« C'est votre destinée que vous tenez en main. Prenez soin de bien choisir votre chemin »
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 «We all have two lives, the second begins when we realize we only have one.» Leigh Wellington

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Noble
Messages : 670
Date d'inscription : 08/07/2015
Age : 20
Localisation : Partout et nulle part à la fois...

Feuille de personnage
Race/Statut: Médium~Noble
Âge: 17 ans
Relations:
MessageSujet: «We all have two lives, the second begins when we realize we only have one.» Leigh Wellington   Jeu 3 Sep - 15:16

We all have two lives, the second begins when we realize we only have one.
Encore une fois je me trouvais dans le cimetière, il fallait croire que j’aimais ces lieux perdus. Quelques heures plus tôt, j’étais sur les bancs d’école entrain d’apprendre un peu plus sur l’histoire, mais j’ai fini par dessiner dans mon carnet de l’image au cimetière que quand j’avais été la dernière fois. Le prof s’avait aperçu que je ne suivais plus, il m’a donc fait lire la suite, heureusement pour lui que pour moi, je savais où que nous étions rendus et il n’avait pas son mot à dire, tous les autres étaient tout de même surprit, si jamais un membre de ma classe se fait prendre, il chercher toujours la page où qu’il est rendu, mais pas moi. Tous sans exception me trouve étrange, il pense tous que je suis quelques choses qui sort des enfers pour venir prendre le contrôle… Parfois les élèves prennent trop en considération les histoires et la réalité, même si ce qu’ils racontent est en majorité vrai.  Sauf que je suis médium, je n’ai pas grand pouvoir à mon issu, peut-être lire les auras des autres, lire quelques peu les pensées et faire en sorte de jeter une malédiction. Ce sont les seuls choses que je puisse faire. Après mon cours d’histoire, nous avons eus une rencontre avec l’infirmière de l’école pour faire un suivit, si nous avions grandit un peu, je dois dire que mon un mètre quatre-cinq à passé à un mètre cinquante. Sinon rien de nouveau, je ne suis ni malade, ni quelques choses d’autres, ce qui est tout de même rassurant. Après les cours je m’étais rendu au boulot de ma mère pour pouvoir l’aider, mais elle disait qu’elle avait tout sous le contrôle avant que finalement que je me rendre au cimetière pour dessiner tranquillement. Un lieu étrange pour dessiner ? Je le sais bien. Je ne m’étais pas changée, j’avais gardée la robe de l’école, qui était couleur grise, arrivant aux genoux  et des collants rayées blancs et gris. Pour orner ma tête, j’avais mis une seule boucle en arrière de ma tête, ce qui me donnait un peu de style, ma boucle était blanche et pour finir j’avais une paire de botte de couleur noire, qui m’arrivait au mollet. Je trouvais que l’uniforme était bien fait, j’ignorais toujours qui les avait conçus, mais c’était tout de même confortable !  Je me promenais dans le cimetière, voyant le ciel s’assombrir, vu l’heure c’était tout de même plausible. J’arrivais aux deux arbres, là où les branches qui se croisait, c’était comme si c’était deux amours perdus, qui se tenait la main même après la mort… C’est magnifique! Je m’installais de façon confortable avant de commencer à dessiner les deux arbres, l’herbe sur le sol, et la pierre tombale entre ceux-ci.

J’ignorais combien de temps que j’étais là assise entrain de dessiner, mais un brouillard s’était élancé autour du cimetière, pourquoi ? Je rangeais mon dessin avant de mettre mon sac par-dessus ma tête pour le tenir sur mon autre épaule. Je serrais un peu mon sac en regardant autour de moi. Un frisson me parcouru la colonne vertébrale, je soufflais doucement en sortant de ma cachette en regardant autour, ne trouvant rien, il semblerait que je sois seule dans ce cimetière, ce qui serait fort possible. Le brouillard se dissipait peu à peu avant que j’entende des bruits de pas. Je fronçais légèrement les sourcils en cherchant d’où ils venaient, car ces pas s’approchait rapidement de là où que j’étais. En même pas quelques secondes que je me sentais tomber. On m’avait poussé ! On m’avait carrément poussé, mais quoi la personne se croyait seul au monde ? Je fronçais les sourcils en tombant sur mes coudes, ce qui me donnait un énorme choc, surtout que j’avais tombée sur une pierre tombale. La personne avait ralentit ses pas, heureusement c’était ma chance de dire ce que je pensais de son comportement.

-Hey toi! Tu pourrais faire attention à où que tu cours, s’il te plait ?! Tu pourrais faire des blessés !

La personne se retournait vers moi et des yeux de couleur brillait dans le noir, ah non pas bon signe ça… Je sentais la personne s’approcher de moi, il entendait clairement mon battement de cœur qui bourdonnait entre mes oreilles. D’un seul coup j’eue une poussée d’adrénaline ce qui me poussait à me lever rapidement avant de me mettre à courir, je cherchais rapidement la sortie, mais c’était certainement à ça qu’il penserait en premier. Pied devant l’autre, je m’élançais en courant en faisant très attention où que je marchais, parce que veux ou veux pas nous étions dans un cimetière avec plusieurs tombes partout !  Je continuais à courir n’importe où, avant de sentir une main s’enfermer sur mon bras, je poussais un cri de surprise. Je regardais la personne, c’était celui qui m’avait poussé plutôt, il avait réussit à m’attraper en même pas quelques temps, mais qu’est-ce qu’il faisait ? Il s’amusait avec moi ? Mais pour qu’elle raison ? Je ne voulais pas finir en tant que repas, que dois-je faire ? Crier pour lui donner satisfaction ou que j’essais de m’évadé de son emprise? Mais… En peu de temps il pourrait se délecté de mon sang en rien de temps et que je finisse dans un cimetière, génial ! J’étais prise aux pièges… Je fermais les yeux priant pour un miracle, ce qui serait presque impossible, qui viendrait se promener dans un cimetière à part moi ?  Entre temps, je le sentais qui venait approcher son visage de mon cou pour y enfoncer ses crocs, je connaissais la suite, j’étais foutue…




©Didi Farl pour Never-Utopia


_________________


Light x Emiko:
 

Charlie x Emiko:
 

Grent x Emiko:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

«We all have two lives, the second begins when we realize we only have one.» Leigh Wellington

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» We all have two lives, the second begins when we realize we only have one. ▶︎ Karan
» We all have two lives, the second begins when we realize we only have one
» Pistols do not win wars, but they save the lives of the men who do
» —This is the dawning of the rest of our lives on holiday ♪
» Born to kill all lives...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kuroshitsuji Dynasty RPG :: Archives :: Rp abandonnés.-