« C'est votre destinée que vous tenez en main. Prenez soin de bien choisir votre chemin »
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Découverte amicale ─ PV Yuna.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Civil
Messages : 35
Date d'inscription : 12/09/2013
MessageSujet: Découverte amicale ─ PV Yuna.   Jeu 11 Sep - 17:53
















 ❝ DECOUVERTE AMICALE ❞
Quand on tombe dans l'eau, la pluie ne fait plus peur.






L'albinos s'est réveillée tôt ce matin pour pouvoir sortir. Comme d'habitude, son père lui rappelle les règles. Ne pas parler aux inconnus. Ne pas les approcher. Ne pas se transformer avant la nuit. Trop de négations pour la petite hybride. Elle sait déjà tout cela. Inutile de les lui répéter. Enfin, d'ordinaire, elle sort la nuit. Mais ce jour-ci est différent. Elle allait faire quelques courses. Du moins, c'est l'excuse qu'elle a trouvé à ses parents. Certes, elle prendrait la liste, et obéirait, mais elle s'arrêtera en chemin. Rentrer directement ? Hors de question. Sa curiosité est bien trop grande.

Pauvre petite louve insouciante, et naïve. Elle pense peut-être que sa famille la surprotège, et elle ne leur en veut pas. Seulement, elle ignore à quel point l'humanité peut se montrer cruel face à la peur. Elle n'a jamais vraiment côtoyé les personnes qui peuplent Londres. Et pourtant, sa mère tient une boutique en ville. Cela semble étrange, n'est-ce pas ? Pas tant que cela. A vrai dire, Opale descend rarement de sa chambre en journée. Elle se contente de rêver, ou de s'amuser avec son père quand il est là. Bien entendu, il lui est interdit de prendre sa véritable apparence à la maison. Cela ne ferait que détruire l'endroit. Déjà qu'elle oublie souvent de retirer sa robe avant de se changer en louve. Sa mère lui achète fréquemment de nouvelles tenues. Mais ils ne roulent pas sur l'or.

L'hybride a très bien compris les règles. Pour la énième fois, elle lui sourit, et le rassure comme quoi tout se passera bien. Qu'elle fera attention. Qu'il ne lui arrivera rien. Aussitôt, elle lui embrasse la joue, avant de se détourner, et de sortir de la boutique. La fausse rousse arpente donc les rues, observant les nombreux étalages. Un petit panier en osier à la main, ─ fait main un jour où elle s'ennuyait ─ elle achète le nécessaire. La liste de courses est dans sa tête. La louve sait ce dont sa famille a besoin. Elle connait aussi les prix. Son ascendant la croit si naïve qu'elle pourrait acheter un fruit pour le double de son prix. Mais au fond, il n'a pas tort.

Une fois le panier plein, Opale fait l'inventaire. Tout y est. Elle lève ensuite la tête vers le ciel. Un sourire candide vient étirer ses lèvres. Elle a encore du temps. Beaucoup de temps. Pour s'amuser. Pour se lâcher. Pour visiter. Pour admirer la ville. Pour observer ses habitants. Bondissant dans Londres, elle finit par être attirée par une odeur. Un parfum humide. Ses mains se resserrent sur son panier alors qu'elle s'avance. La Tamise. C'est ça. Elle s'y aventure rarement, et elle sait pourquoi. Se mordant la lèvre, elle descend les quelques escaliers qui mènent jusqu'à ce fleuve. La crainte la saisit. Elle s'avance encore. Lentement. Un pas après l'autre. Elle plante ses ongles dans l'osier du panier. L'albinos peut entendre les battements de son coeur s'accélérer. Un faible couinement s'échappe de ses lèvres, alors qu'elle arrive au bord de l'eau.

Avec prudence, l'hybride se penche au dessus de cette source. Son reflet manque de la surprendre. Elle sursaute faiblement lorsqu'un poisson passe sous ses yeux. Poussivement, elle s'accroupit, curieuse. Cette eau limpide l'attire comme elle la repousse. Le reflet du soleil dans ses vagues ondulations éblouit faiblement notre petit louve. Elle couine de nouveau, se reculant à quatre pattes. Son échine s'hérisse. Non. Elle ne doit pas se transformer. Pas à découvert en tout cas. Doucement, elle s'avance à nouveau, se penchant au dessus de l'eau. Un nouveau poisson nage. Concentrée, Opale fronce les sourcils. Ho, cette moue est très loin d'être impressionnante. Elle ressemble plus à une enfant qui essaie de rester sérieux. Lentement, elle lève la main, avant de rapidement la plonger dans l'eau pour attraper l'animal.

En vain. Cette action ne fait que l'éclabousser. Elle écarquille les yeux, et se redresse aussitôt, secouant la tête. Son visage ruisselle de cette eau nouvelle. Elle fait la moue, et tremble un peu :

« Kyu ... »




© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia

_________________



« I'm not a monster. »

Spoiler:
 


#996699




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Découverte amicale ─ PV Yuna.   Sam 13 Sep - 22:45

The Witch of London




Le Soleil était au plus haut en cette journée chaude. Il était environ une heure lorsque les citoyens britannique poursuivaient leur activités. Certains travaillaient tandis que d'autres, les plus riches se relaxaient dans leur maisons luxueuses ou dans des hôtels chics. Le ciel étant d'un bleu éclatant offrait aux citadins les plus chanceux l'opportunité de passer une journée agréable. Ce fut le cas pour Yuo, alias Yuna Lambert. Elle était entrain de se balader dans les quartiers riches de Londres. C'était dans ces lieux ou se trouvaient la plupart des grandes maisons. Cour royal ou aristocrates se faisaient un plaisir de saisir les demeures les plus belles. En effet, la notoriété de ces derniers dépendaient non seulement de leur fortune mais également de la taille de leur bien. Celui ou celle qui possédait une immense Villa pouvait s’estimer heureux. En longeant une ruelle où de nombreux habitations de richissimes personnes se situaient, Yuna comptait croiser celle qu'elle allait devoir s'occuper. Bien que le temps avançait très rapidement, elle s'impatientait de servir sa nouvelle maîtresse. De ce qu'elle avait entendu comme rumeur, cette dernière ne sortait que rarement. Donc il serai incroyable qu'elle rencontre sur sa route sa future supérieur.

Comme à son habitude, elle était accompagné de son plus fidèle compagnon qui n'était d'autre que son chat Yuki. Un félin au pelage pâle et aux yeux bleus cyan. Bien que cela soit l'animal stéréotypé des sorcières, Yuki était différent. Il était d'une nature très tendre et très affectif envers les gens. Sa propriétaire craignait que sa gentillesse le mène un jour vers un malheur. En effet, il était courant que les animaux domestiques de type féline soient détesté et maltraité. L’apprenti en magie s’inquiétait énormément pour lui. Jamais elle ne laisserai quiconque lui faire du mal, si jamais cela arriver alors elle se promit de le venger. La petite bête était à l'intérieur du sac du Majordome. Il dormait paisiblement entre les affaires de cette dernière. La vie du fauve avait de quoi envier Yuna. Il mangeait bien, dormait dés qu'il le désiraient, accomplissait des bêtises sans se soucier des conséquences et s'amusait sans penser aux restes. L'humaine le jalousait mais elle l'aimait également. Cette boule de poile lui avait été offert en cadeau par tuteur. Jamais elle ne pourrait se séparer de lui.

Les pas de la sorcière résonnaient sur le sol recouvert de pavés. Au fur et à mesure qu'elle avançait vers sa destination finale, les sons de ces talons augmentaient. Les personnes la croisant, la regardèrent durant un brève instant, s'étonnant du bruit qu'elle faisait. Elle ne se souciait guère des regards des autres. Selon elle, cela importait peu. Depuis la mort de sa sœur cadette, elle avait apprises à ignorer les gens, ce qui n'était pas pour autant une bonne chose pour sa vie sociable. Son but s'approchait à grands pas. En franchissant une multitudes de chemins, elle parvient à sortir des petites rues au style victoriennes et à trouver la Tamise. Le pont était très impressionnant aux yeux de la belle, ainsi que la rivière qui était situé juste en dessous. Les eaux circulaient avec lenteur, preuve que le rythme avait diminué depuis quelques temps. Voulant se rafraîchir, la jeune femme cherchait un moyen d'accéder à la rive. Dans un coin, il y avait un escalier en pierre qui menait juste en bas. Elle les descendit précipitamment en fredonnant un petit air. Elle était ravie de pouvoir se changer les idées. Puisque son père lui permettait de prendre une pause, elle se devait d'en profiter.

Les études menaient auprès de son père adoptif étaient intensifs et éprouvant. Il ne tolérait pas les échecs et à chaque fois que sa jeune élève ne réussissait pas une épreuve, il lui disait de recommencer jusqu'à qu'elle y parvienne. Après une multitudes d'erreurs, elle avait apprises à se tromper que rarement. Les succès se multiplièrent et Bob en était content. C'était après cela qu'elle fut autorisé à quitter la demeure familial et à se promener en Ville. L'idée de venir à la Tamise lui fut venue lorsqu'elle avait traversé les trottoirs. Comme il faisait chaud, elle avait pensé à se rafraîchir. Quoi de plus parfait que la Tamise pour se mouiller.




Une fois au bords de la rivière, elle déposa ses affaires dans un coin et remonta son pantalon afin de tremper ses pieds dans l'eau tiède. Elle s'était assise, recroquevillé sur elle-même, le regard perdu droit devant elle. Son chat jouait à cotée, il tentait d'attraper les minuscules poissons qui nageait aux rebords. Une brise fraîche vint caresser la chevelure lisse et courte de la demoiselle. Elle cligna de l’œil lorsque quelques poussières risquaient d'entrer dans celui-ci. Bien qu'elle était satisfaite de sa destination, il lui manquait une distraction. S'amuser avec son animal fut la première idée qui lui traversait l'esprit, puis elle vint à penser à se baigner dans la rivière mais elle trouva cela très risquer pour sa couverture. Alors qu'elle réfléchissait, il eut un plouf à quelques mètres de cette dernières. Quelqu'un était entré dans l'eau. Cette personne n'était d'autre qu'une jeune fille très fort jolie. Elle paraissait être moins âgée que la sorcière. Yuna la fixa au loin, le sourire aux lèvres. Elle était heureuse de voir que d’autres au moins s'amusait avec peu de chose. L'inconnue la faisait rire car apparemment comme Yuki, elle cherchait à attraper les poissons. On aurait dit une gamine qui voyait pour la première fois les créatures aquatiques. Du moins l'expression du visage de la mystérieuse jeunes filles montrait cela. Après moult tentatives, elle n'était pas parvenu à avoir une seule bête. Par compassion, le majordome se leva et alla la rejoindre à l'eau.

« Excusez-moi, vous voulez de l'aide ? » demanda-t-elle à vive voix.

A son tour, elle plongea les mains, essayent d'avoir une proie entre ces derniers. Ces animaux vertébrés marins étaient bien trop habiles pour les avoir si facilement. Afin de se faciliter la tâche, Yuna procéda à une technique qu'elle avait apprises dans ses livres. Les indiens d'Amériques avaient la réputation d'être d'excellent pêcheur, leur manière de faire était assez astucieuse. Bien sur, la sorcière n'aurait pas les bons instrument pour saisir un poisson mais elle ne manquait pas d'imagination. Elle enleva sa veste, attacha les manches à deux bouts de bois et s'en servi comme filet. Elle réussit à avoir deux d'un coups. Toute souriante de sa victoire, elle tendit les proies à l'inconnue. Elle espérait pouvoir lancer une conversation avec celle-ci et ainsi se faire une nouvelle connaissance...Voire une amie.
Revenir en haut Aller en bas
Civil
Messages : 35
Date d'inscription : 12/09/2013
MessageSujet: Re: Découverte amicale ─ PV Yuna.   Sam 20 Sep - 14:32
















 ❝ DECOUVERTE AMICALE ❞
Quand on tombe dans l'eau, la pluie ne fait plus peur.






Son regard pétille. En effet, le poisson nage, ondule dans l’eau claire. Opale est un peu dégoûtée de ne pas réussir à l’attraper, mais tout en étant fasciné par les courbes que fait le poisson. Un sourire étire ses lèvres. Sa moue sérieuse a définitivement disparu. Au final, peut-on dire que son instinct reprend le dessus ? Non, je ne crois pas. Au vue de ce qu’elle fait et pense. Cette petite souhaite surtout s’amuser. Faire des choses qu’elle n’a pas l’occasion de faire chez elle. Elle est même certaine que sa mère ne voudrait pas que l’albinos salisse ses vêtements. Cette dernière gonfle les joues à cette pensée, alors que ses yeux se baissent vers sa robe beige. Des tâches. Ho, elle va se faire disputer si elle ne se sèche pas. Ses yeux s’écarquillent faiblement. Ah, ça non, elle n’a pas envie de se faire disputer ! Ho, non, ce n’est pas sa mère qui la grondera. Mais son père. Parce qu’elle est soit disant insouciante.

Remarquez, c’est un peu le cas, non ? Après tout, ne laisse-t-elle pas parler son instinct en ce qui concerne le fait de vouloir attraper un poisson ? De plus, sa position laisse plutôt penser à un animal chassant sa proie. Quoi que … Comme on ne lui a jamais appris, sa position est quelque peu maladroite. Voire totalement. Elle se penche trop vers l’avant. L’alevin semble faire de même. En effet, il ressemble à un jeune poisson. Encore un insouciant, me dira-t-on. Possible. Mais moins qu’Opale, puisqu’au moment où elle lève sa main pour la plonger dans l’eau, l’animal nage ailleurs. L’eau éclabousse le visage de la gamine, alors qu’elle secoue la tête comme pour s’ébrouer légèrement. Se reculant du bord, elle écarte ses mèches de cheveux mouillées, regarde l’eau. Le poisson est revenu. A croire qu’il se moque d’elle. Elle gonfle une joue, et grogne faiblement. Ah, croyez-moi, c’est loin d’être impressionnant. Elle ressemble plus à une enfant qu’à autre chose.

A nouveau, elle souhaite retenter sa chance. Ho, c’est loin d’être pour lui prouver qu’elle est la plus forte ! Une fois hors de l’eau, elle ne tuera pas l’alevin, mais le remettra à la flotte. Elle n’est pas là pour récupérer de la nourriture. Et qu’est-ce qu’on dirait si quelqu’un la voyait ? En parlant de cela, voilà qu’une personne s’approche, faisant sursauter notre candide hybride. Elle cligne des yeux, surprise, se trouvant toujours à quatre pattes. Cette position est prise surtout pour chasser l’animal, et non pour ressembler à l’un d’eux. L’albinos fixe le nouvel arrivant avec de grands yeux. A ce moment-là, elle ignorait qu’elle avait affaire à une femme. Mais peu importe, passons. Légèrement recroquevillée sur elle-même, elle se met à trembler, telle une créature apeurée. Que peut-on y faire ? Elle est peureuse ? Pas vraiment. Son père lui a toujours dit de ne jamais parler aux inconnus. Mais celui-ci semble si gentil à proposer son aide …

Finalement, l’hybride se détend. Ah, elle ne retrouve pas le sourire pour autant. Est-elle seulement méfiante ? Non, je ne crois pas. Elle baisse si facilement sa garde. Pauvre enfant. Un jour, ça lui retombera probablement dessus. Elle se rapproche du bord pour voir ce que l’individu s’amuse à faire. Amuser ? Ah, non, désolée Opale, il n’est pas question de divertissement, de jeu. L’homme semble être on ne peut plus sérieux. La fausse rousse regarde donc le brun retirer sa veste, attachant ainsi les manches. Penchant la tête, elle ne comprend pas tout de suite le but de cette manœuvre. Non. Elle ne comprend pas du tout, même lorsqu’il met la veste dans l’eau. Elle ne penche au-dessus de ce liquide limpide, observant le piège se refermer. L’inconnu aux cheveux de jais soulève alors son filet improvisé, ayant attrapé deux poissons. L’albinos cligne des yeux, ceux-ci pétillant d’admiration envers la personne face à elle. Cette dernière lui tend alors les deux proies. Opale penche la tête, sans comprendre son geste :

« Votre maman va vous gronder en vous voyant tout mouillé… dit-elle en le regardant d’un air désolé. »

La regardant, elle se saisit d’une des poissons. Mais ce dernier se débat vivement. Un peu trop. Il lui glisse des mains à plusieurs reprises. C’est d’ailleurs plutôt drôle à voir. J’en rirai, mais ce serait se moquer. Pauvre gamine. Ah, elle finit par lui attraper la tête en serrant fort, de façon à ce qu’il ne bouge plus. Malheureusement, elle le tient mal. La tête vers le bas, le poisson se met à battre fort de sa queue, lui donnant des petits coups au visage. La fausse rousse couine, laissant donc l’animal s’enfuir vers l’eau. Pour au final, se rendre compte de son erreur. Elle écarquille les yeux. Ah non ! pense-t-elle en son for intérieur. Elle se geste sur sa proie, cette fois-ci, elle l’attrape entre ses dents, et donne un croc coup de crocs, le tuant ainsi. Ce geste vous semble lent ? En réalité, il fut très rapide ; En effet, en lui sautant dessus, elle lui a donné le coup fatal. Mais dans sa chute, le poisson est vengé. Disons qu’en écoutant son instinct, elle n’a pas eu le temps de calculer le tout, et se retrouve donc à tomber dans l’eau. L’animal dans la bouche, elle relève la tête. Certes, elle a pied. Mais elle ne sait quand même pas nager. Et ça, ça l’effraie. Aussitôt, elle fait un énorme bond en dehors de l’eau, se jetant contre l’inconnu en couinant comme un petit animal blessé. Elle la serre fort contre elle, comme pour se rassurer.



© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia

_________________



« I'm not a monster. »

Spoiler:
 


#996699




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Découverte amicale ─ PV Yuna.   Mar 14 Oct - 21:45

The Witch of London





Contrairement à ce qu'elle aurai pensé, sa camarade de jeu n'avait pas prit le poisson. Elle avait juste lancé un « Votre maman va vous gronder en vous voyant mouillé. ». Phrase typique des enfants en bases âges. Pourtant l'inconnue semblait être une adolescente. Yuna se mit à rire, c'était bien la première fois qu'elle croisait une jeune fille qui se comportait comme une gamine. Elle agissait comme une petite fille qui venait tout juste de découvrir le monde extérieur. Après lui avoir présenter les fameux poissons, la mystérieuse hybride avait enfin prit l'un d'entre eux. Malheureusement, exactement comme Yuna, elle avait des difficultés à le maintenir dans ses mains car ce dernier bougeait dans tout les sens. Forte heureusement, la sorcière n'était pas obligé de reproduire une scène similaire. En effet, l'animal aquatique qu'elle tenait depuis un bon moment avait donné son dernier souffle. Elle eut d'abord de la peine en fixant le corps inerte de la bête, puis elle se dit qu'au finale tout individu finit toujours par mourir. Plutôt cruel comme manière de pensé, me diriez vous ? Néanmoins, la mort de sa sœur cadette l'avait totalement changé. Sa vision vis à vis de la mort était devenu presque un élément superficielle.

En écoutant les petits gémissements et les petites rires de la demoiselle, Yuna cru revoir sa sœur dans la petite rivière du domaine familial. Elles s'amusaient souvent dans les courants de la source d'eau. Ce souvenir remontait à si longtemps....Sur le moment elle perdit une larme. Combien de fois avait-elle repensé à cette nuit horrible. A ses pieds, l'eau froide vient à lui rappeler le sang qui avait coulé du corps inerte de sa cousine...Cette odeur insoutenable de la chair entrain de se décomposer et le visage pâle de sa victime....tout cela la hantait. Si elle avait ne serai-ce qu'un instant réfléchis à ses actes. Elle ferma les yeux en cherchant à penser à autre chose mais voilà que les bruits du poissons entrain de se débattre lui firent pensé à Kyoko qui tentait de se sauver la vie.

« Non, elle n'est plus là....Elle ne peut plus faire de mal et j'ai eut raison de la tuer. » murmura-t-elle en essayant de se convaincre l'impossible.

L'humaine honnête qu'elle était l'obligeait à ressentir de la culpabilité. Néanmoins, elle se mit dans l'idée qu'elle était comme toutes les sorcières...Une femme ayant soif de magie noir et de crimes. Quand elle était passé à l'acte, elle avait eut un sentiment de puissance et une joie inouïe. Elle avait été une autre... Elle balança sa tête de droite à gauche, refusant de se considérer comme l'une de ces être humaine se servant de sortilèges à des moyens personnel et machiavélique.

Sa réflexion s'interrompit lorsque sa voisine, l'hybride, se jeta sur elle et la plaqua contre le sol. Sa tête heurta violemment un rocher, ce qui lui provoqua une affreuse douleur à l'arrière de son crâne. Elle perdit conscience durant quelques minutes, avant de sentir quelque la presser. C'était la jeune fille qui était apparemment effrayé. Par réflexe, elle aurai du la repousser pour que cette dernière ne remarque pas que Yuna était un membre féminin. En effet, si l'inconnue se blottissait un peu plus, elle pourrai sentir la poitrine de la domestique. Elle rougit face à cette idée. Mais à l'inverse de se protéger, elle l'enlaça tendrement comme une mère l'aurai fait pour son enfant.  Dans cette position, elles étaient bien trop familière. En tant que Noble et en tant que Majordome, la demoiselle avait des règles à respectés, parmi l'une d'entre elles, le respect et l'humilité.

Sans plus tarder, elle se leva en aidant son acolyte. Elle lui tendit la main avec le plus grand respect de marque et le sourire aux lèvres. Un majordome était contraint de paraître modeste dans n'importe quel situation ou il se trouvait. Trempé jusqu'au bassin, Yuna n'eut guère le choix de se sécher aux bord de la rivière. Heureusement que la chaleur du Soleil était là pour les réchauffer. En observant de plus près sa camarade de jeu, elle remarqua que celle-ci avait un teint plutôt pâle. Normalement une personne normale n'avait pas une peau aussi claire. Certes un épiderme blanchâtre était apprécié par les hommes et était le signe d'une beauté extraordinaire, néanmoins celui de la benjamine était très blême. Était-elle malade ?

« Lady !? Êtes-vous malade ? »

Directe par nature, Yuna ne possédait pas la délicatesse des grandes dames. Ce qui lui apporta à de nombreuses reprises des problèmes. Mais cette fois-ci, elle ne le faisait pas pour rabaisser quelqu'un. Bien contraire, elle désirait ardemment aider cette jeune fille. Si elle était en difficulté, c'était de son devoir de lui tendre la main.
Revenir en haut Aller en bas
Civil
Messages : 35
Date d'inscription : 12/09/2013
MessageSujet: Re: Découverte amicale ─ PV Yuna.   Mar 14 Oct - 21:49
















 ❝ DECOUVERTE AMICALE ❞
Quand on tombe dans l'eau, la pluie ne fait plus peur.






Opale serre l’inconnue contre elle. Pauvre enfant apeurée par l’eau. N’est-ce pas là quelque chose de ridicule ? Une sorte d’aquaphobie. Elle peut s’en approcher, la toucher. Mais c’est tout. Elle ne nagera pas. Elle n’ira pas dedans. Pourquoi ? Peut-être a-t-elle peur de la profondeur. Ou de ce qui se trouve sous ses pieds. La fausse rousse n’apprécie pas le fait de se baigner sans voir le fond. Si l’eau n’est pas claire, elle s’imagine les pires horreurs sous l’eau. Etrange, non ? Une créature dont les gens auraient peur, qui craint les monstres imaginaires. Ce n’est qu’une enfant. Certes, une enfant assez âgée. Elle a quoi … 18 ans. Oui. Mais après tout, elle sort rarement. Et chaque sortie est pour elle une découverte. Une aventure nouvelle.

L’albinos ne remarque pas la poitrine cachée de l’inconnu. Et fort heureusement d’ailleurs. Elle se serait sûrement demandé ce que c’est. Ou alors, bête comme elle est, tout d’abord, elle pensera que même un homme peut avoir de plus gros seins qu’elle. Ho, ne vous inquiétez pas, la petite ne complexe pas sur sa poitrine presque inexistante. Sa mère l’a bien consolé en lui disant que cela ne fait qu’accentuer son côté adorable. Pour ne pas dire mignon. En effet, trouver une poitrine mignonne ne serait pas malsain ? Probablement.

Au début, elle ne sent pas le jeune « homme » sous elle bouger. Malheureusement, elle est encore trop effrayée par l’eau pour pouvoir esquisser le moindre mouvement. Ses vêtements lui collent à la peau. Pourquoi avait-elle dû mettre cette fichue robe ? Le beige mouillé donnait un aspect sale à sa tenue. Ses genoux se frottant contre le sol, elle se retrouve avec des tâches de boue à ce niveau-là. Tiens. Voilà une jeune fille qui va se faire disputer une fois de retour chez elle. Néanmoins, elle ne cille pas. Elle reste là, collée contre l’inconnu.

Finalement, deux bras chauds viennent l’enlacer. Ils sont fins. Ils ressemblent à ceux d’une femme. Ou d’un homme de frêle consistance. Elle rouvre les yeux, observant la personne. Elle se sent bien. Par réflexe, elle se blottit, serrant la personne comme un enfant se réfugierait dans les jupons de sa mère. De nouveau, les paupières closes, elle finit par se calmer. Opale retrouve une respiration normale, tentant de faire le vide. Elle se sent bien là. Les câlins, c’est son truc. Elle adore ça. Elle adore les caresses aussi. C’est toujours agréable. C’est comme une récompense. Elle pourrait passer une journée entière sans jamais s’en lasser. Le sourire aux lèvres, elle serre toujours l’inconnu. Pauvre gamin insouciante. Elle pourrait se faire enlever à tout moment. Elle pourrait même câliner, étreindre Jack l’Eventreur que ça ne la dérangerait pas.

Plus tard, l’étreinte est interrompue. L’hybride lève la tête vers l’inconnu à la tenue de domestique et aux cheveux de jais. Les yeux de notre petite Opale brillent d’une lueur de tristesse. Elle n’aime pas que l’on cesse de câliner les gens. Elle trouve cette sensation de soudain froid désagréable. Son nouveau compagnon semble tout de même fort gentil. Il lui tend la main dans un sourire afin de l’aider à se relever. Faisant tout d’abord la moue, l’albinos finit par sourire à son tour, et se redresse grâce à l’homme ici présent. Une fois debout, elle fait son plus beau sourire, celui-ci s’étirant sur son visage. Elle est heureuse de rencontrer quelqu’un d’aussi gentil. Tu vois, papa, il ne me veut pas de mal ce monsieur ! aurait-elle voulu dire pour lui prouver qu’il a tort sur les étrangers. Qu’ils ne sont pas tous méchants.

Le visage de l’homme se déforme sous une mine inquiète. La fausse rousse penche la tête, ne comprenant pas vraiment pourquoi il la regarde ainsi. Il semble la dévisager. Elle fait la moue. C’est plutôt gênant de voir ce regard presque insistant sur elle. A-t-elle quelque chose sur le visage ? Lentement, elle vient remettre une mèche derrière son oreille, ses joues s’empourprant d’un léger rose. Mais les mots de l’inconnu lui font retirer toute gêne. Malade ? Ho. C’est vrai qu’avec ce soleil, son teint pâle est encore plus voyant. Un rire cristallin s’échappe des lèvres de la petite. Elle les cache presque aussitôt en ramenant sa main à demie refermée devant. Cela accentue l’innocence de l’hybride. Tout sourire, elle lui répond :

« Non, ne vous en faites pas ! commence-t-elle d’une voix aiguë. Je suis née ainsi. Je crains un peu le soleil, d’où ma constante pâleur. Mais ça ne signifie en rien que j’suis malade ! ajoute Opale en riant doucement. D’ordinaire, j’ai les cheveux blancs. Mes papa et maman les ont teint pour que je semble plus normale aux yeux des autres. Comme ça, je ne risque pas d’être mise à l’écart ! »

Un sourire candide vient étirer ses lèvres alors qu’elle penche la tête sur le côté. Grave erreur de toujours te confier aux inconnus ma petite. Un jour, ça te retombera dessus.



© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia

_________________



« I'm not a monster. »

Spoiler:
 


#996699




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Découverte amicale ─ PV Yuna.   Mar 14 Oct - 23:54

The Witch of London



La jeune fille répondit sans méfiance à la sorcière en déclarant que sa couleur de peau provenait du fait qu'elle était née ainsi. Si Yuna avait si bien étudier comme elle l'avait prétendu, elle devina alors que la maladie de naissance qui causait un teint si clair n'était d'autre que l'albinisme. Cela expliquerai beaucoup de choses. Après avoir penser tout bas cela, son camarade de jeu confirma sa théorie. Un sourire triomphant vint à s'afficher à son visage. La sorcière n'était pas heureuse d'apprendre que l'hybride était malade, loin de là, seulement elle était contente d'avoir deviner le mystère. Un élément supplémentaire la surprit...En effet l'inconnue parlait librement d'un sujet qui d'ordinaire est tabou et en plus à une étrangère. Est-ce qu'elle était si insouciante à tel point d'en discuter avec quelqu'un qui n'appartenait même pas à son entourage ? Yuna se mordit la lèvre inférieur, jusqu'à faire une grimace. Elle était comme stupéfaite du caractère candide de son amie...Du moins elle ne la voyait pas en tant qu'ennemi. Si jamais elle était une menace alors elle jouait à merveille son rôle de fille naïve.

En jetant à nouveau un œil au physique de la donzelle, le majordome se rendit rapidement compte que cette dernière était salis. Elle portait à présent des vêtements taché de boue...Tout comme elle. Son uniforme avait non seulement prit l'eau mais en plus la terre humide. Il fallait trouver au plus vite un moyen de se débarrasser de ses habits pleins de crasses. Dés l'instant, elle pensa au marché qu'elle avait traversé pour venir jusqu'à la Tamise. En effet, dans celui-ci il y avait quelques marchands qui vendaient des toilettes neufs. Comparé à leur belles tenues, ce n'était rien mais cela ferai l'affaire. Mais un événement vint bouleverser ses plans : en secouant le porte monnaie, la jolie Luna comprit que sa bourse était forte légère. Visiblement, elle devra continuer à se promener ainsi. Or de question de plus de laisser l'adolescente dans cet état, d'un cotée c'était de sa faute si elle était tombé....Enfin c'était ce qu'elle croyait.

Le soleil commençait à se déplacer au milieu du ciel, ce qui annonçait midi. Il était presque l'heure d'aller manger. En regardant sa boussole, la femme aux cheveux bruns se décida à aller manger à un endroit avec comme compagnie la ravissante Hybride. Bien sur, vu comment elle réagissait face à une étrangère, elle n'aurai aucun mal à l'inviter. Il faudra néanmoins qu'elle pense à la prévenir des risques si elle continuait dans cette voix. Qui sait ce qu'il pourrait lui arriver.
Le ventre de Yuna fit un énorme grondement. Sur le coup, la sorcière rougit de honte, elle qui détestait se faire remarquer, voilà qu'elle passait pour une idiote à cause de ce petit bruit.

« Je suis ravie d'apprendre que ta maladie n'est pas si grave. Tu dois cependant faire attention. Lui conseilla la domestique avant de poursuivre. Ho ! Au fait j'oubliais de me présenter, je suis Yuo...Mais vous pouvez m’appeler Yu, si vous le désirez. Dîtes vous n'avez pas envie de manger ? Mademoiselle ? »

Elle ignorait l'identité de la jeune fille....Puis elle n'avait pas eut le temps de lui demander. Quel genre de prénom pouvait-elle porté ? A cause de sa teinte de peau, il était impossible de déterminer les origines de cette dernière...Donc aucunes chances de connaître son prénom grâce à cela. Les traits de son visage étaient typiquement européens. Oui ! Elle devait être anglaise tout simplement.
Yuna constata que elle était très jolie...Elle fut jalouse de la beauté de celle-ci mais rit par la suite de cela. Cela l'amusait de voir que d'autre était plus belles qu'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Civil
Messages : 35
Date d'inscription : 12/09/2013
MessageSujet: Re: Découverte amicale ─ PV Yuna.   Lun 10 Nov - 23:18
















 ❝ DECOUVERTE AMICALE ❞
Quand on tombe dans l'eau, la pluie ne fait plus peur.






Opale regarde sa partenaire. Si elle avait eu sa forme de louve, elle agiterait vivement la queue, heureuse d’une nouvelle rencontre. A vrai dire, cette personne a l’air d’une gentillesse sans pareille. La rouquine penche la tête de l’autre côté. Elle ignore tant du monde. Elle pourrait se faire enlever. Passer pour une bête de foire. Même si ce genre de choses devait arriver, elle continuerait à sourire aux autres. Elle adore ça. Elle adore voir le sourire sur les lèvres des autres. Elle adore être là pour les autres. Malheureusement, elle n’a jamais eu le moindre ami. Elle n’a jamais eu personne sur qui compter. Elle n’a eu que les livres. Mais vous le savez bien … Les livres n’enseignent pas tout. Bien au contraire. Ils en donnent l’illusion.

Mais lire n’est pas un de ses points forts. En effet, elle préfère courir. Elle préfère se fier à la nature. Elle préfère être dehors. Même si elle n’en a pas souvent l’occasion, la candide jeune femme, entrant pourtant dans l’âge adulte, ne se prive jamais d’un moment de bien-être. Certes, elle souhaite être là pour les autres. Les aider. Mais comment faire ? Si elle n’a aucun ami ? Pour elle, chaque être de la nature, chaque personne qu’elle croise ─ qu’elle soit pourvue de bonnes ou mauvaises intentions ─, Opale la considérera comme son ami. Un oiseau se pose près d’elle ? Cela devient son ami.

La fausse rousse baisse la tête. Elle a conscience que ses idées ne sont qu’utopiques. Mais elle se laisse bercer d’illusions. Elle préfère se voiler la face. La vérité n’est pas faite pour elle. Le monde est moche ? Grand bien lui fasse ! Elle trouvera toujours du bon en tout le monde. Une personne la martyrise ? Tant pis, il est gentil au fond, puisqu’il s’intéresse à elle.

L’hybride regarde ensuite ses vêtements. Maman va gronder, pense-t-elle en son for intérieur. Elle fait la moue, attrapant le pan de sa robe, le tournant un peu. De l’eau mélangée à de la boue goutte au sol. Une grimace vient déformer son visage. Zut. Même en la faisant sécher, les tâches ne partiront pas. Au final, elle sourit à nouveau, haussant les épaules. Ce n’est pas grave. Elle a bien le droit de s’amuser un peu, non ? Sa mère est compréhensive. Et même si elle risque de soupirer en la voyant, elle ne pourra pas rester fâchée bien longtemps. Son ascendante est bien trop gentille pour cela. Un cœur sur la main. Elle lui pardonnera presque aussitôt. Surtout après une douce étreinte. Opale adore ça ; Les câlins. C’est vraiment une chose qu’elle pourrait faire pendant des heures. Sentir la chaleur de l’autre contre soi. Fermer les yeux. Humer l’odeur de l’autre personne.

Les soirs d’hiver, quand il fait froid dehors, sa famille est réunie au salon. Le père s’occupe comme il peut. Quant à la mère, elle se trouve assise sur une chaise près du feu. L’albinos à ses pieds, la tête posée sur ses genoux. L’ascendante caresse le dos de sa fille. Si cette dernière avait eu du sang de félin au lieu de celui de canidé, elle en ronronnerait de bonheur. Mais ce n’est pas le cas. Elle se contente de soupirer de bien-être, le sourire aux lèvres et les yeux fermés, jusqu’à ce que le sommeil s’ensuive.

Un mouvement fait redescendre la petite sur terre, secouant la tête. Elle voit alors son « amie » agiter une bourse, qui semble presque vide au vue du son qu’elle produit. A nouveau, la fausse rousse penche la tête, s’approchant de la presque inconnue. Finalement, un grand gargouillis la fait sursauter. Il s’agit, bien entendu, du ventre du jeune homme. Opale sourit, le voyant rougir. Elle ne peut réprimer un léger rire amusé. C’est mignon de voir rougir un homme. Bien qu’il ait des traits très fins. Mais ça, la gamine est trop stupide pour le remarquer :

« Je suis ravie d'apprendre que ta maladie n'est pas si grave. Tu dois cependant faire attention, la met-elle en garde. Ho ! Au fait j'oubliais de me présenter, je suis Yuo...Mais vous pouvez m’appeler Yu, si vous le désirez. Dîtes vous n'avez pas envie de manger ? Mademoiselle ? »

L’hybride sourit au jeune Yuo, et hoche la tête, montrant qu’elle a compris. Elle lui saute au cou, le serrant fort. Cette étreinte montre qu’elle apprécie fortement la personne. Bien qu’elle aime surtout cette sensation. Elle ne remarque pas pour autant la poitrine de la domestique. Finalement, la rouquine la relâche, se reculant en joignant ses mains dans son dos :

« J’suis Opale Cantate ! se présente-t-elle d’un ton vif. Et j’ai pas très faim, mais si vous avez faim, j’ai à manger ! Bougez pas ! »

Aussitôt, la petite s’éloigne, récupérant son panier. Elle revient vers Yuo, et lui tend du pain :

« Tenez Yu ! Pour vous ! dit-elle en penchant la tête, les deux mains tendues vers lui en souriant. »

Elle est heureuse de se sentir utile.



© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia

_________________



« I'm not a monster. »

Spoiler:
 


#996699




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Découverte amicale ─ PV Yuna.   Aujourd'hui à 5:18

Revenir en haut Aller en bas
 

Découverte amicale ─ PV Yuna.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Cordiales salutations et frappe amicale d'un Troll (18 points de dégats....)
» découverte d'un FNI: félin non identifié! (pv fely) sujet clos
» Une étrange découverte
» Requète spéciale (PV: Sandor, Arménia, Sanzo, Yuna)
» Yuna Marvel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kuroshitsuji Dynasty RPG :: Archives :: Rp abandonnés.-