« C'est votre destinée que vous tenez en main. Prenez soin de bien choisir votre chemin »
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  Journal  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Happy happy happy ~ Sethie Rosenbach [VRAIMENT FINI CETTE FOIS MAGGLE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité
MessageSujet: Happy happy happy ~ Sethie Rosenbach [VRAIMENT FINI CETTE FOIS MAGGLE]   Mer 18 Fév - 18:47

feat Flaky
Sethie ROSENBACH
"In a faraway city, someone died."

Présentation



« Hellow !
Mon nom est Sethie Rosenbach mais tout le monde m'appelle Jumpy. Je suis née le 15 avril 1861 dans la propriété de mon père pas très loin de Londres, ce qui me fait 28 ans physiques. Je suis une femme, ça se voit quand même ! ~ ...Enfin j'espère (vous êtes censés rire là). Je suis hétérosexuelle et actuellement... enfin, je ne sais pas trop, c'est un peu compliqué... Johnsy me reproche souvent de ne pas pouvoir tenir en place, mais je sais que je suis plutôt efficace sur le terrain, contrairement à lui ~ »

Taille : Deux centimètres de plus que mon Johnsy et dix-huit centimètres de moins que mon Hebbi ♥
Poids : Johnsy ne se plaint pas encore trop lorsque je lui saute dessus
Groupe : Shinigami plz
Sous-Groupe : Shinigami de Terrain plz
Rang : Civil
Métier : Salariée au Département de Régulation des Diables en Liberté, filière de la Grim Reaper Dispatch Society
Ambition : Faire chier mon partenaire au maximum Répandre la joie et les sourires partout où je passe ♥
Post Vacant : Nop
Happy Tree Friends


How I am



 De quoi ? Vous voulez que je dresse mon portrait ? D'accord, je veux bien essayer, mais je vous préviens, j'ai un peu tendance à raconter ma vie n'importe quand n'importe où moi vous savez. Bon, alors... On me dit souvent que je ne suis pas très féminine, voire carrément pas du tout. C'est peut-être vrai. Quand j'étais plus jeune, l'un des jolis bibelots de mon père, j'aimais les robes et les bijoux clinquants, le maquillage et les coiffures compliquées que m'offrait mes parents, comme si m'accoutrer ainsi que cet univers londonien dans lequel je baignais aurait pu me permettre d'y appartenir à mon tour. Maintenant tout ça c'est fini, et j'en ai par-dessus la tête des dentelles et des dorures. Il faut dire que l'uniforme de la Shinigami Dispatch Society n'est pas vraiment folichon non plus. Et puis j'adooore porter des vieux pulls bien épais à motifs dégueulasses quand je suis toute seule chez moi les soirs où il fait froid, et je ne vois pas pourquoi je vous raconte ça.
 Il faut que je continue ? Maaais, je sais pas quoi dire d'autre moi... Bah, je suis plutôt grande pour une femme, enfin, ça va de ce côté-là (d'ailleurs, Johnsy n'arrive toujours pas à avaler que je le dépasse d'à peine un cheveu. Je suis sûre que c'est à cause de moi qu'il a commencé à porter des talonnettes). Je me maintiens en forme, on pourrait même dire que je suis quelqu'un de sportif, même que j'arrive à battre Johnsy à la course longue vous savez ! Même si c'est pas très difficile... La plupart du temps, vous me verrez avec un ciré gris que je ne peux pas me résigner à jeter. Johnsy me dit toujours qu'il ne me va pas, qu'il n'a plus de forme, qu'il est vieux et moche et gna gna gna, il y en a même qui disent que je leur fait penser au héros d'une obscure série policière, mais je ne m'en détache pas ; vous comprendrez très vite que je me fiche comme de ma première Death Scythe de ce que les autres peuvent penser de moi ou de mon apparence. Ah oui, je suis rousse et j'en suis fière. Je garde les cheveux longs mais je les porte tressés sans arrêt à cause des missions de terrain. J'ai les yeux d'un vert qui tire vers le jaune, bien sûr, et Hebbi m'a dit une fois qu'ils étaient beaux, mais le plus souvent on ne les voit pas à cause de mes lunettes à double foyers. D'ailleurs, je ne les aime pas celles-là, ce sont des grosses lunettes d'étudiante, trop rondes et trop simples, parce que je n'ai eu le concours d'entrée à la Grim Reaper Dispatch Society qu'in extremis au rattrapage de la dernière année. Mais je suis obligée de les mettre, vu que je suis myope comme un caribou dans le brouillard. Gentille compensation post-mortem.
 Quoi, c'est obligé que je vous parle de ma faux ? Nan, mais parce que je me disais qu'on pouvait passer à autre chose là, j'avais trouvé une conclusion dont j'étais à peu près fière, donc ça me pourrit tout mon effet... Booon. Puisque vous avez l'air d'y tenir. C'est un sécateur. A main. Le grand modèle. *hum* Je sais, dit comme ça c'est pas du tout classe, mais le truc cool, c'est que je peux détacher les deux lames pour deux fois plus de fun ! Et là ça gère. Parce que, bon... Un sécateur...


Who I am



 Vous savez quoi ? On va faire simple et organisé cette fois, bien que ce soit pas vraiment dans ma nature, mais on va essayer hein, parce que je sens que sinon je vais encore partir dans tous les sens comme la dernière fois. Et puis ça va nous faire gagner du temps et de l'encre, parce que, comme dit le chef Spears, le temps c'est 3,3333 morts par minute ; les congés payés c'est la carotte pour faire avancer le salarié moyen ; et les suppléments de cartouches d'encre ne sont pas remboursés par la mutuelle. Donc : organisation, vous voyez.
 Primo, je suis : bordélique, malgré ce qu'a pu vous laisser penser cette introduction (d'ailleurs, ç'a été dur de choisir un seul adjectif en premier). J'arrive pas à m'organiser, c'est comme ça. Bon, c'est pas si grave, personne n'en meurt encore – enfin, j'dis ça, mais... Quand même. C'est invivable, surtout quand vous partagez un bureau avec une névrose de la vie : Isaac Johnson, né avec une équerre entre les mains. Ce mec a une machine à écrire à la place du cœur, j'vous jure, quand vous écoutez bien, vous pouvez l'entendre cliqueter dans sa poitrine. Et donc, lui et moi, ça fait un truc comme... une grosse explosion. Sur plusieurs kilomètres. Avec des retombées radioactives. Bon, il s'en est remis depuis le temps, mais la première fois, quand il a vu que j'étais prête à diviser trente-quatre par zéro, il a eu très très froid tout d'un coup.
 Deuxio, je suis : hyperactive. Pas au sens médical du terme, hein, je vous rassure. Mais personne n'arrive à me faire tenir en place. Mon père a fini par abandonner, hmm. Dépression nerveuse, vous savez. Le courant a jamais tout à fait bien passé entre lui et moi. Mais peu importe. Je bouge beaucoup, pour essayer de sortir toute cette agitation de moi, mais je n'arrive jamais à me défouler complètement. Enfin, ça a quand même été un avantage pour mon examen d'entrée, côté physique ; c'est d'ailleurs à peu près la seule chose dont je peux être fière à ce niveau-là *sigh*
 Tertio, je suis : très dans l'affectif. Celui-là, j'arrive pas à décider si c'est un défaut ou une qualité, parce qu'il m'a rapporté autant d'emmerdes que de choses dont je peux être heureuse aujourd'hui. Je prends tout ce qui m'arrive près du cœur, et je le garde, pour le meilleur comme pour le pire. Un jour, quelqu'un m'a dit que je pensais plus avec mon cœur qu'avec ma tête ; c'est joli, alors j'ai gardé ça en mémoire. Même si ça peut être un peu péjoratif, quand on y repense. Hé, mais plus qu'un peu en fait !... Va falloir que je retrouve celui qui m'a dit ça.
 Quarto, je suis : impulsive. On dit irréfléchie aussi. Bah, c'était pas un scoop, hein. J'ai tendance à ne pas réfléchir aux conséquences de mes actes, ce qui peut me mettre dans des situations assez embarrassantes. Sur le terrain surtout, plus dangereuses qu'embarrassantes. Heureusement, j'ai un Johnsy derrière moi pour penser chaque paramètre dans tous les sens et me retenir par la ceinture s'il faut. C'est dans ce genre de situation que ça se révèle utile, ces petites choses-là. C'est pour ça qu'il faut en prendre soin, même si des fois vous avez juste envie de leur faire bouffer leurs foutus compte-rendus par les oreilles.
 Je crois qu'on va s'arrêter là, hein. C'est pas que je connais pas les chiffres en italien après quatre, non non, c'est juste que j'ai pas envie de me rendre encore plus ridicule en face de vous. J'vous jure.


What happened to me



 Vous devez certainement avoir déjà lu l'historique de ma carrière. Ils ont la vie de tout le monde là-haut dans une armoire bien rangée, c'est quelque chose d'assez effrayant et fascinant à la fois. Mais rédigées avec un style froid, sans âme de salarié syndicaliste, et un peu en retard sur ses dossiers si vous avez de la chance. Mettons un peu de subjectivité là-dedans, vous voulez bien ? Ça me ferait plaisir.
  Je vais passer un peu rapidement sur l'enfance et l'adolescence, si vous ne m'en voulez pas. Pas qu'il n'y ait rien à y dire, mais toute ma vie n'est pas d'un intérêt fou, et ce n'est pas la période dont je suis la plus fière non plus. De mon vivant, j'étais la fille d'un noble qui avait le sang assez bleu pour posséder quelques dizaines d'hectares en province où il faisait trimer les malheureux qui vivaient sur ses terres. A cette époque-là, mon principal souci était d'accorder ma robe à mes chaussures - et oui, le niveau ne montait pas très haut. L'année de mes seize ans, il y eut une révolte parmi les serfs de mon père, rapidement maîtrisée avec l'aide apportée par les seigneurs des terres environnantes, mais les paysans avaient eu le temps de pénétrer dans notre demeure. Je les ai vus tuer mon père et ma mère ; j'ai essayé de m'échapper, mais les serviteurs de notre maison qui n'aimaient pas plus mon père que les paysans m'ont livrée à eux. A cause de la couleur rousse presque rouge de mes cheveux, ils ont construit un bûcher dans le hall même de ma maison et m'ont brûlée vive. Quand les hommes d'armes du baronnet voisin sont entrés dans le manoir dévasté, ils n'ont trouvé que des cadavres exsangues, et au-dessus d'eux, les dominant, encore attaché au pilier du bûcher de fortune, un corps de cendres froides qui n'avait plus de visage.
 Cette vie est derrière moi désormais, et ce n'est pas plus mal comme ça. J'ai eu la chance - non, attendez, je ne sais pas si on peut vraiment appeler ça une chance, disons plutôt que j'ai eu l'occasion de me réincarner en tant que shinigami à la Dispatch. Je pouvais devenir quelqu'un d'autre, grand bien m'en fasse. J'ai rencontré Isaac, et puis tous les autres aussi - tous des tarés, et c'était formidable ! mais Isaac était le meilleur d'entre eux. Isaac Johnson, mon collègue et partenaire sur le terrain, que je rebaptisais immédiatement et définitivement Johnsy. On ne pouvait pas faire mariage plus sûr et plus incertain – croyez-moi, vous allez comprendre ce que je veux dire par là. Johnsy était doué là où je ne l'étais pas, et je savais faire là où il ne savait pas ; et nous nous détestions mutuellement pour cela. L'esprit était son terrain, la logique froide et imparable de fonctionnaire, et il peut vous dactylographier le dictionnaire en moins de trois heures, mais sur le terrain (le seul, le vrai) je régnais toujours en maître. Après les engueulades nécessaires pour apprendre à se connaître, on a fini par établir un statu-quo, lui souffrant de mes affections excessives et de mon manque de logique, moi boudant sa froideur et sa réserve à mon égard. Puis, l'eau a coulé sous les ponts, et il nous a bien fallu coopérer si l'on voulait éviter plusieurs catastrophes judiciaires. Petit à petit, on s'est, je sais pas... acceptés ? Johnsy est devenu pour moi ce qui s'approche le plus d'un ami, et ça nous a fait beaucoup de bien à tous les deux. Mais avant ça, j'ai dû passer mon examen pour entrer à la Dispatch. Aah, l'examen. Mauvais, mauvais souvenirs...
 J'ai fait mon possible, hein, mais on ne change pas du jour au lendemain une fille qui pendant des années a dû être la belle cruche de service sur l'étagère avec les autres. J'ai tout avalé, du Livre des Morts égyptien jusqu'aux derniers traités de théologie sur la réincarnation de l'âme. Et ils ont trouvé le moyen de me coller un C ! Ils ont pas de cœur à la Dispatch, juste un trou avec des aiguilles dedans. J'vous jure.
 Mais je vous ai déjà dit que j'étais plus physique que mentale ; justement, ç'a été mon atout le plus précieux. Il s'est passé quelque chose, pendant notre examen de terrain, un truc qui n'était pas censé arriver. Tout s'était bien déroulé jusqu'aux dernières heures de l'épreuve, mon binôme était casse-bonbon mais les murs font de très défouloirs quand l'avenir professionnel est en jeu. Nous nous étions finalement mis d'accord pour laisser l'humain mourir de sa belle mort, mais au moment où nous allions récupérer son âme, un démon a surgi. Il était affamé, comme une bête, et nous l'avions attiré avec notre bazar. Il était fort, plus fort que les livres le disaient, et après nous avoir écartés, il a voulu se nourrir, avec notre humain. Il nous tournait le dos et, sans réfléchir, j'ai eu le bon réflexe : après avoir sorti mon coéquipier blessé du bâtiment où logeait notre humain, j'ai sectionné les poutres maîtresses qui commençaient à pourrir, et plusieurs tonnes de pierres et de tuiles lui sont tombées sur le dos. Le démon, trop affaibli pour résister, a été fait prisonnier – un des rares spécimens. D'habitude, ils sont trop vigoureux et nous échappent rapidement, mais celui-là était vraiment mal en point, c'en était presque pathétique.
 C'est comme ça que j'eus mon examen, malgré une note déplorable à l'écrit. Malgré tout, nous n'avions pris aucune décision concernant l'âme de l'humain, et on m'orienta vers le Département de régulation des diables en liberté plutôt qu'à la Division de collecte des âmes ; à ce titre, j'obtins une faux (une vraie cette fois !), avec interdiction d'en user contre des êtres autres que les diables (sauf autorisation expresse ou écrite d'un supérieur hiérarchique quelconque, j'vais pas vous réécrire le règlement), mais peu m'importait : j'étais à la Dispatch.
 Et puis là : boum. Re le diable (le même). Je l'avais laissé mal en point et prisonnier, et quelques mois après ma mise en service je le retrouvais encore plus mal en point. Mais plus prisonnier. Je ne sais comment, il avait réussi à s'échapper, et j'étais tombée sur lui alors qu'il errait, à moitié consumé par la faim et les blessures. Il avait un regard... animal de folie, et à la fois humain de douleur. Ça m'a bouleversée. Il y en a toujours pour critiquer après coup, mais je suis convaincue que ce jour-là, j'ai pris la bonne décision. Je l'ai caché chez moi. Je l'ai soigné. Pour la faim, ça a été un peu plus compliqué, mais en le voyant délirer, fiévreux, cadavérique, je me suis résolue à faire une chose ignoble, mais que, même après toutes ces années, je n'ai jamais regretté. J'ai volé des âmes à la Dispatch. Si mon père l'avait appris, il m'aurait certainement étranglée avec la ceinture de son peignoir de chambre, après m'avoir déshéritée puis reniée en place publique. Ça fait partie des choses de ma vie que je ne m'explique pas, un peu comme une mère qui, voyant sa progéniture en danger de mort, se sent soudain assez de force pour soulever un coche à mains nues. Après ça, le démon allait mieux, bien que pas encore assez en forme pour repartir. La fièvre était passée, et il passait des jours entiers immobile, enfermé dans un mutisme d'où je ne parvenais pas à le tirer. Il s'appelait Hebbi, et c'était un serpent.
 Et l'enfante s'éprit du serpent. Je sais, ça change de la version du loup et de l'agneau, mais c'est à peu près ça. Je sais même pas comment c'est arrivé. C'était le seul homme que j'avais jamais admis à l'intérieur de ma maison. Il avait quelque chose de doux dans le regard, un peu brisé un peu meurtri, mais toujours vivant. Comme un galet poli repoussé sur le rivage après avoir connu les fureurs du large. D'une façon ou d'une autre, je me suis... attachée. Encore plus que d'habitude, je veux dire. Je n'en jamais rien dit à personne, mais je pense qu'il l'a compris. Il n'y avait pas besoin de mots pour quelque chose comme ça, ça venait naturellement, dans l'atmosphère qui se construisait entre nous deux. Il le savait, mais ça ne l'a pas empêché de partir. Je n'ai rien fait pour le retenir. Je connaissais son visage, et il connaissait le mien. Je ne l'ai pas revu depuis, mais je suis convaincue qu'il est là, pas très loin.
 Tout près.
 A Londres.
 Et cette fois, c'est moi qui le trouverai.


Derrière l'écran



Pseudo : Over the rainbow, Beyond-Moon, B-Y, AKASHI THE EMPEROR /PAN/
Âge : Un an de plus que l'année dernière (ohoh c'était pas drôle)
Comment avec-vous connu le forum ? I'm Fra Livingstone the evil cat and I'm going to kick you right in the ass
Que pensez-vous du forum ? Bah, j'commence à le connaître depuis le temps =w=
Quelle est votre disponibilité ? Week-ends et vacances, pas beaucoup plus j'en ai peur
Code du règlement
Autre chose ? LES CHATS ET LEURS ALLIES SHINIGAMI VAINCRONT BITCHES SJDJKHFJKD Sethie est le personnage d'une fic Black Butler auquel je m'étais particulièrement attachée et j'avais depuis longtemps envie d'en faire un perso rp. J'envisage aussi de faire de son collègue Isaac et de Hebbi des prédèfs. Ça me tenait vraiment à cœur. Vouala. Keur sur vous
© Ju de Never-Utopia


Dernière édition par Sethie Rosenbach le Mer 8 Juil - 10:57, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Happy happy happy ~ Sethie Rosenbach [VRAIMENT FINI CETTE FOIS MAGGLE]   Jeu 19 Fév - 21:22

BIENVENUUUUUUUUUU
Ou re bienvenue :3
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Noble
Messages : 416
Date d'inscription : 21/04/2013
Age : 22

Feuille de personnage
Race/Statut: Noble & Humain.
Âge: 22 ans.
Relations:
MessageSujet: Re: Happy happy happy ~ Sethie Rosenbach [VRAIMENT FINI CETTE FOIS MAGGLE]   Sam 21 Fév - 14:28

Re bienvenue ! ♥ Et bon courage pour ta présentation ! :3

_________________


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erunekochan.deviantart.com/
avatar
Noble
Messages : 191
Date d'inscription : 28/10/2011
Age : 20
Localisation : ... Trouve moi mon chou. ~

Feuille de personnage
Race/Statut:
Âge:
Relations:
MessageSujet: Re: Happy happy happy ~ Sethie Rosenbach [VRAIMENT FINI CETTE FOIS MAGGLE]   Dim 22 Fév - 17:35

Hey !

Re bienvenue à toi !
J'ai cru comprendre que tu étais Fra et que ceci était ton double compte. Malheureusement, notre Administratrice Supérieure ayant un très gros problème de mémoire (Amen Aaron), elle ne se souvient plus si tu lui en as parlé ou non.
Si oui, et qu'elle t'a donné l'autorisation, tant mieux, tout est parfait.
En revanche, si tu n'as pas demandé, il faudra alors nous assurer que tu es au moins 2 ou 3 RP commencé, que tu sois active, présente sur le forum (Sauf raison valable) et que tu es au moins une semaine de d'ancienneté (Chose que tu as déjà, accessoirement.)

Voilà, voilà ! Je pense tout de même que tu possède tout cela, donc ça devrait être bon, tu es quand même quelqu'un de plus ou moins actif à ma connaissance (Je ne fais pas trop attention à ton activité, cependant, je te voyais souvent connecté, il a un moment)

Bye nee, et bon courage pour ta fiche.

_________________
.




Quelques Gifs:
 

Ma couleur : #339999



.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-world-of-demons.forumgratuit.org
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Happy happy happy ~ Sethie Rosenbach [VRAIMENT FINI CETTE FOIS MAGGLE]   Dim 22 Fév - 18:37

Hey hey hey ! Ewi malheureusement pour vous je ne suis pas un nouvel inscrit fraîchement débarqué et encore innocent /PAN/ (avouez que vous auriez préféré hein ? Avouez D':) mais bel et bien un chat démoniaque qui revient vous hanter sous une nouvelle forme /MUR/

Laurelin : j'en avais fait la suggestion il y a maintenant quelques mois c'est vrai sur la cb en expliquant à Aaron mon projet de me créer un double-compte et deux prédèfs par la même occasion, et même qu'après elle a voulu me frapper parce que je lui avais piqué Flippy pour un de mes prédèfs D: /AVION/ Maybon c'était il y a longtemps et je comprends qu'elle ait pu oublier. Comme elle n'avait pas émis d'objection à ce moment-là, je me suis dit que c'était ok, et comme ce projet me trottait dans la tête depuis un petit bout de temps... Et bah voilà =w= Après, je laisse les admins juger de ce qu'il en est.

En comptant sur votre compréhension =w= (traduction : PAR PITIEEEEEEE /LOCOMOTIVE/)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Noble
Messages : 191
Date d'inscription : 28/10/2011
Age : 20
Localisation : ... Trouve moi mon chou. ~

Feuille de personnage
Race/Statut:
Âge:
Relations:
MessageSujet: Re: Happy happy happy ~ Sethie Rosenbach [VRAIMENT FINI CETTE FOIS MAGGLE]   Mer 25 Fév - 8:31

Ahah. Cela ne m'étonne pas d'Aaron, elle et sa mémoire de poisson rouge... Mais c'est pour ça qu'on l'aime... Enfin ! Quoi qu'il en soit... Il va falloir faire mieux que ça ! Supplie moi donc à genoux, petit chaton ! Mouahaha ! *Puissance d'Admin : ON*

Breeeef, trêve de plaisanterie... Je me passerais de l'avis officiel des autres admins, puisque Aaron elle même m'a dit qu'elle n'était pas contre. Et étant donné (Oui, j'ai vérifié ♥) que tu as deux RP en cours avec ton premier compte, je ne vois pas pourquoi je te refuserais ton Double Compte. Alors pas la peine de te prosterner, petite Franounette, il n'y a aucun soucis pour que tu sois en possession d'un nouveau Compte !
On te demandera juste les trucs de base du genre : Activité sur les DEUX comptes -Dit celle qui délaisse presque son premier compte... Amen Claude.- (Sauf raisons valable, car oui, on reste quand même très compréhensif sur tout ce qui est étude, santé, et vacance tant que tu préviens. Le forum est source de loisir et non d'obligation. Cependant, il faut quand même garder à l'esprit qu'il ne faut pas abuser de tout ça, mh ? ♥), tout ça, tout ça. Enfin, tu connais la chanson quoi ! /OoO/

Donc, en résumé, ton DC est accepté. Je te souhaite bonne chance pour la fin de ta fiche, essaie pas trop trop tarder. Et si tu as une question, ou besoin d'aide, n'hésite SURTOUT pas à venir nous voir !

Laurelin.

_________________
.




Quelques Gifs:
 

Ma couleur : #339999



.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-world-of-demons.forumgratuit.org
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Happy happy happy ~ Sethie Rosenbach [VRAIMENT FINI CETTE FOIS MAGGLE]   Lun 25 Mai - 0:13

Cette présa est officiellement FINIE.
Je m'excuse de tout le temps que j'ai pris auprès des admins, mais c'est enfin là.

Et vive les pavés 8D
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Solitaire
Messages : 21
Date d'inscription : 26/09/2014

Feuille de personnage
Race/Statut: Hunter.
Âge: 23 ans.
Relations:
MessageSujet: Re: Happy happy happy ~ Sethie Rosenbach [VRAIMENT FINI CETTE FOIS MAGGLE]   Mar 26 Mai - 20:07

Heya ! (C'est Mac. Mais si, tu sais ? MacKayla Lane !)

J'aime beaucoup ta façon d'écrire ! Je viens de finir ta présentation, et je n'y trouve pas grand chose à redire. Je laisserai le loisir à Laurelin d'approuver, ou non, ta validation.

_________________


« Contrairement à ce que l'on pense, nous ne sommes pas en dehors de la réalité ; en fait nous sommes en contact avec tant de réalités à la fois que nous en devenons confus et accablés. »


(#974545)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Noble
Messages : 191
Date d'inscription : 28/10/2011
Age : 20
Localisation : ... Trouve moi mon chou. ~

Feuille de personnage
Race/Statut:
Âge:
Relations:
MessageSujet: Re: Happy happy happy ~ Sethie Rosenbach [VRAIMENT FINI CETTE FOIS MAGGLE]   Mar 26 Mai - 21:09


Hello Sethie !

Et bien, je vois que tu as fini ta présentation, c'est bien ! Je suis si fière de toi ! Mais maintenant, procédons au décorticage... Qui se concentrera surtout sur l'histoire.

Comme je l'ai dit, puisque cela concerne l'histoire, le Physique et le Mental sont bons, je n'ai rien à dire.

En revanche, pour l'histoire... En soi, elle est très bien. Mais ton personnage est un Shinigami, je me trompe ? La mort de ton personnage n'étant pas préciser, cela met un doute sur la manière dont elle l'est devenu. Par conséquent, j'ai deux ou trois question :
- Premièrement : Ton personnage l'est-il de naissance ? Si c'est le cas, je suis dans le regret de te dire que c'est impossible... Nous savons peu de choses sur les Shinigami de Kuroshitsuji. Mais nous savons des choses sur les Shinigami des croyances. Un Shinigami est un Dieu de la mort, une entité... Un mort, autrement dit. Dans Kuroshitsuji, nous savons juste que les Shinigami sont en réalité des humains qui ont perdu la vie dans d’atroces souffrances. Ils ont donc TOUS sans exception étaient humains par le passé. Le Shinigami garde d'ailleurs le physique qu'il avait lorsqu'il a perdu la vie, il ne vieillit donc pas, et est immortel, comme tout être "Divin" -car étant un Dieu de la mort, on en conclu qu'il est divin.-
Ensuite, qui dit mort, dit aussi : Reproduction impossible. Bien sur, nous n'en sommes pas certains, mais en général, dans les mythes et légende, il est rare que les entités, et surtout les morts puissent avoir une descendance. Prenons l'exemple des Vampires. Il y a 3 sorte différente de Vampire : Les Sang pur, qui descendent du Premier Vampire. Les Demi-vampire : Mi-humain, mi-Vampire. Et les vampires classique : Des humains mordu qui sont donc MORT et revenu à la vie tel des mort-vivant. Cette dernière catégorie, contrairement aux deux autres ne peuvent se reproduire car ils sont mort. Mais passons. Je ne suis pas non plus une experte en mythe et légende, ni même en croyance. Alors je ferais selon la logique des choses, et ce que nous savons de Kuro. Pour récapituler, les Shinigami de Kuroshitsuji étaient tous des humains mort de façon affreuse et douloureuse qui furent choisi pour devenir des Dieux de la mort.

- Deuxièmement : Si ton personnage est en effet bien mort, comment a-t-il perdu la vie ? Etait-ce de façon horrible ? Ce serait bien que tu nous le décrive...

Une fois ceci fait, nous pourrons te valider !


Bonne chance ! Si tu as des questions, n'hésite pas à me demander. (Mackayla ne s'y connait pas trop, et Light ne semble pas trop joignable en ce moment.)

_________________
.




Quelques Gifs:
 

Ma couleur : #339999



.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-world-of-demons.forumgratuit.org
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Happy happy happy ~ Sethie Rosenbach [VRAIMENT FINI CETTE FOIS MAGGLE]   Mer 27 Mai - 8:06

AYAAAAAAAAAAAAAAH mais en plus c'était mon scénario de départ ;w; Il me semblait avoir lu quelque part dans un bestiaire (l'ancien, peut-être) que les Shinigami l'étaient de naissance, et j'ai lu plusieurs fiches de Shinigami pour avoir la confirmation mais y'avait rieeeen-euuh ;w; Du coup je vais réécrire l'histoire, j'ai déjà un scénar tout prêt mais p'tain ça va être tellement plus long o.o
Mort dans d'atroces souffrances, oui, ne t'en fais pas pour ça 8D
Et puis pour la reproduction impossible, ça rentre puisque de toute façon Sethie avait jamais prévu de copuler avec un mec (un démon) qu'elle connaissait à peine.

Merci à toutes les deux d'avoir passé du temps à lire mes pavés, je vous garantis pas d'éditer avant la fin de la semaine mais je vais essayer :')
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Happy happy happy ~ Sethie Rosenbach [VRAIMENT FINI CETTE FOIS MAGGLE]   Lun 27 Juil - 10:39

Helloooo

Sorry pour le double post mais je pense que personne ne remarquera rien si j'édite seulement mon précédent message (ma faute à moi, cette fiche est tombée dans l'oubli...)
Donc voilà
J'AI FINI CETTE FICHE
Champagne plz *s'en va en rampant*
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Happy happy happy ~ Sethie Rosenbach [VRAIMENT FINI CETTE FOIS MAGGLE]   Lun 27 Juil - 10:45

Ho c'est également toi Sethie ? Je préviendrais l'admine ! Pardon ! O_o

Edit : Admine prévenue ! o/
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Happy happy happy ~ Sethie Rosenbach [VRAIMENT FINI CETTE FOIS MAGGLE]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Happy happy happy ~ Sethie Rosenbach [VRAIMENT FINI CETTE FOIS MAGGLE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Nuage de Rosée - Cette fois vraiment fini, même le kit !
» Law La [C'est pas vraiment vraiment fini là...)
» Allons-nous avaler cette fois-ci la couleuvre
» Bon cette fois c'est cuit, le PS est foutu
» Un instant avant le Gras [Thibault]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kuroshitsuji Dynasty RPG :: ¤ Avant RP ¤ :: Présentations :: Présentation Abandonnées-