« C'est votre destinée que vous tenez en main. Prenez soin de bien choisir votre chemin »
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Ruelles] Qui aurait pensé que cette affaire ne soit pas terminée ? - Suite - [PV: Sebastian Michaelis & Ciel E Phantomhive

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité
MessageSujet: [Ruelles] Qui aurait pensé que cette affaire ne soit pas terminée ? - Suite - [PV: Sebastian Michaelis & Ciel E Phantomhive   Mar 24 Mai - 19:35

Une pièce sombre. Très sombre, et humide. Je percevais tout cela avant d'ouvrir les yeux, alors que je sortais doucement de mon réveil. A en croire l'humidité qui régnait et l'odeur de renfermé qui dominait toutes les autres, je me trouvais dans un sous-sol. Des voix apparemment inconnues et à peine audibles résonnaient à quelques mètres à ma droite. Deux autres personnes se trouvaient avec moi dans cette pièce. Je grimaçai légèrement et après quelques battements de cils, j'ouvris les yeux. Ma tête tournait encore à cause de la forte odeur de somnifère que j'avais respiré dans ce mouchoir et ma vision était encore un peu trouble. Mais dans la pénombre, je distinguais la silhouette de mes ravisseurs. Je fis en sorte de rester le plus discret possible le temps de reprendre mes esprits, mais je vis l'un d'eux tourner la tête dans ma direction tandis que l'autre partit. Celui qui était resté avec moi s'était approché, tout en restant à une distance raisonnable. Je tentai de me débattre.

Les liens qui me retenaient étaient solides, plus que de la corde. C'est assez humiliant à admettre, mais j'ai été victime de tellement d'enlèvements semblables à celui-ci que je peux distinguer des différence d'une fois à l'autre... Même deviner plus ou moins comment le criminel procède. Je bougeai rapidement le poignet et un bruit métallique se fit entendre. Des chaînes, sans aucun doute. Donc aucune chance de les délier seul. Je retins un soupir : il était plus rusé que je ne l'aurais espéré... En revanche, la posture dans laquelle je fus placé me surpris : j'étais debout contre le mur de pierre, les bras écartés du corps retenus par des fers, et les jambes liées l'une à l'autre par des chaînes. Un peu comme... Oui, comme le Christ. Un rituel satanique ou sectaire quelconque ? Non, les fautifs n'auraient pas aussi bien préparé leur coup. Et leur victime est généralement aléatoire, pourvu qu'elle remplisse quelques critères. Alors me faire croire que j'étais un individu lambda alors que l'un d'entre eux était venu me "chercher" jusque dans mon manoir aurait été parfaitement absurde... Mais alors pourquoi cette curieuse mise en scène macabre ? Voilà qui me rappelai de bien sombres souvenirs, ainsi qu'un très mauvais pressentiment...

J'ignorai combien de temps j'étais resté inconscient, mais à mon avis plusieurs heures à en croire mon état de fatigue.

Ma vue s'habituait peu à peu à l'obscurité et devenait moins trouble. Je cessai de cacher mes yeux ouverts par les mèches qui recouvraient mon front et relevai lentement la tête : le kidnappeur se tenait debout face à moi, et... Il me contemplai ainsi, immobile et impuissant. Un masque voilait ses yeux et le rendait méconnaissable. Je fronçai les sourcils en le dévisageant. Il souriait ?! Nous restâmes ainsi quelques instants sans parler, et je fus le premier à rompre ce silence pesant.


- Qui êtes-vous ?

J'avais prononcé ces quelques mots avec un ton volontairement autoritaire et impatient. Il était inutile de perdre du temps, je voulais déjà élucider quelques mystères avant l'arrivée de mon majordome qui serait ici d'une minute à l'autre. Cette stupide histoire serait vite réglée dès que Sebastian franchirait les portes. Mais les portes d'où exactement ? D'une cave ? D'un cachot ? Il faisait très froid, mais impossible d'en dire plus.

L'inconnu ne me répondit pas. Il se contenta de s'éloigner de quelques pas - le claquement sur les dalles me parut insupportable, plus que dans les rues encore. Il posa une main sur le mur, et la lumière fut. - Pardonnez-moi cette touche d'ironie déplacée, je reprends donc mon récit. - Une lumière aveuglante dirigée vers mes yeux, qui m'arracha un gémissement de malaise. Je baissai vivement les paupières et détournai la tête. L'inconnu revint et s'approcha davantage encore tandis que je tentai de m'acclimater à cette nouvelle lumière intenable. Mais que faisait Sebastian ?! Il était en retard, ce qui ne lui ressemblait pas ! Avait-il été retenu ailleurs...?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Ruelles] Qui aurait pensé que cette affaire ne soit pas terminée ? - Suite - [PV: Sebastian Michaelis & Ciel E Phantomhive   Ven 27 Mai - 18:07

La ville, lieux de détente et à la fois de travail. De jours comme de nuit l'on pouvait y croiser des gens et particulière dans les grandes rues. Cela peut-être assez divers, du simple être humain qui revient d'une soirée un peu trop arrosé, au pire des criminels.. humain ou non, mais après cela était une autre histoire. Pour ma part, à la base je n'ai guère de raisons de me trouver en ce lieux, la ville ne m'attirais pas vraiment. Pour moi ce n'étais qu'un lieu qui rassemblait ces petits être que sont les êtres humains, des vies faibles se rassemblent pour être plus fort.. non..? Enfin, au moins paraître plus fort à défaut de l'être. Mais hélas, je ne serais pas ici si je n'avais vraiment rien à y faire, mon jeune Maître s'était fait une nouvelle fois enlever dans sa propre demeure. Quelle tristesse, cet incident allait le décaler dans son emplois du temps et il risquait de perdre une nouvelle fois des heures de sommeil. Ah.. cela se voyait que ce n'était pas lui ou.. eux qui devai(en)t s'occuper de Monsieur le matin. Comme si la sortie au cimetière de la dernière fois n'avait pas suffit. Ah.. mais j'y pensais, j'avais du laisser le thé dehors pour partir le chercher, il devait être froid à l'heure qu'il était. Tout cela était navrant vous ne trouvez pas ?

Le seul petit et je dis bien petit bémols, c'était que je devais mettre la main sur ses ravisseurs, ainsi que sur mon Maître lui même. Dire qu'il était à Londres.. pas bien compliqué à deviner à mon humble avis. Mais où exactement. La distance, enfin la taille de la ville n'était pas un problème en soit, comme si un simple ville de cette taille allait m'impressionner. Mais.. sans vouloir me montrer offensant, mon Maître n'était pas vraiment une « chose » facile à trouver, non.. sans parler de sa taille, enfin, pas vraiment. Bon, il était plus que certain que je ne pouvais le trouver au beau milieu d'une grande rue, et puis devoir courir à vitesse humaine rendrait ma tâche bien plus longue. Inutile de perdre d'avantage de temps... Je devais me concentrer sur ce lien qui me liait à mon Maître, ce lien qui avait été tissé lors de notre contrat. Après tout un humain ayant passé un contrat avec un démon ne peut échapper à ce dernier, où qu'il soit. Ainsi, je suivais ces traces invisibles qu'il avait laissé derrière lui. Des rues plus sombres, plus petites, pour finalement arriver à de vieux bâtiments qui semblait abandonnés. Un peu étrange de trouver des bâtiments en aussi mauvais état au beau milieu de la capitale. Endroit parfait pour regrouper des humains ayant de mauvaises intentions ou ayant quelque chose, voire quelqu'un à cacher. Ici, il n'y avait personne, pas même le moindre chat.. ah , quel dommage, mais un aussi noble animal ne devait très certainement pas trainer dans un tel endroit, je ne le permettrais pas. Mais allons.. je m'égare.

Tel un fantôme noir dans les rues sombres, je glissais en silence, pas le moindre bruit émanant de mes pas. Suivant toujours ses même « traces », tout en repérant les présences que j'étais susceptible de croiser. De simples humains hein, c'était presque un affront de me faire déplacer pour cela,.. non en fait de s'en prendre à Monsieur, tout simplement. Oui, je devais avouer que ce problème d'emplois du temps de tiraillait toujours, mais que voulez vous y changer. Ce n'était pas un démon ayant un bon nombre de siècles d'expérience que vous alliez changer. Enfin bref, une bâtisse un peu plus grande se trouvait en face de moi. Il n'y avait pas à dire, ce bâtiment faisait un peu tâche de par sa taille, mais son état convenait parfaitement aux ruines qui m'entouraient. Je devais très certainement être dans la vieille partie de Londres et ce bâtiment devait être un ancien manoir d'un riche propriétaire. Enfin.. ceci était le point de vue d'un Majordome, simplement. Ensuite.. une grande porte en bois massif, c'était presque à ce demandé comment elle tenait debout, si je n'étais pas un démon je dirais qu'elle tenait « par l'opération du Saint Esprit » mais bon. Excusez moi, c'était déplacé. Finalement je poussais la grande porte pour entrer dans ce fameux bâtiment. Je débouchais dans une grande pièce sombre, il était évident qu'on allait pas m'accueillir joyeusement, alors qu'il était certain que toute personne que je croisais n'allait pas voir la lumière du soleil de demain. Et pourtant, un bon nombre d'humain était présent pour moi, allons.. il ne fallait pas se donner autant de mal. Un beau concentré d'humain autour de moi, et.. plus bas, dans les sous sol celle de mon Maître, j'étais persuadé qu'il y avait une présence plus forte également enfin peut importait. Un pressentiment ? Peut-être. Mais quoiqu'il en soit je devais rejoindre mon Maître quoique je croisais.

Éclairé par la seule lumière de la lune qui passait par la porte resté ouverte, j'avançais, le manque de lumière ne m'affectais en aucun cas. Direction le sous sol. Un coup de feu, une balle me frôla alors le crane, j'avais juste eu à me baisser, bien que cette balle ne soit pas mortel pour moi je préférais l'éviter, c'était plus.. professionnel pour un démon..? Je me stoppais un instant, bon.. un, deux, trois, quatre.. il y avait au moins une petite vingtaines d'humains, qui pouvait avoir autant de personne à son service. Ni une ni deux, je bondis dans les air, faisant au passage de superbes figures acrobatiques, glissant entre les balles tel un serpent. Passer au travers celle-ci ne me posait aucun problème, atterrir sur un balcon pour finalement bondir à nouveau. Prendre des balles qui volaient à foison pour leur renvoyer. Hélas pour eux cet échange était à sens unique, impossible pour eux de me renvoyer la « balle ». En quelques mouvement aisé et gracieux ces petites vies n'étaient plus. Ah.. ce petit contre temps m'avait encore plus fait perdre de temps, pourquoi devait-il y avoir autant d'homme. Tirant un coup sec sur mon gant immaculé je reprit la route vers le sous sol. Une petite porte avec derrière des escalier tout aussi petits. Descendre, c'était tout se que j'avais fait pendant quelques minutes, il semblait que ce manoir soit d'avantage imposant pour son sous sol. C'était comme des cachots, les présences étaient proches. Juste.. derrière cette porte. Toquant presque par habitude à la porte avant d'entrer, je poussait la petite porte de bois. Monsieur était là, certainement avec ses kidnappeurs, je faisais mon sourire habituel.

- Bonsoir Monsieur. Veuillez excuser mon retard, un comité d'accueil a été fait spécialement pour moi, je ne pouvais leur faire l'affront de les ignorer.

Bien sûr c'était moqueur de ma part, pour toutes les personnes présentes ici. Tient.. cet homme là avait une présence beaucoup plus forte. Était ce lui le commandant de toute cette comédie ? Je fixais cette personne, puis mon Maître qui était attaché comme un.. chien. Allons allons, cette position était bien humiliante non ? Mon sourire devint alors plus grand à son attention.

- Ne devons rentrer Monsieur. Vous devriez déjà être au couché.

Cependant ce qui me buttais un peu, c'était cette présence bien plus forte que dégageait cette homme. C'était presque à ce demander s'il était humain. Quelle réaction ? Quelle remarque ? Était ce vraiment que le résultat d'un humain ayant perdu toute raison ? Allons.. je suis un démon, pas un devin.
Revenir en haut Aller en bas
 

[Ruelles] Qui aurait pensé que cette affaire ne soit pas terminée ? - Suite - [PV: Sebastian Michaelis & Ciel E Phantomhive

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Manoir Phantomhive: Chambre de Ciel] Qui aurait pensé que cette affaire ne soit pas terminée ? - Prelude [PV: Sebastian Michaelis & Ciel E. Phantomhive]
» La lumière ne sera jamais faite sur cette affaire.
» Entre docilement dans cette douce illusion... (Angelica Kaname) [Terminé]
» Tiens ça m'aurait étonnée !
» Le futur d''Haiti selon l''homme d''affaire Mike Spinelli

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kuroshitsuji Dynasty RPG :: Archives :: Rp abandonnés.-