« C'est votre destinée que vous tenez en main. Prenez soin de bien choisir votre chemin »
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  Journal  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quelle drôle de coïncidence... ! feat Emiko Wiess

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Noble
Messages : 132
Date d'inscription : 10/06/2016

Feuille de personnage
Race/Statut: Petit Noble
Âge:
Relations:
MessageSujet: Quelle drôle de coïncidence... ! feat Emiko Wiess   Mar 28 Juin - 15:25

Quelle drôle de coïncidence... !

J'aimais l'odeur des livres. Il m'arrivait parfois de plonger ma tête entre les pages et de les sentir à plein nez. Mais je n'aimais pas seulement leur odeur, j'aimais les lire aussi. J'aimais me plonger dans une histoire. Si l'on est le héro de sa propre histoire, j'aimais aussi n'être que le spectateur d'une autre histoire que la mienne.
Pourquoi je parle de livre maintenant ? Parce que ce jour là, j'étais allé à la librairie. Avec ma mère, nous nous étions rendu au Centre-Ville de Londres. Elle avait un rendez-vous avec son nouveau banquier et elle m'avait laissé à la libraire pendant ce temps. Cela ne me dérangeait pas. Et j'allais bien trouver un livre ou deux à acheter !
Je portais une robe couleur lilas et blanche à volants avec un col bateau en dentelle qui laissait voir mes fines épaules. J'étais coiffé d'un chignon bas qui laissait échapper quelques mèches bouclées, le tout orné d'un chapeau à fleurs.
J'étais un peu enrhumé mais ce n'était rien de grave. Ce matin, ma mère ne voulait pas que je sorte mais que je l'en avais convaincu. Elle estimait d'ailleurs que c'était de ma faute si j'étais tombé malade, elle disait que je n'avais pas à sortir sans me couvrir. Et je devais avouer que c'était un peu vrai, mais sur le coup, cela m'avait un peu agacé.

Je feuilletais des livres. Mon attention se posa sur les Aventures de Tom Sawyer de Mark Twain. Je pris le livre et alla m'asseoir dans un fauteuil. Puis je me mis à le lire.
Inutile de dire que je ne m'attendais pas à la croiser ici. Depuis notre première rencontre, je n'avais de cesse de penser à Emiko Weiss. Cette jeune femme était très étrange. Elle m'avait dit et montré des choses impossible à oublier. Je ne savais pas comment me positionner par rapport à cela.
J'entendis la porte de la boutique s'ouvrir mais je n'y fis pas plus attention que ça. J'étais plongé dans ma lecture, je ne faisais pas vraiment attention à ce qu'il y avait autour de moi. Et peut-être que j'aurais dû faire attention ! J'aurais pu me cacher entre les rayonnages si j'avais vu Emiko avant ! Je n'avais pas envie de la voir. J'étais énervé contre elle. Je n'avais toujours pas digéré le manque de respect dont elle avait fait preuve à mon égard. Enfin, je considérais cela comme un manque de respect.

En lisant, je reniflais. Dommage que je n'avais pas de mouchoir ! Je l'avais oublié au manoir. Quand je m'étais regardé dans le miroir ce matin, j'avais le nez rouge à force de me moucher et le teint plus pâle que d'habitude. J'avais vraiment mauvaise mine donc je pense que je m'étais mis un peu trop de fard à joue pour me donner l'air plus en santé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Noble
Messages : 670
Date d'inscription : 08/07/2015
Age : 21
Localisation : Partout et nulle part à la fois...

Feuille de personnage
Race/Statut: Médium~Noble
Âge: 17 ans
Relations:
MessageSujet: Re: Quelle drôle de coïncidence... ! feat Emiko Wiess   Mar 28 Juin - 22:42

  • CHARLIE ROZEN
  • EMIKO WEISS
Quelle drôle de coïncidence !
Une autre journée qui débutait. Comme à son habitude papa se préparait pour son travail avant de me laisser seule à la maison en compagnie de la domestique. Elle me fit remarquer qu'il avait oublié ses grignotines, car oui mon père aimait bien manger un peu pour remplir son ventre vide. Je regardais le sachet avant de soupirer légèrement. Je terminais de me préparer avant de me rendre à la banque de mon père, je toquais à la porte et étrangement il était occupée avec quelqu'un, mais il me faisait tout de même entrée tandis que je donnais ce que la domestique avait préparer. Il me présentait à sa cliente et je l'ai tout de suite reconnue, c'était madame Rozen, la mère de Charlie, je souriais doucement avant de la saluer plus soigneusement que possible avant qu'elle me dise que sa fille était à la librairie Lane. Je la remerciais d'un hochement de tête en souriant avant de les laisser tranquille. Qu'est-ce que j'allais faire désormais ? Inconsciemment je me dirigeais vers là que sa mère m'a dit d'aller. Je tremblais légèrement avant d'entrer dans la boutique, je saluais mademoiselle Lane avant d'observer les livres et je vis au coin Charlie, je sentie qu'il ne voulait pas me voir... J'eue un mouvement de recul avant d'attraper un livre qui était derrière moi. Je farfouillais les pages en étant quelque peu gêner... J'eue un immense dilemme avant de prendre mon courage à deux mains et de sortir un mouchoir, car à l'entendre il allait mourir s'il ne se mouchait pas. Je lui tendis mon mouchoir en souriant légèrement.

-Vous pouvez vous en servir, j'en ai pas vraiment de besoin et vous pouvez également le garder.

Dis-je délicatement avant de détourner légèrement mon regard de celui-ci avant de laisser un léger soupir s'échapper de mes lèvres.

-J'aurais espéré que vous auriez tout oublié et que vous imaginez que tout ce que j'ai dit a été un rêve, mais cela n'est pas le cas... J'aurais du être un peu plus prudente dans mes propos et... Je le regrette...

Ajoutais-je avant de détourner une nouvelle fois mon regard et de le laisser tranquille, je ne pouvais pas rester à ses côtés, c'était impossible. Je me dirigeais un peu plus loin pour farfouiller le reste des livres qu'il y avait et probablement d'autre cahier de croquis, car le miens commençait à être bien remplis...  
 

_________________


Light x Emiko:
 
Charlie x Emiko:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Noble
Messages : 132
Date d'inscription : 10/06/2016

Feuille de personnage
Race/Statut: Petit Noble
Âge:
Relations:
MessageSujet: Re: Quelle drôle de coïncidence... ! feat Emiko Wiess   Mar 28 Juin - 23:23

Je vis une main me tendre un mouchoir. Je regardais le bout de tissus du coin de l'oeil et le prit.

-Vous pouvez vous en servir, j'en ai pas vraiment de besoin et vous pouvez également le garder.

Je reconnaissais cette voix. C'était celle d'Emiko Weiss. Je tournais ma tête complètement vers elle.

- Merci... la remerciai-je.

J'espérais que la conversation ne s'arrête là mais ce ne fut pas le cas... Elle lâcha un soupir.

-J'aurais espéré que vous auriez tout oublié et que vous imaginez que tout ce que j'ai dit a été un rêve, mais cela n'est pas le cas... J'aurais du être un peu plus prudente dans mes propos et... Je le regrette...

Je riais jaune. Elle avait vraiment cru que j'allais oublié tout ce qu'elle m'avait dit ? Quelle plaisanterie ! J'étais content qu'elle regrette. J'aimais entendre son air de regret. C'était comme une petite victoire pour moi.
Je la regardais s'éloigner. J'avais envie de la faire encore plus regretter. Et cela m'amène à me poser la question: "Etais-je une mauvaise personne ou simplement rancunier ?". Un peu des deux, je suppose.
Je fermai mon livre, me mouchai discrètement et me rapprochai d'Emiko et lui posai la question:

- Que faites vous ici ? Vous me suivez ?

Je n'avais plus le même air aimable avec lequel elle m'avait connu quelques jours plus tôt. J'avais presque l'air hostile et un peu paranoïaque. Au fond, je ne savais même pas pourquoi je lui en voulais vraiment. Emiko n'était pas méchante, elle me voulait sûrement du bien. Je ne me comprenais pas. Je devais être très rancunier et peut-être un peu susceptible...

- Comment avez-vous pu penser que je pouvais oublier ce qu'il s'était passé l'autre soir ? Ce sont des chose que l'on oublie pas. Vous ne pouvez pas dire le contraire ! Sachez que je ne suis pas prête de l'oublier.

Je parlais à voix basse pour éviter d'attirer l'attention sur nous. Si on nous entendait parler de ça, nous aurions l'air étranges et folles. Je ne voulais pas de ça. Déjà que l'on commençait à penser que j'étais homosexuelle à cause du fait que je n'étais toujours pas fiancée... Ce n'était pas vraiment faux. Etant donné que j'étais un garçon qui aimait les filles sous l'apparence d'une fille. J'avais du mal à me voir avec un homme. Ce n'était pas concevable pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Noble
Messages : 670
Date d'inscription : 08/07/2015
Age : 21
Localisation : Partout et nulle part à la fois...

Feuille de personnage
Race/Statut: Médium~Noble
Âge: 17 ans
Relations:
MessageSujet: Re: Quelle drôle de coïncidence... ! feat Emiko Wiess   Mar 28 Juin - 23:45

  • CHARLIE ROZEN
  • EMIKO WEISS
Quelle drôle de coïncidence !
Je le sentais qu'il venait à moi, mais quelque chose me dit qu'il ne voulait pas finir cette conversation comme cela. J'aurais aimé disparaître tout d'un coup... Mais je ne pouvais pas fuir comme je le désirais, il fallait que je l'affronte tôt au tard.

-Que faites vous ici ? Vous me suivez ?

Commença-t-il, mais son expression en face de moi me faisait perdre tout gaieté que j'avais en ce jour. Je ne souriais plus du tout, j'avais un air plutôt neutre.

- Comment avez-vous pu penser que je pouvais oublier ce qu'il s'était passé l'autre soir ? Ce sont des chose que l'on oublie pas. Vous ne pouvez pas dire le contraire ! Sachez que je ne suis pas prête de l'oublier.

Ajouta-t-il à voix basse. Il avait raison de parler à voix basse, il pouvait avoir des oreilles partout et je n'étais pas prête qu'on me regarde à nouveau, surtout que personne n'ose jamais m'approcher à la base...

-Votre mère. Elle était dans le bureau de mon père et j'ai fait sa rencontre, donc elle a songé que cela vous ferait plaisir que si je vous voyais, mais je suppose qu'elle avait tord...

Dis-je d'un ton détaché. Ça y est, je ne pouvais plus être là, il fallait que je parte, je me sentais très mal à l'aise dans cette situation.

-Vous avez raison, ce que j'ai dit ne peuvent pas être oublié tout d'un coup... Juste que j'aurais du garder tout cela secret, mais en sachant que je savais qui vous étiez, je ne pouvais pas mentir sur ma personne... J'en ai assez des personnes qui me déteste pour ce que je suis et ils ont peur de moi, je les comprends, car... Je ne suis pas normal.

Murmurais-je à l'intention de Charlie. Si j'aurais été sorcière tout comme mon père, tout cela ne serait pas arrivée, mais non, il fallait que je sois une médium qui voit des morts, des auras de tout genre et même percevoir qui est réellement la personne en face de moi. Je tremblais légèrement avant de souffler doucement avant de secouer légèrement ma tête.

-Je n'aurais pas du venir... J'aurais du rentrer et faire comme si votre mère n'avait jamais rien dit...

Ajoutais-je en détournant mon regard tout en contournant Charlie saluant en passage la libraire et je faillis bousculer quelqu'un en sortant, je m'excusais brièvement avant de m'éloigner quelque peu de la boutique soufflant doucement... Comment contrôler mes pouvoirs ? Je n'en pouvais plus... Je voulais être normal, que les gens ne s'éloigne de moi, car ils ont peur... Même pas les personnes de mon âge osait m'approcher, étais-je si étrange que cela ? Je m'adossais contre la parois rocheuse tout en observant mes mains qui tremblotait légèrement. Pourtant je n'avais pas attraper froid, c'était la nervosité accumuler... J'aurais aimé que ce Blake m'achève sur le champ à cette soirée-là...  
 

_________________


Light x Emiko:
 
Charlie x Emiko:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Noble
Messages : 132
Date d'inscription : 10/06/2016

Feuille de personnage
Race/Statut: Petit Noble
Âge:
Relations:
MessageSujet: Re: Quelle drôle de coïncidence... ! feat Emiko Wiess   Mer 29 Juin - 0:41

-Votre mère. Elle était dans le bureau de mon père et j'ai fait sa rencontre, donc elle a songé que cela vous ferait plaisir que si je vous voyais, mais je suppose qu'elle avait tord...

Je savais que ma mère n'avait pas agi avec de mauvaises intentions. Il était vrai que je ne lui avais jamais dit que c'était un peu compliqué avec Emiko.

-Vous avez raison, ce que j'ai dit ne peuvent pas être oublié tout d'un coup... Juste que j'aurais du garder tout cela secret, mais en sachant que je savais qui vous étiez, je ne pouvais pas mentir sur ma personne... J'en ai assez des personnes qui me déteste pour ce que je suis et ils ont peur de moi, je les comprends, car... Je ne suis pas normal.

Je ne la détestais pas. Et si je la détestais, cela n'aurait certainement pas été par rapport à ce qu'elle était ! Je ne jugeais pas les gens sur des critères aléatoires. Mais sur des actes. C'était très simple.
Il me semblait qu'elle tremblait. Elle secoua légèrement la tête.

-Je n'aurais pas du venir... J'aurais du rentrer et faire comme si votre mère n'avait jamais rien dit...

Elle me contourna et sortit de la librairie en bousculant quelqu'un au passage. Je la regardai partir. Elle était sérieuse ? Notre conversation n'était pas terminée ! Elle n'allait pas s'en tirer comme ça !
Je posai le livre que j'avais entre les mains et alla la rejoindre à l'extérieur de la boutique. Elle s'éloignait donc je la rattrapais.

- Nous n'avons pas fini notre conversation.

J'étais le genre de personne bornée. Je le savais. Je l'assumais.

- Vous croyez que vous pouvez fuir comme ça ? Assumez vos paroles et vos actes Mademoiselle.

Je n'allais pas lâcher l'affaire. Je me fichais de ce qu'elle pouvait penser de moi. Je voulais des excuses. Correctes et en bonne et dues formes.

- Je n'ai pas peur de vous. Je ne vous déteste pas. Même si je ne risquerais pas ma vie pour vous, je l'admets. Ne soyons pas hypocrites. Et qu'est-ce que vous en savez de la normalité ? Qu'est-ce qui est normal pour vous ?

J'étais peut-être un peu franc et même un peu dur. Mais ça devait sortir.

_________________
Throw on your dress and put on your doll faces:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Noble
Messages : 670
Date d'inscription : 08/07/2015
Age : 21
Localisation : Partout et nulle part à la fois...

Feuille de personnage
Race/Statut: Médium~Noble
Âge: 17 ans
Relations:
MessageSujet: Re: Quelle drôle de coïncidence... ! feat Emiko Wiess   Mer 29 Juin - 1:25

  • CHARLIE ROZEN
  • EMIKO WEISS
Quelle drôle de coïncidence !
Je croyais qu'il allait abandonné, mais j'avais tord, il me rattrapait et je m'arrêtais avant de me tourner vers celui-ci avant d'entendre ses paroles.

-Nous n'avons pas fini notre conversation. Vous croyez que vous pouvez fuir comme ça ? Assumez vos paroles et vos actes Mademoiselle.

Que je les assumes ? Comment le pourrais-je ? Jamais je n'y arriverais... Personne ne m'avait appris à vivre à ce don, ma mère l'avait fait, mais elle ne m'avait jamais montré comment les bloquer et ce qui risquait d'être plus complexe et plus épuisant que si je usais de mes dons... La vie était dur et cruelle...

-Je n'ai pas peur de vous. Je ne vous déteste pas. Même si je ne risquerais pas ma vie pour vous, je l'admets. Ne soyons pas hypocrites. Et qu'est-ce que vous en savez de la normalité ? Qu'est-ce qui est normal pour vous ?

-Qu'est-ce que qui est normal pour moi ? De ne pas avoir mes dons, je vois des morts, je les sens, je vis leur mort et surtout je les entends tandis que personne ne les entends... Entendent leur appel d'à l'aide. À cause que je sois différente, les gens m'évitent... Ils ont peur... Il fut un temps où que j'apprenais des choses à l'école, mais j'ai arrêté, ces regards accusateur... Il est vrai que les êtres humains sont plus étranges en soi... mais ils ne sont pas comme moi, si cela n'aurait pas été de vous, j'aurais intégré l'asile... Ce qui n'aurait pas été une mauvaise chose.

Dis-je en regardant le vide détournant légèrement mon visage le cachant à l'aide de ma frange. Je m'adossais contre la parois rocheuse derrière moi avant de regarder à nouveau Charlie.

-J'aurais aimé avoir des gens sur qui compter, des amis et un futur mari sans craindre qu'ils découvrent qui je suis... Mais vous allez me dire que d'être humain n'a rien de spécial... Croyez-moi c'est la même chose pour nous... Nous désirons tous une chose que les autres ont tandis que nous profitons pas ce que nous avons présentement, mais la solitude me dévore peu à peu...

Ajoutais-je mais je m'arrêtais, mon poil se hérissais légèrement, je n'aimais guère cette sensation, mon premier geste fut que je prenne le  poignet de Charlie en douceur avant de l'emmener dans la ruelle non loin d'où que nous étions avant de nous cacher dans la pénombre de celle-ci. Je gardais Charlie proche de moi avant que je penche ma tête en dehors de notre cachette, il y avait rien. Mon coeur battait à la chamade et quand je remarquais que je tenais toujours le poignet de Charlie je le relâchais d'un coup...

-Désoler... Je n'ai pas voulu, mais j'ai senti... Une mauvaise présence... Je ne saurais l'expliquer... Cela arrive parfois et je préfère fuir que de rester dans les environs... Un jour je saurai ce que cela est...

Dis-je en étant légèrement gêner par ce qu'il venait de se produire, même inconsciemment je vais vouloir protéger l'être humain et surtout Charlie, car je le considérais comme quelqu'un que je ne pourrais jamais laisser tomber.
 

_________________


Light x Emiko:
 
Charlie x Emiko:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Noble
Messages : 132
Date d'inscription : 10/06/2016

Feuille de personnage
Race/Statut: Petit Noble
Âge:
Relations:
MessageSujet: Re: Quelle drôle de coïncidence... ! feat Emiko Wiess   Mer 29 Juin - 2:58

-Qu'est-ce que qui est normal pour moi ? De ne pas avoir mes dons, je vois des morts, je les sens, je vis leur mort et surtout je les entends tandis que personne ne les entends... Entendent leur appel d'à l'aide. À cause que je sois différente, les gens m'évitent... Ils ont peur... Il fut un temps où que j'apprenais des choses à l'école, mais j'ai arrêté, ces regards accusateur... Il est vrai que les êtres humains sont plus étranges en soi... mais ils ne sont pas comme moi, si cela n'aurait pas été de vous, j'aurais intégré l'asile... Ce qui n'aurait pas été une mauvaise chose.

Elle regardait dans le vide, ce qui m'agaçait un peu. Elle s'adossa au mur de pierre puis me regarda de nouveau.

-J'aurais aimé avoir des gens sur qui compter, des amis et un futur mari sans craindre qu'ils découvrent qui je suis... Mais vous allez me dire que d'être humain n'a rien de spécial... Croyez-moi c'est la même chose pour nous... Nous désirons tous une chose que les autres ont tandis que nous profitons pas ce que nous avons présentement, mais la solitude me dévore peu à peu... me confia-t-elle.

Elle me faisait de la peine. Je ne savais même pas qu'est-ce que l'on ressentait quand on était seul depuis toujours. Je m'étais bien senti seul à un moment de ma vie, à la mort d'Eugénie. Jamais je ne m'étais senti aussi seul. J'avais un sentiment de manque et de vide indescriptible. Mais était-ce vraiment la même chose que ressentait Emiko ?
Maintenant, je ne pouvais pas dire que j'étais seul... J'avais ma famille qui m'aimait, qui m'aidait, qui me supportait...

Tout à coup, Emiko prit mon poignet et m'emmena dans une ruelle. Nous étions dans la pénombre. Qu'y avait-il ? Pourquoi Emiko avait-elle réagit ainsi ? Elle regarda la rue éclairée. Puis elle relâcha d'un coup mon poignet. Je l'interrogeais du regard.

-Désolée... Je n'ai pas voulu, mais j'ai senti... Une mauvaise présence... Je ne saurais l'expliquer... Cela arrive parfois et je préfère fuir que de rester dans les environs... Un jour je saurai ce que cela est...

- C'est pas grave... répondis-je simplement.

Cela ne devait pas être évident au quotidien d'être médium, quand j'y pensais... Je pouvais la comprendre.
Je regardais autour de moi. Je n'aimais pas beaucoup cette pénombre. Puis je dirigeai à mon nouveau mon regard vers Emiko.

- Euh... Pour en revenir à notre sujet de conversation. Je risque autant que vous d'aller à l'asile. Analysons mon cas avec un regard extérieur de psychiatre. Un garçon d'une grande famille toujours pas fiancé, donc probablement homosexuel, qui se travestit en fille, peut-être pour pouvoir séduire des hommes. Et qui en plus sympathise avec une folle. Diagnostique du psychiatre: homosexuel et trouble de la personnalité et du comportement, à voire s'il ne souffre pas d'hystérie. En résumé, si quelqu'un apprend ma véritable identité, j'ai le droit à un aller simple pour l'asile.

J'avais dit ça en contrefaisant le cliché de la voix d'un médecin. Je n'avais pas une haute estime de la psychanalyse. En disant ça, je me rendis compte que j'allais un jour devoir révéler ma véritable identité. Je n'allais pas rester toute ma vie avec un corps et une voix d'enfant. J'allais grandir, muer. Comment allais-je faire sans passer pour un fou... ? Et surtout comment allais-je faire pour être capable de me défaire de mes vêtements de fille... ?
Je m'appuyais contre le mur et passait la main dans mes cheveux. Après des années de mensonge, je me rendais compte que j'allais devoir dire la vérité un jour. Ce fut comme un choc.

- Mon Dieu... Comment vais-je faire... ?

J'avais une toute petite voix. Je ne me forçais pas à modifier ma voix. Je parlais avec ma véritable voix. Elle était plutôt douce et plutôt relativement grave mais ce n'était la voix la plus virile non plus.

_________________
Throw on your dress and put on your doll faces:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Noble
Messages : 670
Date d'inscription : 08/07/2015
Age : 21
Localisation : Partout et nulle part à la fois...

Feuille de personnage
Race/Statut: Médium~Noble
Âge: 17 ans
Relations:
MessageSujet: Re: Quelle drôle de coïncidence... ! feat Emiko Wiess   Jeu 30 Juin - 0:28

  • CHARLIE ROZEN
  • EMIKO WEISS
Quelle drôle de coïncidence !
Il me répondit un tout simple "c'est pas grave" mais c'était ses paroles-là qui on su m'apaisée intérieurement. Sa voix m'avait ramener à la raison, je songeais trop et c'est pour cette raison que je me retrouve toujours dans la misère peu importe comment. Charlie regardait autour de lui avant qu'il me regarde à nouveau.

-Euh... Pour en revenir à notre sujet de conversation. Je risque autant que vous d'aller à l'asile. Analysons mon cas avec un regard extérieur de psychiatre. Un garçon d'une grande famille toujours pas fiancé, donc probablement homosexuel, qui se travestit en fille, peut-être pour pouvoir séduire des hommes. Et qui en plus sympathise avec une folle. Diagnostique du psychiatre: homosexuel et trouble de la personnalité et du comportement, à voire s'il ne souffre pas d'hystérie. En résumé, si quelqu'un apprend ma véritable identité, j'ai le droit à un aller simple pour l'asile.

Il restait silencieux par la suite. Il s'adossait même contre le mur passant sa main dans ses cheveux. Son aura changeait peu à peu, c'était quelque chose... Il était troublé, perdu et ne savait pas comment faire... Avais-je peut-être une bonne idée derrière ma tête ?

-Mon Dieu... Comment vais-je faire... ?

Je le regardais d'un air attendrit avant de m'approcher quelque peu de Charlie apposant délicatement mes mains sur ses épaules sans y mettre de pression. Je cherchais son regard du sien souriant légèrement.

-Ne vous en faites pas, vous trouverez une solution qui vous convienne. J'aurais peut-être une idée à vous donnez si vous êtes intéressés. Admettons que vous grandissez et que vous commencez à muer et que vous ne pourriez plus porter de vêtement de femme je vous conseille d'inventer une excuse... Non, pas une excuse... Comment dire... Une histoire, voilà ! Que vous aviez une soeur jumelle qui s'est amusé à volé votre identité se faisant passé pour vous et qu'en grandissant elle a trouvé son mari, marié et aller vivre à autre part... Qu'en dites-vous ? Ou dire la vérité maintenant avant qu'il ne soit trop tard..

Dis-je toujours de ma voix calme et posée pour le rassurer. Ce n'était peut-être pas le meilleur des plans, mais cela pourrait servir. Je me redressais quelque peu tout en retirant mes mains de sur ses épaules avant de me reculer légèrement penchant la tête sur le côté.

-J'aurais aimé avoir des pouvoirs plus puissant, comme cela j'aurais très bien pu effacer la mémoire et des souvenirs du fait que vous êtes passés pour une jeune femme... Et il n'y aurait eu aucun problème, mais je ne suis qu'une simple médium, je ne sers à rien au monde des vivants...

Ajoutais-je en étant déçue de moi-même. J'aurais voulu être une sorcière à 100 pour cent, mais la vie en avait décidé autrement. Je farfouillais dans mon sac que j'avais soigneusement apporté avant de sortir mon carnet de croquis, je regardais mes vieux dessins et les récents, j'allais même débuté la peinture pour mieux voir la couleur. Je souriais toujours avant de tomber sur un dessin que j'avais fait, celui de Charlie en étant un homme, un jeune homme plutôt. Je lui montrais l'image que j'avais fait.

-Depuis peu je commence à prédire l'avenir, mais l'avenir peut changé, mais à ce que j'ai vu vous allez devenir un homme à la tête de l'entreprise de votre père, plutôt votre mère. Tout va bien se passer, croyez moi et je veillerais en sorte que tout cela se passe parfaitement, même si l'avenir n'appartient qu'à vous et à vous seul.
 

_________________


Light x Emiko:
 
Charlie x Emiko:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Noble
Messages : 132
Date d'inscription : 10/06/2016

Feuille de personnage
Race/Statut: Petit Noble
Âge:
Relations:
MessageSujet: Re: Quelle drôle de coïncidence... ! feat Emiko Wiess   Sam 2 Juil - 13:37

Emiko s'approcha de moi et posa délicatement ses mains sur mes épaules, je levai mon regard vers elle.

-Ne vous en faites pas, vous trouverez une solution qui vous convienne. J'aurais peut-être une idée à vous donnez si vous êtes intéressés. Admettons que vous grandissez et que vous commencez à muer et que vous ne pourriez plus porter de vêtement de femme je vous conseille d'inventer une excuse... Non, pas une excuse... Comment dire... Une histoire, voilà ! Que vous aviez une soeur jumelle qui s'est amusé à volé votre identité se faisant passé pour vous et qu'en grandissant elle a trouvé son mari, marié et aller vivre à autre part... Qu'en dites-vous ? Ou dire la vérité maintenant avant qu'il ne soit trop tard..

Une soeur jumelle... Elle ne pensait pas être si proche de la réalité des choses... Ce n'était pas révéler mon identité qui posait problème. Enfin si, un peu quand même. Mais le véritable problème était de savoir comment allais-je être capable de me défaire de mes vêtements de fille avant qu'on se rende compte de la supercherie...

-J'aurais aimé avoir des pouvoirs plus puissant, comme cela j'aurais très bien pu effacer la mémoire et des souvenirs du fait que vous êtes passés pour une jeune femme... Et il n'y aurait eu aucun problème, mais je ne suis qu'une simple médium, je ne sers à rien au monde des vivants...

Je ne voulais pas que la mémoire des gens soit effacée... Cette éventualité était inenvisageable pour moi. On ne modifiait pas la mémoire des gens comme ça... C'était injuste.
Emiko se mit à fouiller dans son sac et en sortit un petit carnet. Elle tourna les pages puis s'arrête à une où elle m'avait dessiné. En homme. Elle me la montrait.

-Depuis peu je commence à prédire l'avenir, mais l'avenir peut changé, mais à ce que j'ai vu vous allez devenir un homme à la tête de l'entreprise de votre père, plutôt votre mère. Tout va bien se passer, croyez moi et je veillerais en sorte que tout cela se passe parfaitement, même si l'avenir n'appartient qu'à vous et à vous seul.

Mon futur m'appartenait... Il était si loin mais en même temps si proche... Je regardais attentivement le dessin qu'avait fait Emiko de moi. J'avais l'air "grand", intimidant. Elle m'avait représenté comme un jeune homme alors que je n'étais encore qu'un garçon. Je restai silencieux pendant un laps de temps avant de lui demander:

- Qu'est-ce qui vous fait penser que je deviendrais comme ça ?

Je ne lui laissai pas le temps de répondre.

- Vous pensez assez me connaître assez pour pouvoir me donner des conseils et pour me représenter ? Si tel est le cas, vous vous trompez. Est-ce que vous savez pourquoi je m'habille en fille ? Qu'est-ce que vous savez de moi ? Qu'est-ce que vous savez de mon passé, de mon présent ou de mon futur ?

J'étais une personne détestable. Le fait de l'entendre parler d'une soeur jumelle m'avait énervé. J'avais la sensation d'un coup de massue dans la poitrine, d'une vide. Ça me rappelait que je l'avais perdu ma soeur !
Et en plus, si j'avais bien compris, elle s'était permis de regarder dans mon futur ? Je ne savais pas comment le prendre. Bien ou mal ? De toute manière, temps que je n'avais pas affronté mon passé, je ne pouvais pas affronter mon futur... J'avais peur de ne pas en être capable... Mais je ne l'aurais jamais avoué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Noble
Messages : 670
Date d'inscription : 08/07/2015
Age : 21
Localisation : Partout et nulle part à la fois...

Feuille de personnage
Race/Statut: Médium~Noble
Âge: 17 ans
Relations:
MessageSujet: Re: Quelle drôle de coïncidence... ! feat Emiko Wiess   Sam 2 Juil - 14:18

  • CHARLIE ROZEN
  • EMIKO WEISS
Quelle drôle de coïncidence !
Il restait silencieux face à mon dessin, je ne savais pas quoi il en pensait, mais rien de voir son aura me laissait en doute de ce qu'il allait me dire et là-dessus je crois qu'il avait raison sur toute la ligne, mais il y avait une chose qu'il ignorait, c'est que je ne contrôlais pas ce que je voyais...

-Qu'est-ce qui vous fait penser que je deviendrais comme ça ?

Dit-il en premier, je vins pour répliquer, mais il m'en laissait pas l’occasion.

- Vous pensez assez me connaître assez pour pouvoir me donner des conseils et pour me représenter ? Si tel est le cas, vous vous trompez. Est-ce que vous savez pourquoi je m'habille en fille ? Qu'est-ce que vous savez de moi ? Qu'est-ce que vous savez de mon passé, de mon présent ou de mon futur ?

Je regardais Charlie avant de fermer mon calepin et de le remettre dans son sac, ni vu, ni connu. Je baissais mon regard avant de serrer légèrement son poing.

- Vous savez... Je ne fais pas exprès de entrer dans la tête des gens, c'est mon don qui le fait... Je peux le contrôler, mais voyez-vous la figure maternelle que j'ai ne me l'a pas montré, car elle était trop occupé à tromper mon père avec différent hommes avant qu'elle trouve le "bon". Mon père m'a détesté pour le comportement de ma mère, mais maintenant les choses on changés, mais il ne sait pas quoi faire de mes pouvoirs, car lui c'est un pur sorcier, pas une... Réplique.

Dis-je en me détestant davantage. Je soupirais lentement avant de me laisser tomber sur le murs tout en fixant bien le sol.

- L'avenir n'est qu'un mot, seul celui qui la vie, la contrôle est apte de choisir son destin même si j'en ai vu une parcelle, ce que je vous ai montré peut être changé selon vos pensés, vos gestes, donc rien n'est scellé à ce que j'ai dit. Il est vrai que je ne connais rien de votre passé, ni encore votre présent, car je ne suis pas une sorcière divinatoire avec sa boule de cristal.

Ajoutais-je en contrôlant parfaitement mes émotions, j'aurais voulu qu'on m'achève maintenant, de toute façon je ne manquerais à personne, car personne n'est proche de moi. Je suis seule. Même si mon père m'a promit qu'il ferait tout pour changé, ça ne fera rien à mon futur.

- Vous au moins vous avez le droit de savoir votre futur même si ce n'est peut-être pas exacte. Tandis que moi, mon futur, il y en a pas. Je ne peux pas voir mon propre futur, donc je ne sais rien si je dis ou fais des choses exactes ou quand est-ce que je vais mourir, car je sais que ma vie appartient aux morts et non à la réalité...

Finissais-je tout en songeant à plusieurs choses... Désormais Charlie me détestait c'était sur... Je ne pouvais pas le nier. Je riais légèrement, je riais de moi-même pour être une incapable, je devenais presque hystérique dans mes rires. Un froid me parcourais le long de mes bras tandis qu'un mort m'avait très bien remarqué. C'était une jeune fille, elle était si jolie, mais en la regardant davantage, elle avait les traits de Charlie, du moins ils étaient familier à Madame Rozen. J'arrêtais de rire tout en la regardant, elle était si jolie. Je comprenais tout ce qu'il me restait à faire. Je tournais mon regard vers Charlie en souriant légèrement.

- J'ai quelqu'un pour vous, Charlie et je suis sûr que vous allez la reconnaître, je vous laisse seule désormais...

Dis-je tout en la laissant posséder mon corps pendant un las de temps. Cela allait épuiser quelque peu mon corps, mais c'était pour une bonne cause. Mes traits allait certainement changé quelque peu avant qu'elle s'approche de Charlie.

- Charlie... Est-ce que tu me reconnais ? Cela faisait si longtemps que je voulais te parler, mais je n'ai jamais trouvé quelqu'un qui me permettait de le faire jusqu'à ce que Emiko me le permette... Son aura est tellement immense et grandiose qu'on veut tous l'emparer et je ne parle que les morts...  Mais passons... Les choses se sont déroulés assez rapidement lorsque je suis tombée malade... Heureusement que toi tu y as survécu, ce fut un miracle, je ne voulais pas que tu y succombes... Même si tu aurais aimé, mais profite de la vie qu'il t'ai donné, prend ta place même cela peut être difficile.

Elle regardait Charlie tout en lui prenant la main tout en souriant du mieux qu'elle pouvait, elle balançait lentement leur bras sans cesser de sourire.

- Tu sais... Le fait que tu ai fait ton deuil d'une différente manière jusqu'à porter mes vêtements est une chose, à ta manière, mais tu t'es embarqué dans une situation difficile et je sais qu'Emiko n'a pas voulu mal faire en proposant son idée, car c'est vrai que tu avais une soeur jumelle, moi, Eugénie. Pour que je quitte le monde dans l'esprit tranquille, tu dois pardonner, même si cela est difficile...

Ajouta-t-elle tout en regardant toujours Charlie. Ses mots me touchait quelque peu et maintenant je comprenais tout, j'ai été stupide... J'aurais du le savoir, mais non... Cela allait me hanté à jamais et j'espérais que Charlie allait le comprendre.

 


HRP:
 

_________________


Light x Emiko:
 
Charlie x Emiko:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Noble
Messages : 132
Date d'inscription : 10/06/2016

Feuille de personnage
Race/Statut: Petit Noble
Âge:
Relations:
MessageSujet: Re: Quelle drôle de coïncidence... ! feat Emiko Wiess   Sam 2 Juil - 14:57

Emiko baissa le regard.

- Vous savez... Je ne fais pas exprès de entrer dans la tête des gens, c'est mon don qui le fait... Je peux le contrôler, mais voyez-vous la figure maternelle que j'ai ne me l'a pas montré, car elle était trop occupé à tromper mon père avec différent hommes avant qu'elle trouve le "bon". Mon père m'a détesté pour le comportement de ma mère, mais maintenant les choses on changés, mais il ne sait pas quoi faire de mes pouvoirs, car lui c'est un pur sorcier, pas une... Réplique.

Elle s'attendait que j'aie pitié d'elle ? J'étais trop agacé pour cela. Elle soupira et se laissa tomber sur le sol.

- L'avenir n'est qu'un mot, seul celui qui la vie, la contrôle est apte de choisir son destin même si j'en ai vu une parcelle, ce que je vous ai montré peut être changé selon vos pensés, vos gestes, donc rien n'est scellé à ce que j'ai dit. Il est vrai que je ne connais rien de votre passé, ni encore votre présent, car je ne suis pas une sorcière divinatoire avec sa boule de cristal.

L'avenir n'est qu'un mot... Seul celui qui la vie la contrôle... Mon avenir était déjà tout tracé. Enfin, c'est ce que je pensais... Rien n'est jamais certain...

- Vous au moins vous avez le droit de savoir votre futur même si ce n'est peut-être pas exacte. Tandis que moi, mon futur, il y en a pas. Je ne peux pas voir mon propre futur, donc je ne sais rien si je dis ou fais des choses exactes ou quand est-ce que je vais mourir, car je sais que ma vie appartient aux morts et non à la réalité...

Connaître son avenir n'est pas un cadeau... En tout cas, pour moi, ça ne l'était pas... La vie est faite pour être vécue sans penser à sa finalité. On meurt et bien on meurt. On naît pour mourir. Le plus dur n'est pas de mourir, mais d'affronter la mort des gens que l'on aime...
Elle se mit à rire d'une façon inquiétante. Je la dévisageais. Elle finit par s'arrêter et me sourit.

- J'ai quelqu'un pour vous, Charlie et je suis sûr que vous allez la reconnaître, je vous laisse seule désormais...

Je fronçais les sourcils. Quoi ?

- Charlie... Est-ce que tu me reconnais ? Cela faisait si longtemps que je voulais te parler, mais je n'ai jamais trouvé quelqu'un qui me permettait de le faire jusqu'à ce que Emiko me le permette... Son aura est tellement immense et grandiose qu'on veut tous l'emparer et je ne parle que les morts...  Mais passons... Les choses se sont déroulés assez rapidement lorsque je suis tombée malade... Heureusement que toi tu y as survécu, ce fut un miracle, je ne voulais pas que tu y succombes... Même si tu aurais aimé, mais profite de la vie qu'il t'ai donné, prend ta place même cela peut être difficile.

Eugénie...

- Eugénie... murmurai-je.

J'étais sous le choque. Etait-ce bien Eugénie ? La vraie ? Celle qui m'avait abandonné ? Les larmes me montait aux yeux. Elle me prit la main et me souriait comme elle le faisait quand nous étions petits...

- Tu sais... Le fait que tu ai fait ton deuil d'une différente manière jusqu'à porter mes vêtements est une chose, à ta manière, mais tu t'es embarqué dans une situation difficile et je sais qu'Emiko n'a pas voulu mal faire en proposant son idée, car c'est vrai que tu avais une soeur jumelle, moi, Eugénie. Pour que je quitte le monde dans l'esprit tranquille, tu dois pardonner, même si cela est difficile...

- NON ! Eugénie ! Ne pars pas ! J'ai besoin de toi...

Je ne voulais pas qu'elle parte. Je voulais qu'elle reste à jamais à mes côtés...

- Ne me laisse pas seul une seconde fois... S'il te plait... JE T'INTERDIS DE ME LAISSER SEUL !

La colère commençait inexplicablement à se mêler à la tristesse. Je me fichais de tout. Eugénie était bel et bien entrain de me parler... Après des années... Et elle allait déjà m'abandonner une seconde fois... Je ne savais pas si j'allait pouvoir le supporter...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Noble
Messages : 670
Date d'inscription : 08/07/2015
Age : 21
Localisation : Partout et nulle part à la fois...

Feuille de personnage
Race/Statut: Médium~Noble
Âge: 17 ans
Relations:
MessageSujet: Re: Quelle drôle de coïncidence... ! feat Emiko Wiess   Sam 2 Juil - 15:17

  • CHARLIE ROZEN
  • EMIKO WEISS
Quelle drôle de coïncidence !
Je voulais l'émotion de celui-ci vaguer dans l'incompréhension et la tristesse. C'était émouvant à voir, je voulais faire tout en mon pouvoir pour le consoler, mais ce n'était pas mon rôle, j'étais uniquement la barrière entre le monde réelle et le monde des morts.

- NON ! Eugénie ! Ne pars pas ! J'ai besoin de toi... Ne me laisse pas seul une seconde fois... S'il te plait... JE T'INTERDIS DE ME LAISSER SEUL !

Dit-il tandis que sa colère se mélangeait à une tristesse indescriptible. Eugénie le regardait en souriant légèrement tout en penchant la tête sur le côté tandis qu'elle glissait ses mains sur les joues de son frère jumeau.

- Je le voudrais bien Charlie, mais je ne peux pas, je n'ai plus ma place en ce monde et de plus je ne peux pas garder le corps d'Emiko même si elle le voudrait... Si son corps ne lui appartient plus c'est elle aussi qui en mourra et même si vous aviez des différences je sais que ce n'est pas ce que tu lui souhaite...

Dit-elle d'un ton assez neutre tandis qu'elle glissait ses mains sur ses épaules sans toutefois cesser de sourire.

- Je ne te laisserais pas seul Charlie, je serais toujours là, dans ton coeur toujours à tes côtés, laisse-moi partir, car sans cela je ne pourrais jamais grandir. Je t'en prie en restant dans ce monde je souffre davantage que si je resterais dans l'au-delà, je veillerais sur toi comme un ange gardien et je te guiderais du mieux que je peux ! Mais pour cela tu dois me laisser partir.

Ajouta-t-elle en étant plus franche dans ses paroles. Si elle restait plus longtemps j'ai bien peur que mon corps commence à s'affaiblir au lieu d'en faire partir une, il en fera partir deux. Eugénie le savait très bien, c'est pour cela qu'elle essaya de faire au plus vite. Je n'en pouvais plus, tellement que j'en tombais sur mes genoux, Eugénie fermait un oeil tout en regardant son frère.

- Je t'en pris... Il me reste pas beaucoup de temps et j'aimerais les entendre avant qu'il ne soit trop tard. Je comprend mieux pourquoi elle ne laisse jamais un esprit lui prendre son corps... Elle s'affaiblit vite et risque d'y passer si elle ne fait pas attention, elle l'a fait pour toi, Charlie en sachant le risque qu'elle risquerait... Alors... Je t'en supplie...

Dit-elle en versant des larmes à son tour, de plus que je versais mes propre larmes, nous étions deux qui pleurait, j'avais mal, j'avais froid, je commençais à abandonner mon propre corps, était-ce réellement ma destiné ? À mourir ainsi ? Si c'est le cas j'aurais au moins rendu quelqu'un heureux.
 

_________________


Light x Emiko:
 
Charlie x Emiko:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Noble
Messages : 132
Date d'inscription : 10/06/2016

Feuille de personnage
Race/Statut: Petit Noble
Âge:
Relations:
MessageSujet: Re: Quelle drôle de coïncidence... ! feat Emiko Wiess   Sam 2 Juil - 15:45

Eugénie glissa ses mains sur mes joues. Je pleurais pour la première fois depuis des années. Et elle souriait.

- Je le voudrais bien Charlie, mais je ne peux pas, je n'ai plus ma place en ce monde et de plus je ne peux pas garder le corps d'Emiko même si elle le voudrait... Si son corps ne lui appartient plus c'est elle aussi qui en mourra et même si vous aviez des différences je sais que ce n'est pas ce que tu lui souhaite...

Je tremblais. Elle posa ses mains sur mes épaules. Je la regardais dans les yeux. Il était vrai que je ne voulais pas la mort d'Emiko. Je ne voulais la mort de personne. Je n'avais jamais voulu la mort de personne...

- Je ne te laisserais pas seul Charlie, je serais toujours là, dans ton coeur toujours à tes côtés, laisse-moi partir, car sans cela je ne pourrais jamais grandir. Je t'en prie en restant dans ce monde je souffre davantage que si je resterais dans l'au-delà, je veillerais sur toi comme un ange gardien et je te guiderais du mieux que je peux ! Mais pour cela tu dois me laisser partir.

Elle tomba sur les genoux. Elle avait l'air de souffrir... Je devais la laisser partir... Mais cela me déchirait le coeur... J'avais une boule dans l'estomac. J'avais l'impression de revivre la maladie qui avait emporté Eugénie, de la revoir souffrir...

- Je t'en pris... Il me reste pas beaucoup de temps et j'aimerais les entendre avant qu'il ne soit trop tard. Je comprend mieux pourquoi elle ne laisse jamais un esprit lui prendre son corps... Elle s'affaiblit vite et risque d'y passer si elle ne fait pas attention, elle l'a fait pour toi, Charlie en sachant le risque qu'elle risquerait... Alors... Je t'en supplie...

Je la regardais. Je devais m'y résoudre. Sa place n'était plus ici, dans le monde des vivants. Si elle restait, elle allait souffrir. Je ne voulais pas ça... Je ne devais pas être égoïste.

- Eugénie... Retourne dans l'au-delà... J'aurais aimé te parler d'avantage mais c'est impossible... Je serais à jamais reconnaissant à Emiko... Et tu me manqueras, Eugénie... Adieu.

J'avais une toute petite voix. Je n'arrivais presque plus à parler. Ce fut la chose la plus difficile que j'eus à faire. C'était comme si ma soeur était morte une deuxième fois. C'était douloureux, et je savais que j'allais me sentir seul.

_________________
Throw on your dress and put on your doll faces:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Noble
Messages : 670
Date d'inscription : 08/07/2015
Age : 21
Localisation : Partout et nulle part à la fois...

Feuille de personnage
Race/Statut: Médium~Noble
Âge: 17 ans
Relations:
MessageSujet: Re: Quelle drôle de coïncidence... ! feat Emiko Wiess   Dim 3 Juil - 2:34

  • CHARLIE ROZEN
  • EMIKO WEISS
Quelle drôle de coïncidence !
Eugénie regardait son frère en étant crisper de douleur, j'avais mal également. Il la regardait songeant quelque peu. Je ne pouvais plus la retenir plus longtemps j'allais succomber... Je tremblais tandis que ses paroles sortait de ses lèvres.

-Eugénie... Retourne dans l'au-delà... J'aurais aimé te parler d'avantage mais c'est impossible... Je serais à jamais reconnaissant à Emiko... Et tu me manqueras, Eugénie... Adieu.

Dit-il d'une petite voix, comme dernier adieu elle lui souriait en lui chuchotant à son tour un "adieu" avant de quitter mon corps tout en me remerciant en partant. J'esquissais un simple sourire avant de succomber dans ma tristesse. Mes larmes se laissait aller. J'ignorais tout ce que Charlie avait vécu, j'avais été tellement stupide que je me cachais pas, je ne cachais pas mes larmes et ma déception envers moi-même, je m'en voulais terriblement. J'étais tellement épuisée que je ne cessais pas de pleurer comme une vraie gamine. J'avais tout ressentit d'Eugénie, sa maladie jusqu'à sa souffrance vers sa mort et l'incapacité de parler à son propre frère. Je restais à genoux entrain de pleurer avant d'essuyer mes larmes du revers de ma manche avant de regarder Charlie en secouant la tête.

- Je... Je suis navrée pour votre soeur, je l'ignorais... Il est vrai que je n'ai pas assez de pouvoir pour voir le passé des autres... Je vous ai dit ses choses en ignorant tout... Je suis vraiment désolée... J'ignorais de tout au tout, mais maintenant je comprend mieux..

Je me remettais à pleurer mais en mettant mes mains sur mon visage tout en baissant ma tête pour mieux cacher mes larmes, mais je savais que c'était impossible. Je ressentais toute la peine de sa soeur pendant de longues années. Elle avait grandit à ses côtés, mais en étant invisible à ses côtés. Je ne pouvais plus me relever, j'étais bien trop faible. Après un certain temps mes larmes cessèrent
de couler comme une fontaine. J'essuyais une nouvelle fois mes yeux tout en reniflant légèrement.

- Désoler... J'avais trop d'émotion et ça sortit tout seul... Il commence à se faire tard et probablement que votre mère en a fini avec le rendez-vous avec mon père... Vous devriez peut-être la rejoindre avant qu'elle ne s'inquiète..

Dis-je en détournant légèrement mon regard tout en essayant de me relever, on dirait une vieille femme avec un problème au dos, je me détestais d'être aussi faible. Je me relevais mais trébuchais tombant contre la parois rocheuse qui me rattrapais dans ma chute. Je grimaçais légèrement. Il ne fallait pas qu'un autre mort ne vienne à ma rencontre, car j'allais finir ma journée dans une ruelle. Sans parler davantage j'avançais lentement vers la noirceur de la ruelle j'allais trouvée un bon coin pour me reposer, mais en chemin je retombais comme une vieille chaussette. Je n'étais pas assez forte, je soupirais en restant sur le sol en jurant silencieusement.

- Maudit don...

Je ne pouvais plus tenir debout. Je m'étais toute épuisée... Au moins Charlie avait pu parler quelque peu avec sa soeur, même si ce n'était pas vraiment à cela qui s'attendait, j'aurais aimé y faire davantage, mais je n'étais pas ce genre de sorcière... Je m'en voulais terriblement que je voulais être seule pendant un très long moment. Je voulais même disparaître dans la noirceur de cette ruelle jusqu'à ce que je me réveille de ce cauchemar.
 

_________________


Light x Emiko:
 
Charlie x Emiko:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Noble
Messages : 132
Date d'inscription : 10/06/2016

Feuille de personnage
Race/Statut: Petit Noble
Âge:
Relations:
MessageSujet: Re: Quelle drôle de coïncidence... ! feat Emiko Wiess   Dim 3 Juil - 20:34

Je pleurais d'avantage quand Eugénie quitta le corps d'Emiko en susurrant un adieu... J'avais l'impression de revivre sa mort. Je pleurais tellement. Tout était flou autour de moi. C'était un sentiment horrible. Tant que l'on a pas perdu quelqu'un de très cher, on ne sait pas ce que l'on éprouve. Un sentiment de vide, de manque, de la tristesse...
J'étais tellement assourdi par mes propres larmes et mes propres pleurs que je voyais pas la tristesse d'Emiko jusqu'à ce qu'elle se mette à s'excuser... Je la regardai. Elle était au sol.

- Je... Je suis navrée pour votre soeur, je l'ignorais... Il est vrai que je n'ai pas assez de pouvoir pour voir le passé des autres... Je vous ai dit ses choses en ignorant tout... Je suis vraiment désolée... J'ignorais de tout au tout, mais maintenant je comprend mieux..

Je ne pouvais pas lui en vouloir... Cela m'était rendu impossible. J'avais l'impression d'avoir une dette envers elle.

- Désoler... J'avais trop d'émotion et ça sortit tout seul... Il commence à se faire tard et probablement que votre mère en a fini avec le rendez-vous avec mon père... Vous devriez peut-être la rejoindre avant qu'elle ne s'inquiète..

Dit-elle en essayant de se relever sans succès. Elle semblait aussi fragile qu'une vieille femme. Elle me faisait de la peine. Elle trébucha et j'essayai de la retenir. Silencieusement, elle se dirigea vers un zone d'ombre en titubant. Elle me faisait vraiment de la peine.

- Maudit don...

Je la regardais toujours. Dans un silence total. Elle paraissait très faible et fatiguée. Je ne pouvais pas la laisser ici dans cet état ! Je séchai mes larmes.

- Vous croyez que je vais vous laisser toute seule ici dans cet état ? Je ne suis pas sans coeur vous savez ! Vous allez venir avec moi.

Je lui saisis le bras et entrepris de l'aider à se relever. Je n'avais pas beaucoup de force dans mes petits bras. Mais elle n'était pas si lourde que ça.

- On ne sait pas ce qui peut vous arriver ici. Dans votre état, n'importe quel homme peut faire ce qu'il veut de votre personne. Il faut jamais se retrouver seule dans une ruelle sombre. Votre vertue risque d'en prendre cher, si l'on imagine que vous ne vous faites pas tuée.

J'osais espérer qu'elle était encore vertueuse. Sinon, cela m'aurait mis très mal à l'aise. Dire cela l'était suffisamment. Mais elle ne semblait pas prendre conscience du risque.

- Quel homme voudrait vous épouser après ?

J'avais l'impression de parler comme Paulette, ma gouvernante... J'avais l'impression d'être déjà vieux à seulement douze ans !

_________________
Throw on your dress and put on your doll faces:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Noble
Messages : 670
Date d'inscription : 08/07/2015
Age : 21
Localisation : Partout et nulle part à la fois...

Feuille de personnage
Race/Statut: Médium~Noble
Âge: 17 ans
Relations:
MessageSujet: Re: Quelle drôle de coïncidence... ! feat Emiko Wiess   Mar 5 Juil - 0:09

  • CHARLIE ROZEN
  • EMIKO WEISS
Quelle drôle de coïncidence !
Je restais toujours à quatre pattes sur le sol, je souhaitais toujours disparaître six pieds sous terre. Je me redressais légèrement vers l'arrière pour m'asseoir sur mes talons tout en respirant lentement, j'attendais que Charlie parte, mais il restait là, je détestais de me montrer aussi faible qu'en ce moment même.

- Vous croyez que je vais vous laisser toute seule ici dans cet état ? Je ne suis pas sans coeur vous savez ! Vous allez venir avec moi.

Je n'aurais pas dit le contraire, mais j'aurais aimé être seule... Puisque je le suis toujours, ça ne m'aurait pas du tout dérangé qu'il rejoigne sa mère inquiète qu'il ne soit pas à la librairie. Il me saisit par mon bras tout en essayant de m'aider à me relever. Je m'aidais également à me mettre sur pieds, une fois sur pieds je me tenais quelque peu contre Charlie, je ne voulais pas trop m'imposer.

-On ne sait pas ce qui peut vous arriver ici. Dans votre état, n'importe quel homme peut faire ce qu'il veut de votre personne. Il faut jamais se retrouver seule dans une ruelle sombre. Votre vertue risque d'en prendre cher, si l'on imagine que vous ne vous faites pas tuée.

Je souriais discrètement en ayant ma propre manière de pensée à ce niveau. On m'avait voler mon premier baiser, mais j'étais tombée amoureuse de quelqu'un dont j'ignore si cela est réciproque...

-Quel homme voudrait vous épouser après ?

-De toute façon, qui voudrait épousé une semi-sorcière comme moi ? Qui voit des morts partout où que je regarde et qui ait des visions terrible de leurs morts ? Et je ne m'imagine pas les cauchemars que je fais lorsque je suis fatiguée...

Soufflais-je en ayant retrouvée un peu plus de force. Je me tenais de mes propres pieds, mais je savais que je pouvais retombée n'importe quand. Je me dirigeais en dehors de la ruelle voyant qu'il faisait toujours jour, je tournais mon regard vers Charlie ne voyant pas encore la mère celui-ci.

-Votre mère n'est pas encore de retour, je peux attendre avec vous jusqu'à son retour avant que je retourne à mon propre chez moi.

Proposais-je tout en regardant autour de moi. J'espérais grandement qu'aucun mort ne se pointerait, car cela serait la cerise sur le gâteau, j'en avais déjà assez... Je glissais mes mains derrière mon dos avant d’apercevoir ma mère avec un homme, comme cela c'était lui son fameux Don Juan que mon père me parlait. Ma mère était la dernière personne que je voulais voir... Elle entrait dans la boutique de couture et tout en fermant la porte elle me regardait, assez froidement me jetant un regard assez sévère comme si elle dirait "je suis heureuse et sois-le toi aussi en faisant tes propres choix". Je relevais ma tête assez dignement tandis qu'elle fermait la porte, je grimaçais légèrement avant de tourner ma tête vers Charlie.

-Désirez-vous faire autre chose en attendant votre mère ?
 

_________________


Light x Emiko:
 
Charlie x Emiko:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Noble
Messages : 132
Date d'inscription : 10/06/2016

Feuille de personnage
Race/Statut: Petit Noble
Âge:
Relations:
MessageSujet: Re: Quelle drôle de coïncidence... ! feat Emiko Wiess   Mar 5 Juil - 14:42

Emiko avait l'air d'avoir retrouver un peu de force. C'était un drôle de sentiment que de se trouver à côté d'une personne faible alors qu'habituellement, c'était nous même la personne faible à côté d'une personne forte.

-De toute façon, qui voudrait épousé une semi-sorcière comme moi ? Qui voit des morts partout où que je regarde et qui ait des visions terrible de leurs morts ? Et je ne m'imagine pas les cauchemars que je fais lorsque je suis fatiguée...

Je levais les yeux au ciel. Cela ne la rendait pas si repoussante que cela. Je pensais qu'elle devait apprendre à vivre avec son don, l'assumer et l'aimer. Toujours plus facile à dire qu'à faire.
On se dirigeait vers une ruelle éclairée par la lumière du jour. Ma mère n'était toujours pas sortie de la banque.

-Votre mère n'est pas encore de retour, je peux attendre avec vous jusqu'à son retour avant que je retourne à mon propre chez moi.

Je regardais autour de moi mais je ne remarquai pas le couple entrer dans la librairie. Enfin si, mais je m'en fichais un peu. C'était un couple qui avait l'air normal.

-Désirez-vous faire autre chose en attendant votre mère ?

Je tournai mon regard vers Emiko. C'était une occasion de lui poser des questions. J'avais toujours plein de question à lui poser. J'avais envie d'apprendre à la connaître , aussi étonnant que cela puisse paraître. Je ne m'intéressais pas beaucoup aux gens. Je posais beaucoup de questions, mais ce n'était en général que pour meubler la conversation. Je me fichais de ce que les gens pouvaient répondre. Ou c'était souvent de la curiosité un peu malsaine, je l'admet. En tout cas, je ne parlais jamais beaucoup de moi, que si on me le demandait.

- Vous m'aviez dit que vous pratiquiez le dessin et que vous aviez commencé à la peinture. Mais depuis combien de temps vous dessinez ?

Je supposais qu'elle devait avoir commencé jeune. On n'apprenait pas à dessiner d'un claquement de doigt. Elle devait avoir des années d'expérience.

- Vous avez l'air d'avoir de nombreuses années d'expériences. Vous avez dû commencer à dessiner très tôt. Ce sont vos parents qui vous ont initié ?

Je replaçais une mèche de cheveux et je croisais les bras pour ne pas garder bêtement les bras le long du corps. Mon corset me faisait souffrir mais me permettait de garder le dos très droit.

_________________
Throw on your dress and put on your doll faces:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Noble
Messages : 670
Date d'inscription : 08/07/2015
Age : 21
Localisation : Partout et nulle part à la fois...

Feuille de personnage
Race/Statut: Médium~Noble
Âge: 17 ans
Relations:
MessageSujet: Re: Quelle drôle de coïncidence... ! feat Emiko Wiess   Mar 5 Juil - 15:04

  • CHARLIE ROZEN
  • EMIKO WEISS
Quelle drôle de coïncidence !
J'avais proposé à Charlie d'attendre sa mère avec lui, pendant ce temps nous pourrions faire quelque chose. Charlie posait son regard sur moi tandis que je le continuais de le regarder, je penchais un peu la tête sur le côté tout en gardant mes mains derrière mon dos.

-Vous m'aviez dit que vous pratiquiez le dessin et que vous aviez commencé à la peinture. Mais depuis combien de temps vous dessinez ?

Demanda-t-il soudainement. Depuis quand ? Hm, c'était assez une bonne question... Je ne savais pas quoi répondre dans l'immédiat, mais l'âge que j'avais lorsque j'avais débuté ses dessins, aucune idée, mais tout ce que je savais était que j'étais jeune.

-Vous avez l'air d'avoir de nombreuses années d'expériences. Vous avez dû commencer à dessiner très tôt. Ce sont vos parents qui vous ont initié ?

Ajouta-t-il suite à sa demande. Je voulue rire, mais je me retenais, un simple sourire était sur mes lèvres. Il replaçait une mèche de cheveux avant de croiser ses bras pour garder une certaine posture. Je gardais ma tête pencher tout en continuer de sourire.

-Honnêtement j'ignore depuis quand, mais j'ai toujours adoré les arts, cela est très sûr. Je voulais devenir quelqu'un dans les arts, tout comme votre mère, mais mon père n'avait jamais accepté le fait que je devienne ce genre de personne et il m'avait même dit "Emiko ! Tu sais très bien que les dessins ne sont pas un métier, n'est-ce pas et que c'est juste une passion quelconque ? Ne t'avise surtout pas de devenir quelqu'un d'important avec ces sottises, est-ce bien clair ? Sinon tu ne sera plus ma fille à mes yeux".

Dis-je en répétant clairement ce qu'il m'avait dit cette soirée là. Même mon frère m'avait regarder avec le même regard que projetait mon père, tous les deux étaient pareil.. Je continuais malgré tout de sourire tout en regardant Charlie sans démontrer la moindre émotion dans mes paroles.

-Mais je n'ai pas arrêté pour autant. J'ai continué et même ma propre mère m'encourageais, mais cela a prit poussière. Elle a laissé mon pour père pour des raisons que j'ignore toujours et dans ce temps-là mon père s'était créer une sorte d'haine envers moi, mais aujourd'hui les choses on changés et il tentera à son meilleur d'être un père qu'il n'a jamais été. Je sais qu'au fond il est fier de moi et je ne cesserais jamais mon rêve, il restera malgré les difficultés.

Ajoutais-je en continuant de sourire, mais de manière sincère et déterminée. J'avais porté ma main contre mon coeur en disant cela, c'était juste un geste que je faisais à l'habitude, rien d’émotionnel là-dedans. Je continuais malgré tout de regarder Charlie.

-Et vous ? Vos passions que sont-ils ? Vous devriez en avoir, n'est-ce pas ? Ou même encore quelque chose que vous aimez plus que tout au monde, non?

Demandais-je à l'issus de ma nouvelle connaissance. Je ne savais pas où placer Charlie dans ma vie, était-il un simple ami ou était-il resté une connaissance ? Je l'ignorais, mais j'espérais d'avoir un quelconque lien avec lui, car c'était après tout une bonne personne à mes yeux.
 

_________________


Light x Emiko:
 
Charlie x Emiko:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Noble
Messages : 132
Date d'inscription : 10/06/2016

Feuille de personnage
Race/Statut: Petit Noble
Âge:
Relations:
MessageSujet: Re: Quelle drôle de coïncidence... ! feat Emiko Wiess   Mar 5 Juil - 15:54

Emiko sourit.

-Honnêtement j'ignore depuis quand, mais j'ai toujours adoré les arts, cela est très sûr. Je voulais devenir quelqu'un dans les arts, tout comme votre mère, mais mon père n'avait jamais accepté le fait que je devienne ce genre de personne et il m'avait même dit "Emiko ! Tu sais très bien que les dessins ne sont pas un métier, n'est-ce pas et que c'est juste une passion quelconque ? Ne t'avise surtout pas de devenir quelqu'un d'important avec ces sottises, est-ce bien clair ? Sinon tu ne sera plus ma fille à mes yeux".

Je n'étais pas d'accord avec son père. Pas du tout même ! J'estimais que faire carrière dans les arts était très respectable. Beaucoup de membre de ma famille y avaient fait carrière. Ma mère était peintre. Mon cousin était dramaturge et metteur en scène. Ma grand-mère paternelle était chanteuse d'opéra. Mon grand-oncle était compositeur. Et j'en passe ! Et puis... Fabriquer des poupées n'est-il pas un art ?

-Mais je n'ai pas arrêté pour autant. J'ai continué et même ma propre mère m'encourageais, mais cela a prit poussière. Elle a laissé mon pour père pour des raisons que j'ignore toujours et dans ce temps-là mon père s'était créer une sorte d'haine envers moi, mais aujourd'hui les choses on changés et il tentera à son meilleur d'être un père qu'il n'a jamais été. Je sais qu'au fond il est fier de moi et je ne cesserais jamais mon rêve, il restera malgré les difficultés.

Elle portait la main à son coeur. Quel genre de père pouvait détester sa propre fille... ? Je ne comprenais pas. Cela me semblait étrange.

-Et vous ? Vos passions que sont-ils ? Vous devriez en avoir, n'est-ce pas ? Ou même encore quelque chose que vous aimez plus que tout au monde, non?

Je souris courtoisement. Oui. J'avais des passions.

- J'adore les livres et écrire. J'adore la langue française. Et j'adore aussi la musique. Je joue du piano depuis que je suis toute petite.

J'omis volontairement le fait que je chantais. Je ne voulais pas qu'elle me demande de chanter.

- Mais sinon, j'aimerais me mettre à la confection de poupée, tout comme mon arrière-grand-père, mon grand-père et mon père. J'ai toujours baigné dans cet univers. J'adorais regarder mon père faire. Je me souviens que je m'infiltrais dans son atelier et je le regarder faire presque toute la journée.

Cela me tenait vraiment à coeur de reprendre l'entreprise familiale et fabriquer mes propres poupées de porcelaine. J'ai toujours aimé les poupées. Elles étaient si jolies !

- Je m'amusais à apprendre par coeur les noms des poupées conçue depuis la naissance de l'entreprise Rozen Maiden ! Dans l'atelier, les modèles originaux sont tous exposés dans leurs boîtes d'origines avec leurs noms écrits dessus.

Je m'en souvenais comme si c'était hier. Depuis la mort de mon père, je n'avais pas remis les pieds dans l'atelier.

_________________
Throw on your dress and put on your doll faces:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Noble
Messages : 670
Date d'inscription : 08/07/2015
Age : 21
Localisation : Partout et nulle part à la fois...

Feuille de personnage
Race/Statut: Médium~Noble
Âge: 17 ans
Relations:
MessageSujet: Re: Quelle drôle de coïncidence... ! feat Emiko Wiess   Mar 5 Juil - 16:38

  • CHARLIE ROZEN
  • EMIKO WEISS
Quelle drôle de coïncidence !
Je lui posais la question, car je me sentais uniquement concerner et celui pas du tout, je voulais retourner la conversation pour que j'entende ce qu'il avait à dire, parce que oui il avait certainement quelque chose à dire là-dessus.

- J'adore les livres et écrire. J'adore la langue française. Et j'adore aussi la musique. Je joue du piano depuis que je suis toute petite.

Dit-il en souriant courtoisement, sourire qu'il avait fait avant de parler. Je le regardais tout en hochant la tête, effectivement c'était de très bonne passion surtout la langue française, je n'ai jamais apprit le français, je n'avais pas de professeur spécialisé malheureusement.

- Mais sinon, j'aimerais me mettre à la confection de poupée, tout comme mon arrière-grand-père, mon grand-père et mon père. J'ai toujours baigné dans cet univers. J'adorais regarder mon père faire. Je me souviens que je m'infiltrais dans son atelier et je le regarder faire presque toute la journée.

Ajouta-t-il. Des poupées. J'en avais quelques unes, mais j'ignorais si elles provenaient de la fabrique Rozen ou dans la boutique de jouet de les Phantomhive, car ils avait beaucoup de jouet pour les enfants, mais il ne restait que Ciel comme ultime hérité, je me demandais comment il était en tant que personne, d'après certaine rumeur, il serait à peu près l'âge de Charlie. Intérieurement je haussais les épaules.

- Je m'amusais à apprendre par coeur les noms des poupées conçue depuis la naissance de l'entreprise Rozen Maiden ! Dans l'atelier, les modèles originaux sont tous exposés dans leurs boîtes d'origines avec leurs noms écrits dessus.

- C'est de très bonnes passions, surtout le fait que vous vouliez confectionné des poupées comme votre famille, faites-le, ne regrettez pas de le faire quelqu'un d'aussi passionné que vous fera plus que grandir l'entreprise Rozen Maiden, j'en suis sur et certaine ! Pas à cause de mes dons de voyances, mais du fait que je crois en vos compétences.

Dis-je en souriant tendrement. Je glissais mes doigts sur les plis de ma robe pour l'arranger correctement suivit du haut où que je portais mon corset, j'étais tellement habituée à cette souffrance que cela ne me dérangeait plus du tout. Je replaçais en même temps mes cheveux qui encadrait mon visage.

- Et si quelqu'un vous décourages, surtout ne l'écoutez pas, ils seront juste jaloux que vous fassiez mieux que leur propre travail et j'y mettrais du miens également si vous acceptiez que je surveille vos arrières, bien entendu.

Ajoutais-je en glissant mes mains vers l'avant pour rester bien droite tout en souriant toujours. La porte de la boutique s'ouvrait sur ma mère et son nouveau mari, elle me regardait toujours avant qu'elle se décide de se diriger vers nous. Je la regardais d'un air neutre tout en arrêtant de sourire. Elle arrivait vers moi avant qu'elle me prenne dans ses bras me serrant en douceur, je fis une légère grimace avant qu'elle arrête l'accolade tout en apposant ses mains sur mes épaules.

- Ma chérie, cela fait un certain temps, n'est-ce pas ? Je voulais te présenter mon nouveau mari, Frederic Lewis, enquêteur de la police, il est la première personne sur les lieux de crimes pour y faire son inspection....

Dit-elle en tournant son regard vers Charlie tandis qu'elle lui sourit gentiment.

- C'est ta nouvelle amie ? Elle me semble bien gentille. Je suis la mère d'Emiko ravis de faire votre connaissance.

Ajouta-t-elle en ne cessant pas de sourire, elle semblait courtoise, mais son aura la trahissais. Je la regardais d'un air assez neutre, assez pour lui envoyer une onde pour qu'elle nous laisse tranquille, mais cela ne se terminait pas comme cela. La fameux Frederic s'approchait de moi à son tour avant qu'il me fasse la bise comme un gentleman le ferait, c'était répugnant.

- Je suis enchanté de faire ta connaissance Emiko, si tu le désires tu peux venir avec nous et même vivre avec nous si...

-Non.

Dis-je assez rapidement en ne laissant pas terminer sa phrase. Je fronçais les sourcils en le faisant quelque peu reculer.

- Je resterais avec mon père, il est vrai qu'il ne m'a jamais vraiment apprécié à cause de tes sottises mère, mais aujourd'hui je sais que je prends la bonne décision, alors si vous voulez bien retourner de faire ce que vous faisiez cela m'arrangerait vraiment beaucoup, car vous me gênez en ce moment même.

Tous les deux en restaient bouche-bée. J'en avais assez des mensonges, surtout ma mère elle me répugnait, tromper mon père ainsi. Je les regardais d'un air assez terrifiant avant que ma mère attrape le bras de bon nouvel époux avant qu'elle tourne son visage vers moi.

- Tu sais pourquoi tu portes le nom d'Emiko ? Alors agit en grande fille et sourit parce que j'ai trouvé un homme meilleur que ton père, un jour tu comprendras...

Dit-elle avant qu'elle disparaisse. Je les regardais en serrant les poings et même les dents, je voulais crier et même me défouler, mais je ne fis rien. Je baissais mon regard soupirant doucement presque tristement avant que je m'adresse à Charlie.

-Désoler que vous ayez du assister à tout cela... Je supporte mal le fait que ma mère ait fait une chose pareil à mon propre père... Et pour être honnête, ce n'est pas le fait qu'elle l'ait épousé qui me dérange, mais cet homme il ne m'inspire pas confiance, son aura le trahit, il cache quelque chose, mais mère est la seule fautive dans cette histoire et rien ne sert que je gaspille mon énergie pour une personne qui ne veux rien comprendre.  

 

_________________


Light x Emiko:
 
Charlie x Emiko:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Noble
Messages : 132
Date d'inscription : 10/06/2016

Feuille de personnage
Race/Statut: Petit Noble
Âge:
Relations:
MessageSujet: Re: Quelle drôle de coïncidence... ! feat Emiko Wiess   Mar 5 Juil - 17:30

- C'est de très bonnes passions, surtout le fait que vous vouliez confectionné des poupées comme votre famille, faites-le, ne regrettez pas de le faire quelqu'un d'aussi passionné que vous fera plus que grandir l'entreprise Rozen Maiden, j'en suis sur et certaine ! Pas à cause de mes dons de voyances, mais du fait que je crois en vos compétences.

J'élargis mon sourire. Cela faisait plaisir. Emiko arrangea sa robe et sa coiffure. Je me demandais si le corset la faisait souffrir autant que moi.

- Et si quelqu'un vous décourages, surtout ne l'écoutez pas, ils seront juste jaloux que vous fassiez mieux que leur propre travail et j'y mettrais du miens également si vous acceptiez que je surveille vos arrières, bien entendu.

La porte de la librairie s'ouvrit et le même couple qui y était entré quelques minutes plus tard y sortit. Il se dirigea vers nous, ce qui semblait déplaire à Emiko puisqu'elle s'arrêta instantanément de sourire. La dame enlaça Emiko. Je fronçais les sourcils.

- Ma chérie, cela fait un certain temps, n'est-ce pas ? Je voulais te présenter mon nouveau mari, Frederic Lewis, enquêteur de la police, il est la première personne sur les lieux de crimes pour y faire son inspection....

Elle se tourna vers moi et me sourit.

- C'est ta nouvelle amie ? Elle me semble bien gentille. Je suis la mère d'Emiko ravis de faire votre connaissance.

Cette femme était une hypocrite. Je le sentais ! Les hypocrites se reconnaissent entre eux. Je lui fis mon sourire le plus courtois et je lui faisais un signe de tête.
L'homme s'approcha d'Emiko et lui fit la bise.

- Je suis enchanté de faire ta connaissance Emiko, si tu le désires tu peux venir avec nous et même vivre avec nous si...

-Non.

Cela avait le mérite d'être clair. Je devinai rapidement qu'il y a avait un conflit familial dont j'ignorais la raison. Elle fit reculer le dénommé Frédéric.

- Je resterais avec mon père, il est vrai qu'il ne m'a jamais vraiment apprécié à cause de tes sottises mère, mais aujourd'hui je sais que je prends la bonne décision, alors si vous voulez bien retourner de faire ce que vous faisiez cela m'arrangerait vraiment beaucoup, car vous me gênez en ce moment même.

La mère d'Emiko et Frédéric restèrent sans voix. Moi aussi. Je n'approuvais pas vraiment ce genre de comportement à l'égard de sa propre mère. Mais je ne connaissais pas le dossier, donc je ne me mêlais pas de cette affaire.

- Tu sais pourquoi tu portes le nom d'Emiko ? Alors agit en grande fille et sourit parce que j'ai trouvé un homme meilleur que ton père, un jour tu comprendras...

Sur ce, ils s'éclipsèrent. Je tournais mon regard vers Emiko qui lâcha un soupir.

-Désoler que vous ayez du assister à tout cela... Je supporte mal le fait que ma mère ait fait une chose pareil à mon propre père... Et pour être honnête, ce n'est pas le fait qu'elle l'ait épousé qui me dérange, mais cet homme il ne m'inspire pas confiance, son aura le trahit, il cache quelque chose, mais mère est la seule fautive dans cette histoire et rien ne sert que je gaspille mon énergie pour une personne qui ne veux rien comprendre.

Je restais silencieux un long moment. Pourquoi ne le disait-elle pas à sa mère ? C'était sa mère quand même ! Je suppose que la mère d'Emiko avait été infidèle à son père. Cela était absolument pathétique, je le conçois. Cette femme n'avait pas fait honneur à son mari, sertes. Mais c'était quand même la mère d'Emiko ! Elle aurait pu essayer de la remettre dans le droit chemin.

- Pourquoi n'essayez vous pas de la remettre dans le droit chemin ? Si cela aurait été ma mère, je l'aurais fait. Vous vous rendez compte que votre mère a commis un adultère ? Enfin je suppose que c'est le cas, il ne faut pas être d'une grande intelligence pour le comprendre. Ce n'est déjà pas une chose honorable et respectable que de tromper son mari mais en plus vous la laissez se faire, peut-être, manipuler par un homme ? Que voulez-vous ? La faire chuter plus bas que terre ?

Je savais que mes paroles étaient sûrement dures à entendre, mais il fallait que ça sorte. Emiko se rendait-elle compte que les actes de sa mère pouvait avoir des répercussions sur elle-même ?

- Vous avez conscience que si cela se passe mal avec cet homme, elle tombera au plus bas de l'échelle ?

_________________
Throw on your dress and put on your doll faces:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Noble
Messages : 670
Date d'inscription : 08/07/2015
Age : 21
Localisation : Partout et nulle part à la fois...

Feuille de personnage
Race/Statut: Médium~Noble
Âge: 17 ans
Relations:
MessageSujet: Re: Quelle drôle de coïncidence... ! feat Emiko Wiess   Mar 5 Juil - 19:07

  • CHARLIE ROZEN
  • EMIKO WEISS
Quelle drôle de coïncidence !
Je m'en voulais terriblement, pas seulement à cause que Charlie ait assisté à tout cela, mais aussi que je n'avais jamais le droit d'un dernier mot avec ma mère, c'est elle qui avait toujours raison , du moins c'est ce qu'elle dit . Il y a une différence entre le dire et le faire . Peut-être était-ce moi la seule fautive dans cette histoire ? Qui sait... J'avais peut-être tords, mais Charlie venait même a bout de m'en convaincre.

- Pourquoi n'essayez vous pas de la remettre dans le droit chemin? Si cela aurait été ma mère , je l'aurais fait. Vous vous rendez compte que votre mère a commis un adultère ? Enfin je suppose que c'est le cas, il ne faut pas être d'une grande intelligence pour le comprendre. Ce n'est pas déjà une chose honorable et respectable que de tromper son mari mais en plus vous la laissez se faire, peut-être manipuler par un homme ? Que voulez-vous? La faire chuter plus bas que terre ?

Un silence se régnait désormais entre nous, mais il ignorait du tout au tout. Mais il n'avait pas tord je devais parler a mère de tout ce que je pense , mais elle rejettera tout comme mon père auparavant, les rôles ce sont inversés

-Vous avez conscience que si cela se passe mal avec cet homme elle tombera au plus bas de l'échelle ?

Je le regardais d'un air assez neutre, il n'avait pas tord, mais il n'avait pas raison sur toute la ligne. Je soupirais lentement tandis que je vins assez proche de lui pournous assez discrète car il ccommençait a avoir de la population.

-Les choses se sont produits avant que je revienne a la maison, car disons que j'étais autre part pendant un las de temps donc je n'ai eu guère le temps de lui parler ou même de dire ma façon de penser... Mère pense avoir raison avec ce qu'elle fait subir a mon père, mais elle a tord... Je ne sais pas comment le lui dire, mais c'est une grande femme aussi elle sait tout aussi bien que moi de se défendre car elle est médium comme moi, mais en moins faible..

Dis-je en penchant la tête sur le côté. Je souriais faiblement avant de fermer les yeux. Je gardais me mains devant moi tout en mêlant mes doigts ensemble.

-Ma mère a toujours été ainsi et cachotière je croisqu'elle faisait cela avant de marier mon père, vous savez des femmes qui se font payer pour coucher avec des hommes, je ne connais pas son passé pour le savoir mais j'ai mes doutes donc je crois qu'elle a tout simplement un alibi contre cela si jamais ça se passe mal.. Mais je ne lui par donnerais pas d'avoir fait ça a mon propre père!

Je donnerais tout pour connaitre la véritable facette de mère, mais j'ignore si je veux vraiment le savoir.. Ce Frédéric était louche, mais les paroles d'une adolescente et celui d'un adulte était presque infaillible. Je soupirais une nouvelle fois en fermant pendant quelque seconde mes yeux avant de les ré-ouvrir . Je regardais Charlie ayant une mine totalement différente qu'à l'habitude je me sentais comme une étrangère face à ma propre mère, j'espérais de me tromper .
 

_________________


Light x Emiko:
 
Charlie x Emiko:
 


Dernière édition par Emiko Weiss le Mar 5 Juil - 22:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Noble
Messages : 132
Date d'inscription : 10/06/2016

Feuille de personnage
Race/Statut: Petit Noble
Âge:
Relations:
MessageSujet: Re: Quelle drôle de coïncidence... ! feat Emiko Wiess   Mar 5 Juil - 20:22

Alors qu'il commençait à y avoir beaucoup de passants elle s'approcha de moi et parla à voix basse.

-Les choses se sont produits avant que je revienne a la maison, car disons que j'étais autre part pendant un las de temps donc je n'ai eu guère le temps de lui parler ou même de dire ma façon de penser... Mère pense avoir raison avec ce qu'elle fait subir a mon père, mais elle a tord... Je ne sais pas comment le lui dire, mais c'est une grande femme aussi elle sait tout aussi bien que moi de se défendre car elle est médium comme moi, mais en moins faible..

Je l'écoutais attentivement, me concentrant exclusivement sur la voix d'Emiko. Les passants étaient bruyants. J'avais l'impression de faire des messes basses. Mais cela aurait été fâcheux que des oreilles indiscrètes puissent entendre notre conversation. Emiko sourit faiblement.

-Ma mère a toujours été ainsi et cachotière je crois qu'elle faisait cela avant de marier mon père, vous savez des femmes qui se font payer pour coucher avec des hommes, je ne connais pas son passé pour le savoir mais j'ai mes doutes donc je crois qu'elle a tout simplement un alibi contre cela si jamais ça se passe mal.. Mais je ne lui par donnerais pas d'avoir fait ça a mon propre père!

Donc la mère d'Emiko avait été une p*tain. Sauf le respect d'Emiko, mais sa mère n'était pas une femme respectable à mon sens. J'aurais eu honte à la place d'Emiko.

- Votre mère a vraiment emprunté un mauvais chemin. Je pense que vous devriez essayé de renouer le contact avec elle. Faites vous bonnes amies. Peut qu'elle entendra raison quand vous lui en parlerez.

Je ne savais pas si je donnais de bon conseil. Je n'avais jamais été en véritable conflit avec ma mère.

- Après, je ne sais pas certain que mes conseils vous soient utiles. Je dis juste ce que je pense.

Ce n'était pas vraiment vrai. Je ne disais pas tout ce que je pensais. Si je l'aurais fait, je pense qu'elle l'aurait très mal pris.

_________________
Throw on your dress and put on your doll faces:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Noble
Messages : 670
Date d'inscription : 08/07/2015
Age : 21
Localisation : Partout et nulle part à la fois...

Feuille de personnage
Race/Statut: Médium~Noble
Âge: 17 ans
Relations:
MessageSujet: Re: Quelle drôle de coïncidence... ! feat Emiko Wiess   Mar 5 Juil - 22:57

  • CHARLIE ROZEN
  • EMIKO WEISS
Quelle drôle de coïncidence !
Il était vrai que je ne connaissais pas le passée de ma mère, de sa famille de qui ils sont, elle n'a jamais voulu m'en parler. Tout ce que je sais c'est qu'elle vient d'une famille de sorcière, qu'elle est médium et qu'elle adore les traditions japonaise... J'avais mes doutes, mais ma mère était très cachottière, je me demande si mon père la connaissait ou elle l'avait mentit pour se débarrasser de ce fardeau, je secouais la tête face à cette idée qui aurait pu être le cas.

-Votre mère a vraiment emprunté un mauvais chemin. Je pense que vous devriez essayé de renouer le contact avec elle. Faites vous bonnes amies. Peut qu'elle entendra raison quand vous lui en parlerez.

Dit-il avant qu'il prenne une pause dans sa phrase. Un mauvais chemin ? Oh, ça je pouvais le confirmer, il fallait que je lui parle, toute seule, pas avec ce Frédéric je ne voulais pas qu'il soit là.

- Après, je ne sais pas certain que mes conseils vous soient utiles. Je dis juste ce que je pense.

- Non, non, vos conseils sont très utiles, il faut juste que je lui parle sans son "mari" car je doute qu'ils soient mariés en ce moment même. Si je ne reviens pas c'est parce qu'elle m'aura tué d'avoir découvert tout ça ou parce que son "époux" m'en voudra, je ne peux qu'attendre le pire de toute cette histoire... Mais sachez que vos conseils m'est très appréciés, même si c'est dur à entendre... J'ai peur de la réalité, mais il faut que je l'affronte tôt ou tard.

Dis-je en serrant un peu les poings. Au loin je vis une jeune femme avec un homme qui ressemblait étrangement à mon père et lorsqu'ils s'approchaient c'était bel et bien mon père avec la mère de Charlie, tel un gentleman il raccompagnait celle-ci. Je souriais tendrement à mon père tandis qu'il s'adressait à celle-ci.

-C'est un honneur d'avoir fait affaire avec vous madame Rozen, vous n'allez pas le regretter.

Dit-il doucement en souriant avec courtois tandis qu'il tournait son visage avec Charlie avec le même sourire, mais son sourire à lui était sincère.

-Vous devez êtes Charlie, n'est-ce pas ? Je suis heureux de vous rencontrez, votre mère n'a pas cessé parler de vous durant presque notre réunion, mais de bonne chose, bien évidement.

Ajouta-t-il tandis qu'il tournait son regard vers moi un peu perplexe, il devait le sentir que j'avais rencontré un mort, plutôt fait affaire avec mort, mais je l'avais fait pour Charlie et je ne le regrettais pas du tout. Il posait une main sur mon épaule s'approchant doucement de moi avant qu'il tourne à nouveau son regard vers la mère de Charlie et Charlie en soit.

-Vous devriez venir chez nous un jour ou l'autre ou maintenant si vous n'avez rien de prévu, mais c'est votre décision si vous voulez rentrez chez vous cela ne pose pas de problème, pas du tout, je comprendrais parfaitement.

Finit-il par demander en souriant toujours pressant délicatement sa main sur mon épaule. Il devait aussi savoir que j'avais vu maman avec son homme, lui aussi avait besoin plus de communication face à toute cette histoire.
 

_________________


Light x Emiko:
 
Charlie x Emiko:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Noble
Messages : 132
Date d'inscription : 10/06/2016

Feuille de personnage
Race/Statut: Petit Noble
Âge:
Relations:
MessageSujet: Re: Quelle drôle de coïncidence... ! feat Emiko Wiess   Mer 6 Juil - 0:13

- Non, non, vos conseils sont très utiles, il faut juste que je lui parle sans son "mari" car je doute qu'ils soient mariés en ce moment même. Si je ne reviens pas c'est parce qu'elle m'aura tué d'avoir découvert tout ça ou parce que son "époux" m'en voudra, je ne peux qu'attendre le pire de toute cette histoire... Mais sachez que vos conseils m'est très appréciés, même si c'est dur à entendre... J'ai peur de la réalité, mais il faut que je l'affronte tôt ou tard.

J'étais content qu'elle prenne en compte mes conseils. Cela faisait plaisir à mon égo. Je me sentais utile.
Je vis au loin ma mère accompagné par un homme, très certainement le père d'Emiko. Je souris.

-C'est un honneur d'avoir fait affaire avec vous madame Rozen, vous n'allez pas le regretter, dit le père d'Emiko à l'attention de ma mère.

Mr. Weiss se tourna vers moi et me salua. Je lui souriais avec courtoisie.

-Vous devez êtes Charlie, n'est-ce pas ? Je suis heureux de vous rencontrez, votre mère n'a pas cessé parler de vous durant presque notre réunion, mais de bonne chose, bien évidement.

Je regardais ma mère du coin de l'oeil. Ainsi elle avait parlé de moi. Elle souriait. On communiquait du regard. Je partageais une relation très fusionnelle avec ma mère. En me regardant, elle remit en place le bas de ma robe qui devait être un peu froissé et me recoiffa les cheveux.

-Vous devriez venir chez nous un jour ou l'autre ou maintenant si vous n'avez rien de prévu, mais c'est votre décision si vous voulez rentrez chez vous cela ne pose pas de problème, pas du tout, je comprendrais parfaitement.

Nous tournâmes notre regard vers Mr Weiss pour écouter sa proposition puis nous nous regardâmes. Je laissais à ma mère le libre choix. Elle semblait hésiter.

- Si vous le voulez, mais nous ne voulons pas déranger.

Elle disait ça avec un grand raffinement et une grande politesse. Je la regardais. Qu'est-ce qu'elle était jolie ma maman ! Je l'admirais. Je vouais un culte à ma mère.

- Vous savez Mr. Weiss, vous avez une fille très charmante. Elle fera une bonne maîtresse de maison plus tard. Charlie devrait prendre exemple sur elle !

- Mère ! râlai-je

- Je te taquine.

J'adoptais un air un peu boudeur. Ma mère riait légèrement en voyant mon air. Pourquoi était-elle si familière ? J'avais l'impression qu'elle essayait de me mettre mal à l'aise. Je supposais qu'elle était à l'aise avec le père d'Emiko. Le courant avait du passer.

_________________
Throw on your dress and put on your doll faces:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Quelle drôle de coïncidence... ! feat Emiko Wiess   

Revenir en haut Aller en bas
 

Quelle drôle de coïncidence... ! feat Emiko Wiess

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Quelle est la base du développement ?
» Quelle est votre bande de prédilection?
» Quelle bande de nazes!
» quelle est cette décoration militaire ?
» Quelle desperate Housewife, etes-vous ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kuroshitsuji Dynasty RPG :: Archives :: Rp terminés.-