« C'est votre destinée que vous tenez en main. Prenez soin de bien choisir votre chemin »
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Yuna Lambert, Une bourgeoise Majordome ? Et une Sorcière ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité
MessageSujet: Yuna Lambert, Une bourgeoise Majordome ? Et une Sorcière ?   Mar 19 Aoû - 16:55

Lambert Yuna
  "Voila qui je suis dans ce nouveau monde"
Nom :Lambert
  Prenom : Yuna
  Surnom : Yuo Chester ( sa fausse identité )
  Date de naissance : 30 Janvier
  Lieu de Naissance : France
  Age : 20 ans
  Metier : Majordome ( Noble )
  Groupe : Autre
  Poste Vacant : Non


Yukina Sonogi
(C) Copyright

Les apparences sont trompeuses
Aussi fragile qu'un papillon, je suis très sensible

   C'est une personne qui prends énormément soin d'elle. En effet, il faut dire que cette dernière se doit d'être présentable dans son métier. Avec une peau très délicate, elle est obligé de vieller sur ce qu'elle doit prendre comme produit. D'un teint très clair, Yuna doit également faire attention à ne pas s'éterniser dans un lieu ou les rayons du soleil sont abondants. Malgré cet inconvénient, celle-ci paraît parvenir à séduire quelques hommes qui aiment cette couleur de peau. De sa grande taille et de sa corpulence svelte, nous pouvons dire que la jeune fille est quelqu'un d’athlétique. Elle pratique de nombreux art martiaux pour se maintenir en forme. Ce qui avantage également sa sculpture physique, mais aussi lui donne l'opportunité d'obtenir plus de compétence dans son métier de Majordome. Ayant une petite poitrine, la jeune fille peut camoufler facilement ses atouts féminins. En effet si elle veut demeurer en tant qu'homme, elle se doit de leur ressembler le plus possible.

Yuna a de de cheveux court et lisse, ce qui lui permet de faire de simple coiffure et de mettre en valeur son visage ovale. Ses yeux d'un bleu foncé lui donne un aspect de femme sérieuse. Ce qui ne s'avère juste. Grâce à cette caractéristique propre à son physique, elle peut déstabiliser un ennemi rien qu'avec le regard.
Par rapport à son style vestimentaire, Yuna porte essentiellement un uniforme de Majordome. Elle se travestit pour sa cacher de sa famille biologique et également des sorcières qui la recherchent. Mais dés que mission l'appelle à devoir changer d'apparence, elle redevient une jeune femme fatale. Elle aime s'habiller de vêtements asiatiques, d'où son attachement pour ses origines Japonaise et " Chinoise ".

A la decouverte de votre esprit
"Quel type de personne suis je? Ange ou Demon? "  

      La psychologie de Yuna est trop complexe pour qu'on ne puisse éviter d'en parler. A l'origine, la jeune femme était quelqu'un à la fois de sympathique, de joyeuse et de sociable. Cependant à cause de la mort de sa sœur cadette, elle se montre très distante avec autrui et très sérieuse. Il faut dire que depuis l'apparition du clan fujiko, elle se méfie des inconnus et très prudente. Malgrè cela, elle est très généreuse avec ceux qui sont dans le besoin. Elle est très réceptive à ces derniers, même si parfois elle peut être exigeante envers eux. Si elle accomplit un acte de bonté, elle prévoit que la personne ayant reçu la générosité de celle-ci soit reconnaissable, que cela soit par un échange de geste ou un remerciement. Prévoyante par nature, Yuna aime que chaque chose soit très bien organisé, sous peine d'une crise de nerf de cette dernière. En effet, si ce qu'elle avait prévu n'est pas réalisé au moment précis alors elle se montre intransigeante.

En tant que Majordome, Yuna est très efficace. Elle est très pointilleuse et très sévère avec le personnel de la maison. Si elle dit une chose, il faut que cela soit exécuter et sans rechigner. Excellente cuisinière, bonne ménagère et jardinière très minutieuse, elle paraît être le domestique idéal. Néanmoins la jeune femme est très maladroite face à quelqu'un qui se trouve être meilleur qu'elle. Elle perds tout ses moyens et ne parvient pas à faire ses tâches sans se tromper ou casser un objet. De plus étant directe avec ses employés ou les gens prétentieuse, elle est très intolérante.
En étant Yuo, elle fait en sorte de ne commettre aucunes erreurs. Après tout, être Majordome lui donne le devoir d'être irréprochable.

Sa forme de femme lui est utile comme couverture lors de ses missions ou  tout simplement pour aller dans un endroit où on la reconnaîtrait si elle était en Majordome. Être féminine à de certaines occasions lui permet de se sentir beaucoup mieux dans sa peaux. Elle redevient à ce moment-là, une demoiselle aimable et convivial. Elle aime également user de ses charmes afin de séduire les hommes. Ce qui lui vaut la réputation de jeune femme prétentieuse et ce pour son plus grand bonheur. Elle tient énormément à entretenir cette seconde image. Femme, elle se fait passer pour une aristocrate discrète et mystérieuse.

The life before the Apocalypse
"Comment suis je arrive a Londres"

      Yuna tenait entre ses mains une boule de cristal transparente. De ses yeux, des larmes coulaient en abondance. La tristesse qu'elle avait depuis la mort de sa petite sœur l'avait totalement anéantit intérieurement. Elle ne se regardait plus dans un miroir et rester cloîtrer chez elle. Tout les membres de sa famille avaient tenté de la réconforter en la soutenant et en lui offrant une multitudes de cadeaux. Mais en vain, elle était mélancolique à tel point qu'elle désirait ne voir plus personnes. Alicia, sa tutrice vint à cotée de celle-ci, s'installa confortablement sur le lit. Yuna s'éloigna de quelques mètres, gardant entre ses jambes le précieux objet. D'un geste tendre, la Noble Dame saisit l'une des mèches de la jeune fille pour la lui placer à l'arrière de son oreille. Elle lui adressa un doux sourire et vint à fredonner une mélodie. La Sorcière ferma les yeux, appréciant chaque son de la berceuse. Cet air lui parut familier, comme si quelqu'un le lui avait déjà chanté. Ses souvenirs apparurent alors dans la boule de Cristal, dévoilant sa vie de sa naissance jusqu'à aujourd'hui.


***


Xion regardait par la fenêtre le cercueil de sa femme être emporter par des croque-mort. Il tomba à genou, pleurant à chaude larme et dévasté d'avoir perdu celle qui avait aimé le plus au monde. Derrière lui, quelques pas qui résonnaient au contact du plancher s'approchèrent de ce dernier. Il se retourna afin d'apercevoir la personne qui se dirigeait vers lui, il reconnut tout de suite la meilleure amie de sa femme. Alicia était venu pour lui faire ses condoléances, mais également pour le soutenir. L'homme demeurait assit au sol, les yeux rivés à terre et emplis de larmes. Jamais il n'aurait cru perdre son amour lors de l'accouchement. Heureusement l'enfant n'était pas mort lors de la naissance. Malgré cette bonne nouvelle, Xion n'avait pas regarder son bébé une seul fois. Il répétait sans cesse que sa fille était la responsable de la mort de Anna, sa femme. Il commençait même à la haïr. Alors qu'il divaguait sur ce sujet et à accuser son enfant de meurtrière en hurlant, Alicia le gifla d'un coup sec, mettant fin à cette folie. Il se tut. Derrière eux, le bébé était entrain de pleurer. La jeune femme se leva et rejoignit le nouveau née. Tendrement, tel une mère ayant de l'affection pour son enfant, elle la saisit dans ses bras, la regardant d'un doux regard. Elle s'approcha du père, lui tendant sa progéniture.

« Xion, il s'agit de votre enfant. Elle est la moitié de votre femme, mais également de vous. Accepter cette réalité, votre épouse a mit au monde un nourrisson en bonne santé et en donnant sa vie. Elle a accomplit cet acte avec amour. Elle est morte par amour. » se prononça la Comtesse en plaçant Yuna dans les bras de son père.

A la vue de son enfant, il se mit à sangloter de joie. Elle était un bébé à la peau beige, au corps fort. Tout semblait montrer que Yuna était en bonne santé. Xion serra fortement cette dernière contre son torse. Il sentait le cœur de celle-ci battre à vive allure. Il se disait alors qu' Anna avait jouait son rôle et qu'elle avait permit à leur fille de survivre à cette épreuve difficile. Alicia sortit de la salle, le sourire aux lèvres, fière d'avoir pu redonner espoir à cet homme d'une quarantaine d'année. Il était très âgé pour avoir un enfant. Mais désirant avoir un héritier, il avait demandé à son épouse de donner naissance à un nourrisson. Même si ce ne fut pas un garçon comme il l'avait espérait, il avait reçu un cadeau du ciel....Du moins il ne savait pas ce qui allait lui attendre dans l'avenir.


***


Cinq ans après la naissance de la petite Yuna, Xion s'était remarié avec la Comtesse Alicia. Ils avaient eut la même douleur, Anna leur avait manqué à tel point qu'ils commencèrent par devenir amis pour ne pas rester isolé et dans la détresse. Par la suite, leur amitié s'était transformé en amour. Ils élevèrent la petite Yuna, ensemble, lui offrant un équilibre qu'elle n'aurait pas connu si son père était resté veuf. La petite fille grandit dans un grand manoir, en campagne. Elle était une enfant joyeuse et très existé. Avec son intelligence hors du commun, la fillette apprenait très rapidement et avec rapidité les connaissances qui lui étaient enseigné par sa belle mère. La japonaise avait une passion pour les livres et pour le jardinage. Elle passait le plus claire de son temps à lire, à écrire et à répertorier les différentes types de végétale qu'elles croisaient. Malgré son jeune âge, elle eut un précepteur qui lui apprit de nombreuses matières  tel que l'Histoire, les mathématiques, les langues et la musique. Elle se révéla être un prodige durant tout son parcours scolaire. Son professeur conseilla même à ses parents de l'inscrire dans une école spécialisé et ce même si les personnes de sexe féminins n'étaient pas habituellement accepté. Comme sa mère biologique qui avait suivi de longues études et qui était devenu par la suite un médecin renommé, la petite fille désirait poursuivre un long parcours. Mais avant cela puisqu'elle n'était encore qu'une gamine, elle avait du temps devant elle et elle devait profiter de son enfance. Alicia  proposa à son époux de voyager afin de montrer à Yuna qu'il existait autre chose que les études. Xion fut d'accord à condition que sa fille continue à se cultiver durant leur séjour. C'est ainsi qu'ils étaient allés en Angleterre dans l'espoir de donner à leur fille une enfance ordinaire.


***


La famille Lambert vécurent durant neuf ans en Angleterre, plus exactement à Londres dans un immense appartement situé en Ville. Ils étaient tombés sous le charme de l'île britannique pendant leur voyage et ne purent se résoudre à la quitter. Depuis leur installation, ils avaient non seulement découvert une nouvelle culture mais il avaient aussi apprit à vivre de la même façon que les habitants. Yuna s'étant habitué aux quotidiens des anglais de l'aristocratie, était devenu une véritable Lady. Comme les femmes réputés de la capitale, elle pratiquait de nombreuses activités qui faisait d'elle une demoiselle de la petite noblesse. Avec sa beauté et ce qu'elle avait apprit aux cotés de la gente féminine de la noblesse, elle savait séduire les hommes. Elle paraissait aussi fragile et aussi belle qu'une rose, mais attention au piquant puisqu'elle était capable de se défendre en usant de son intelligence. C'était une jeune fille très instruite et très talentueuse dans différents domaines, tel que la musique, la danse, la couture et les arts. Grâce à ses multitudes compétences et qualités, elle parvenait à se construire une bonne réputation. D'ailleurs elle donna l'opportunité à sa famille de se faire connaître dans la cour. Son père Xion était le patron d'une petite entreprise de couture. Ses habits de marques étaient porté par sa fille. Il créait un style bien à lui, mêlant vêtement traditionnelle asiatique et occidentale. La rénovation de la mode par ce dernier avait du succès aux fils des années car sa fille les portait avec classe.

En tant que fille d'un compte, elle avait l'obligation de transmettre l'héritage à un successeur mâle. Pour cela, il fallait lui trouver un mari. Quoi de plus parfait qu'un Aristocrate de la cour Anglaise. Son père Xion avait trouvé l'époux parfait selon lui. Il s'agissait de Claus Hopkins, un homme d'affaire très célèbre. Ce gentleman de haute classe avait la réputation d'être un coureur de jupon certes, cependant il avait un énorme potentiel dans le milieu des finances. Il était un excellent négociateur. Il avait tout pour plaire à Yuna, sauf que celui-ci était plus âgé qu'elle. Il avait l'âge de son père. Se refusant d'être l'épouse d'un individu plus mûre qu'elle, elle fit du chantage au maître de maison. Si il la forçait à se marier à Claus, alors elle donnerai les secrets de la fabrique Lambert. Sous la pression, Xion renonça à faire épouser sa fille. Il pensa alors à donner en contrepartie sa fille cadette Yui. Chose que Yuna ne supporta pas et qu'elle ne pardonna pas à son tuteur. Finalement après maintes confrontations, il abandonna tout projets pour ces enfants, les laissant vivre selon leur exigence.

Yuna aimait particulièrement sa petit sœur Yui, âgé de six ans. A l'inverse de l’aînée, la cadette était plus délicate et plus fragile. Toujours camouflé dans les jambes de la jeune femme, la fillette avait quelques difficultés à parler. D'une nature timide, elle n'osait pas approcher les gens, préférant coller sa grande sœur. Malgré ce petit défaut, Yui était une fille pleine de vie. Elle inventait beaucoup de jeux et s'amusait avec ce qu'elle avait sous la main. Ayant un cœur d'or, la gamine n'aimait pas voir les autres travaillaient à leur placer. Être sans cesse servi par des domestiques la mettait mal à l'aise, alors lorsqu'elle avait l'opportunité, à l'affût de sa famille, elle aidait ses serviteurs. Ces derniers lui étaient reconnaissant et ne tardèrent pas à la considérer comme leur propre enfant. Yuna comprit le petit manège de sa cadette mais elle n'en tenait pas rigueur. Au contraire, elle encourageait cette dernière à poursuivre des efforts. Au moins Yui prenait conscience de la réalité des choses. De plus son aînée finit par succomber aux pleures de la benjamine et se mit à aider le personnel du manoir.


***


Six ans s'écoulèrent sans que la famille ne connaissent la joie et le bonheur. Rien ne pouvait contrarier leur paisible vie jusqu'à qu'un événement vienne tout bouleverser. Yuna qui venait d'atteindre ses vingt ans reçu un cadeau bien étrange de la part de sa belle mère. Elle eut comme présent une boule de cristal transparente. Cet objet si peu commun avait été directement laisser de cotée dans la chambre de la noble demoiselle. Alicia avait été déçu, mais se tut, préférant laisser sa fille découvrir à quoi servait la boule de cristal.

Le soir-même de son anniversaire, Yuna était retourné dans sa chambre où le fameux cadeaux l'attendait sur le bureau. En entrant à l'intérieur, elle ne pensait qu'à une seule chose, se jeter sur son lit et aller dormir. Cependant quelque chose avait attiré son attention. La boule de cristal émettait une lumière blanchâtre. Elle clignotait de temps en temps et montrait une variété d'image sur lesquels il était possible d'apercevoir une femme aux cheveux et aux yeux d'améthyste. Curieuse de connaître l'origine de ces phénomènes, Yuna se leva de son lit et se dirigea vers le mystérieux objets. Quand elle s'apprêtait à le saisir entre ses mains, la sphères se bisa en mille morceaux. Les verres qui étaient tombés à terre reflétaient l'image de la jeune femme. Elle restait debout, tremblante et avait des yeux exorbité. Ce qui venait de se produire était des plus étrange. Elle se mit à genoux, en ayant l'intention de ramasser les morceaux de la boule, mais en apercevant ses souvenirs d'enfance à l'intérieur, elle hésita à les toucher. Une voix alors vint à lui parler dans sa tête. Se croyant folle, la noble déposa ses mains sur son crâne et ferma les yeux, se disant à plusieurs reprises que cette intervention mystérieuse n'était rien d'autre qu'un rêve. Hélas, d'autres événements encore bien plus bizarre et bien plus sordide arrivèrent par la suite. Il eut d'abord l'apparition d'une silhouette blanche, traversant un mur à l'autre sans arrêter. Puis il eut des cris insoutenable au cœur du manoir, réveillant la famille et le personnel. Les gens se dirigèrent vers ces hurlements qui résonnaient à l'intérieur de la chambre de Yuna. Alicia prit peur et tenta d'ouvrir la porte en tournant la poignée mais en vain, elle résistait et demeurait fermé. La japonaise était entrain de crier de stupeur dans la pièce. Elle appelait à l'aide et quand les autres personnes lui répondaient, elle ne disait rien. C'était comme si quelque chose séparait Yuna de sa famille.
La demoiselle cherchait désespéramment une sortie, elle touchait pratiquement chaque recoins dans l'espoir de trouver un endroit où elle pourrait s'abriter. En effet, elle s'était retrouvé dans le noir au beau milieu d'un brouillard. Sa chambre s'était transformé en une jungle tropicale. L'eau qui avait envahit les lieux atteignait le ventre de celle-ci. C'était un véritable cauchemar dont la japonaise ne pouvait se défaire.

« Père ! Mère ! Aidez-moi ! Ne me laissez pas. Supplia-t-elle en pleures et à genoux.

Yuna était sur le point de se noyer au moment où elle entendit la porte se craquait. Quelqu'un l'avait enfoncé par la force, il s'agissait de son père qui n'avait pu supporter une seconde de plus entendre sa fille souffrir. Les parents se précipitèrent vers leur enfant qui était recroquevillé contre le mur, l'air effrayé et trempé. Alicia se jeta sur elle, la prenant tendrement dans ses bras afin de la réconforter. En la touchant, elle sentit que les vêtements de sa belle fille était mouillé. Elle lui demanda alors une explication mais la réponse de la japonaise ne la convainquit pas. Selon elle, la salle avait radicalement changé, faisant apparaître une forêt exotique et un marécage. La belle-mère observa les alentours, seulement la pièce était tout à fait ordinaire. Rien n'avait changé de place. Tandis qu'elle essayait de comprendre ce qui s'était passé avec son enfant adoptif, Xion convoqua le personnel. Il pensait que le malheur de Yuna avait été provoqué par un serviteur. Or ce n'était pas le cas. Chacun des domestiques donnèrent leur version pour s'innocenter. C'était à cet instant que Alicia comprit qu'elle était la propre fautif du drame qui s'était produit. Son mari poursuivait les accusations sans tenir sa langue, il était sur le point de les insulter, la française se leva et instantanément se mit au travers du chemin de son époux. Il fut surpris du geste de cette dernière.

« Xion ! Ce n'est pas de leur faute mais de la mienne. Nous devons parler ! » s'écria-t-elle d'une voix distinct.

Les parents de la jeune femme s'éloignèrent et s'arrêtèrent au fond du couloir. Les domestiques avaient été renvoyés dans leur dortoirs. Ils ne devaient apprendre la vérité, à propos des phénomènes inexpliqués. Yuna ayant reprit son calme, sortit de sa chambre et s'apprêtait à rejoindre sa famille quand elle surprit la conversation de ces derniers. Ils évoquaient la mère biologique de Yuna, mais également l’existence des sorcières et d'une boule en cristal magique. D'après la voix assez élevé de Alicia, la japonaise devina qu'il se passait quelque chose de très troublant.

« Mère, père, puis-je savoir ce qui se passe ? » les questionna-t-elle, toujours vêtu de sa robe de chambre blanche, mouillé.

Le patron du domaine n'osait pas se prononcer, il tourna le regard vers sa partenaire qui alors avait un air triste. Expliquer à la personne que l'on aime qu'elle n'est pas ordinaire lui était difficile et pourtant il n'avait pas d'autre choix. Il saisit la main à sa fille, la dévisagea les yeux dans les yeux. Cette dernière pressentait que ce qu'elle allait apprendre n'était pas une excellente nouvelle. Alicia s'était éloigné, craignant de voir une mauvaise réaction de sa fille, elle avait voulu ne pas s'en mêler. A l'écart, derrière la porte du salon, la belle-mère entendit des cris de stupeur, suivi de sanglot. Yuna s'était écroulé en apprenant la vérité. Pour elle, le fait qu'on lui confesse qu'elle était une sorcière était une pure folie. Elle était à la fois choqué par cette révélation, mais aussi effrayer à l'idée d'appartenir à ce type de personnage mythique.

Le lendemain, elle s'était remise de ses émotions. Elle paraissait différente de d'habitude. La couture ne l’intéressait plus, elle aima à nouveau la faune et la flore. Les jours suivirent et Yuna, avec l'aide de sa sœur, se cultivait sur la biologie. Les sources de vie végétales et animales la fascinaient à tel point qu'elle s'était inscrite dans une université des science et qu'elle avait poursuivi ses études afin de pratiquer un métier dans le domaine botanique. Ses projets restèrent néanmoins que fictifs puisqu'elle les avaient aussitôt arrêter comme elle les avait commencé. Ce changement de choix avait été faîte lorsque celle-ci reçut de la part de sa mère adoptive toute la collection de livres de sa mère biologique. Elle découvrit alors un autre domaine, une matière qui n'existait nul par ailleurs : La magie. Alicia était parvenu à lui parler des origines de sa meilleur amie et ce pourquoi Yuna était si différente des autres jeunes filles. Avec toutes ces informations, la japonaise comprit qu'elle avait une chance de ne pas être comme les autres. Elle se sentit plus sûr d'elle et moins dépendante d'autrui. Elle débuta ses recherches et entama son rôle de sorcière.


***


Deux mois avait suffit à la jeune femme pour devenir une très bonne sorcière. Elle exerçait sa fonction de femme magicienne avec le cœur. Ses compétences, elle les utilisait pour faire le bien autour d'elle. Bien qu'elle n'était pas un médecin renommé, elle était capable de soigner de nombreuses personne, notamment grâce aux plantes médicinales recueillit lors de ces multiples voyages en pleines nature. Ses parents étaient devenus fière d'elle. Tandis que son père lui vouait une admiration sans précédente, Alicia voyait en elle sa meilleur amie. Il est vrai que Yuna avait le même caractère que sa mère biologique. Elle était douce, généreuse et volontaire. Ces qualités lui donnèrent une bonne réputation. Au fur et à mesure que les jours avançait, elle devenait célèbre pour ses remèdes miracle. Ses prouesses furent répondu en Asie par l'un de ses cousins germains. Étant originaire du Japon, lui aussi, il avait mit au courant le clan Fujiko. ( tribu auquel appartenait la mère de Yuna ).  Chose qu'il ne fallait pas faire. Ayant apprit la nouvelle, la plupart des femmes pratiquant la magie dans la famille japonaise s'était réuni pour discuter du sort de Yuna. Il avait été décidé que celle-ci soit rapatrié  immédiatement sur l'île nippone, avec ou sans l'accord du père. Des membres de la confrérie furent envoyé en Angleterre en ayant l'intention de capturer la fameuse sorcière. Elles étaient venu en groupe, un matin d'hiver, devant l'immense portail du manoir. Vêtu de cape ébène, elles se fondaient dans l’obscurité de la nuit. Tel des ninjas, elles restaient discrète, cherchant la porte d'entré qui leur permettrai d'atteindre les appartements. Ce soir-là, la petite Yui s'était réveillé à cause d'un besoin pressant. Elle s'était levé de son lit, s'était dirigé dans le couloir pour atteindre les toilettes. Lorsqu'elle avait traversé le couloir qui menait au W.C, elle avait cru voir une ombre par la fenêtre. La fillette, intrigué par cet étrange apparition, jeta un coup d'oeil à travers la vitre et aperçut deux silhouette derrière un arbre. Comme elle se trouvait au rez de chaussé, elle se permet de sortir par la fenêtre. Yui était par nature peureuse, mais il fallait croire que la curiosité l'avait emporté cette fois-ci. Elle s'avançait vers les intrus qui ne tardèrent pas à sentir sa présence. Elles se dispersèrent dans l'espoir de ne pas croiser l'enfant. Malheureusement l'une d'entre elle avait croisé la route de la gamine qui en la voyant lui sourit, avec des yeux émerveillés.

« Tu es Sakuya ? Demanda la fillette d'un air enjoué de croiser une autre asiatique comme elle et prenant cette dernière pour un personnage mythologie. Tu es la déesse des cerisiers en fleur ? »



L'inconnue ne répondait pas, bien que la petite avait raison sur ce point de vue. Elle correspondait à la description que l'on faisait de la déesse fréquemment au pays du Soleil levant. Elle avait enlevé sa capuche, dévoilant le haut de son corps. Elle avait de long et de soyeux cheveux noir. En ouvrant ses yeux brun, Yui aperçut son reflet. Le regard de la femme scintillait de milles feux. Elle était si belle dans son yukata sombre que la petite gamine souriait de joie de l'avoir rencontré par pure hasard. La sorcière se pencha vers l'enfant, lui prenant la main et mettant son doigt sur sa bouche.

« Il faut que tu te taises. Lui murmura-t-elle en souriant. Je suis venue pour exaucée l'un des vœux de Amaterasu. Il faut que tu me dises ou se trouve ta sœur aînée. Pourrais-tu me guider ? »

Yui hocha la tête, puis entraîna l'étrangère dans la suite aristocratique. Les compagnons de la fausse déesse la suivirent de quelques centimètres, silencieusement et camouflé parmi les ombres. L'adulte et l'enfant arrivèrent devant une porte géante au bois de chênes. La brune passa la gamine à une de ses amis et ouvrit légèrement l'entré. Elle regardait les moindres recoins à la recherche de leur cible prioritaire. Quand elle pénétra avec discrétion à l'intérieur de la chambre, elle s'attendait à retrouver Yuna dans son lit, entrain de dormir. Or ce fut avec surprise qu'elle découvrit la jeune femme, muni d'une arme et derrière elle. Elle leva les mains en gage de soumission.

«Diriges-toi vers la fenêtre !Lui ordonna Yuna d'un ton distinct. Je veux voir la personne qui est entré sans l'accord de mes parents dans le domaine. »

L'inconnue se déplaça vers la première ouverture, sa silhouette fut illuminait par la lumière de la Lune. Distinguant le magnifique physique de l'étrangère, Yuna se tut. Elle était impressionné par la prestance qu'émanait l’intrus. Mais elle se rappela alors qu'elle était confronté à quelqu'un qui s'était hissé dans la demeure sans le consentement des propriétaires. Elle ne la perdait pas de vu tout en bougeant vers la sortie. Là, elle repéra un groupe d'individu qui tenait entre leurs mains sa petite sœur.

« Qu'est ce que vous nous voulez ?! S'écria-t-elle, tout en les foudroyant du regard. Lâchez ma sœur sinon vous pourrez dire Adieu à votre ami.
- Attends ! Intervenu une voix aigu, parmi les formes obscure. Nous sommes ici pour toi et non pour ta cadette. Si tu fais ce que nous t’ordonnons, nous la relâcherons.
- Pourquoi est-ce que je devrais vous croire ?
- Parce que nous ne sommes pas venus ici en ayant l'intention de tuer ta famille. Néanmoins si tu t'avises de faire le moindre faux pas, je n'hésiterai pas à convaincre mes acolytes d'ôter la vie à ta chère sœur. Averti l'une des intrus en indiquant à l'une de ses proches de saisir l'enfant et de mettre un couteau à son cou.
- D'accord, d'accord. Dit Yuna en lâchant l'arme à feu. Je ferai ce que vous voulez.
- D'abord, j'aimerai avoir la boule de cristal que t'a offert ta mère. Tu mérites pas d'avoir un tel pouvoir entre tes mains.
- La sphère de cristal, mais pourquoi donc ?
- Tu ne le sais donc pas...Je paris qu'à cause de sa mort, tu n'as pas pu apprendre la magie. Je vois. Déclara l'adolescente en se montrant à la lumière de la nuit. Chacune d'entre nous possédons un don, ta mère avait la possibilité de voir l'avenir par l'intermédiaire de cet objet. Hélas pour toi, tu n'aura droit à cela que lorsque tu seras devenus l'une des nôtres.
- Ou voulez-vous en venir par devenir l'une des votre ?
- D'après toi qui sommes-nous ?
- Les sorcières ? Annonça-t-elle avec hésitation.
- Oui....Et tu seras l'une des nôtres. »


A ces mots, la chef de l'équipe attacha la jeune femme à l'aide de corde et l'emmena à l'extérieur, dans les jardins. Elle s'éloigna avec Yuna, à l’abri des regard de ses acolytes. Contrairement à ses propos, elle comptait tuer celle qui n'était d'autre que sa cousine éloigné. Croyant qu'elle était une héritière potentiel du clan Fujiko, Kyoko avait décidé de rejoindre le groupe d'éclaireur dans le but d'ôter la vie à celle qui lui faisait défaut. Elle agenouilla la française de nationalité et lui pointa une arme à feu derrière le crâne. Yuna avait saisit immédiatement la situation, dans un instinct de survie, elle donna un coup de tête sur le mention de son agresseuse et fila à vive allure dans le labyrinthe végétale. Kyoko lança l'alerte à ses partenaires qui se précipitèrent à la poursuite de leur cible. L'aristocrate tenta de s'évader, cependant en pensant à sa demi-sœur Yui, elle arrêta sa course et se planqua derrière un arbre le temps de mettre au point un plan. A ses pieds, il y avait une pierre, elle la prit et la jeta dans une direction. En entendant le caillou tombait à deux heures de la victime, les sorcières avaient été prise au piège. Une fois, ses agresseurs détournés de leur objectif, Yuna se dirigea vers la chef qui tenait Yui par le col de son kimono. Elle la maltraité en lui donnant des coups de poings au ventre. Le fait que sa cible se soit défait d'elle si facilement l'avait mise en colère. Toute sa rage avait été déployé envers la petite dernière de la famille Lambert. En apercevant sa demi-sœur gisant au sol, la débutante en magie sentit la colère l'envahir. Sans réfléchir, elle se jeta sur Kyoko et la tapa de toute ses forces sur des points bien particulier du corps. Comme elle avait étudié le corps humain de toute ces formes, elle savait d'avance où il fallait frapper pour tuer sa cousine. Sous l'émotion, Yuna n'avait pas remarqué que celle-ci avait péri depuis quelques minutes. Elle fut retrouvé par ses parents recouvert de sang. Bien que l'étrangère s'était débattu, elle n'avait pas pu retenir les coups mortels que lui assignait la jeune femme.
Xion appela le personnel, il leur ordonna de prévenir le médecin familial de venir au plus vite au Manoir. Alicia se précipita à terre, prenant dans les bras le corps inerte de Yui. Elle pleurait à chaude larmes. Ils étaient intervenu qu'au dernier moment. Le père empoigna sa fille aîné lui demanda des explications, puis il vint à voir le cadavre sur lequel cette dernière était à califourchon. Il laissa son enfant, s'éloignant d'un air choqué. Son épouse se détacha du corps de Yui et observa la grande sœur. Elle venait de le comprendre....à cause de la boule de cristal qu'elle lui avait offerte lors de son anniversaire, elle avait causé la perte de Yuna.

Le mois suivant, les funérailles de Yui furent organisé. De nombreuses personnes appartenant à la famille Lambert où à la noblesse avaient assisté à l'enterrement. Il manquait néanmoins quelqu'un, Yuna. La jeune femme s'en voulait amèrement de ne pas avoir pu aider sa petite sœur. Cette nuit-là, tout s'était passé tellement rapidement. Elle sentait encore ses mains se posaient sur le cou de Kyoko pour lui asséner l'ultime acte. Elle s'était recluse dans sa chambre. Le soir des obsèques, Alicia l'avait rejoins. Elle avait retrouvé sa fille sur le lit, tenant entre ses mains la boule de cristal. En ayant vu l'objet intact, elle fut effrayé. Au final la sphère n'émanait plus aucunes sources d'énergie. Elle s'assit aux cotés de Yuna et se mit à chanter pour la rassurer.


***


Après la mort de Yui, Yuna se résolut à s'éloigner de sa famille en prenant une fausse identité. Ses parents avaient été mit au courant de son départ que bien plus tard. Ils n'eurent pas le temps de l'arrêter. Elle se fit passé pour un homme. Il ne manquait plus qu'elle se trouve un métier. Depuis enfant, elle avait été ami avec un Majordome au nom de Bob. Il avait été au service d'un de ses Oncle. Il lui avait dit que si jamais, elle avait besoin de ses services alors elle pourrai le retrouver quand bon lui semblait. C'était le bon moment. Elle l'avait attendu devant l'immeuble du Majordome. Ce dernier en la croisant avait discerné chez elle un certain changement. Elle conta dans l'appartement ce qui s'était passé. Au départ, il ne la croyait pas mais lorsqu'elle lui montra sa faculté de prédire le futur, il fut troublé. Il accepta de l'aider. Il lui proposa de devenir son précepteur et lui conseilla de devenir Majordome. C'était ainsi qu'elle débuta une nouvelle vie. Nommé Yuo Machester, elle se faisait passer pour le fils de Bob. En tant qu'enfant de ce dernier, elle se devait de devenir un domestique. Ce fut de cette manière qu'elle devint Majordome, en apprenant aux cotés deu professionnel. Bob lui enseigna tout les préceptes et toutes les compétences de son ancien travail. Comme toujours, Yuna se révélait talentueuse. En quelques semaines, elle sut montrer qu'elle était digne d'être le successeur de son précepteur. Il fallait à présent qu'elle trouve la personne à qui elle devrait servir durant toutes sa vie. Avec sa nouvelle identité, la japonaise était à présent tranquille, du moins c'était ce qu'elle croyait car après tout, elle était toujours une sorcière.

Un petit mot à ajouter? Particularités de votre personnage? Complément de l'auteur?
     
- Yuna descend d'un clan de sorcière du cotée de sa mère. Elle sait simplement que cette tribu réside au Japon et que la plupart des membres pratiquent de la magie noire.

- Les sorcelleries que Yuna connaît on été apprise dans les livres de sa mère. Ils sont nombreux et diverses, ce qui rends son apprentissage très long et très difficile.
Yuna apparaît souvent sous sa forme d'homme. Elle porte des vêtements masculins afin de rendre son rôle plus convainquant. De plus elle s’aplatit la poitrine en l'entourant de bandages.

- Comme toutes sorcières qui se respectent, la jeune femme a un chat nommé Yuki. Il a un pelage tout blanc et les yeux bleus, contrairement au stéréotype du chat noir de la sorcière.

- Yuna sait lire dans l'avenir dans sa boule de cristal et lire dans les pensés de certaines personnes qui sont réceptifs à elle. Elle utilise aussi ses sorts pour faire le bien, en contre-partie sa santé physique est touché lorsqu'elle en fait usage.

- Elle se révèle être une très bonne guérisseuse grâce aux plantes médicinales.




En dehors du Forum
Qui suis je derriere l'ecran?

  Pseudo :Yuna
  Age :20 ans
  Comment avez vous connu le forum? : En recherchant un forum sur BB sur google
  Votre avis sur le forum :  Jolie design et bonne ambiance !
  Frequence de connexion : Régulière
  Code du reglement :



Dernière édition par Yuna Lambert le Mar 2 Sep - 17:01, édité 19 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Yuna Lambert, Une bourgeoise Majordome ? Et une Sorcière ?   Mar 19 Aoû - 16:57

Aye, bienvenue, Yuna. ^-^
Je te souhaite une nouvelle fois un bon courage pour terminer ta fiche. :3
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Yuna Lambert, Une bourgeoise Majordome ? Et une Sorcière ?   Sam 23 Aoû - 14:39

Merci à toi mon petit Fin ! ^^ * câlin *
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Yuna Lambert, Une bourgeoise Majordome ? Et une Sorcière ?   Dim 24 Aoû - 22:50

Bienvenue ^w^
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Noble
Messages : 191
Date d'inscription : 28/10/2011
Age : 20
Localisation : ... Trouve moi mon chou. ~

Feuille de personnage
Race/Statut:
Âge:
Relations:
MessageSujet: Re: Yuna Lambert, Une bourgeoise Majordome ? Et une Sorcière ?   Lun 25 Aoû - 20:54

Bienvenue à toi mon enfant et bon courage pour ta fiche ! En esperant que tu te plaise ici et que tu t'amuses =D Enfin, tu sais, le charabia habituel quoi. ♥

_________________
.




Quelques Gifs:
 

Ma couleur : #339999



.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-world-of-demons.forumgratuit.org
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Yuna Lambert, Une bourgeoise Majordome ? Et une Sorcière ?   Mar 26 Aoû - 13:41

Merci les filles, cela me va droit au cœur. Ne vous en faîtes pas, j’approche de la fin.^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Yuna Lambert, Une bourgeoise Majordome ? Et une Sorcière ?   Lun 1 Sep - 21:33

désolé pour le double post, mais je pense avoir terminé !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Yuna Lambert, Une bourgeoise Majordome ? Et une Sorcière ?   Lun 1 Sep - 22:01

Bienvenue ma sorcière préférée !! (même si ça fait déjà un petit moment ^^)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Noble
Messages : 191
Date d'inscription : 28/10/2011
Age : 20
Localisation : ... Trouve moi mon chou. ~

Feuille de personnage
Race/Statut:
Âge:
Relations:
MessageSujet: Re: Yuna Lambert, Une bourgeoise Majordome ? Et une Sorcière ?   Mar 2 Sep - 19:36


Hey o/

Alors... J'ai lu ta fiche. Enfin. Pardonne-moi tu temps que cela à pu mettre. Q_Q Comme tu le sais déjà, c'est un peu BEAUCOUP le bordel en ce moment sur le fow, mais on fait de notre mieux, c'promis !

Mais passons. N'ayant pas lu tout les scans encore -je n'en suis qu'au tome 15-, j'étais un peu sceptique pour les sorcières, mais il parait que y'en a alors soit ! Je fais confiance au staff =o Donc, outre cela, les lignes sont respectées -Et meme largement pour l'histoire, huhu ♥-, l'orthographe est correct, donc c'est bon.
Bien que ton perso soit un peu trop sans défauts par moment, le mental et le physique sont aussi bon que l'histoire, donc cela me convient. Attention cependant à ne pas faire un personnage trop badass, hein x) *Bah, ouais, c'pas drole après ! /PAF/*

Enfin voilà, donc pour moi, c'est bon. Par conséquent, je t'annonce que tu es VALIDEE. /o/ Désolée du temps que cela à prit, encore. Si tu as des questions, n'hésite pas à demander aux membres du staff (Aaron, Mackayla, Thursday, Rindo et moi-même), nous sommes là pour cela =)

Voilà, bon rp parmi nous et en espérant que tu te plaise ici !

_________________
.




Quelques Gifs:
 

Ma couleur : #339999



.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-world-of-demons.forumgratuit.org
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Yuna Lambert, Une bourgeoise Majordome ? Et une Sorcière ?   Mar 2 Sep - 21:34

Bon. je vais mettre certaines choses au clair concernant le coté sorcière magique.

Tout d'abord, au vu de comment fonctionne Kuroshitsuji, ne sera permit d'utiliser que la sorcellerie occidentale. Pour la simple et bonne raison que la magie japonaise est totalement différente par rapport à la sorcellerie traditionnelle. Et que ne la connaissant pas du tout (même si j'ai de gros doutes quand à sa réalisation), je préfère que tu n'exploites pas ce coté-ci. Notamment parce que la magie noire la-bas ca n'existe pas.

Je te signale d'ailleurs que majordome, c'est pour les hommes. Le terme employé pour les femme est Intendante. Surtout que c'est encore une époque ou les femmes qui se travestissent... bof.

Ceci est dit :)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Noble
Messages : 191
Date d'inscription : 28/10/2011
Age : 20
Localisation : ... Trouve moi mon chou. ~

Feuille de personnage
Race/Statut:
Âge:
Relations:
MessageSujet: Re: Yuna Lambert, Une bourgeoise Majordome ? Et une Sorcière ?   Mar 2 Sep - 22:34


Intendante ? C'est pas Gouvernante pour les femmes, plutôt ? ._.

Quand à la sorcellerie... Pourquoi ne pas le lui autoriser ? Pour ma part, je ne vois pas d'objection à ce qu'elle utilise la magie provenant de ses racines à partir du moment où il y a une raison à cela. (En l’occurrence, ses origines et les livres de sa mère.) Ce n'est pas parce qu'elle passe une frontière que la magie s'arrête de fonctionner. ^^ Mais je suis d'accord sur le fait qu'il ne faut pas en abuser. Et cela vaut pour tout d'ailleurs, sur n'importe quel personnage. x)

Pour le reste (J'entend par là, la magie noire), je n'y connais rien, et je ne sais pas comment cela fonctionne dans le manga. Alors bon, je ne me prononcerais pas là-dessus. x)

Voilà o/

_________________
.




Quelques Gifs:
 

Ma couleur : #339999



.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-world-of-demons.forumgratuit.org
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Yuna Lambert, Une bourgeoise Majordome ? Et une Sorcière ?   Mar 2 Sep - 23:24

Le problème Laurelin, c'est que de par la conception totalement différente des orientaux la-dessus, la méthode en elle-même n'a rien à voir. Outre le fait que le terme de sorcière est purement occidentale, les joyeusetés tels que les boules de cristal ne sont pas utilisé par ceux qui font de la magie au japon (je t'encourage d'ailleurs à rechercher comment cela est fait la-bas). De fait, je ne peux décemment pas permettre l'utilisation de la sorcellerie quand celle-ci... n'est pas de la sorcellerie dans le BG. (deja que la présence en occident d'une déesse japonaise me fasse légèrement tiqué, les entités japonaises ne pouvant pas vraiment quitter leur territoire...)

Au temps pour moi pour le terme intendante :)

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Yuna Lambert, Une bourgeoise Majordome ? Et une Sorcière ?   

Revenir en haut Aller en bas
 

Yuna Lambert, Une bourgeoise Majordome ? Et une Sorcière ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Yuna Lambert, Une bourgeoise Majordome ? Et une Sorcière ?
» Joseph Lambert ap seme terè nan Jacmel
» Y'Shahinn Nehleän - Prime Sorcière
» Le Sénateur Lambert parle de «déclaration de guerre»
» Frida [Sorcière]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kuroshitsuji Dynasty RPG :: Archives :: Archives Autres-