver en respirant lentement. C'était la fin pour elle car elles ne pouvaient pas s'enfuir. Il allait tiré il y avait aucun doute. Elle ferma les yeux pour attendre qu'il tire et l'écouta dire: "Pourquoi avez-vous peur, mesdemoiselles ?" et enleva son doigt de gâchette.

Elle attendit quelque minute les yeux fermé et les ouvra en remarquant qu'il n'avait pas tiré. Pourquoi dont ? Elle en avait aucune idée. Elle se laissa entraîner par sa tante qu'il se dirigeait vers lui et la regarda en se posant des questions. Elle regarda avec méfiance leur agresseur en se mordant les lèvres.

"Ce serais bas, effectivement de tuer des demoiselles, vous avez raison" Ricana-t-il entre deux soupirs.

-"Vous avez tord, Lawrence... je n'ai pas peur de ce que vous pourriez faire de nous... Mais bel et bien de ce que je pourrais vous faire si l'envie de vous tuer me prenait... après tout, c'est de votre faute si l'odeur du sang m'a assaillit...Lo siento que usted lo ve"

Elena la regarda déchirait sa robe toujours en gardant le silence et la laissa lâcher sa main pour qu'elle aille se jetait sur le jeune homme. Elle le plaqua contre le mur pour évité qu'il bouge. La jeune comtesse les regarda toujours en silence et tourna autour d'eux afin de voir ce qu'il se passa. Sa tante avait son genou entre ses jambes et lui avait choppé la gorge pour ne pas qu'il s'enfuit ou qu'il bouge. Elle croisa les bras en attendant la suite.

{Désolée de la courte réponse }
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Centre Ville] Enlèvement d'une poupée, ou comment retrouvé son chemin...[PV: Angelica Gotthelf & Lawrence Walker & Elena De Fontaña Trancy]   Ven 24 Fév - 15:10

- "Vous avez tort, Lawrence... je n'ai pas peur de ce que vous pourriez faire de nous... Mais bel et bien de ce que je pourrais vous faire si l'envie de vous tuer me prenait... après tout, c'est de votre faute si l'odeur du sang m'a assaillit...Lo siento que usted lo ve" Dit-elle d’un air furieux.

Il la regardait, et ne remettait toujours pas le doigt sur la gâchette. Comment auraient-elles put croire qu’il était misérable au point de tuer des demoiselles, et qui plus est des nobles. Non, il n’était pas raisonné mais il avait assez d’honneur pour s’attaquer à de plus grosses proies. Dans un sourire meurtrier l’une de ses vis-à-vis arracha sa robe, sûrement pour le confort. Aucune peur n’était présente dans le cœur de Lawrence pourtant sa gorge se serrait sous l’énervement, il entendait un doux son de grelot venant de derrière la jeune fille. Une queue féline fit son apparition tandis qu’elle s’agitait, cependant un ricanement ne put s’empêcher d’être émit par le dealeur qui reprenait sa colère en main.

Il allait en baver mais il s’en fichait dans un coup aussi rapide que violent la belle le plaqua contre le mur, il pouvait dès à présent sentir son genoux contre ses parties sensibles. Il ne put s’empêcher de sourire nerveusement, les ongles de l’albinos venaient déchirer les chairs de sa nuque qui commençait sûrement à rougir et à saigner. Lawrence sentait d’ailleurs le liquide carmin perler avec précipitation le long de sa colonne vertébrale et la langue de la jeune fille frôler sa joue. Les sentiments du drogué s’emmêlait, il était un peu lassé de ce petit jeu.

- "A ton avis...A qui as-tu affaire, misérable humain ?! Je suis la maitresse de la guilde des marchands, ton commerce, humain, il tient par ma présence ! Et en m'agressant, tu as trouvé le moyen d'effrayer ma nièce...Crois-moi tu vas en découdre !" Lui susurra-t-elle à l’oreille, énervée.

Stop, le dealeur s’arrêta sur l’insulte qu’elle venait de proférer à son égard. Son arme n’était pas à portée de main et cela aurait mieux value. "Misérable humain"…Elle ne le connaissait pas, Walker n’était pas si humain que ça, tout du moins il faisait exception à la règle. Depuis sa naissance il avait été rejeté par cette race qui lui déplaisait en tout point. Alors non, il n’était pas humain. Trop plongé dans ses pensées il ne l’écoutait plus, mais il se réveilla juste à sa menace. Il prononça avec un ricanement insisté :

- "Je me fiche de ce que vous êtes, je me fiche de ce que vous tenez. Mon commerce n’est qu’un gouffre sans fond dans lequel mon âme périra. Tu n’as de cesse que protéger ceux qui te sont chers, et pourtant, tu ne seras pas toujours là pour les protéger. Ils n’ont pas besoin de toi autant que tu le croies. Vos airs hautain car vous me prenez pour un ‘misérable humain’ ne me touchent pas et ça soyez-en consciente. Sous mes airs d’imbéciles je suis plutôt lucide ne vous déplaise car la drogue qui se dissémine dans mon sang fait de moins en moins effet à ce moment présent, ou plutôt que j’ai un bref moment de clairvoyance car mes sentiments ont surpassé la puissance de ma liqueur cobalt. Avoir l’audace de me traiter ainsi c’est rabaisser ce qui fait exception à la règle. Je ne suis pas un humain, ou plutôt je ne suis pas comme les autres. Cette race m’a rejeté, je m’en porte mieux ainsi et je vis maintenant dans l’indécence et la dérision la plus complète. Vos menaces ne me font ni chaud ni froid et avoir fait flipper votre nièce, je m’en contre fout. Les nobles sont faibles, ils n’ont que pour défense leurs serviteurs qui n’ont de cesse d’obéir sinon se faire rejeter. Je vais en découdre ? Il rit puis reprend. Laissez-moi rire, vous êtes stupide. " Lui chuchota-t-il.

Ses émotions se calmèrent et il put repartir dans un état second auquel il aurait été préférable qu’il soit plongé dans les instants précédents. Ces moments lucides où il libérait tout ce qu’il avait en tête était assez démolissant et dans un geste disgracieux il posa sa tête contre le mur tout en laissant son esprit divaguer entre deux pluies de couleurs qui dansaient devant ses yeux blets. Le dealeur se contre fichait de ce qui allait lui arriver, pour lui ce n’était pas très important.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Centre Ville] Enlèvement d'une poupée, ou comment retrouvé son chemin...[PV: Angelica Gotthelf & Lawrence Walker & Elena De Fontaña Trancy]   Ven 24 Fév - 16:57

La réaction que le dealer eut par la suite laissa l'hybride en suspend, son monologue la laissa aussi en état de choc. Elle y était aller trop fort, le sang coulait de la nuque de l'humain, très vite, il mourrait d'une hémorragie. Soupirant doucement, Angelica défit d'une main un ruban restant des vestiges de sa robe et le noua délicatement autour du cou de Lawrence afin d'empêcher le sang de couler. Elle fit signe à Elena d'apporter les tissus de sa robe, et prit, parmi les lambeau, une sorte de pot en terre cuite. Elle relâcha la pression sur les parties intimes du dealer, mais le garda appuyé contre le mur pour évité qu'il ne s'effondre. L'hybride prit avec ses doigts un morceau de la mixture à l'intérieur du pot et le rendit à sa nièce qui l'assistait à présent. De sa main libre, elle défit le ruban et appliqua la mixture grise sur les plaies qu'elle avait causait avec ses ongles.

Ce garçon, il était comme son petit prince, brisé et seul. Elle l'avait sentit sous son emprise, il était très fragile aussi, et encore blessé, bien qu'il ne sente surement plus la douleur. Encore l'âme d'un garçon brisé par celle des humains, pour une cause évoquée si souvent et sans raison qu'elle n'en était que trop affreuse. Ces deux mots assemblés donné une envie de meurtre insoutenable à l'hybride, trop d'enfant était rejeté et tué pour cela, on utiliser ce prétexte à tout va, et les humains se brisaient mutuellement par celui-ci : "trop différent!" Elle avait toujours eut envie de crier "mensonge" lorsqu'elle entendait ses paroles au loin, mais jamais elle ne l'avait fait, trop d'enfants vivaient dans ses conditions, elle ne pouvait pas tous les sauver, même si c'était son désir le plus cher depuis sa rencontre avec son fils. Une larme roula sur sa joue à l'évocation de ceci.

-Je ne te blâmes pas d'être un humain, et je ne t'en veux pas réellement, toi aussi tu es brisé, et je me suis emportée. Ne m'en veux pas et je ferais de même pour ton comportement. lui assura la blanche tout en poursuivant l'étalage de la crème cicatrisante sur les blessures du dealer.

Elle donna ensuite la loque humaine qu'était redevenu Lawrence à Elena puis alla chercher le revolver du garçon. Angelica récupéra la poudre dans le creux de sa main. Cette crème lui venait d'un ange qui, pour mener à bien sa mission, avait eut besoin de l'âme d'une sainte. La princesse s'était faite une joie de lui échanger, cependant, elle avait été réellement surprise de l'article qu'elle avait obtenu en échange. Ce pot de crème sentait la cerise, ou était-ce la purée de châtaigne, les deux se confondaient bizarrement. Il fallait appliquer la mixture parfumée sur une plaie sanglante et ensuite la faire brulée. Par ce biais-ci, la crème activait la régénération des cellules à une vitesse alarmante et faisait cicatriser les plaies dans la seconde. Donnant l'impression de les avoir guérit deux à trois mois auparavant.

Vesperina inspira un bon coup, la dernière fois qu'elle avait fait ça, elle avait fait brûler la chevelure d'Orion, et celui-ci, bien que vivant, lui en voulait encore.
Elle récupéra donc la poudre, l'échauffa dans sa main et la plaça sur la mixture au niveau de la nuque, Lawrence la regardait bizarrement, mais qu'importe, Elena faisait non de la tête, elle aussi semblait se souvenir du carnage. L'hybride sortit un briquet de son bustier et enflamma la crème poudrée sur le cou du garçon. Le feu prit si vite que le blessé et elle-même sursautèrent, puis, aussi vite que les flammes lui avaient prit à la figure, tout disparut. Le cou du garçon était totalement intacte, comme si l'hybride n'avait jamais plongé ses ongles dedans, ni même griffés sa chaire.

"As-tu encore mal? ou même perdu un sourcil? " osa demandé l'hybride après un temps de silence.

Le souvenir cuisant d'Orion la poursuivant avec un chien en laisse dans tout le manoir lui donna des frissons, et elle avait eut de la chance que son fils, Alois, soit là pour arrêter l'ombre avec Claude. Même le démon avait eut du mal à remettre Orion à sa place, et encore, il avait eut l'aide des trois autres, Dante l'avait d'ailleurs féliciter pour quelque chose dont elle ignorait le sujet, mais elle se souvenait qu'il avait rougit ensuite. Angelica secoua la tête à cette pensée et reporta son attention sur le pauvre dealer qu'elle avait faillit tuer et faire brûler, la drogue ne semblait plus faire effet sur lui. Quelque chose n'allait pas, avait-il perdu trop de sang? ou était-ce la chaleur combiné à la drogue présente dans son sang qui l'avait mit dans cet état? Qu'importe, Elle n'avait plus le temps, cela devait faire des heures que les quatre idiots qui lui servaient de garde du corps devaient être partis à sa recherche.

"Lievame a la mansiòn de Alois." demanda l'hybride à sa nièce en passant ses bras sous le corps devenu statique du garçon qu'elle souleva avec une aisance comparable.

Elle le cala contre sa poitrine, essayant de le garder dans le confort le plus possible. Il était toujours conscient et devait se demander ce qu'elle comptait faire de lui, doucement, tout en suivant sa nièce pour éviter de se perdre à nouveau, elle lui lança un mince sourire chaleureux. Alois, son fils, allait surement criser en voyant qu'elle ramener un autre garçon à soigner chez lui, bien que la fois d'avant, ce fusse un chat blessé à la patte. Alois n'aimait pas le fait qu'elle soit polygame et tente d'aider tous les pauvres oiseaux en perditions qu'elle trouvait sur son chemin, surtout vu la facilité que sa mère avait pour tomber dessus à chaque coin de rue. Les triplets riaient toujours lorsqu'ils la voyait arrivée avec des blessés, et Claude la foudroyait du regard dés qu'elle tentait d'aider ces pauvres cas sociaux, à croire qu'elle n'avait pas le droit de faire ce qu'elle voulait.

"Lawrence, ne vous en faites pas, vous étes dans de bonnes mains à présent, après tout, c'est vous qui avez commencer..." se moqua la blanche en reprenant ses propres mots de la demi heure d'avant lorsqu'elle l'avait attaquer.

C'était amusant, cette soirée n'avait de cesse de rebondir dans tous les sens, le pauvre dealer devait être sincèrement perturbé, depuis quand les victimes se retourner contre vous pour ensuite vous massacrer et vous soigner? N'importe quoi! Mais on ne pouvait pas en vouloir à l'hybride, c'était dans sa nature de changer de comportement, de passer du jour à la nuit, elle était ainsi. Voilà comment la poupée féline pouvait être, même lors de son propre enlèvement après s'être perdue. Elle était l'héritière des Lunatiques...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Centre Ville] Enlèvement d'une poupée, ou comment retrouvé son chemin...[PV: Angelica Gotthelf & Lawrence Walker & Elena De Fontaña Trancy]   Dim 26 Fév - 21:23

Sa tante lui demanda de l'aider a soigner le jeune homme.Quel changement de situation ! Voila que la victime est l'agresseur. On avait inverser les rôles. Elena s'approcha d'elle en apportant les tissus de la robe de sa tante par terre pour que cette dernière stoppe le sang de la blessure. Elena la regarda faire en prenant le pot en silence. Elle lui avait mis le contenu du pot sur sa blessure pour le soigner.

-Je ne te blâmes pas d'être un humain, et je ne t'en veux pas réellement, toi aussi tu es brisé, et je me suis emportée. Ne m'en veux pas et je ferais de même pour ton comportement.

Puis sa tante donna ensuite la loque humaine qu'était redevenu Lawrence à Elena. La jeune comtesse la laisse faire et regarde toujours ce que fait sa tante. Elle alla chercher le revolver et récupéra la poudre dans le creux de sa main. Elle l'échauffa dans sa main et mit la crème sur la nuque et le jeune homme regardait bizarrement sa tante. Elena faisait non de la tête et regarda sa tante qui sortit un briquet pour enflammer la crème sur le cou du garçon. La blessure s'emflammait rapidement que cela avait fait sursauter le blessé et et sa tante. Cela ne dura pas longtemps et le cou du jeune homme était soigner.

"As-tu encore mal? ou même perdu un sourcil? "

Sa tante ajouta:

"Lievame a la mansiòn de Alois."

Elena obéit et commença à marcher. Sa tante cala le blesser contre elle. Il était toujours conscient. Elena marcha vers le manoir en étant suivit par sa tante. Elle regarda autour d'elle en rêvant. Puis de temps en temps elle se retourne pour regarder sa tante et le jeune homme dans les bras. La soirée se finissait a peu prés bien en faite.

"Lawrence, ne vous en faites pas, vous étes dans de bonnes mains à présent, après tout, c'est vous qui avez commencer..."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Centre Ville] Enlèvement d'une poupée, ou comment retrouvé son chemin...[PV: Angelica Gotthelf & Lawrence Walker & Elena De Fontaña Trancy]   Ven 23 Mar - 17:35

Son esprit...Quand bien même intact sans ne plus ressentir les effets de la drogue, il divaguait et sa vision s’embrumait de plus en plus, sentant le liquide qui lui était vital s'éclipser de cette plaie trop profonde et venir caresser son dos, c'était froid...Des mains plus que glacées vinrent nouer un ruban faisait frémir de plus belles le dealeur qui sentait s'engourdir ses membres devenus aussi fragiles que ceux d'un agneau. La belle albinos fit signe à son amie de lui rapporter les restes déchirés de sa robe opaline et elle y préleva un pot dans lequel celle-ci y trempa ses doigts qui devinrent gris, couvert d'une mixture étrange et sans un mot elle redonna le contenant à sa nièce. Quel était cet étrange produit qui lui semblait avoir une fragrance se rapprochant de celle d'une cerise ou...De la châtaigne ?

- "Je ne te blâmes pas d'être un humain, et je ne t'en veux pas réellement, toi aussi tu es brisé, et je me suis emportée. Ne m'en veux pas et je ferais de même pour ton comportement."

Lawrence tremblait sans bien même prendre garde à la belle et grande qui venait d'aller chercher son revolver pour en extraire la poudre. Pour l'unes des premières fois de sa vie, le dealeur craignait de succomber à la douleur, surtout pour une telle blessure qui n'en était pas moins que ridicule. Perdu dans ses songes, le regard vide et pourtant si expressif, il sursauta quand sa blessure prit flamme et ne sentait aucunement mal. Son cou ne le faisait plus souffrir et un soupire semblable à celui d'un soulagement soudain subvint entre ses lèvres.

- "As-tu encore mal, ou même perdu un sourcil ?" Résonna la douce voix de l'ange.

Puis ajoutant d'une voix toujours aussi mielleuse, prenant le pauvre corps du dealeur, qui d'ailleurs ne devait plus être drogué sévèrement, le releva de façon à ce qu'il soit toujours en confort. Où allait-elle l'emmener ? Elle prononça:

- "Lievame a la mansiòn de Alois."

Lievame...Heu...De l'espagnol ? Mais...Lawrence baissa la tête à l'idée déshonorante qu'il ne savait parler cette langue mais compris au moins un mot. Alois...Alois...Non ?! Elle ne le connaissait tout de même pas ?! Impossible ! Il allait morfler là, et pas qu'un peu si cette femme connaissait ce bourreau. Bon, ok Alois lui accordait un traitement plutôt juste seulement si c'était quelqu'un d'important pour lui, heu...Ses pas se faisaient dans une lenteur extrême pour éviter d'arriver trop vite là bas. Cependant le sourire chaleureux de la dame la réconforta un peu plus dans ses idées, c'est alors qu'elle prit encore parole:

- "Lawrence, ne vous en faites pas, vous étes dans de bonnes mains à présent, après tout, c'est vous qui avez commencer." Prononça-t-elle avec un semblant de moquerie.

Un sourire désolé s'inscrit sur ses traits tandis qu'il lui accola un bisou sur la joue en guise d'excuse ainsi que de remerciements, comme si sa parole n'était plus en sa possession. Depuis quand, franchement les victimes se transformaient en agresseurs puis ensuite en bienfaiteurs ? Du grand n'importe quoi. Lawrence était assez déboussolé à vrai dire mais s'était adoucis et ne lui voulait plus aucun mal, il avait été battu à son propre jeu, tant pis. Ce changement de situation n'avait fait qu'emmêler ses songes qui n'étaient plus qu'un monceau de noeud pour rentrer dans un état métaphorique. Franchement...Quand allait-il vivre normalement, bon sang ?!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Centre Ville] Enlèvement d'une poupée, ou comment retrouvé son chemin...[PV: Angelica Gotthelf & Lawrence Walker & Elena De Fontaña Trancy]   Aujourd'hui à 17:49

Revenir en haut Aller en bas
 

[Centre Ville] Enlèvement d'une poupée, ou comment retrouvé son chemin...[PV: Angelica Gotthelf & Lawrence Walker & Elena De Fontaña Trancy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le plan du Centre-ville de PAP devrait être confié à des Haitiens
» Les bandits dictent leur loi, au centre ville les autorités abdiquent
» [21-22/08/2010]-->orkatitude day III
» [Centre Ville] Le lendemain des révélations (1er Partie en ville) [Privée Alois & Elena]
» [Mahri-Nui] Centre-ville

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kuroshitsuji Dynasty RPG :: Archives :: Rp terminés.-