« C'est votre destinée que vous tenez en main. Prenez soin de bien choisir votre chemin »
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  Journal  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Manoir Trancy] Le premier pas est à faire pour commencer la danse [PV: Ciel Phantomhive & Alois Trancy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité
MessageSujet: [Manoir Trancy] Le premier pas est à faire pour commencer la danse [PV: Ciel Phantomhive & Alois Trancy]   Lun 18 Juil - 1:03

Alois avait décidé de faire avancer les choses par rapport à Ciel. Ne rien faire n’allait pas le mener à la victoire, et il en était parfaitement conscient. Bien qu’il voulait s’accaparer le Comte Phantomhive par tous les moyens possibles, il devait montrer au concerné qu’il était quelqu’un de confiance, tant qu’il ne savait point ce qu’il avait fait bien qu’il pouvait jouer sur la corde de la connaissance du but de Claude qui s’était échappé entre les portes.
Alois avait fini par succomber à la tentation, et après maintes méditations sur comment préparer tout cela avait invité Ciel à passer du bon temps avec lui.
Il lui avait demandé de ne pas emmener Sébastian avec lui : « nos majordomes ne seront pas nécessaires, et n’ayez crainte de ma personne cher Comte Phantomhive, je ne ferais aucun outrage à votre digne personne » avait-il finement demandé en jurant en début de sa lettre qu’il ne dirait que la vérité, donc Ciel ne se sentirait point en tromperie.  
Alois s’affala sur son bureau, indécis.
Que voulait-il vraiment de Ciel ? Ses ambitions émanaient-ils vraiment de son cœur ?
Il n’en savait rien, il ne savait plus quoi penser de tout cela.
Tout s’emmêlait dans sa tête, perdu entre son cœur et son esprit.

Les préparatifs avaient été parfaitement exécutés par les domestiques, Claude s’ayant congédié tandis qu’Hannah terminait les collations pour le goûter.
Alois attendit le moment propice, entre joie et peur, qu’il cachait en dansant autour de la table, en embêtant Hannah et en essayant de l’humilier à quelques occasions.
Il était complètement excité à l’idée de rencontrer dans son manoir le Comte Phantomhive, le toucher à sa guise, lui parler assez librement. Il fallait que ça soit parfait.
Parfait pour Ciel, parfait pour Alois pour que l’union puisse commencer.
Un premier pas se devait être bien exécuté, dans une délicatesse et une précision sûre afin de commencer la danse. Cette dernière s’était donc faite par le premier pas d’Alois, invitant sa noble princesse Ciel à danser avec lui, seul à seul, ensemble face à la cérémonie de la symbolique de la chorégraphie.
Amoureuse, pour un instant, tel était la question qui trônait dans l’esprit d’Alois.
Elle ne serait point macabre, ce serait mettre du sang sur une scène qui n’en valait la peine.
Elle devait être merveilleuse, joyeuse, légère comme le vent, où les différences ne seraient pas prises en compte, où les libertés seraient là. Prendre sa taille par exemple, lui faire un tendre baiser…en y songeant, oui, Alois pourrait s’amuser à faire cela quand sa princesse serait arrivé. Cela rendrait la danse plus croustillante tout en restant courtoise.
Alois eut un petit « Olé ! » à cette dernière pensée.
Le moment était venu au rideau de se lever, les deux rois allaient se présenter pour la première scène de l’acte.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 145
Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 22

Feuille de personnage
Race/Statut: Inconnu / Inconnu
Âge: Inconnu
Relations:
MessageSujet: Re: [Manoir Trancy] Le premier pas est à faire pour commencer la danse [PV: Ciel Phantomhive & Alois Trancy]   Ven 15 Juin - 17:38

    MUSIQUE

    Une lourde lumière vint s'abattre sur son visage de porcelaine encore paisiblement endormi. Ses paupières s'ouvrirent lentement, laissant découvrir son unique œil d'un bleu aussi profond que l'océan tandis que ses cheveux vint à dissimuler son voisin. Ciel Phantomhive, le fidèle chien de notre chère Reine venait de se réveiller, et comme à chacun de ses réveils, Sebastian était présent, le thé déjà préparé, la délicate odeur de fruits s'éparpillant la chambre, les rideaux grands ouverts en laissant passer l'un des bras du soleil à travers la fenêtre, venant accueillir son jeune maître dans le monde réel, le faisant quitter ses rêves et cauchemars par millier.
    Nonchalamment il se redressait, s'empressant de divulguer cette pupille portant la marque du démon avec son bandeau noire. De suite le majordome aux sourire machiavélique vint à ses pieds, commençant à habiller monsieur avec la plus grande des finesses et le plus beau des soins. Sans perdre de temps, ce dernier annonça l'arriver d'une lettre de la part du comte Alois Trancy. Rien qu'en entendant le nom de celui-ci, notre jeune adolescent vint à devenir méfiant. Une lettre de sa part ? Que veut-il encore ?

    Tandis que le démon aux yeux saignants serrait les chaussures du noble, ce dernier vint à saisir le papier entre ses doigts fins et commençait à la parcourir avec attention. Cette écriture douce, appliquée, presque féminine, difficile de croire qu'un jeune homme de même pas quinze ans puisse avoir une belle écriture et un orthographe presque irréprochable. Il faut le dire, le jeune comte n'était pas l'exemple parfait de la virilité avec son allure fines et ses douces courbes, tout comme Ciel également.
    Alois vint alors à inviter notre jeune maître à sa demeure, interdisant cependant la venue de Sebastian, et en compromis, précisant l'absence de Claude et de ses autres domestiques. Soit.

      « Sebastian, je me rends chez Alois Trancy. Prépare la diligence, mais je t'interdis de m'accompagner. »


    Le majordome semblait soudain presque outré. Eh oui, ce dernier n'appréciait pas tant que ça que son propre maître vint à refuser sa présence lorsqu'il se rendait au manoir Trancy, ce qui bien entendu, n'arrivait jamais. Ciel poussait un léger soupire, jetant un regard furtif vers l'extérieur tandis que le soleil commençait à se faire timide derrière des nuages opaques.

    Dans les heures qui suivaient le repas, le comte Phantomhive se vêtit de sa cape noire et de son haut de forme, tenant en main sa canne, sa main gantée se reposant dessus. Sans plus attendre et comme convenu, il rejoignait l'autre adolescent à son manoir. Que pouvait-il bien lui vouloir ? Ciel se tortillait l'esprit dans tous les sens, essayant de comprendre à maintes et maintes reprises la raison d'une telle invitation pourtant si douteuse ? Certes, Alois avait bien précisé qu'ils seront seuls tous les deux et qu'il n'y avait aucune raison d'avoir crainte, mais ce garçon est des plus fourbes, et sans doute un fin manipulateur. Ciel préférait rester méfiant, restant sur ses gardes. De toute manière, il le savait : s'il y avait un quelconque soucis, Sebastian viendrait à son secours bien qu'il déteste avoir à appeler son majordome...

    Depuis son œil froid dont les sentiments étaient imperceptibles, l'adolescent regardait le paysage défilé à travers la vitre, tandis que le bruit du fer des chevaux résonnaient en synchronisation, donnant le tempo à ce court voyage à travers les alentours de Londres. Ainsi le conducteur vint à stopper les nobles animaux, se hâtant afin d'ouvrir la porte à son maître. Ce dernier sorti, se retrouvant seul face au manoir Trancy.
    Tandis que la diligence s'éloignait de nouveau sous l'ordre du Phantomhive, il restait fixer la demeure avec précaution. Ce n'était pas de son genre de reculer ou de refuser une invitation, même si cette dernière provenait d'une personne douteuse, après tout, en tant que chien de la Reine, il se fallait pour lui de veiller à ce que les individus suspect au jardin de cette femme ne le souille pas.

    Après un moment d'hésitation, le jeune noble vint à franchir la grille du jardin, traversant celui-ci d'un certain, son dos droit et son allure digne, le menton légèrement relevé, ajustant son haut de forme et sa cape, s'appuyant sur sa canne à chacun de ses pas.
    Devant la porte du manoir, il se stoppa une nouvelle fois. Il s'imaginait tout genre de scénario, mais en y repensant, peut-être n'était-ce pas si mal que ça qu'il se trouve face à face avec le roi à la chevelure d'or, le tout risquant d'être fortement intéressant... Ce genre de petits imprévus pouvait plaire à Ciel, cela l'occupait, le divertissait, lui ayant perdu tout espoir en l'humanité tant elle est monotone.
    Peut-être qu'Alois pourrait lui apporter d'amples précisions et informations concernant les Phantomhive, et ainsi il pourrait accomplir sa vengeance... Il était prêt à tout pour ça, et c'est pour cette raison qu'il avait eu cette folle idée de vendre son âme au diable pour qu'il en fasse un repas exquis.

    Toquant d'abord sur cette gigantesque porte, Ciel n'avait pas envie de perdre son temps à attendre qu'un domestique se point pour pouvoir entrer, trouvant l'attente trop longue à son goût pour une fois étant donné que le majordome était de congé pour cet après-midi qui s'annonçait bientôt pluvieux ou ténébreux.
    Le garçon entrait alors, sans hésitation, avec impolitesse : ce qui lui ressemble peu, notez-le. Il avait envie de finir au plus vite cet entretien qui semblait trop louche bien qu'il était fortement intrigué par ce que le jeune homme lui voulait.

    Dans un profond silence il pénétrait dans le hall, ses talons résonnant sur le carrelage tandis qu'il attendait patiemment la venue de quiconque. Ciel regardait autour de lui, retirant son haut de forme de sa main, réajustant finement sa coiffure et vérifiant bien que son cache-oeil était toujours bien en place.

      « Que me-veux-tu, Alois Trancy...? »


    Dit-il alors dans un murmure inaudible.
    La pièce était étrangement sombre, la lumière n'était en effet pas invité. Un instant il crut se retrouver une nouvelle fois emprisonné dans ce lieu inconnu où l'on a souillé sa personne, l'humidité et le froid s'emparait de l'atmosphère tandis qu'une araignée logeait au coin du mur. Ciel se sentait étrangement mal à l'aise bien que son regard toujours aussi auguste ressortait plus que n'importe lequel de ses sentiments. Il se devait, en tant que Phantomhive, être digne et imperceptible. Il n'avait beau n'avoir que treize ans, il était prêt à tout pour honorer sa famille et la venger, quelle qu'en soit les conséquences.
    Alois allait entrer sur scène, notre jeune garçon aux yeux azurs fixait longuement cet insecte répugnant se baladant sur les murs, dans une démarche démoniaque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kuroshitsuji.rpgdynasty.net
 

[Manoir Trancy] Le premier pas est à faire pour commencer la danse [PV: Ciel Phantomhive & Alois Trancy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Comment faire pour gérer le plaisir des gens à xp sans qu'ils ne soient lvls 12 en 3 jours ?
» Que puis-je faire pour vous aider....? [Pv Maximilien Shreck]
» 11 Choses à faire pour passer le temps chez WalMart !!
» Vos idées de blagues pour le 1er avril.
» comment faire pour que pokemon nous suit ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kuroshitsuji Dynasty RPG :: Archives :: Rp abandonnés.-