« C'est votre destinée que vous tenez en main. Prenez soin de bien choisir votre chemin »
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Centre Ville] Une nouvelle Rencontre... [PV : Alois Trancy & Isaline Arwen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Noble
Messages : 191
Date d'inscription : 28/10/2011
Age : 19
Localisation : ... Trouve moi mon chou. ~

Feuille de personnage
Race/Statut:
Âge:
Relations:
MessageSujet: [Centre Ville] Une nouvelle Rencontre... [PV : Alois Trancy & Isaline Arwen]   Dim 6 Nov - 21:32

Isaline Arwen, Comtesse, unique descendante et héritière directe de la famille Arwen, abandonnée par ses parents à la naissance, se promené en ville accompagner de son simple sabre… Enfin simple sabre, ce n’est pas tout à fait juste,… En fait ce sabre a une lame incassable capable de coupé en deux un bloc de béton ou une barre d’acier sans aucun effort, mais ceci est une autre histoire. Bref, passons, elle se promené donc dans le centre-ville de Londres, capitale d’Angleterre, et faisait les magasins, cherchant des choses utile. Isaline arriva dans un magasin dont elle connaissait très bien le fils du propriétaire qui aidé son père et tenait la caisse... Elle entra et ce fit tous de suite accueillir par Stephan, le fils du propriétaire

- Isa !! Tu es venu rendre visite à ton chéri d’amour ?
- Stephan… Combien de fois je devrais te dire que je ne veux pas sortir avec toi… Bref je passé juste voir si il y avait quelque chose d’intéressant dans ton truc qui te sert de magasin.
- Mais ma chère ce n’est pas un truc comme tu dis mais une superbe boutique d’arme ! Nuance !
- Oui, oui si tu le dit… Bon tu as quelque chose à me proposer ?
- Je vais surement te décevoir mais je n’ai rien de nouveau depuis la dernière fois…
- Bon ce n’est pas grave… Fait moi signe si il y a quelque chose !!
- Tu ne restes pas plus ?
- Non j’y retourne ! Bye !


Elle sorti du magasin et continua à marcher dans ses pensées quand elle percuta quelqu’un de plein fouet ce qui l’a fit tomber au sol sur les fesses…

- Non mais vous ne pouvez pas faire gaffe !!

Elle releva la tête et aperçu, un jeune homme blond aux yeux d’un bleu magnifique, surement de son âge, c’est-à-dire dans les 14/15 ans. Il était très bien habillait, surement quelqu’un de la haute société comme elle. A côté de lui se trouvait un majordome, vêtu entièrement de noir, qui apparemment ne connait pas le verbe « sourire ». Le plus frappant chez ce majordome était ses yeux… Jaune…  Des yeux jaunes on ne voit pas ça tous les jours… Enfin bref, Isaline fronça les sourcils en se relevant.

- Et bien quoi ? C’est ma tenue qui te choque ? Ou c’est que tu n’as jamais vue une fille de ta vie ?

Elle arrangea sa tenue et sa coiffure, avant de souffler et de commencé à partir…

_________________
.




Quelques Gifs:
 

Ma couleur : #339999



.


Dernière édition par Isaline Arwen le Lun 14 Nov - 4:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-world-of-demons.forumgratuit.org
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Centre Ville] Une nouvelle Rencontre... [PV : Alois Trancy & Isaline Arwen]   Mar 8 Nov - 12:30

[HS-RPG : prière de ne pas deviner à l'avance les réactions de mon personnage, car ce n'est pas les réactions que je fais moi 8D" donc s'il te plaît, vire moi ce qui est en italique dans la phrase là : "le jeune homme qui se trouvait être la personne qu’elle avait bousculée la regardait un sourcil levé , comme si elle venait d’une autre planète.")]



Alois trainaillait en ville, accompagné par Claude, regardant d’un air assez malsain le monde qu’il entourait.
Ah le centre ville de Londres, et le monde qu’il y grouillait là-bas !
L’endroit idéal pour suivre des yeux des enfants appétissants aux yeux du Comte, et d’aller continuer son marché illicite bien que les bas-fonds de Londres étaient plus appropriés.
N’aimant rien à acheter, faignant les regards des autres, dans un visage joyeux et insouciant, il voguait dans les rues en marchant tout en se dandinant à moitié tandis que Claude, son majordome le suivait droit comme un piquet, indifférent à la joie de son maître.
L’adolescent, ayant récemment 15 ans avait les yeux attentif à chaque enfant masculin.
Ne prêtant aucunement importance à l’âge, seulement le physique comptait, regardant les yeux de ses innocents pour en juger leur vulnérabilité.

Assez ailleurs mentalement, il sentit d’un coup un choc, baissant la tête pour voir le malheureux qu’il avait percuté. Le malheureux ? Pardon ! La malheureuse !
Elle était tombée sur le sol, lui lâchant sèchement :

- Non mais vous ne pouvez pas faire gaffe !!

L’adolescent avait oublié son air enjoué de tantôt, ayant prit un visage complètement insensible. Il lui jeta un regard noir par sa phrase, en tant que noble, les autres lui devaient le respect ! La moindre des choses !
Il la regarda d’un air complètement désintéressé de la tête aux pieds.
Des cheveux lisses bouclés au bout, d’un noir qui semblait être propre à elle, avec des reflets bleus au soleil comme aujourd’hui, ce qui n’était pas commun ; des yeux verts aussi émotifs que lui ; une peau blanche comme une poupée en soi prouvant son grade d’adolescence; assez grande. Des habits très féminismes : un haut vert faisant recouvrant son cou, un espace qui permettait aux yeux coquins de juger sa poitrine généreuse, aux manches moyennes ayant des froufrous. Une jupe assez courte bien que dévoilant son appartenance à la noblesse avec quelques traces de nœuds de son corset. Des grandes bottes vertes avec dix centimètres de talon avec des lacets verts, un nœud en haut de chaque botte, ironiquement, dans le même genre de bottes qu’avait le Comte Trancy. Une fleur au niveau du côté gauche pour lui donner un air plus raffiné, ses cheveux autour de son visage.
Drôle de langage pour une noble, drôle de coiffure pour une noble excepté si elle faisait la traînée du coin à ses temps perdus.
Intéressant tout ça.

La jeune fille percutée se releva, inspectant des yeux l’être qui l’avait fait tomber.
Elle regarda par la suite Claude. Alois vit dans son regard que les yeux de son majordome la troublait, l’adolescent donnant un coup de coudes à Claude afin qu’il fasse disparaître ses yeux jaunes dans un air énervé. Alois demeura indifférent, continuant de la dévisager.
La jeune fille lui lâcha violemment :

- Et bien quoi ? C’est ma tenue qui te choque ? Ou c’est que tu n’as jamais vue une fille de ta vie ?

Elle se recoiffa, soupira, et sans sembler attendre sa réponse, commença à partir.
Très vexé par le comportement qu’elle avait eut de cette jeune fille, il lui harpa violemment le bras, pour la faire ramener vers lui, le regard vexé.

- D’abord, mademoiselle la noble pute, t’es prié de t’adresser à moi par Comte Trancy. Deuxième temps, je ne suis pas ton chien, donc tu me respectes. Rien qu’à te voir, tu es tellement minable que je pourrais te descendre en public sans soucis si je le voulais. Pour répondre à tes aimables questions que tu m’as lâché avec une telle gentillesse, siffla s’il dans un ton ironique avant de reprendre dans un air bien méprisant, que je rêve de t’envoyer mon poing dans ta face, ta tenue, je m’en fous. Concernant les femmes, si, j’en ai vu. Mais toi, pour un noble, tu ne connais même pas un grain de bonnes manières. Tu dois bien te faire humilier ma petite débutante. Sur ces belles paroles, avant de dégager, sache que la personne t’a percuté est Alois Trancy, et que j’aimerais bien savoir le nom de celle qui s’est permit de m’en tirer plein la gueule.

Sa voix vira dans la froideur, le regard perçant réclamant de la jeune fille davantage d’informations pour lui avoir manqué de respect et l’avoir qui plus est humilié en public alors qu’il ne voulait pas se faire remarquer en agissant normalement pendant son tour de ville.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Noble
Messages : 191
Date d'inscription : 28/10/2011
Age : 19
Localisation : ... Trouve moi mon chou. ~

Feuille de personnage
Race/Statut:
Âge:
Relations:
MessageSujet: Re: [Centre Ville] Une nouvelle Rencontre... [PV : Alois Trancy & Isaline Arwen]   Lun 14 Nov - 4:52

Isaline commenca a partir quand elle senti une main lui attrapper le bras et la retourner violament, c’était encore ce blond qu’elle avait percuté. Mais bon sang ! C’est pas vrai ! Elle souffla d’agacement puis le regarda dans les yeux.

- Quoi ?! Vois-tu j’ai pas vraiment le temps de te faire la causette la !
- D’abord, mademoiselle la noble pute, t’es prié de t’adresser à moi par Comte Trancy. Deuxième temps, je ne suis pas ton chien, donc tu me respectes. Rien qu’à te voir, tu es tellement minable que je pourrais te descendre en public sans soucis si je le voulais. Pour répondre à tes aimables questions que tu m’as lâché avec une telle gentillesse, siffla t’il dans un ton ironique avant de reprendre dans un air bien méprisant, que je rêve de t’envoyer mon poing dans ta face, ta tenue, je m’en fous. Concernant les femmes, si, j’en ai vu. Mais toi, pour un noble, tu ne connais même pas un grain de bonnes manières. Tu dois bien te faire humilier ma petite débutante. Sur ces belles paroles, avant de dégager, sache que la personne t’a percuté est Alois Trancy, et que j’aimerais bien savoir le nom de celle qui s’est permit de m’en tirer plein la gueule.

Tandis qu’il faisait son discours, elle regardait plus ou moins ses ongles pour montrer qu’elle s’en fouter royalement de ce qu’il disait. C’est seulement à la dernière phrase qu’elle dénia le regarder. Elle souffla et lui repondit.

- Je suis Isaline Arwen, Comtesse Isaline Arwen plus précisement. Bon voilà tu as eu ta réponse maintenant aurais-tu la gentillesse de me lacher avant que je me mette réellement en colère et que ça dégénère. Dit-elle en prenant une pause qui laisser apparaitre son sabre.

Elle tanta de se degager mais rien a faire, il avait une sacrée poigne le blondinet.

- Aller lache moi maintenant ! Le jeu a assez durer ! J’ai autre chose a faire de mes journée que de faire mumuse avec toi !

C’est vrai quoi ?! Elle devait faire encore beaucoup de choses avant de rentrer à l’hotel…


~Bon je sais il est très cours mais j’ai eu une panne là xD Enfin bon j’espère que ça ira.~

_________________
.




Quelques Gifs:
 

Ma couleur : #339999



.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-world-of-demons.forumgratuit.org
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Centre Ville] Une nouvelle Rencontre... [PV : Alois Trancy & Isaline Arwen]   Lun 14 Nov - 13:47




- Quoi ?! Vois-tu je n’ai pas vraiment le temps de te faire la causette là !

Elle lui avait tiré cela peu après l’avoir prit son bras de force, les sens de ses mots voulant
tout dire. Cela le blessait, à un point tel, mais il tenait quand même à son discours, qu’il avait proféré en tentant de faire taire cette douleur qui s’attisait dans son cœur, compressant son muscle cardiaque. Il aurait aimé la gifler.
Ce désir s’intensifier en la voyant regarder ses ongles de plus en plus souvent, symbole qu’elle était désintéressé de ce qu’il disait. Un semblant d’habitude…
Elle ne le regardait pas, ne faisait pas prêter attention à lui…alors qu’il n’avait rien de transparent. La jeune demoiselle remplit d’impolitesse se contenta de le regarder à la dernière phrase, avant de soupirer et de lui répondre :

- -Je suis Isaline Arwen, Comtesse Isaline Arwen plus précisément. Bon voilà tu as eu ta réponse maintenant aurais-tu la gentillesse de me lâcher avant que je me mette réellement en colère et que ça dégénère.

L’adolescent grava ce prénom dans sa tête, pour le moment le mettant nulle part : ni dans ses joujoux, ni dans ses amis, ni dans ses ennemis, ni dans ses connaissances, ni dans ses rencontres. Un simple nom qu’il serait aisé d’en faire quelque chose.
Isaline prit une pause faisant montrer son sabre, ce qui piégea Alois dans deux possibilités futurs de la conversation : soit cela parfait en bagarre, soit chacun retournait chacun de son côté en s’oubliant. Tsss, à croire qu’on pouvait arriver à une bagarre pour une chose aussi furtif que s’être fait bousculer tout simplement parce que celle qui était tombé manquait cruellement de politesse, surtout devant le noble le plus dangereux de tout l’Angleterre ! Elle n’avait même pas tressaillit au nom des Trancy, qui pourtant avait une réputation en béton dans le monde des nobles ! Qui plus est, rien au commentaire de son prénom, ce qui était en soi une bonne chose, mais cela revenait à la même chose : on se foutait de lui et de ce qu’il pouvait bien dire ou penser. Cela le mettait hors de lui.
Qu’une inconnue lui fasse ça sans avoir de remords, c’était le comble.

Isaline retenta de se dégager tandis qu’Alois était partit dans ses réflexions.

- Aller lâche moi maintenant ! Le jeu a assez duré ! J’ai autre chose à faire de mes journées que de faire mumuse avec toi !

Alois se mordit la lèvre. Jouer avec elle, elle se moquait de lui là ?
Qu’elle pouvait être aveugle et égoïste celle là, que c’était pitoyable !
C’était elle qui l’avait cherché, qu’elle n’aille pas le retourner contre lui !
Ce n’était pas marqué bouc émissaire sur le front de l’adolescent blond !
Au moins, la dernière phrase était claire, et le confortait dans son choix d’utiliser la deuxième solution, surtout que son cœur commençait à peser lourd.
Lui qui justement se faisait tout petit, et s’enfermait dans la cruelle solitude afin d’éviter d’en souffrir, lui qui avait décidé de sortir justement parce qu’il sentait que son cœur le supporter, une nouvelle fois, comme d’habitude, on le rejetait de nouveau, et lui faisait regretter à demi-voix de n’être pas dans une tombe. Vu qu’il avait l’air de déranger le monde quoi qu’il fasse !
Sans transition, et parce que sa main s’enflammait tellement que cette demoiselle qui sautillait partout pour trois fois rien lui tapait le système, Alois gifla violemment Isaline pour que la trace de la main reste. La regardant dans de yeux coléreux qui était cependant touché par la tristesse qui recommençait à ressortir, mais son expression démontrait qu’il n’avait aucun remord d’avoir frappé une femme.
Pire, il montrait qu’il en avait l’habitude, et qu’encore une fois, elle lui donnait raison.
Sa voix sèche, immensément froide comme de la glace sortit à nouveau :

- Gifle pour impolitesse.

Son regard se durcit un court instant, devenant sadique.
Oh, s’il avait eut une arme sur lui, il n’aurait pas hésité à la tuer sur place, devant tout ce monde, il s’en moquait complètement. Il lâcha un très fin rire diabolique en nuançant :

- Oh, mademoiselle croit que je m’amuse avec elle ? ~ Elle ne sait vraiment pas comment Alois Trancy joue ~ Rien à voir avec des trucs débiles pour trois fois rien.

Son expression s’adoucit à la fin de cette phrase, légèrement triste car il devait tenir bon pour rester stable sachant que le regard des passants ne le rassurait guère.
Il pronnonça simplement :

- Je retiendrais ce nom.

Et il ne trouva plus rien à dire. Après tout, il n’y avait rien d’autre à rajouter.
L’adolescent détourna le regard, se mordit suffisamment fort la lèvre pour faire apparaître une petite blessure faisant naître un très fin filet de sang, retirant l’étreinte de la jeune fille se moquant du fait qu’elle puisse tomber par terre à nouveau. Même pas d’au revoir.
Elle ne le méritait pas.
Alois continua sa route simplement, Claude le suivant de nouveau.
Alois ne sautillait plus, ne dansait plus à moitié en marchant.
Afin de se changer les idées, il se jeta dans un air mi-joyeux et gamin mais qui était clairement improvisé sur une vitre d'une chocolatrie qu'il n'y avait pas loin afin de voir les chocolats qu’ils faisaient.
Calmant sa douleur morale par la sortie de son côté pervers, faisant des commentaires vis-à-vis de la taille et l’aspect esthétique des bonbons.
Immédiatement les traits de douleur de tantôt se relâchèrent, rendant ce visage enfantin faussée véritable du moins parfaitement dans l’apparence que se voulait donner l’adolescent.
Claude le regardait sans mots dires, lui lâchant que brefs avis quand Alois se mit à demander l’avis de son majordome. L’adolescent fit la grimace quand il nota que Claude demeurait inerte encore une fois, pas de sourire, rien. Chose que l’adolescent passa comme détail en débutant des commentaires sur les probables goûts des bonbons en question.
En retournant son regard sur la vitre, il regarda d’un bref coup d’œil Isaline.
Autant savoir ce qu’il avait de plus important que de lui parler à lui.
Et vu qu’il n’était plus du tout d’entrain à aller se chercher de nouvelles proies masculines vu qu’elle lui avait plombé son moral, autant en tirer profil le plus intelligemment possible.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Noble
Messages : 191
Date d'inscription : 28/10/2011
Age : 19
Localisation : ... Trouve moi mon chou. ~

Feuille de personnage
Race/Statut:
Âge:
Relations:
MessageSujet: Re: [Centre Ville] Une nouvelle Rencontre... [PV : Alois Trancy & Isaline Arwen]   Lun 28 Nov - 3:01

La jeune brune remarqua le Comte se mordre la lèvre, signe que ses paroles l’avaient blessé. Sans plus de cérémonie, le blond la gifla violemment, la faisant tourner la tête légèrement. Elle tourna vivement son visage pour regarder très méchamment le garçon. De quel droit osé-t-il la gifler ? Elle, Isaline Arwen, elle n’était pas rien !

- Gifle pour impolitesse.

Il avait dit ça sur un ton glacial, mais cela ne fit ni chaud ni froid a la Comtesse. Elle le regarda avec le plus de dégout possible. Une lueur sadique apparut dans les yeux du Comte Trancy qui laissa un fin rire diabolique se faire entendre.

- Oh, mademoiselle croit que je m’amuse avec elle ? ~ Elle ne sait vraiment pas comment Alois Trancy joue ~ Rien à voir avec des trucs débiles pour trois fois rien.

Elle prit une expression froide et le regarda en haussant les sourcils. Lui n’ont plus ne savait pas comment elle joué et elle aimait beaucoup les jeux sadiques… La jeune fille, commançait sérieusement à avoir mal au bras mais il n’avait pas l’air d’avoir envie de la lâcher.

- Je retiendrais ce nom.

Et bien qu’il le retienne, cela valait mieux pour lui, car il n’aurait pas fini d’entendre parler d’elle. On n’oublie pas la Comtesse Arwen, on la respecte. Il finit par la lâcher finalement en détournant la tête. On pouvait voir une lueur de tristesse dans ses yeux… Mais elle ne culpabilisait pas pour autant. Le jeune Comte s’éloigna suivi de son Majordome. Elle le suivi du regard pour le voir s’arrêter devant une boutique de chocolat.

- Je suis peut-être une noble pute mais au moins je ne suis pas la pute des nobles. Car je sais qui tu es, Alois Trancy.

Elle tourna les talons et rentra à l’hôtel espérant ne plus jamais le revoir… Du moins pas pour l’instant…

~~~~ ~~~~ ~~~~ ~~~~

- Comment ça vous me mettez dehors ?!!

La jeune fille était rentré à son hôtel mais elle ne pouvait apparemment plus y séjourné…

- Je suis désolé Mademoiselle mais vous ne pouvais pas rester plus longtemps, vous monopolisez une chambre depuis plus d’un mois.
- Et alors ?!! Je vous paye, c’est le principal !!

Elle se retrouva finalement dehors, sans autres solutions. Isaline lança un regard noir au dirigent de l’hôtel avant de partir d’un pas rageur. Heureusement, elle ne possédait pas de valises ou même de baguages.
Elle marcha un long moment jusqu’à arriver à un grand et magnifique manoir qui lui rappeler vaguement quelque chose…
La jeune fille pouvait peut-être demander à être héberger pour quelques jours le temps de trouver un nouvel hôtel. Elle alla frapper à l’imposante porte mais ouvrit les yeux en grand quand elle reconnut la personne qui lui ouvrit… Le majordome du Comte Trancy… Alors elle était tombée sur le manoir de se blond ?!

_________________
.




Quelques Gifs:
 

Ma couleur : #339999



.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-world-of-demons.forumgratuit.org
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Centre Ville] Une nouvelle Rencontre... [PV : Alois Trancy & Isaline Arwen]   Mar 29 Nov - 8:46



Le regard, pouvoir voir en dessous des choses, un don qui rapportait plus de malheur que de bonheur. Etait-ce sûrement le prix d’avoir ce « pouvoir », cette petite protection innée qui était impossible à bouger ?
La triste réalité de la condition de l’adolescent était revenue à ses yeux.
Le rejet…encore et encore.
Oui, cette journée avait été gâchée.
Non, il n’aurait jamais dû sortir de chez lui pensant que tout allait se passer comme il espérait, sans encombres.
Une belle illusion…
Il avait espéré que son choix d’agir lui aurait été favorable.
Malheureusement, ce n’était point le cas.
Il l’avait vu, il l’avait vu ce regard de méchanceté se durcir de plus en plus à son égard.
Qui avait viré dans le dégoût.
Alois, même s’il avait changé de personnalité entre temps, s’était prit un poignard dans le cœur. Une douleur énorme qui compressait son organe qui lui déchirait les entrailles, pourtant, dans l’apparence dans lequel il s’était réfugié et qu’il avait façonné, aucun signe ne permettait de voir sa douleur.

Suite à ses dires narcissiques, une expression froide siégeait sur son visage, une expression qu’Alois avait largement vu pendant toutes ses longues années d’existence.
Si elle se croyait la plus sadique des deux, elle se mettait un doigt dans l’œil.
Qu’importe l’espèce, Alois n’hésiterait aucunement à descendre le moindre de ses ennemis, de façon morale ou physique.
Si les autres en avaient à ce point rien à tirer de lui, il agirait de la même façon.
Sans remord, sans limite, lâchant le monstre que son adorable Père avait mit au monde dans ses tourments des ténèbres.
Lui avait des excuses d’être ainsi, quoi qu’en disent les autres.
Ces foutues autres personnes qui n’étaient même pas capables de se mettre deux secondes à sa place !
Très triste monde égoïste !

Après l’avoir lâché, et avoir conservé au plus profond de lui sa détresse, et après avoir changé de personnalité feignant une insouciance, elle lui prononça une dernière parole avant de tourner les talons :

- Je suis peut-être une noble pute mais au moins je ne suis pas la pute des nobles. Car je sais qui tu es, Alois Trancy.

L’énonciation même de ce surnom lui fit taire la sortie de sa personnalité gamine, devenant un mélange de sa personnalité folle associée à celle désespérée.
Ironiquement, il eut envie de rire.
La pauvre Comtesse qu’elle était n’avait même pas pesé ses mots en lui lâchant ça comme ça ! Il se mordit la lèvre à sang, la douleur qu’il avait reçut par ce deuxième pic volontaire lui faisant atrocement mal.
Une souffrance où tout le corps était touché cette fois-ci. Il ne put s’en empêcher, il se mit un rire, un rire timbré, le regard devenu extrêmement sombre.
Comment avait t’elle oser lui dire qu’elle savait qui il était ?
Elle n’en savait rien.
Elle se faisait avoir comme tous les autres, et elle pensait vraiment connaître la vraie vérité ! Cette fille était vraiment aveugle, c’était amusant, tellement minable de sa part ! Ce qu’il était aux yeux des nobles n’avaient rien à voir avec ce qu’il était vraiment !

Alois ne resta pas indifférent aux chocs qu’il avait reçus, au contraire.
Isaline lui avait gâché toute sa journée lors qu’elle était remplit d’espoirs.
Son désintéressement totale vis-à-vis d’elle lui avait permit de digérer le coup, et une fois de retour chez lui, n’ayant plus rien à faire en ville, il avait calmé son mal dans le sadisme, maltraitant les murs à coups de poings, s’arrêtant uniquement quand ses mains furent en sang, détail dont il resta indifférent, se contentant de lécher ses propres blessures jusqu’à ce qu’il reste que des plaies avant de se soigner en mettant des bandages.
Il entendit plus tard la porte d’entrée s’ouvrir. Un invité surprise ?
Hum, intéressant.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Centre Ville] Une nouvelle Rencontre... [PV : Alois Trancy & Isaline Arwen]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Centre Ville] Une nouvelle Rencontre... [PV : Alois Trancy & Isaline Arwen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le plan du Centre-ville de PAP devrait être confié à des Haitiens
» [Centre Ville] Le lendemain des révélations (1er Partie en ville) [Privée Alois & Elena]
» Les bandits dictent leur loi, au centre ville les autorités abdiquent
» [21-22/08/2010]-->orkatitude day III
» [Mahri-Nui] Centre-ville

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kuroshitsuji Dynasty RPG :: Archives :: Rp terminés.-