« C'est votre destinée que vous tenez en main. Prenez soin de bien choisir votre chemin »
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Centre Ville] Il est temps de se mettre au travail... Sinon William va me décapiter ! (feat. Angelica Gotthelf)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité
MessageSujet: [Centre Ville] Il est temps de se mettre au travail... Sinon William va me décapiter ! (feat. Angelica Gotthelf)   Ven 29 Aoû - 14:48


"Rendez moi cette âme !"

AVEC — Angelica Gotthelf



Il était assez tard dans la nuit déjà, Eleanora avait encore du travail à faire pour satisfaire William T. Spears, le patron de la Dispatch des Shinigamis... Cette nuit là, elle était en mission pour faucher une âme qui allait être la proie de démons et autres créatures surnaturelles sous peu si elle ne se dépêchait pas ! Armée de sa nouvelle faux, elle ne devait absolument pas faire d'erreurs, sous peine de finir comme un de ses supérieurs, Grell Sutcliff. Sa paire de sécateurs, elle les possédait depuis peu, à peine quelques jours... Elle ne s'y faisait pas trop mal, mais regrettait tout de même sa superbe hallebarde, rangée dans une commode de sa chambre de bonne. Debout sur le toit d'un immeuble londonien, la jeune fille scruta les environs et sauta pour tomber sur le trottoir, au niveau de la rue ou la mort allait se produire. Prenant un livret qui se trouvait dans son uniforme de Shinigami, la jeune fille se remémora le nom de la victime, son travail, tout ce qu'elle avait pu récolter sur lui et elle savait déjà qu'il n'y avait aucune chance que cette personne soit sauvée. Il s'agissait d'un certain Theodore L. Bathory, un vieux noble qui avait pris sa retraite et écumait les bars à la recherche de jeunes londoniennes faciles.  

« Franchement, pourquoi est-ce qu'on m'a envoyé moi sur cette mission ? Les Shinigamis ont besoin de sommeil et demain, je commence tôt... »

Eleanora ronchonnait un peu, ce sentiment de fatigue qui la tiraillait ne lui était pas familier, il lui était dans sa vie d'avant mais elle avait tout oublié, même le fait qu'elle avait été humaine un jour, qu'elle avait eu des parents, des sentiments... Elle ne se rappelait même pas de sa propre mort et vivait maintenant une vie monotone, à la recherche d'une maison ou travailler pour pimenter un peu son quotidien de Shinigami. Elle mènerait un peu comme une double vie : déesse de la mort, et employée de maison. Elle ne le ferait pas pour avoir de l'argent (quoi qu'elle s'y intéressait quelque peu, pas pour son plaisir mais pour savoir POURQUOI cela intéressait tant les humains) mais juste pour pouvoir servir... C'était tout. La victime arriva au milieu de la route, tellement ivre qu'il ne remarqua pas Eleanora qui se remémorait la cause du décès : écrasé par une calèche. Une mort simple. Ensuite, elle irait chercher l'âme et irait se coucher, tranquillement.





(c) MEI SUR APPLE SPRING


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Centre Ville] Il est temps de se mettre au travail... Sinon William va me décapiter ! (feat. Angelica Gotthelf)   Dim 19 Oct - 16:05



Les choses se passent toujours comme je les ais prévus, et aujourd'hui ne faisait pas de différence. Je ne m'étais pas encore lassée de mes grandes soirées commerciale, quand bien même les shinigamis venaient les gâcher avec leurs petites crises. Mais quoi qu'il arrive, je me faisais une joie de les recevoir pour les mettre à la porte avec force. Aujourd'hui, nous devions chercher quelques âmes dans le besoin, un lot de noble aigri et oisif, car cela devenait à la mode ces derniers temps, et je ne pouvais être en manque d'âme par ces temps de famine spirituelle. Le soleil avait peu à peu décliner le long de la colline, et ses rayons lumineux s'étaient tarit pour finalement laisser place à l'obscurité de la nuit. Et à présent que mon carrosse était prêt, je laissais mes dames de compagnie s'occuper de ma toilette juste avant de partir.

Ma chevelure blanche fut remontée en un très haut chignon couvert des pierreries les plus belles, et la couronne royale fut posée par dessus celle-ci. On couvrit mes oreilles félines avec un voile de mousseline bleutée, et enfilait à mes mains les gants de velours bleu nuit, puis à mon annulaire, la chevalière royale. On me vêtit alors d'une large et très longue robe d'un blanc lunaire, dont les bords étaient décorés de dentelle fleurissante. Les manches recouvraient mes épaules et s'ouvrait au niveau de mes coudes. Par dessus celle-ci, une nouvelle robe fut posée, tout aussi large, mais à peine moins longue, et d'un turquoise merveilleux. Elle laissait entrevoir la dentelle, et se fermait sur l'ouverture des premières. Enfin, mes dames de compagnie me firent enfiler la dernière, d'un bleu royal, dont les manches bouffantes s’arrêtaient alors sur les épaules, et l'ouverture du buste sur le haut du corset. Elles terminèrent leur travail en accrochant à mes épaulettes la lourde cape d'Hermine sur laquelle était brodé le sceau royal de Finlande.

Avec un dernier sourire pour mes petites amies félines devenues humaine, je quittais mes appartements, et glissais d'un pas gracieux vers le hall, où m'attendait mes très chers gardes du corps. Orion, vêtu de ses étranges parures, me guida jusqu'au fiacre, ou Dante m'aida à grimper. Il n'y avait que quelques heures entre Londres et mon manoir, mais je savais, encore une fois, que je serais juste à l'heure, et que jamais ma victime ne pouvait m'échapper. Dans mon esprit, je reformulais chaque étape de mon plan, et un mince sourire calculateur se dessina sur mes lèvres charnues, tout se déroulerait comme convenue. Le fiacre roulait avec rapidité, et mes quatre gardes du corps aux dons si particuliers semblaient tout aussi excités que moi dans cette chasse. Je savais même qu'ils avaient pariés sur la réussite de l'un d'entre eux, encore une fois, c'était une course de rapidité, le premier qui récupèrerait l'âme aurait l'autorisation de siéger à mes cotés lors du conseil des Nobles.

Bientôt, les odeurs âcres de la citadelle me parvinrent, j'avais due somnoler quelques instants durant le trajet, pour ne pas me rendre compte de notre proximité. Avec un autre sourire, je sortis de mon corsage le merveilleux artefact magique qui me permettait de choisir les âmes les plus utiles, et le jaugeais du regard. Théodore Bathory avait été un Noble conservateur, du moins dans sa jeunesse, et à présent, il arpenté les bars et les maisons de petites vertus. Le document m'indiqua sa cause de décès, écrasé par une calèche, ce serait juste parfait. Le raclement des roues sur les pavés m'indiqua que nous n'étions pas loin, et en humant l'air, je sue que mon œuvre serait parfaite pour ce soir. En moins de quelques secondes, le fiacre percuta un corps lourd, et nous fûmes bousculés, pour finalement nous arrêter juste après le méfait. La porte s'ouvrit, et je pus descendre de ma calèche avec lenteur, les quatre ombres se chamaillaient encore pour celui qui prendrait l'âme de cet homme.

Alors, tandis que leurs éclats de voix résonnaient dans la ruelle, je sortais de ma besace un flacon de cristal sur lequel un symbole runique était inscrit. Je m'approchais alors du corps, et avec un regard sombre vers lui, je levais le flacon au dessus de sa tête. Les nombreuses pellicules de films qui composaient sa vie quittèrent son corps avec rapidité pour devenir de lourdes volutes de fumées noires, et s'infiltrèrent ensuite dans le flacon, qui se tinta d'un noir scintillant. Je rangeais le précieux contenant dans la besace, et me tournais vers mes gardes du corps, lorsqu'une silhouette se détacha de ma vision. Et je laissais mon regard dériver sur la personne qui nous avait observé, mon sourire de madone sur les lèvres. Rien qu'à l'odeur, je savais de quoi il s'agissait, rien qu'à la vue de son regard stupéfait, je savais sa future réaction... J'avais devancé une shinigami...

Et celle-ci n'avait de toute évidence, pas apprécié...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Centre Ville] Il est temps de se mettre au travail... Sinon William va me décapiter ! (feat. Angelica Gotthelf)   Ven 31 Oct - 16:30


"Rendez moi cette âme !"

AVEC — Angelica Gotthelf



Lorsque la demoiselle entendit le bruit des roues sur les pavés de la ruelle ou elle se tenait, elle se cacha dans l'obscurité et attendit que le choc se produise. La future victime titubait en plein milieu de la route, complètement ivre. Eleanora songea pendant un moment à quoi cette victime remplie de vices et d'alcool ressemblait lorsqu'elle était plus jeune, sûrement une personne exerçant sans problème sa fonction de noble avec pour seule devise "Noblesse oblige". La Shinigami fut coupée net dans ses réflexions lorsque la calèche heurta lourdement l'homme, elle sortit sa paire de sécateurs et vit la calèche s'arrêter.

Stupéfaite, elle vit 4 hommes se jeter sur le noble et une femme descendre de la calèche, actionner la Lanterne Cinématique et collecter celle-ci dans un flacon. Fronçant les sourcils, Eleanora se rapprocha sans bruit mais fut trahie rapidement par le bruit des lames de ses sécateurs qu'elle actionnait sans cesse. La femme se tourna en lui souriant : elle n'avait rien d'un Shinigami, et venait juste de lui voler son travail. Sentant la rage et la peur monter en elle, Eleanora se mit à courir, sécateurs en place pour frapper et découper cet individu qui avait osé lui subtiliser une âme.

« POURQUOI M'AVEZ VOUS VOLE CETTE ÂME ?! »

Elle comprit vite qu'elle n'avait pas à faire à des gens complètement normaux lorsque les quatre hommes se retournèrent vers elle et la firent se stopper à quelques centimètres du visage de cette dame, habillée si chaudement alors que la fraîcheur de Londres n'était pas avérée. Sur sa cape de fourrure, un sceau était apposé, celui d'une contrée encore inconnue pour la Shinigami. Son visage plissé et froissé par la rage, elle exécrait le sourire que lui rendait son interlocutrice. Elle comptait bien lui faire payer l'affront qu'elle avait osé commettre en compagnie de sa petite troupe.





(c) MEI SUR APPLE SPRING


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Centre Ville] Il est temps de se mettre au travail... Sinon William va me décapiter ! (feat. Angelica Gotthelf)   Sam 1 Nov - 18:26


La pauvre petite shinigami, armée de sa faux, et frappée par la colère, traça jusqu'à moi, comme prête à en découdre, et je n'eus aucun mal à comprendre sa haine. Cependant, même la plus grande haine à mon égard ne suffirait pas à m'atteindre, et en moins d'une seconde, mes très chères ombres avaient cessé toutes chamailleries et arrêter le pas rapide de la petite shinigami. Mes prunelles dorées se posèrent sur elle, pauvre enfant, si fragile, si frêle malgré son lourd devoir... Évidemment, personne ne l'a prévenu de mon existence et de mon pouvoir ici, personne, pas même ces deux idiots qui s'évertuent à débarquer lors de mes soirées pour me rappeler à l'ordre avant que je ne les éjecte de ma propriété. Un doux sourire se dessina sur mes lèvres, elle est mignonne, une fillette encore innocente des réels pouvoirs de ce monde. Simplement cantonnée à son devoir, sans en comprendre les trames. Bien que recouverts par de lourdes capes noires, je reconnais parfaitement la lame de Dante sur la nuque de la fillette, et quelques cheveux bleutés, désormais tranchés, reposent sur son fil. Encore un peu, et il la tuait par excès de force.

« POURQUOI M'AVEZ VOUS VOLE CETTE ÂME ?! » Cria-t-elle à mon adresse. Petite furie qu'elle est, petite shinigami sans aucun réel pouvoir sur sa propre existence...

D'un pas gracieux, je me rapproche d'elle, ma main gantée de velours lui souleva le menton, j'observais son magnifique petit minois, plongeant mes yeux dorés dans les siens, azuréens. La pauvre ne semble pas très à l'aise, Orion et Marcus lui maintiennent les bras avec leur force spectaculaire, Dante la menace de sa lance et le petit Sirius se trouve juste au dessus derrière elle. Mon sourire ne me quitta pas, alors que je la forçais à regarder de coté, observant son visage sous toutes ses coutures. Je dois bien admettre que j'avais tout prévu, sauf sa présence, mais cela ne m'ennuie pas. J'aime les surprise plus qu'autre chose, je suis une lunatique après tout. Je pourrais la tuer immédiatement, de toute évidence, elle n'est plus utile ici, mais j'ai envie de jouer un peu. C'est dans ma nature féline de jouer avec la nourriture, voir de l'abandonner avant même de la manger car l'ennui l'a remplacé. Du bout de mes doigts gantés, je saisis l'une de ses mèches de cheveux, cette couleur est rare mais très jolie, cela lui va bien je trouve. Amusée, je relâchais la pression sur son visage, avant de lui tapoter la joue gauche doucement.

"Ma petite, tu ne poses pas la bonne question... Mais je vais te répondre malgré tout... Tu apprendras bien vite qu'ici, peu de shinigamis parviennent à travailler correctement... Cette ville est un réseau, un immense réseau commercial où Démons, anges et autres créatures sévissent..." Je ris à sa mine déconfite, elle est vraiment mignonne! "Vois-tu, tu as peut-être un carnet sur lequel les âmes que tu dois récupérer s'écrivent d'elles-mêmes, mais la moitié des êtres surnaturels du monde en ont un aussi, moi y compris..." Je me tournais et sortais le merveilleux parchemins de ma besace avant de lui montrer. " Le problème, vois-tu, c'est que l'univers lui-même se base sur la loi du plus fort, et ce soir, tu es la plus faible, c'est pourquoi j'ai pris l'âme à ta place. Après, face à un démon de basse catégorie, peut-être aurais-tu réussis à l'avoir en premier... Mais comme la chance ne t'apprécie pas... Tu es tombée sur la maitresse du grand commerce des âmes... Ne t'en fais pas va... Même tes supérieurs n'arrivent pas à me surpasser..."

Je me tournais vers elle de nouveau, avant de lui offrir un pur sourire de sadisme, habituellement, je n'aime pas être si méchante, mais ma dernière soirée s'est vue gâchée par ces abrutit, alors cela formera un message très clairs pour ces faucheurs d'âmes. Venez m’embêter lors de mon temps libre, pas en soirée! Je me détournais finalement d'elle, et retournais dans le fiacre, ma lourde cape de fourrure trainant derrière moi. Je m'installais confortablement, et tirais les rideaux de ma cabine, afin de voir le dernier souffle de cette petite shinigami s'échapper de son petit corps enfantin. D'un regard, les quatre ombres se mirent d'accord, et les lames se préparèrent à décapiter la faucheuse avec efficacité. À cet instant même, une pensée fugace me traversa l'esprit, et je coupais mes gardes du corps dans leur élan.

"Attendez!" Les quatre cessèrent, et seul un très mince filet de sang coula le long de sa nuque, une blessure parfaitement bénigne. "Dis-moi, petite Shinigami... Si je te laisse la vie sauve... serez-tu prête à travailler pour moi?" Ma question sembla choquer plus facilement mes ombres que la concernée elle-même. Mais je n'y peux rien, je suis une collectionneuse, et je n'ai pas encore de faucheur à mon service...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Centre Ville] Il est temps de se mettre au travail... Sinon William va me décapiter ! (feat. Angelica Gotthelf)   Sam 6 Déc - 14:57


"Rendez moi cette âme !"

AVEC — Angelica Gotthelf



La jeune demoiselle se retrouva alors entre des lames tandis que quelques de ses cheveux se coupèrent, glissant doucement sur la lame. Légèrement sous le choc, elle resta un instant en suspens avant de reprendre ses esprits, et regarder la personne qui s'approche d'elle. Elle était d'une beauté à couper le souffle, mais une beauté étrange, animale... Elle n'a rien d'humain. Ses yeux sont dorés, sa peau est douce et ses gants en velours caressant la peau de son cou la firent frissonner. Sa peau se mit à doucement trembler tandis que son visage se levait doucement vers le ciel.

Entourée de trois hommes, deux qui la maintienne en place et un qui lui place une lame sous la gorge, et de cette femme étrange, la jeune femme refusait d'entendre les sottises qu'elle lui racontait. Son sourire déconcertait Eleanora : ne savait-elle pas qu'elle était en présence d'une Shinigami, récolteuse d'âmes par nature et qu'elle irait mal lorsqu'elle raconterait tout à ses supérieurs ? De ce qu'elle était en train de lui raconter... Ca ne se passait pas du tout comme ce que la demoiselle imaginait. Elle refusa d'y croire une nouvelle fois...

« Comment osez vous... » lui répondit-elle, tandis que le félin commence à jouer avec une mèche de ses cheveux bleus.

Après avoir tout expliqué, la demoiselle sourit à nouveau et prit la direction de sa calèche... en abandonnant la Shinigami aux mains de ses hommes, qui allaient maintenant la tuer. Eleanora sentit son coeur battre de plus en plus, tandis que la lame s'approchait dangereusement et laissait couler un filet de sang doucement sur ses vêtements. Elle ne s'attendait pas à finir ainsi, dans une rue de Londres... Le sang coulant sur sa peau la fit légèrement trembler, tandis que la lame s'enfonçait de plus en plus. Puis, elle s'arrêta. La proposition qui suivit choqua la demoiselle qui se mit alors à balbutier doucement, avant de tenter de se libérer des gens qui la tenaient fermement.

« Et... et à part la vie... Qu'est-ce que j'y gagne ? » lui répondit-elle amèrement en regardant la fenêtre de la calèche.





(c) MEI SUR APPLE SPRING


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Centre Ville] Il est temps de se mettre au travail... Sinon William va me décapiter ! (feat. Angelica Gotthelf)   Mer 29 Avr - 17:19



La pauvre enfant commença à se débattre, mais la poigne de mes chères ombres était - de toute évidence - bien plus puissante que celle ridicule de la petite shinigami. De la lucarne de la calèche, je pouvais voir le choc et l'incompréhension se peindre sur son visage enfantin, et un merveilleux sourire naquit sur mes lèvres mutines. Elle était en position de faiblesse, sans aucun moyen de s'enfuir, et soit elle choisissait d’œuvrer désormais à mon compte, soit elle mourrait. Un choix cornélien qui me faisais jubiler d'avance. Quand bien même cette jouvencelle m'avait surprise avec son intervention, le peu d'action qu'elle s'était permise d'entreprendre en ma présence m'avait assurée de sa réponse avant même que je ne pose ma question. La pauvre enfant se mit alors à balbutier, probablement à la recherche d'un moyen de s'enfuir, et la fine goutte de sang continuait de s'écouler le long de la lame de ses bourreaux. Inconsciemment, je me pourléchais les lèvres, envieuse de gouter au sang de la fillette... Envieuse d'entendre sa réponse de vive voix...

« Et... et à part la vie... Qu'est-ce que j'y gagne ? » Entendis-je, de cette voix si fine digne d'une petite fille et non d'une jeune femme.

Un grand éclat de rire cristallin jaillit d'entre mes lèvres rosées, pauvre enfant... Elle ne sait réellement rien de la vie qui se joue ici, ni les coutumes, ni les tricheries, ni le chaos réel qui transportent Londres dans ce qui se rapproche le plus de l'enfer. Avoir la vie sauve par mon biais signifie tant de chose, des capacités exploités jusqu'au dernier souffle, rendant ainsi notre vie plus palpitante. L'assurance d'être à jamais protégée contre tout individu ennemi de nos opinions, la richesse, le pouvoir et une reconnaissance entra-espèce. Même les sujets de ma chère Victoria ne peuvent bénéficier d'un tel traitement de faveur. Asha Rajani en est la preuve vivante. D'abord traitée comme une tsigane bonne à être rejetée de la société, je lui ai donné un toit, un emploi, de la richesse, du pouvoir, et depuis, à chacun de mes bals, elle est sollicitée par la noblesse tant sa finesse et sa grâce les enchantent. Je suis de loin un être infâme, hybride entre deux espèces, mais tous ceux qui travaillent sous mes ordres me rapprochent d'une sainte, un comble en soi. Alors, m'appuyant sur la lucarne pour donner plus de poids à mes propos, je prononçais d'une voix teintée d'amusement :

« Ce que tu y gagneras dépasse de loin ton imagination fermée de petite shinigami. Des récompenses au-delà de toutes celles que tes... Supérieurs pourraient te promettre... Je ne suis pas juste une noble qui passait par là pour remplir son stock d'âmes impures... Je suis une Reine, hybride entre deux espèces que tout oppose, et pourtant, l'ont m'offrit le pouvoir, et les richesses. Je protège ceux qui en ont besoin, je nourris ceux qui ont faim, et j'apporte connaissance à ceux qui la recherche... Je suis la grande patronne de tous les lunatiques... Si tu travailles pour moi, petite, tu pourras obtenir tous les renseignements que tu cherches, qu'ils soient au sujet de ton ascension, ou de celles des autres... Tu pourras vivre librement parmi les diverses espèces présentes en cette ville sans jamais susciter le conflit... Et plus important encore... Tu seras libérée de tout ordre surnaturel. Ni tes supérieurs ni qui que ce soit pourra réclamer ta vie sans devoir passer par moi... » Je lui offris alors un regard emprunt de douceur. «Je ne t'offres pas uniquement la vie sauve, petite, je t'offre la Vie, le monde et tous les secrets qu'il recèle...»

Mon discours était bien plus accrocheur que ceux des hommes cherchant à obtenir diverses voies pour leur parti politique. Et je connaissais d'ors et déjà la réponse de cette jolie enfant à la chevelure bleutée semblable aux plus douces rivières, mais je désirais tellement l'entendre de sa bouche que la connaissance m'amusais plus qu'autre chose...

«Alors, mon enfant, qu'en penses-tu? »


hors rp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Centre Ville] Il est temps de se mettre au travail... Sinon William va me décapiter ! (feat. Angelica Gotthelf)   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Centre Ville] Il est temps de se mettre au travail... Sinon William va me décapiter ! (feat. Angelica Gotthelf)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le plan du Centre-ville de PAP devrait être confié à des Haitiens
» Les bandits dictent leur loi, au centre ville les autorités abdiquent
» [21-22/08/2010]-->orkatitude day III
» [Centre Ville] Le lendemain des révélations (1er Partie en ville) [Privée Alois & Elena]
» [Mahri-Nui] Centre-ville

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kuroshitsuji Dynasty RPG :: Archives :: Rp abandonnés.-